Livres
534 402
Membres
559 772

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bora Bora's Bitches



Description ajoutée par Damonitaa 2013-08-09T23:51:24+02:00

Résumé

Avant toute chose, je préfère prévenir : âmes sensibles et personnes à la santé fragile s'abstenir... si tu ne supportes pas la vulgarité et que le langage cru te donne de l'urticaire ceci n'est pas pour toi... après j'ai envie de dire : advienne que pourra !!!

Salut les culs, moi c'est Jacinthe Nitouche, Jaja pour les intimes.

Que dire à part que je vis ou plus exactement j'essaye de survivre avec trois filles plus cinglées les unes que les autres, Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora-Bora ». Oui sur le papier ça peut envoyer de la bûchette mais dites-vous que dans la vie c'est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court bouillon est apparu subitement sur notre palier.

Vous allez donc suivre une année de notre merveilleux quotidien et j’ai envie de dire : « Mais quel quotidien !!!! ».

Quoi ?

C’est moi qui raconte, je ne vais pas vous dire que notre quotidien est aussi mou que le périnée de Mamie Nova, ce ne serait pas crédible.

Voilà, alors après j'ai envie de dire qu'il ne vous reste plus qu'à mélanger tout ça dans un shaker, de verser le tout dans un joli verre à cocktail avec une paille et de le déguster amoureusement.

Afficher en entier

Classement en biblio - 718 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Do83 2014-01-23T11:50:51+01:00

– Moi je crois qu'elle a faim, regarde elle mord son transat, nous avertit-elle en la regardant de loin

– Jane pense qu'elle fait ses dents, dis-je en me rapprochant de la chose

– Je crois qu'il faut leur donner un truc à mordre, propose Pétra

– Attends, j'ai ce qu'il faut ! s'exclame la Syphilis en repartant.

Au bout de 50 secondes, elle revient et lui tends un objet.

– Un gode ? T'es sérieuse ? lui dis-je affolée

– Ben quoi, on ne commence jamais assez tôt ce genre de chose. Ne t'inquiète pas il est neuf, jamais servi.

– Si Jane revient et qu'elle découvre ça, s'inquiète Pétra.

– Si Jane avait eu ça petite, elle ne serait pas autant phobique de la b**e, réplique la Syphilis en repartant.

– Chaton, je crois qu'elle sent le moisi, s'affole Pétra.

– Qui ? La Syphilis ?

– Non le bébé !

La chose commence à pleurer en secouant le godemiché. Quel spectacle ! Allez Jaja, prends sur toi. Sois forte. J'appelle de suite Jane.

– Merde tu fous quoi

– Il y a un monde fou !

– La chose s'est encore chiée dessus.

– Change-là, ne la laisse pas comme ça.

– Tu ne peux pas me demander ça.

Je raccroche et regarde Pétra.

– J’ai peur !

– Moi aussi chaton.

Je prends la chose du bout des bras et l'emmène dans la chambre de Jane où tout est déjà installé. Pétra me suit. Je couche la chose et lui enlève son pantalon. Merde il y en a partout !

– Ta mère ne t'a pas appris à faire ça correctement ?

– En tout cas elle ne lâche pas le gode, remarque Pétra.

Ça nous fait rire. Au bout de dix minutes et après une grosse suée, Pétra me file les lingettes alors que je lui passe la couche sale.

– Je vais vomir !

– Moi aussi.

– Comment tu mets ça ? dis-je à Pétra qui a l'air aussi perdue que moi.

– C'est bon je suis là ! s'époumone Jane en fermant la porte.

Ouf on est sauvées… enfin la chose est sauvée !

– Pourquoi Zoé tète un godemiché ? demande Jane horrifiée.

Elle lui retire des mains et la chose se met à hurler.

– Je crois que c'est son nouveau doudou, lui dis-je en souriant.

– Mais vous êtes des grandes malades !!! s’écrie-t-elle.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Bonjour ;-) Vous avez tous déjà connu ce moment de satisfaction en commençant un nouveau livre prometteur, puis ce moment de frustration lorsque l'on doit le poser, et ce moment de "désespoirs" lorsqu'il est fini et que l'on rêve d'une suite. Eh bien aujourd'hui je suis la pour vous proposer de revivre tout ça ;-)

Vous allez dire "Oula Julie tu nous vends du rêve la" Eh bien oui je vous le confirme. Il s'agit d'un gros coup de cœur. Fou rires, soupirs, excitation et émotions, le tout emballé avec une jolie plume fluide et croustillante.

Vous découvrirez Jaja et ses copines, je vous préviens il n'y en a pas une pour rattraper l'autre, vous rêverez de les avoir pour amies ;-) Et puis je pense que vous allez aussi rêver de leur gentil voisin : 4B, mon dieuuuu, un savant mélange de Barrons et de crème fouettée ;-) Les Christian Grey et compagnie peuvent se rhabiller lol

Alors voilà je vous promets le coup de cœur, les fou rires et les frissons :-) Et j'ai hâte qu'on en parle hihi Parce que parler de Jaja et 4B ça ensoleille les nuits :-p

Afficher en entier

J’ai eu l’immense privilège de faire partie des premières lectrices de ce roman puisque j’ai été une correctrice qui a suivi pas à pas l’évolution de ce récit. Mon avis ne sera donc pas objectif, je préfère prévenir, mais je tenais à l’exprimer tout de même !

Pour moi, « Bora-Bora’s Bitches » est une petite perle que j’apprécie sincèrement de lire et relire. À chaque immersion « Bora-Boresque », je ris autant que la première fois !!!

Alors bien entendu, en raison de la plume qui peut surprendre, cette histoire n’est pas à mettre entre toutes les mains : il est préférable que les âmes sensibles et les personnes choquées par les grossièretés s’abstiennent. Ces dernières risqueraient d’être gênées par le style d’écriture et certains propos.

En ce qui me concerne, je ne suis pas une adepte de la vulgarité. En revanche, employée à bon escient, je trouve que celle-ci peut parfois être percutante et efficace. Il me semble que c’est le cas dans cette narration. Le ton léger et humoristique de Jacinthe est très rafraîchissant, hilarant et très original. Après cette « expérience livresque », vous aurez renouvelé votre stock d’expressions favorites car l’écrivaine en herbe a une sacrée imagination pour en inventer des improbables !

À travers le quotidien déjanté de quatre jeunes femmes « dans le vent », l’auteure aborde des sujets d’apparence légère mais au final, à mon sens, le lecteur peut être plus intimement touché. Sous couvert de langue châtié, des messages plus existentiels sont présents, à l’instar de l’amitié, l’amour amoureux et familial, le sexe, la réalisation personnelle et professionnelle…

La plume « Jajabesque » étant si particulière et intense, on pourrait rapidement passer à côté de l’essence de ce roman, ce qui serait vraiment dommage selon moi. Même si ses propos sont parfois crus, lorsque le lecteur entre vraiment dans l’histoire, il est happé par le festival de situations rocambolesques survenant dans le récit. En outre, la fraîcheur du style d’écriture de Jacinthe est pour moi, depuis que je la connais, un remède naturel contre la dépression et de part ma formation professionnelle, je sais de quoi je parle. Jacinthe traite de sujets qui nous concernent toutes et tous avec une telle dérision que son roman, l’espace d’un moment, nous permet de nous évader et d’appréhender la Vie autrement.

Compte tenu de la conjoncture actuelle, un roman si léger, comique et en même temps si appréciable est une des solutions pour embellir un quotidien pas toujours évident. Et puis, il est probable que ce roman ait aussi une fonction d’ouverture d’esprit et donne l’envie à d’autres esprits créatifs de peaufiner leur propre plume…

Il y a fort à parier que très rapidement, vous serez séduits par la « déjantée-attitude » de ces quatre jeunes femmes exceptionnelles.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente lecture et à féliciter mon amie Jaja !

Continue de nous faire rêver et rire surtout, tu es magique !!

Longue vie à « Bora-Bora’s Bitches » et à ton talent !!!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par moune14 2020-12-30T17:51:33+01:00
Diamant

Trilogie à lire de toute urgence pour passer un super moment.

Je suis complètement fan de Jacinthe Canet !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dothy25 2020-12-20T17:06:31+01:00
Argent

Ça dépend c'est sur...l'ecriture est surréaliste j'adore. J'ai passée un très bon moment en compagnie de ces quatre filles. Je recommande

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jessica-Lumbroso 2020-11-28T12:54:10+01:00
Or

Que dire de ce roman ? Une fois que l'on passe au-delà de la vulgarité, mais nous ne pouvons pas dire que nous n'étions pas prévenu(e)s, BBB opère une petite magie en nous : il nous fait tellement rire qu'on en oublie tout. Nous voilà plongé(e)s dans la vie trépidante de quatre amies aussi folles les unes que les autres. Il y a Jane, l'amie rose-bonbon, sûrement la plus banale des quatre, infirmière folle de son docteur, qui refuse obstinément la sodomie et les fellations, ce qui fait horreur aux trois autres ; il y a également Pétra, sûrement celle que je trouve la plus réaliste ; mais il y a aussi la Syphilis, une nymphomane vulgaire qui ne fait pas de différence entre hommes et femmes ; et enfin, il y a notre Jaja, la narratrice de cette histoire, qui n'est sûrement pas en reste. Toutes les quatre vivent à Bora-Bora, leur appartement surnommé ainsi affectivement. Elles sont plus que colocataires, elles forment une famille à part entière, elles sont leur oxygène, leur bouffée d'humour, même si elles ne se privent pas pour se foutre sur le gueule autant de fois qu'elles se jettent les unes sur les autres juste par plaisir.

La vie de Jaja va drastiquement changer le jour où emménage 4B, leur voisin de palier, dont on ne sait de lui que son nom de famille, Campana. Ah et aussi une initiale : T. Le mystère demeure entier, et j'espère savoir enfin dans le tome 2 comment se prénomme ce joli cœur aux allures de bad-boy, qui gagne sa croûte en cognant sur un ring. Entre Jaja et 4B, ça fait des étincelles en tout genre : ils ne se supportent pas, mais ils sont incapables de résister à leurs charmes respectifs. Mais sans se priver non plus d'aller poser leurs bagages le temps d'une soirée ailleurs...

Ce roman tourne essentiellement autour des quatre amies, à tel point que 4B ne reste qu'un personnage secondaire, ce que je trouve néanmoins dommage. J'aurais aimé qu'il ait un rôle un peu plus important, qu'on en sache davantage sur lui, et que la relation Jaja-4B soit plus poussée.

J'ai de ce fait trouvé que l'histoire s’essoufflait par endroit. Elle se perd un peu en longueur. Entre discussions de filles, sexe et vulgarité, c'est assez amusant. Mais certaines digressions m'ont moins convaincu : ainsi, on retrouvera Ian Sommerhalder et ses collègues de la série Vampire Diaries durant un certain passage, et ma foi, il m'a plus qu'ennuyé. Et toutes ces références à Ian, Ryan (Golsing), ou encore pire, HORREUR, à 50 Shades of Grey, m'ont carrément saoulé. Je voulais vraiment revenir à l'histoire principale, à leur vie, leur relation, leur copinage, et non pas à ces histoire de people qui m'enquiquinent dans la vie réelle déjà bien assez...

Voilà donc pourquoi j'ai hésité entre noter ce roman 3 ou 4 étoiles. J'ai finalement opté pour le 4, car il faut bien l'avouer, l'écriture est bonnes, les idées originales, et l'humour très présent ! Alors j'attends avec impatience le tome 2 parce, mince, Jaja nous laisse sur notre faim !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chachaslide 2020-11-06T10:42:01+01:00
Diamant

Une série de trois romans chick-lit ainsi qu'un petit tome d'une 15aine de pages du point de vue d'un mec. Bah oui seulement une 15aine parce que dans cette série les femmes ont la parole, le pouvoir, les mots et hélas le choix de la musique MDR.

Bon déjà elle a raison de prévenir, âmes sensibles s'abstenir, parce que c'est vulgaire, cru, osé et parfois choquant mais c'est surtout magique, drôle, spontané et libérateur. Bon sang ces filles n'ont pas froid aux yeux, elles n'ont pas peur de dire ce qu'elles pensent, de faire ce qu'elles disent et surtout elles assument… Enfin presque tout

La suite de ma chronique ici https://audreychass1.wixsite.com/website ou sur ma page FB "Délivres tes maux".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Susu76 2020-07-28T23:04:43+02:00
Diamant

Qu'est ce que j'ai adorée cette bande de copine ! Un pur bonheur ! Un pur régla ! Et un humour totalement déjanté ! C'est le livre à lire impérativement pour passer un super moment et à retrouver le sourire surtout ! Et dans cette petite bande, faut bien avouer qu'il faut s'attendre à quelques vulgarités mais sincèrement, entre filles qui ne le dit pas ? C'est un gros coup de coeur ! J'ai super bien rigoler du début à la fin pour ce premier tome !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TineValen 2020-07-06T19:34:29+02:00
Pas apprécié

J’aime l’humour, mais trop vulgaire pour moi je n’ai pas eu le courage de lire deux tomes supplémentaires... je lis pour me détendre pas pour m’écorcher les yeux à chaque ligne ... dommage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylise 2020-06-12T20:40:34+02:00
Diamant

Non mais cette auteure est juste incroyable!!! Je me suis marrée du début à la fin, impossible de ne pas rire même en étant dépressive. Ces 4 filles sont drôles, croquent la vie à pleines dents et sont hyper attachantes, toujours présentes quand l'une d'entre elle va mal, on ne peut que les aimer. Leur folie est addictive, et c'est totalement impossible de s'arrêter avant le mot "fin". C'est tellement bien écrit que j'ai eu l'impression de vivre avec ces folasses chacunes de leurs péripéties. Cette auteure a de l'or au bout des doigts, foncez c'est une vraie merveille!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leabm06 2020-04-24T13:37:34+02:00
Lu aussi

Sympa à lire mais sans plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tamimou83 2020-04-18T14:43:48+02:00
Diamant

Lu en une journée !! Si vous avez besoin de vous changer les idées et de rire c'est ce livre qu'il vous faut !!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gracieuserobert 2020-01-24T14:23:49+01:00
Diamant

Un pur moment de jouissance féminine... Pourquoi ? Pour rester dans le thème de ce livre. Et parce que la Syphilis serait fière de moi !

La vulgarité est au rendez-vous, oui, on est déjà prévenu dans le résumé, mais... Je trouve que les expressions sont si bien tournées que finalement, je me suis amusée à relever des manières de dire les choses qui m'ont amusée. Après, je me vois difficilement placer dans une discussion que j'ai les tétons en émoi quand je pense à cet acteur, mais... C'est un défi !

Dans cette version de Sex and the city à la Française, le franc-parler est sans retenue. J'adore la série Sex and the city, un jour, je lirais les bouquins, et là... J'ai eu une version qui m'a beaucoup plu. On parle de tétons, d'entrecuisse et de miches. Parfois, de chatte, ça arrive aussi. Mais les morues ont un vocabulaire bien varié.

Elles ont un cocon, Bora bora, l'appartement qu'elles partagent à 4. Elles s'y retrouvent, ensemble ou pas, elles y vivent, comme des cohabitantes officielles, sans le sexe. Bien que Phillis y pense parfois, mais ce serait comme si elle couchait avec ses soeurs. Elles parlent de leurs pratiques. On y aborde la bifle, la fellation ou le cunnilungus sans retenue et c'est bon. D'être sans retenue, tout en ne tombant pas dans la vulgarité facile.

Nous suivons donc nos 4 nanas, Jane (comme Charlotte dans la série Sex and the city), romantique, aimant le rose bonbon et prude, qui est amie avec Jacinthe, la protagoniste et narratrice principale, (comme Carrie dans la série Sex and the city) drôle, un peu fofolle et maladroite, dans les paroles comme dans les gestes, qui a ramené Pétra (comme Miranda dans la série Sex and the city) qui s'inquiète de redevenir vierge à force de manquer de partenaire sexuel, écorchée par une relation difficile, mais soutenue par ses 3 amies et inénarrable Phillis, (comme Samantha dans la série Sex and the city) adepte des feux de l'amour et guide du routard de Paris pour le sexe sous toutes ses formes et dans toutes ses positions.

La grande question est : va-t-on connaître le nom de 4b ? Comment va-t-il être mangé ?

La comparaison s'arrête ici, parce qu'elles vivent ensemble, partagent tout, sauf les partenaires sexuels (quoique ?) et sont comme les mousquetaires de Dumas. 4 et inséparables. Aucun pénis ne peut se mettre entre elles. Ni à Bora bora, d'ailleurs. La seule règle de cet endroit paradisiaque où l'alcool coule à flot, les paroles sans filtre et les chips à gogo.

Si avec cette description, je ne vous ai pas donné envie d'aller visiter Bora bora, je ne sais plus quoi dire !

Un conseil, allez lire les notes qui valent le détour...

A recommander à ceux qui aiment les histoires de filles, qui ne sont pas choqués par une vulgarité apparente et/ou adeptes de Sex and the city

Afficher en entier

Date de sortie

Bora Bora's Bitches

  • France : 2014-02-01 (Français)

Activité récente

DEBO46 l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-24T13:41:18+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 718
Commentaires 166
extraits 21
Evaluations 207
Note globale 8.44 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode