Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Bookyneuse : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
On Dublin Street, Tome 6 : Moonlight on Nightingale Way On Dublin Street, Tome 6 : Moonlight on Nightingale Way
Samantha Young   
Je n'arrive même pas à croire que la série "Dublin Street" soit terminée... NO WAY!!! Pourquoi ne pas prolonger la chose? Dans ces cas-là, j'ai comme une envie de me rouler parterre!!!
QU'est ce que j'aime cette auteure et cette saga!! Même si je reste braquée sur Braden et Nate, à chaque tome, je fond sur le nouveau mâle que S. Young nous présente, preuve que la dame fait du bon boulot!
Certes, Logan fait peut être moins mâle alpha que les autres à priori et je dis bien à priori mais n'empêche que j'ai apprécié son caractère et même celui de Grace qui envoie de bonnes piques tout au long de l'histoire...

Bref, j'ai aimé me plonger encore une fois dans cet univers et j'en redemande ;-)
Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups Sauvages, Tome 2 : La Cité des loups
Maria Vale   
Second tome, intrigue qui tourne autour d'un autre loup et aborde le sujet de leur meute différemment , par le biais de ceux qui vivent en dehors des terres.
J'ai beaucoup aimé l'ensemble et j'ai tout lu d'une traite. Une romance encore une fois un peu classique et sans surprise.
J'ai aimé retrouvé le couple du premier tome et poursuivre l'intrigue de fond qui se développe gentiment.

par anne58
Mack daddy Mack daddy
Penelope Ward   
http://www.lmedml.fr/2019/04/02/mack-daddy-penelope-ward/

UNE ROMANCE SYMPATHIQUE, DRÔLE ET SEXY !
Penelope Ward est une autrice que j’adore, je n’hésite jamais à découvrir un de ses romans. [Mack Daddy] m’a de suite fait de l’œil, et j’avoue qu’en découvrant le résumé j’étais plus qu’intriguée.

Cette histoire de seconde chance s’avère très addictive et le scénario très bien mis en scène. Je vous avoue que j’ai eu un peu peur en débutant ma lecture, le contexte est particulier et j’avais besoin d’avancer dans le récit pour savoir si j’allais adhérer à la trame de l’histoire, et franchement ce fut le cas. J’ai passé un bon moment.

MACK DADDY… UN « DILF » HYPER CRAQUANT !
« – QU’EST-CE QU’IL Y A ENTRE TOI ET MACK DADDY ? JE VOUS AI OBSERVÉS TOUS LES DEUX. J’AI FAILLI AVOIR UN ORGASME.
– COMMENT TU L’AS APPELÉ ? MACK DADDY ?
– OUI. MACK DADDY. C’EST COMME ÇA QUE TOUT LE MONDE LE SURNOMME ICI. TU NE LE SAVAIS PAS ?
– C’EST BIEN TROUVÉ. »
Penelope Ward n’a pas perdu de temps, on rencontre notre héros dès les premières pages, dans un contexte assez sympa… Notre DILF (Papa que je mettrais bien dans mon lit) est absolument craquant, Mack est un homme séduisant, et ce n’est pas Frankie qui dira le contraire. J’ai bien aimé Mack même si je suis restée sur mes réserves concernant ses intentions envers Frankie. Mack est un héros touchant, j’ai particulièrement aimé sa facette de papa attentionné, et sa détermination à reconquérir celle qu’il aime. C’est un homme drôle, sexy et qui sait reconnaître ses erreurs. Frankie est adorable, je me suis prise d’affection pour elle, pour celle qu’elle est devenue mais aussi pour celle qui était amoureuse de Mack à l’université. Frankie est en marge de la société, elle a une personnalité bien à elle, ses bizarreries m’ont plu. Elle est étonnante, douée avec les enfants et c’est une femme intègre et aimante.

Les autres personnages sont très importants. Je vous laisse l’entière surprise les concernant, petite mention pour Jonah, le fils de Mack, qui est adorable.

UNE INTRIGUE CLASSIQUE MAIS QUI RECÈLE QUELQUES SURPRISES…
L’intrigue est assez classique. Nos deux héros se retrouvent de nombreuses années après leurs séparations, leur relation n’était pas clairement définie mais cela n’a pas empêché le cœur de Frankie de se briser. L’amitié qui les unissait était spéciale, particulière et un peu ambiguë. Mais voilà la vie les a séparer et chacun à fait sa vie de son côté. Mack décide de revenir dans la vie de Frankie en inscrivant son fils dans l’école où elle travaille. Mais Mack a-t-il le droit de venir bouleverser l’équilibre de Frankie ? Saura-t-elle prendre les bonnes décisions ?

La romance est intense. Entre passé et présent, je me suis laissée prendre au jeu. J’avais peur de la tournure que prendrait l’histoire. J’avais peur que cela soit trop facile, et ce fut un peu le cas mais pas suffisamment pour que je sois déçue par l’histoire. Le récit est assez court, les choses vont donc un peu vite, mais nos héros ont un passif et c’est sur ce détail que l’histoire se joue.

J’ai été touché par leur histoire commune, par la beauté de leur relation amicale et l’amour qu’ils se portaient l’un pour l’autre. Mais parfois, l’amour ne suffit pas.

J’ai aimé la dynamique de la romance, les décisions prises par nos héros et les divers rebondissements. Il y a beaucoup d’humour mais aussi un contenu très touchant qui explore avec psychologie les troubles du comportement.

EN BREF :
Penelope Ward nous revient avec une romance addictive qui met en scène un papa sexy déterminé à obtenir une seconde chance auprès de la femme qu’il a toujours aimé. L’histoire est moderne, drôle et sexy, l’autrice a su aborder des thèmes touchants et exploiter à merveille un contexte particulier. Une très belle découverte.
 Blyd & Pearce Blyd & Pearce
Kim Fielding   
Au sein d'un univers médiéval fantastique alliant la noblesse à la nécromancie, la magie aux troubadours, Blyd et Pearce, deux hommes diamétralement opposés de caractère, vont devoir s'allier pour sauver leur peau. L'histoire est une quête de vérité dans une cité rongée par la pauvreté extrême du côté baseux de la ville, par la jalousie et les jeux de pouvoirs du côté haut de cette dernière. Blyd, baseux dépourvu de famille mais pas d'honneur ni de droiture se retrouve à mener un enquête pour vol sur Pearce l'accusé beau gosse et troubadour. Mais ce n'est pas un plan sans accro qui se profile, Blyd voit son périple se transformer en une course contre la montre pour s'en sortir indemne tout en luttant contre l'attraction qu'il éprouve pour Pearce. Il doit démêler le vrai du faux de tout ça.

L'auteure nous plonge dans un univers d'heroic fantasy pur avec un parfait équilibre entre la magie, les complots extrêmement bien ficelés, une enquête presque policière, des rebondissements du début à la fin ainsi qu' un soupçon de romance savamment dosé. Même si les protagonistes en bavent sans arrêt, l'histoire est claire sans description inutile traînant en longueur, ni excès dans les situations pourries.

Ce lieu et ce temps n'existent que dans l'imaginaire, mais la crédibilité des actes de survie, d'enquêtes, de vie sont très réalistes, les combats sont plausibles sans exagération, les galères de survie bien présentes mais pas pesantes. La tension monte crescendo et le dénouement apporte un bon lot de surprises et de retournements de situations pimentant la lecture. L'histoire oscille entre la fantasy et le polar de façon subtile, avec des personnages de tous les jours, pas hypertrophiés physiquement ni intellectuellement dont le passé lourd n'entrave pas leur ligne de conduite et de vie.

Pour Blyd comme pour Pearce, pas de super-héros, juste des hommes ordinaires face à une situation complexe et dangereuse dans un monde dépourvu de véritable justice. Je ne me suis pas plus attachée à l'un qu'à l'autre -une première pour moi- car je les ai trouvé tous les deux forts, chacun dans leur domaine, d' une enfance pavée de tourments malgré leur différence de naissance à une vie adulte défiant les codes et conventions sociales.

Un bon moment de lecture plus porté sur les enquêtes policières que sur l'attraction des deux personnages, la romance se développe doucement en toile de fond mais ne prédomine jamais, elle se joue comme un air de musique derrière l'intrigue ce qui la rend émouvante, attachante et réaliste tout simplement. A lire absolument... Rose Taylor.

Merci à Dreamspinner Press pour ce sp.
http://meninbooks.eklablog.com/blyd-pearce-de-kim-fielding-a161088446

par Tyzane
Covenant, Tome 2 : Sang-pur Covenant, Tome 2 : Sang-pur
Jennifer L. Armentrout   
J’avais apprécié la novella préquel, j’avais beaucoup aimé le premier tome de cette saga mais comment vous dire à quel point j’ai adoré ce deuxième tome ??!
Je ne pensais pas que JLA pouvait encore me surprendre et pourtant c’est le cas… La lecture de « Pure » a été un véritable moment de bonheur. Je ne pensais pas que cette série pourrait égaler ma saga chouchou « Lux » mais finalement il se pourrait bien que si…
On retrouve Alex là où on l’avait laissé à la fin du tome 1 en plein entraînement au sein du Covenant. Alex a retrouvé sa place mais elle doit pourtant encore faire ses preuves et témoigner devant le Conseil sur ce qui s’est passé à Gatlinburg à la fin du tome 1.
Sa future transformation en Apollyon ainsi que sa relation avec Aiden et Seth est le cœur de ce tome. Alors bien sûr, l’action reste très présente, mais ce second tome est l’occasion de s’attarder plus en profondeur sur les personnages et leur relation.
Alex & Aiden d’abord… Evidemment entre ces deux-là c’est toujours aussi compliqué… On assiste encore à de très jolies scènes remplies de romantisme et je dois admettre qu’Aiden m’a vraiment charmé dans ce tome. Je l’avais trouvé très mystérieux dans le premier livre et j’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir un peu plus dans ce tome-ci. Toujours aussi sérieux et raisonnable, son amour pour Alex n’est plus un mystère même si celle-ci s’entête à en douter et ne vois pas qu’il veut seulement la protéger… Son dévouement en fin de tome est très émouvant et promet de jolies choses pour la suite.
Ensuite Alex & Seth… Alors là, je vous préviens c’est l’explosion ! Leur relation évolue énormément ici et il se rapproche de manière assez surprenante. Aussi téméraire et aussi entêté l’un que l’autre, j’ai pris un plaisir fou à chacun de leur échange ! Seth, c’est tout le contraire d’Aiden, mais il n’en est pas moins charismatique et Alex a de la chance de l’avoir de son côté…
Tout ça pour vous dire que je n’aimerai pas être à la place d’Alex (enfin quoique… !) ; choisir entre Aiden et Seth va se révéler très difficile si vous voulez mon avis. Moi qui ai habituellement un avis très tranché quand il s’agit de triangle amoureux, je peux vous dire que là je ne suis pas sûre d’avoir fait mon choix…
Bref vous l’avez compris, Pure nous embarque dans un tourbillon de sentiments dont il est difficile de ressortir.
Toutefois, ce tome ci est également l’occasion d’en découvrir un peu plus sur la mythologie que nous propose JLA. Le fonctionnement du Covenant, ses exigences et ses lois sont mis en avant et l’on est plongé encore un peu plus dans un univers qui est décidément très intéressant.
Comme je vous le disais, l’action n’est pas en reste et certains événements chamboulent ce que l’on croyait pourtant bien établi. Alex n’est encore une fois pas épargnée et elle encaisse certains coup plutôt difficilement…
La fin du tome est magistrale (j’avoue, je ne pouvais plus le lâcher quitte à arriver en retard au boulot…) De nouvelles intrigues sont soulevées, de nouveaux personnages apparaissent amenant avec eux leur lot de complot et malveillance.
Bref du tout bon… Inutile de vous reparler de la plume de JLA qui me convient à merveille et qui m’apporte un rythme de lecture que j’adore !
Je pense que je peux terminer en vous disant de foncer sur cette saga si ce n’est pas encore fait car elle vaut vraiment le détour… Et je m’excuse d’avance pour celles et ceux qui ne lisent pas en VO et j’espère sincèrement que toutes les œuvres de JLA verront le jour chez nos éditeurs français…
Quant à moi, vous vous en doutez il me tarde de découvrir la suite…

par LucyMB
VE.RI.TAS, Personne n'est parfait VE.RI.TAS, Personne n'est parfait
Isabelle Fourié   
En premier lieu, j'ai craqué pour la couverture de ce roman qui est très attirante et le résumé m'a tout de suite donné envie de découvrir cette histoire.
Je tiens aussi à souligner que l'auteure à gagné avec celle-ci le concours « Black Ink University ». Et je dois dire que c'est amplement mérité, car cette histoire est vraiment prenante et rentre parfaitement dans le thème.
Même si au début, j'ai eu un peu de mal à accrocher au monde dans lequel font partis les deux personnages, j'ai pu par la suite comprendre et avoir une autre vision des choses. Malgré que c'était nécessaire et que l'auteure l'a très bien fait, il y avait beaucoup d'explications et d'informations sur leurs rangs, leurs situations. C'était un peu complexe.
Cependant, j'ai accroché tout de suite à la plume de l'auteure.
Puis, j'ai aimé la rencontre des deux personnages principaux. J'avais vraiment envie de découvrir leur histoire, apprendre à les connaître davantage et ne pas m'arrêter à l'apparence.
Qui sont réellement Astrid et Léo ?
Ici, nous faisons la connaissance avec Astrid, 18 ans et sa sœur aînée Amaraah 25 ans. On peut dire que la vie ne les a pas épargnées et que malgré leurs jeunes âges, elles sont très fortes.
L'auteure a très bien décrit la psychologie des personnages que ça soit pour Astrid et Amaraah ou pour Léo. On ressent bien leurs émotions, leurs doutes, l'impact de leurs familles sur leur vie.
Astrid est une jeune femme difficile à cerner, complexe, différente des autres, mais ça en fait quelqu'un d'unique. Malgré ses peurs, ses angoisses, nous apprenons à l'aimer telle qu'elle est vraiment. Je dirai qu'au fur et à mesure des chapitres, elle évolue, elle change tout en restant elle-même. De chrysalide, elle se transforme en papillon. Astrid est aussi frêle que forte, surprenante qu'impressionnante, mais surtout, elle est épatante.
Extrait : Ma vie toute entière est dictée par mon nom, mon rang et l'argent de ma famille.
Astrid s'apprête à faire son entrée à Harvard et ça va être pour elle son « billet vers la liberté ».
Extrait : Je compte y trouver ma vérité, celle qui me fera grandir et briser le carcan qui enserre mon âme.
Avant de rentrer dans ce nouveau monde, la route d'Astrid va croiser celle du beau Léo.
Léo Montgomery a comme Astrid, une famille qui n'est pas commode, et même si au premier abord tout à l'air de les opposer, la vérité pourrait bien être tout autre.
Léo est un jeune homme de 23 ans qui malgré son côté mauvais garçon, sa réputation auprès de la gente féminine plus que sulfureuse, est attendrissant. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais il est tout de suite attachant. Il a ce petit truc qui m'a touché.
La rencontre de Léo avec la belle Astrid pourrait bien venir ébranler notre héros si sûr de lui et changer son destin.
Extrait : Au milieu du ciel, face à cette inconnue, je n'ai jamais été si vrai.
Entre les réparties d'Astrid et le franc-parler de Léo, ça va faire des étincelles !
Astrid et Léo sont attachants. On sent tout de suite ce lien si particulier qui les unit. Entre eux, rien n'est simple. Leur passé et leurs familles respectives ont une grosse main mise sur leur vie. Ce n'est pas facile de se livrer complètement lorsqu'il y a tant de secrets qui mettent des freins et quand en plus des doutes s'ajoutent à l'équation. Cela devient encore plus tendu. La tension est palpable et fait aussi monter en nous la tension et grimper la température. C'est un coup froid, un coup chaud et ça nous rend complètement dingue. On ne sait plus sur quel pied danser.
Au-delà d'Astrid et Léo, j'ai pu aussi apprécier certains personnages secondaires. Ils apportent vraiment un plus à l'histoire.
L'auteure véhicule à travers certains passages : la reconstruction, l'espoir, l'avenir.
C'est une histoire difficile, prenante, avec de l'amitié sincère et de l'amour véritable.
J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman.
Je vous le recommande !
Sign of Love, Tome 4 : Archer's voice Sign of Love, Tome 4 : Archer's voice
Mia Sheridan   
A toutes les âmes oubliées, perdues, dont les voix ne comptent pas parce qu'elles ne sont pas assez fortes pour atteindre le cœur du monde, ce livre est pour vous. Parce que comme pour Archer, il suffit parfois d'une personne, une seule personne qui accepte de vous entendre, et votre vie est changée, à jamais. L'histoire de Bree et d'Archer a touché une partie de mon être et l'a rempli de douceur.

Cette histoire fait de l'ombre aux étoiles et je garderai toujours un morceau de leur éternité avec moi. Ce roman est magnifique à tellement de niveau qu'aucune critique ne pourra jamais lui rendre justice.

Il se lit.
Il se pleure.
Il se vit.

Alors n'hésitez pas, car comme le dit Archer, " les mots les plus bruyants sont ceux que l'on vit ".

par Schweppy
Nos âmes tourmentées Nos âmes tourmentées
Morgane Moncomble   
Les thèmes que Morgane Moncomble aborde sont très durs et forts et il y en a deux en particulier qui m'ont extrêmement touchée, bouleversée. Je l’admire vraiment et la remercie pour avoir évoqué cela dans son roman, car j’imagine que cela n’a pas dû être facile. Surtout que, pour ma part, c’est la première romance que je lis qui aborde ceci, donc juste pour cela, lisez-le !

Malgré ses 476 pages, je l'ai dévoré en même pas une journée, il m'était impossible de le lâcher. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, donc conseil, ayez une (des) boîte(s) de mouchoirs à portée de main... C'est une romance qui ne ressemble à aucune que j'ai pu lire, en partie grâce aux thèmes mais aussi avec l'ambiance de l'histoire, les personnages, la plume de Morgane Moncomble et les messages qu'elle fait passer, qu'ils soient féministes ou non.

Les personnages, parlons-en quoi… Je veux tous les épouser… TOUS (sauf quelques un…) Déjà la force et le courage d'Azalée. Elle a enduré des choses extrêmement difficiles, mais elle est restée forte. J’ai tout bonnement adoré la voir se dévoiler à Eden. Parlons-en de cet homme. Tellement parfait, lui non plus la vie ne l’a pas épargné mais il apprend à vivre avec et se bat pour ceux qu’il aime.

La relation entre ces deux personnages est tellement magnifique, elle est douce, belle et m'a fait ressentir tellement d'émotions, ils prennent soin de l'autre avec un amour et une tendresse qui m'a coupé le souffle.

Pour finir, un roman fort, dur mais que j'ai adoré (et encore le mot est faible) et qui m'a valu un torrent de larme et un gros coup de cœur. Je vous recommande à 200% ce roman, et si vous n'avez pas encore lu de romances de Morgane Moncomble : QU'ATTENDEZ-VOUS ?!

MA CHRONIQUE COMPLETE : https://leslivres2lea.wordpress.com/2019/10/06/nos-ames-tourmentees-morgane-moncomble/
Un bonheur imparfait Un bonheur imparfait
Colleen Hoover   
Renversant...

Une nouvelle fois, Colleen Hoover aborde un sujet très difficile... mais elle relève avec brio le défi de nous transporter dans cette histoire douloureuse mais tout aussi magnifique.

Une histoire d'amour compliquée, où les protagonistes se noient dans un océan de non-dits et de douleurs inavouées. J'ai pleurer quand Quinn ne voyait plus d'espoir, quand Graham s'efforcer de sauver une relation en laquelle sa femme ne croyait plus. J'ai ris à la lecture d'un passé pourtant prometteur et plein de bonne volonté...

En fait, je crois que la force de ce livre réside dans le fait qu'il est fichetrement proche de la réalité. Parce que oui, les problèmes que rencontrent les protagonistes sont effectivement ceux que certains couples éprouvent. Traversent. Dépassent. Et je crois que la plus belle chose, dans ce livre, c'est le message d'espoir qu'il délivre... que si on s'aime réellement, rien n'est insurmontable. Ce n'est pas parce qu'on perd espoir, en même temps, que tout est perdu. Il faut se battre, encore et encore. A deux, c'est possible.

Une fois de plus, Colleen Hoover ne me déçoit pas. Mieux, elle m'épate encore un peu plus.

par Mo248
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette