Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de BooksUniverses : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Ma raison de vivre Ma raison de vivre
Rebecca Donovan   
Ce livre est magnifique mais en même temps très dur. Il m'a complètement pris aux tripes ce livre, on en ressort pas indemme. Cette histoire m'a poursuivit pendant quelques jours et il a fallu que je lise un livre beaucoup plus doux après.
Dès les premières lignes on rentre dans l'histoire. On sait ce que sa tante lui faire subir. Rebecca Donovan a une très belle façon d'écrire. On ne peut pas lâcher le livre avant de l'avoir fini, on veut tellement savoir ce qu'il se passe. L'auteur a réussi à nous décrire les actes sans aller trop loin dans ses mots mais je me suis imaginée les scènes et c'est vraiment dur de voir ce qui lui arrive. Surtout qu'elle n'a jamais rien fait de mal. C'est juste de la méchanceté gratuite. Heureusement que Sarah et Evan seront là.
Le titre du livre est juste parfait. Il reflète tellement bien l'histoire. La relation entre Emma et Evan est super belle. J'ai vraiment adoré les découvrir tout au long de l'histoire. Emma n'a vraiment pas de chance avec sa "famille". Elle est tellement attachante, elle ne fait rien de mal, elle veut juste qu'on la laisser faire ce qu'elle veut. Et cette fin... Je déteste les fins comme celle-là surtout quand on sait que la suite du livre est en Septembre.
Enfin pour conclure un livre qui m'a beaucoup ému et que je ne suis pas prête d'oublier.

http://fanbooks76.blogspot.fr/2015/04/ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovan-29.html

par Vanou76
Oklahoma, Tome 3 : Résiste-moi... si tu peux ! Oklahoma, Tome 3 : Résiste-moi... si tu peux !
Wendy Roy   
Très belle plume, un livre bien écrit avec une chronologie des evennements cohérent, voilà, sans parler des personnages adorable, attachants. Je vais suivre cette auteur de prés.

par Elfinwe
Adopted Love, Tome 1 Adopted Love, Tome 1
Gaïa Alexia   
Alors que dire ?

Tout d’abord c’est Un livre qui m’a beaucoup touché, qui abordent plusieurs sujet difficile et délicat.

Je l’ai trouvé assez addictif car il y a certains mystères sur les comportements d’Elena ainsi que sur le passe de Teagan. On a envie d’en savoir davantage tous le temps.

Quand les révélations commencent, elles ne s´arretent plus.. toutes plus tristes les unes que les autres.

Une fin horrible qui nous force à commencer le 2eme tome directement!!
The Boy Next Room, Tome 2 The Boy Next Room, Tome 2
Emma M. Green   
Un tome à la hauteur du premier. Voire mieux...
Encore plus addictif! Des personnages touchants, j’adore chaque personnage de la famille Farrow!
Une fin hallucinante! À vous faire entrer dedans pour distribuer des claques!
Ayez le tome suivant à proximité!

Une lecture rafraîchissante et récréative.

par Alex_Admv
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
After, Saison 3 : After We Fell After, Saison 3 : After We Fell
Anna Todd   
Alors, alors.

J'aime beaucoup Tessa mais je pense que deux ou trois claques dans la figure ne lui ferait pas de mal. Je n'aurais jamais accepté le quart de ce que fait Hardin, sérieusement.
Hardin est souvent ignoble même si à la fin il s'arrange.
J'ai un problème avec After : ça tourne en rond. Dans ce tome, tous ce passe autour du futur déménagement de Tessa à Seattle et d'Hardin qui fait tout pour l'en empêcher. 520 pages pour quelques jours, c'est très long. Les disputes deviennent lassantes, les réconciliations trop courtes même si Tessa ne se laisse plus faire aussi facilement.
Niveau des nouveaux personnages...je sais pas...le père de Tessa, il tombe du ciel. Lillian, pareil, Riley pareil. Même si ces deux dernières ont leur utilité dans la remise en question de Hardin, je sais pas comment expliquer mais ça tombe comme un cheveu sur la soupe. On ne sait pas comment ni pourquoi.
Dans le livre, ça fait ça : je marche dans la rue, je rencontre quelqu'un et je lui déballe ma vie parce que c'est plus facile de se confier à un inconnu.
Bref, les éditeurs auraient dû raccourcir l'histoire, c'est souvent trop long, je me suis même surprise à m'ennuyer dans ma lecture.
Même si j'ai globalement aimé, j'attendais moins de temps mort et une amélioration plus rapide dans le caractère d'Hardin.
Dark man in love Dark man in love
Mila Marelli   
Je tiens tout d’abord à remercier les « Éditions Addictives » pour m’avoir fait découvrir ce livre et pour leur confiance. Que vous dire de ma lecture… Vous souhaitez une romance pleine d’amour et de joie ? Cette romance n’est pas pour vous… Vous voulez un amour qui surmonte tous en 100 pages ? Ce livre n’est pas pour vous…. Vous voulez découvrir les ravages que l‘amour, l’obsession, la possessivité et la jalousie peuvent faire. Découvrir des sentiments, de la haine, de la recherche de soi, une histoire poignante et forte qui se crée dans les épreuves et l’adversité ? Là, vous avez trouvé la perle rare. Entre haine et amour il n’y a qu’un pas, mais psychologiquement cela ne pas peut devenir un pont. Aaron est un Conn*** complexe et pourtant on l’adore. Bon son côté tatoueur totalement tatoué ne laisse pas indifférent je vous l’accorde… Découvrir son passé est poignant, dur et pourtant si révélateur de cet homme barricadé derrière des barrières que même lui ne franchit pas. Accepter le passé, s’ouvrir et faire confiance de nouveau, en-est-il capable ? Vous pourrez le découvrir qu’en ouvrant ce condensé de brutalité, sincère, vif, à fleur de peau. Ashley est une femme de caractère, une femme avec du cran, qui cache une fragilité touchante, que vous ne pouvez qu’aimer. La vie ne l'a pas épargnée, mais elle essaye d’avancer et de créer l’avenir qu’elle souhaite. Parfois la pire des offenses peut devenir la plus belle chose qui a pu nous arriver. Les cadeaux de la vie, une fois découverts, peuvent parfois nous aider, nous faire avancer, nous ouvrir à la vie. La plume de l’auteur va à l’essentiel. Elle tient son histoire d’une main de maître. Elle sait où elle nous emmène et nous on y plonge sans jamais vouloir décrocher. L’écriture est simple, addictive. Une belle leçon de vie tout en douceur. L’histoire se crée avec du temps, des péripéties. Elle se forge avec les obstacles. Elle est réelle. J’ai été retournée, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai été en colère, heureuse. J’ai eu envie de faire des câlins et donner des baffes et bien plus, mais surtout j’ai vécu cette leçon. J’ai découvert le deuil de bien des manières. J’ai découvert la force et la faiblesse, si différente et pourtant présente, mais encore mieux, j’ai découvert l’amour, l’amitié, les liens forts, puissants, indescriptibles et jusqu'où on peut aller pour les êtres que l'on aime. Aaron, Jordan, Adam, Parker, Ashley, Maddie, Trish et toute la bande restera dans mon cœur. Je les laisse avec grand mal. J’en voudrais plus. À lire de toute urgence, attention émotions garanties !
#Ilena
Destins troublés Destins troublés
Geneva Lee   
J’ai connu Geneva LEE avec sa série « Royal Saga ». De manière générale, j’avais passé un bon moment de lecture avec cette saga même si les tomes n’étaient pas tous aussi bons les uns que les autres.
J’étais donc bien curieuse de découvrir cet auteur dans sa nouvelle romance, surtout parce qu’elle s’éloigne complètement de l’univers de « Royal Saga ».

« Destins troublés » est l’histoire de Faith. Elle habite dans une petite ville, elle travaille dans le restaurant de sa meilleure amie et a un fils sourd de quatre ans. Sa vie est d’apparence idyllique, mais c’est loin d’être le cas. Toutes les semaines, elle assiste à une réunion des Narcotiques Anonymes. Elle ne s’exprime pas, elle écoute simplement les autres parler de leurs faiblesses et essaie de pardonner les siennes.
Jusqu’au jour où à l’une de ses réunions, un nouveau membre arrive : Jude. Il est beau, ténébreux et son regard bleu l’hypnotise instantanément. Sauf que Faith sait que si elle s’approche trop près de lui, toute sa vie va en être chamboulée. Et elle sait qu’elle ne peut pas se retrouver à terre, pas avec sa soeur jumelle qui a disparu, sa grand-mère qui a l’Alzheimer et ses propres démons.
A chacune de leur rencontre, un espoir va naître… Jusqu’à ce que leurs secrets n’en soient plus.

Quelle claque !
Pour moi, « Destins troublés » est vraiment la GROSSE surprise de cette rentrée chez Hugo New Romance.
Je ne m’attendais pas du tout à retrouver la plume de Geneva LEE dans ce genre de romance, ni que l’histoire soit traitée avec autant de maturité et d’intensité.

Dès le début nous faisons la connaissance de Faith et de son quotidien réglé comme du papier à musique. Elle ne vit que pour son fils et sa quête de rédemption à travers ses réunions des Narcotiques Anonymes.
Jusqu’au jour où Jude entre dans sa vie.

Leur rencontre est directement explosive. Un lien inexplicable va immédiatement les lier, sans qu’ils ne sachent vraiment pourquoi. Ils vont se tourner autour, mais ils ont tous les deux leurs démons, leurs passés, leurs craintes. Faith n’arrive pas à vivre, en tout cas pas pour elle. Jude va être son élément perturbateur, celui qui va faire ressurgir inconsciemment son envie d’être femme et ses besoins.

Tout va à la fois très vite et très doucement également.
La relation entre Jude et Faith va se développer presque instinctivement. A chaque fois que tout s’accélère, ils reculent par la force des choses. Chacun doit prendre son temps. Chacun a son passé qu’ils veulent encore garder secret. Des non-dits les empêchent de vraiment se mettre ensemble et de penser à un avenir en commun. Faith craint d’être abandonnée une fois qu’elle se sera attachée, elle pense à son fils qui ouvre son coeur presque immédiatement à Jude.

Toute l’histoire de « Destins troublés » est narrée du point de vue de Faith. On plonge au coeur de ses craintes et de son passé brouillé. On s’attache immédiatement à cette femme qui en a bavé et qui pourtant tient encore debout grâce à son petit bout de chou. Elle m’a plus d’une fois fait monter les larmes aux yeux de par ses gestes et ses paroles.
Il y a quelques chapitres qui nous plongent dans son passé et dans sa relation avec sa soeur jumelle, Grace. Ils sont indispensables à la compréhension de l’histoire car c’est en ce lien que réside son grand secret. On touche à l’addiction, à la drogue et à l’alcool, à la déchéance. Certains chapitres sont difficiles à lire, d’autres à comprendre. On ne sait pas où veut nous mener Geneva LEE, mais à force de plonger dans les souvenirs de Faith, on commence à comprendre. La vérité alors explose sous nos yeux impuissants et l’on se retrouve le coeur brisé pour Faith, pour sa soeur, pour leur grand-mère, pour tout ce qu’elles ont perdu à cause de l’addiction.

A bien des égards, j’ai trouvé que cette histoire était proche de l’univers de Colleen HOOVER.
C’est un récit qui commence comme n’importe quelle histoire et qui petit-à-petit se focalise sur la noirceur des personnages et de leurs vies. Sur leurs vices, leurs péchés, leurs erreurs qui font que leurs quotidiens ne sont pas aussi rose que ce qu’on imagine. On se penche sur leur humanité, sur leurs imperfections qui en font un tout parfait.
Il y a aussi un aspect très personnel donné à cette histoire. Il y a du vécu caché derrière ses phrases, une terrible douleur que l’on ressent jusqu’au plus profond de soi.

Il est impossible de lâcher ce livre dès que l’on y plonge dedans.


En conclusion, « Destins troublés » m’a bouleversé. Geneva LEE nous présente ses personnages brisés par leurs passés, des destins que la vie n’a pas épargnés. L’addiction peut impacter des vies de plusieurs façons, tant celles des drogués que des personnes qui les entourent.
Faith et Jude sont des personnages touchés par la noirceur du monde et touchants. Leur rencontre va les bouleverser et les mener sur un chemin qu’ils n’auraient jamais imaginé.
A travers ce récit d’une justesse incroyable, Geneva LEE nous offre un petit bout de son vécu, de ses sentiments et nous touche en plein coeur.
Le livre de la rentrée de la collection New Romance à ne louper sous aucun prétexte.

( http://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/09/destins-troubles-geneva-lee.html )
Until the end Until the end
Laura S. Wild   
Je viens de terminer ce roman il y a tout juste une minute et j'ai été happé du début à la fin. J'ai été stressée, sur le qui-vive, angoissant sur la suite, mais cette fin ne pouvait pas être plus belle pouah ! Je recommande mille fois ce roman qui a été un véritable coup de coeur. J'ai My escort love dans ma biblio et n'hésiterai pas à le lire très bientôt, maintenant que j'ai découvert le talent de Laura :)
Phobos, tome 3 Phobos, tome 3
Victor Dixen   
Sublime ! C'était Waouh ! Oh my god, c'était WAAHOUUH !!!
Je ne vais pas en faire un tas car vous l'aurez compris ce dernier opus est juste WAOUH :p Étant donné les éloges des autres commentaires, je suis rassurée de ne suis pas être la seule à être retournée ;)
Les petites bombes en fin de chapitre m'ont tué un petit peu plus chaque fois, j'ai même dû m’arrêter de lire quand [spoiler]Serena s'est fait tiré dessus pour réaliser et ne pas m'emballer et spoiler tout le monde autour de moi (j'étais dans le bus vous comprenez qu'il faut garder son self-control pour ne pas être vu comme une dingue .... ) [/spoiler]
Bref, j'ai AD-OR-E !! et pis [spoiler]Marcus sooooooo sad *grosses larmes de crocodiles* (je n'étais plus dans le bus heureusement, vous imaginez bien )[/spoiler]
Je m'adresse donc à toi qui lit ceci et je te dis "Vas toute suite lire c'te livre et n'attends pas Noël ou alors trouves la cachette du paquet ;)"
W

par Wanheda