Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Bookyneuse : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Seulement si tu en as envie... Seulement si tu en as envie...
Bruno Combes   
Très bien ecrit. L'auteur nous entraine au travers de plein d'émotion. De l'amour bien sur, mais aussi des questions, des choix à faire. Jusqu'à la fin on ne connait pas le choix de Camille. Et pour le coup je suis déçu car l'auteur nous laisse avec une fin à nous inventer. J'ai horreur de ça. Comme si lui aussi ne savait quoi choisir.
Du coup je me demande s'il y a une suite.
Au niveau de l'addiction, j'ai mis 2 semaines à lire la 1er moitié du livre et 2 jours la 2eme moitié. C'est dire que cette histoire d'adultaire ne m'inspirait pas du tout. Et puis j'ai été entrainée par l'histoire.
lisez le... mais, "seulement si vous en avez envie"

par magaliB
Le Baiser de l'ange, Tome 1 : L'Accident Le Baiser de l'ange, Tome 1 : L'Accident
Elizabeth Chandler   
Cela fait un moment que je suis en possession de ce livre et que je n'arrivais pas à l'ouvrir, parce que je savais que j'allais me sentir mal...
C'est un très bon livre, vraiment ! [spoiler]L'amour qu'il y a entre Ivy et Tristan est enviable. Et leur "séparation" cruelle !! Je disais que j'hésitais à le lire, non pas parce que Tristan meurt mais à cause de ce qu'allais ressentir Ivy... cette profonde tristesse, ce désespoir, l'envie de mourir, de ce laisser aller... tout ces sentiments que l'on ressentirait si ça nous arrivais. Les passages sur les ressentis d'Ivy, ses larmes, sa foi perdue, m'ont fait pleurer, parce que je ne peux faire autrement que de m'imaginer moi à sa place.[/spoiler] Donc je m'en vais lire le second tome et je conseil bien sur à ceux qui hésiteraient : Allez-y foncez ! Il en vaut la peine !!

par tammii
L'inconnu de Sandy Cove L'inconnu de Sandy Cove
Sylvie Ouellette   
L'histoire est vraiment intéressante et bien ficelé, j'ai passé un agréable moment de lecture

par Cobras
Petits mensonges entre colocataires Petits mensonges entre colocataires
R.C. Boldt   
Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2019/03/14/petits-mensonges-entre-colocataires-r-c-boldt/

Ce récit est une romance douce et lente qui se lit avec un plaisir non caché. On passe un très agréable moment en compagnie de Maggie et Ryland.

Tout tourne autour des non-dit, des quiproquos et d’un seul vrai gros mensonge. Maggie doit faire face à la trahison de son compagnon, en effet elle le découvre en plein acte avec une autre. Pour garder son appartement, elle cherche un colocataire et Ryland va se présenter.

Alors sachez que trouver un ou une colocataire n’est pas si simple que ça et Maggie tente de trouver les aptitudes requises, donc pas de fille, un garçon mais pas attirant. Pourtant Ryland est beau, charmant et pour forcer le destin, il lui indique qu’il est gay et en couple.

C’est comme ça que ce duo improbable va naitre et qu’une belle amitié va se développer. Il est difficile de garder ses distances en permanence lorsque l’on vit avec quelqu’un. Croyez moi chaque découverte et situation est juste un délice à lire. C’est marrant, très rythmé et honnêtement ça donne le sourire très souvent.

Nos deux héros sont touchants, un peu maladroits et pourtant on croit en leur potentiel en tant que possible couple. L’alternance de point de vue est très agréable car on comprend chaque personnage, ses attentes et ses réticences et puis il est rare d’avoir un point de vue masculin tout au long d’un récit.

Il est inutile d’en dire plus pour vous vendre ce roman. La surprise et les situations cocasses doivent se découvrir et se déguster sans modérations.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller cette romance. Elle est certes prévisible mais c’est tellement sympa et bien écrit qu’il serait dommage de se priver. L’auteure a une plume très contemporaine et je pense que la traduction rend pleinement hommage à la fraicheur et la bonne humeur de cette histoire.

Petits mensonges entre colocataire est une lecture doudou qui plaira à de nombreuses lectrices qui termineront ce roman le cœur léger et un immense sourire sur le visage.
Juste avant de mourir Juste avant de mourir
S. K. Tremayne   
GB. Dans le Dartmoor. Kath Redway souffre d’un traumatisme crânien léger une suite à un accident de voiture. Son amnésie rétrograde trouble sa mémoire de manière temporaire sur ses actes juste avant l’accident. Mais en attendant de la recouvrer, pèse sur Kath un sentiment de culpabilité et de stupéfaction quand elle apprend qu’elle vient de réchapper à son suicide. En se jetant dans le lac au volant de sa voiture, un promeneur providentiel l’aurait sauvée d’une probable noyade mortelle.
Sa confusion la perturbe d’autant plus qu’elle ne comprend pas son acte : son couple avec Adam ne pose à première vue pas de problème, et elle se sait indispensable pour son adorable petite fille Lyla fragilisée par le trouble autistique.
La culpabilité d’avoir voulu en finir avec la vie la ronge. Ainsi, en attendant que sa mémoire lui revienne, elle interroge toutes les personnes susceptibles de l’aider à retracer son emploi du temps avant l’accident. Mais plus elle en apprend, plus le brouillard s’épaissit sur ses motivations et sur les « alibis » de ses proches…
Je remercie vivement le site Netgalley et les éditions Presses de la cité, pour la découverte de cet auteur et de son dernier roman. A partir d’une tentative de suicide de Kath, notre héroïne, nous immergeons dans une ambiance trouble de légendes ancestrales, sur la lande sauvage de Dartmoor dans le Devon au Sud-Ouest de l’Angleterre.
Le roman riche de quelque 400 pages vous accaparera plusieurs heures – à mettre dans la catégorie « prévoir du temps »- mais sa lecture addictive rend difficile le fait de le lacher !
UNE INTRIGUE CAPTIVANTE AUTOUR DE KATH
Cette ambiance environnante inquiète et la recherche de Kath pour comprendre son geste va nous emporter avec elle dans sa quête tumultueuse. L’humanité de notre héroïne nous saisit. Elle a su faire fi des conventions sociales et familiales par amour, et apprend à gérer la différence de sa fille au quotidien. Et pourtant, elle va devoir passer outre les observations qu’elle fait face à un mari distant et une petite fille très intuitive, franche et perspicace. Un entourage compliqué.
On suit Kath sans problème dans sa quête de son suicide désiré… ou organisé. Ses interrogations et inquiétudes nous assaillent autant. Et, comme elle, on sera stupéfait des dangers et des vérités auxquels elle devra faire face. De plus, son environnement perturbant aggrave son jugement devenu nébuleux. MAIS PATIENCE ! il faudra attendre les dernières pages pour comprendre le très déroutant dénouement.
AUTOUR D’UN SUICIDE DOUTEUX La narration à la première personne de Kath expose ses doutes sur les motivations de sa tentative de suicide. Dans les affres de son amnésie, elle culpabilise et essaie de la comprendre : rien ne la justifie au vu des inconvénients de sa vie actuelle. Les troubles autistiques, et la baisse dans l’échelle sociale avec son mariage ne l’affectent pas au point de commettre un acte si désespéré. Alors sans vouloir être paranoïaque, ses doutes et ses recherches vont se porter dans toutes les directions. Le retour de sa mémoire même avec des subterfuges olfactifs tarde.
LES MYSTERES DU DARTMOOR
Ce roman procure une présentation originale d’une facette du Devon. Les paysages flanqués d’une telle rudesse climatique favorisent une opacité visuelle du cadre. Le vent, la pluie, le brouillard inspirent une ambiance tumultueuse.
L’AUTISME
Pour mieux aiguiser le suspens ici, les troubles autistiques ajoutent du mystère et perturbent les parents spectateurs devant leur enfant « différent » et parfois rejeté. Sensible et gentille, la vulnérabilité de la fillette nous touche
Plus de détails sur le blog :
https://lesparolesenvolent.com/juste-avant-de-mourir-de-s-k-tremayne/
Une chienne de vie Une chienne de vie
T. A. Moore   
J'ai eu assez de mal à accrocher à l'histoire au début, mais finalement j'ai su être patiente et je n'ai pas été dessus ! J'ai adoré la relation entre Jack et Danny ainsi que l'univers dans lequel nous plonge l'auteur.

par LadyB
Juste un signe Juste un signe
Liz Plum   
Je n'aime pas trop donner une critique négative, car selon moi toute oeuvre a de mérite.
Le thème abordé m'a fort intrigué, toutefois le contenu bien qu'il soit addictif manque cruellement de consistance et de sérieux.
En arrivant à la moitié du livre, j'ai capitulé en survolant les pages.
Aucun rebondissement à proprement parler. Sans quelconque originalité.
Et j'ai trouvé révoltant l'image qu'a peinte l'écrivaine de l'adolescent " les garçons qui ne pensent qu'à faire la fête, flirter avec des filles et boire" et cela malgré les problèmes familiaux.
Un livre qui se lit, mais sans réelle surprise ni richesse.

par Riverie
Le Vide de nos cœurs Le Vide de nos cœurs
Jasmine Warga   
J’ai hésité avant de débuter ce roman, bien que le résumé soit très alléchant, il y a un côté sombre et effrayant qui m’ont retenu. Les romans qui finissent mal ont le don de me déprimer, pourtant malgré le thème abordé j’ai décidé d’écouter mes envies et de me lancer. D’autant plus, que Hugo Roman est une maison d’édition que j’aime beaucoup, donc c’était également l’occasion de découvrir leur nouvelle collection New Way axé YA Et je dois dire que je n’ai aucun regret, c’est un coup de cœur.

Aysel est une jeune fille de 16 ans extrêmement déprimée et sa solitude ne fait que renforcer son envie de mourir. Depuis le drame irréparable à jamais associé à son père, Aysel s’est complètement renfermée sur elle-même, ajouté à ça la vie au lycée n’est pas au beau fixe et sa propre mère ne semble pas voir la détresse de sa fille. Lorsqu’elle découvre le site Suicide Partners et plus particulièrement l’annonce de FrozenRobot 17 ans, elle décide de rencontrer le jeune homme concrétiser son suicide et planifie l’acte avec le jeune homme. Le compte à rebours peut commencer : J-26.

Au cours de ces vingt-six jours, nous allons apprendre à connaître intiment Aysel et Roman. Chacun habité par le même mal, qui les consument. Bien qu’issue de milieu différent, ils vont s’apprivoiser et discuter de ce qui les a amenés à faire un choix aussi radical, créant un lien particulier, habité par un objectif commun : le suicide. Le compte à rebours en début de chapitre, associé au mal-être de nos héros contribue à mettre en place un sentiment d’oppression et de tristesse. C’est un thème assez difficile, qui m’a mise la boule au ventre pendant toute ma lecture, il y a un côté dérangeant, car on souhaite avancer au bout de ses vingt-six jours et en même temps, c’est effrayant d’imaginer qu’ils seront peut-être morts. J’ai éprouvé beaucoup d’attachement pour ces deux jeunes torturés, mais l’auteure nous rend impuissant face à la détresse de personnage qu’on souhaite seulement protéger.

A force de se côtoyer, d’analyser ensemble, de discuter à cœur ouverts, un lien particulier va se tisser entre nos deux héros. Et au contact de l’un et de l’autre, ils vont changer, mais est-ce suffisent pour ne pas choisir de mourir ? Les pensées de Aysel sont très bien expliquée, on n’est pas dans le pathos, bien au contraire chaque sentiment est extrêmement bien décrit, on ressent à quel point elle est consciente de ses pensées tristes, mais elle est complètement dépassée et sans vraiment de soutien pour l’aider à remonter la pente. Alors que Roman, est davantage épaulé, mais sa volonté de mourir est plus forte que tout. Il fait le choix d’abandonner volontairement sa « vie d’avant » et s’isole.

En bref, en refermant ce livre, je suis en pleine phase de culpabilité d’avoir aimé un livre aussi dérangeant, mais l’espoir est tellement important que j’avais envie de croire que malgré leur volonté de mourir, ils se sont trouvés. Un épilogue n’aurait peut-être pas été de trop concernant certain point, mais je recommande. Je pense que pour vraiment comprendre, il faut le lire et se faire sa propre idée. Perturbant, magnifique, et terriblement émouvant. A la fois sombre et lumineux, l’espoir a une place importante dans ce roman et il ne faut jamais oublier de garder Espoir

https://luxnbooks.wordpress.com/2015/05/15/le-vide-de-nos-coeurs-jasmine-warga/

par Luxnbooks
Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure
Kelley Armstrong   
ça met du temps a démarrer, le début est long, mais une fois que l'histoire est partie, impossible de m'en détacher, pour les passages "classés adulte", si on parle bien de sexe, c'est rien a coté des Anita Blake ou Riley Jenson.....

par BeMyBoO
Un palais de glace et de lumière Un palais de glace et de lumière
Sarah J. Maas   
Acheté dès sa sortie et lu en une journée, ça fait vraiment plaisir de retourner dans cet univers qui reste l'un de mes préférés. Néanmoins, s'agissant d'une nouvelle, il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'action ou même à un réel scénario: ACOFAS ne sert donc qu'à faire le pont entre le première trilogie sur Feysand et la prochaine qui se penchera sur les personnages secondaires de la série.
Certaines scènes étaient adorables, d'autres, très drôles mais le vrai point positif de cette nouvelle sont les points de vues divers que SJM nous offre. Et oui, ce n'est plus seulement les points de vue de Feyre et Rhysand (parce que c'est deux là même si je les aime bien, j'ai hâte de les quitter et de passer à autre chose) mais aussi ceux de Cassian, Mor ou encore Nesta ce qui permet d'en apprendre davantage sur ces personnages qui restaient jusqu'à présent de vraies mystères.
Donc en bref, une lecture bref mais satisfaisante qui remplie son rôle et qui donne l'eau à la bouche pour le prochain roman [spoiler]sur Nesta et Cassian, mes deux personnages préférés de la série et, pour moi, les deux plus intéressants.[/spoiler]

Hâte d'avoir le tome 4 (car celui ci est évidemment un tome 3.5 et non un tome 4)!

par Pixma33
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4