Livres
523 595
Membres
541 354

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bordeterre



Description ajoutée par Lisly 2020-02-28T21:59:54+01:00

Résumé

Inès, 12 ans, est le genre à castagner ceux qui cherchent des embrouilles à son frère, Tristan, autiste de 16 ans. Tristan lui, est plutôt du genre à regarder des deux côtés avant de traverser. Mais ce jour-là, il ne parvient pas à retenir sa sœur qui, courant après son chien…

… bascule dans un univers parallèle. Bordeterre. C’est le nom de cette ville, perchée sur une faille entre deux plans de réalité. Les gens qui y tombent ne peuvent plus la quitter. On y croise des gamins qui chantent pour faire tourner un moulin, des châtelains qui pêchent des cailloux, des ferrailleurs rebelles qui font tirer leurs caravanes par des poules… et des créatures étranges.

Inès, par nature, est ravie. Elle explore, renifle le derrière de Bordeterre avec une joie souveraine, comme le chien qu’elle a suivi. Tristan est plus inquiet : il y a quelque chose de pourri dans cette ville.

Afficher en entier

Classement en biblio - 61 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par presquephine 2020-06-13T10:21:06+02:00

Ils écoutèrent,[...] se retrouvèrent assis à califourchon sur des coussins [...] car on ne peut pas écouter un disque entier debout, raide; ce n'est pas pratique pour voyager.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par creartistlea 2020-10-19T17:56:19+02:00
Argent

la couverture ainsi que le résumé mon tout de suite interpellé. Vu que Tristan y est décrit comme étant autiste, j’étais curieuse de voir comment l’auteure allait abordé le sujet. Je suis parti dans cette histoire confiante bien que j’espérais que les clichés sur l’autisme n’allaient pas ressortir.

J’ai beaucoup aimé le début que j’ai trouvé original et palpitant. L’univers possède un fonctionnement bien particulier qui m’a beaucoup intrigué, même si au fur et à mesure de ma lecture, je le trouvais trop tiré par les cheveux. Les personnages étaient très intéressant et tous différents. J’ai commencé par trouver Inès insupportable, trop naïve et enfantine. J’en suis même venue à me demander si elle avait réellement 12 ans. C’est son frère que j’ai le plus apprécié dans les 2 première partie du roman. J’ai beaucoup aimé son évolution, le fait qu’il prenne de l’assurance et qu’il trouve enfin une place qui lui convient. L’autisme est abordé comme quelques chose de secondaire et de normal en somme, ce que j’ai beaucoup apprécié. Mais dans le dernier tiers de l’histoire sa place de « personnages coup de cœur » a été détrôné par Inès qui a eut un changement drastique et inattendu que j’ai ADORÉ !! Au début je la trouvais agaçante, j’avais presque envie d’arrêter ma lecture tellement elle, et certain personnage secondaire m’énervait, mais la Inès de la fin est clairement un de mes personnages préférés !! En parlant des personnages secondaires... *Tousse* Je les aimaient bien au début (surtout Adelphe) mais je n’ai pas du tout comprit leur évolution que j’ai trouvé très mal amené. (Particulièrement l’histoire d’amour qui survient à la fin et qui pour moi n’avait aucun sens) Je ne me suis pas attaché à eux et c’est se que je reprocherai le plus à cette histoire. Pour finir, j’ai bien aimé l’écriture que l’on distingue bien parmi les autres livres (Soit elle passe, soit elle casse. Pour moi elle est passé) Par contre, j’ai trouvé la mise en page pas du tout agréable à la lecture. (même si elle a le mérite d’être original) J’ai aussi relevé quelques incohérences sur la couleur des cheveux des personnages notamment. (De noir à blond en un chapitre)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par creartistlea 2020-10-19T17:53:59+02:00
Commentaire ajouté par creartistlea 2020-10-19T17:52:21+02:00
Commentaire ajouté par lulu2010 2020-08-06T22:54:24+02:00
Diamant

Ce livre a probablement un double sens caché. Je suis encore en train de cogiter sur la fin qui ne correspondait pas à mes attentes mais qui est très séduisante. On parle d'un monde parallèle, le premier plan qui s'appelle Bordeterre. Lorsqu'on est dans le monde d'aujourd'hui, le monde réel, nous sommes dans le second plan. Et parfois on tombe littérallement dans le premier. C'est le cas pour Tristan et Ines. Tristan est autiste, âgé de 16 ans. Sa soeur a 12 ans et c'est une petite furie. Leur chute va les transporter dans ce Bordeterre et là chapeau, l'autrice nous en met plein la tête avec ce monde. Est-ce qu'ils sont tombés dans Bordeterre parce qu'ils étaient justement des jeunes spéciaux ? Je ne sais pas. Est-ce que c'est une fuite de l'esprit ? Je ne sais pas.

Le processus créatif, les personnages, l'histoire, tout est un pur plaisir. Je dirais que le livre est quand même assez sérieux et même s'il est destiné aux adolescents il mérite d'être lu par un public bien plus âgé. J'y ai trouvé mon compte. Un beau petit coup de coeur pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par huskylaika 2020-08-04T13:27:29+02:00
Diamant

J'ai été totalement transporté dans l'univers décrit. Le plan parallèle, le contrôle des esprit et de la magie, le déséquilibre entre le bien et le mal font de ce récit une histoire captivante. L'écriture est fluide, les révélations bien dosé et la fin j'ai adoré. Bref je le conseil vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Keikana 2020-07-07T12:09:03+02:00
Diamant

Ce premier roman est magistral !

Je l’avais repéré depuis un moment : une couverture superbe, un résumé attrayant, une collection de confiance (Exprime met en valeur des voix et des plumes atypiques et de grande qualité) ; je l’avais proposé à l’achat pour le rayon ado malgré sa taille (une belle brique de 520 pages ! ce genre de mastodontes survit mal en médiathèque). J’avais prévu de le lire une fois qu’il serait arrivé au travail mais j’ai été ravie de pouvoir le recevoir plus tôt grâce à Babelio et sa masse critique !

J’ai été conquise dès les premières pages ! L’écriture enlevée, un peu crue et subtilement drôle de Julia Thévenot m’a convaincue et ses choix m’ont persuadée que j’allais lire quelque chose de différent : j’avais hâte de voir dans quelle aventure l’autrice allait me jetée, j’étais encline à tout accepter et je n’ai pas été déçue !

On a déjà lu des histoires de mondes parallèles et de révolution mais l’univers dépeint dans ces pages, vous ne l’avez jamais vu autre part. Les Esprits, le lac, les Chants : quelles belles idées ! Notre imagination se tortille pour visualiser les différentes créatures mais aussi pour comprendre le concept du 3ème plan et les chansons (playlistées dans les dernières pages) donnent une autre dimension à ce texte qu’on écoute autant qu’on lit ! Le travail autour de la poésie et des mots est très important aussi et la mise en page est réfléchie et fait sens ! Ce livre est très complet et évite toutes les maladresses du premier roman : il n’y a pas de fausses notes que cela soit sur la forme ou sur le fond. Le rythme, les enjeux, l’humour, l’émotion tout est là et bien dosé. J. Thévenot a une très belle imagination et l’intelligence d’y mêler des normalités différentes (personnages racisés, handicaps, féminisme…) sans que cela soit le sujet du livre.

Ce roman fait partie de cette génération naissante qui déconstruit les images habituelles de la fiction de façon très naturelle en montrant simplement qu’une femme de couleur et un garçon atteint de troubles autistiques peuvent être des héros. Ces caractéristiques sont mentionnées et respectées, influent le comportement de ces personnages mais ne sont pas des problématiques. Ce genre d’oeuvre a une importance titanesque à mes yeux car notre réalité, notre conception du quotidien et de la normalité se forgent sur les représentations qui nous entourent.

Encore merci à Babelio, aux éditions Sarbacane et à Julia Thévenot dont je vais suivre la carrière d’écrivaine de très près !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lovelynette 2020-06-30T12:20:05+02:00
Pas apprécié

J'ai laissé sa chance à ce livre suite aux bonnes critiques que j'ai pu voir de la part des book tubes que je suis. Et malheureusement, je n'ai pas du tout aimé.

Dans un premier temps, je n'ai pas du tout accroché à l'écriture. Sortant de la "Passe-miroir" dont l'autrice a une superbe plume avec beaucoup de vocabulaire, je me suis sentie larguée par celle de "Bordeterre"...: l'écriture n'est pas suffisamment travaillé. C'est une écriture très verbale, très parler dans le sens où le vocabulaire utilisé (de plus d'être pauvre et non rechercher) reste dans le dialogue : il n'y a aucune forme de négation comme on peut le faire dans une conversation, au lieu d'écrire "cela est bizarre", l'autrice utilise "ça c'est bizarre". Il n'y a pas de langage soutenu pour faire simple.

Dans un second temps, j'ai trouvé les personnages antipathiques. Impossible pour moi de m'attacher à Inès, Tristan ou les autres... Quelque chose qui me donne l'impression qu'ils ne sont pas suffisamment approfondie... Tour comme l'univers qui m'a donné l'impression de tomber dans un rêve qui s'estompe petit à petit et, qu'au final, il ne reste qu'un souvenir assez vague...

Dans un troisième temps, j'ai cru comprendre que l'autrice travaille actuellement chez Sarbacane. Même sarbacane qui a publié ce roman... J'en suis navré mais tout me donne l'impression qu'il s'agit un pistonnage (peut-être qu'elle est un bon élément dans l'entreprise mais pas suffisamment pour écrire un bon livre).

En conclusion, je suis incroyablement déçue de ma lecture car pour moi, elle n'a pas assez travaillé son histoire, ne serait-ce que sur un point de syntaxe et vocabulaire....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ein_Buch 2020-06-09T18:33:07+02:00
Or

Quelle aventure ! Quel magnifique voyage !

J'ai sauté dans la brèche et je me suis laissée entraîner dans cette histoire et ce monde incroyable où le quartz et le Chant sont source de richesse et de prospérité pour ceux qui peuvent les utiliser.

Dans ce monde magnifique et dangereux, on a suivre nos deux héros qui vont en découvrir petit à petit les enjeux ainsi que la place qu'ils auront à prendre.

Dans ce récit qui mélange douceur et cruauté, couleurs et obscurité, on ne demande qu'à se laisser embarquer et tourner les pages.

J'ai ri, failli pleurer. J'ai dévoré ce magnifique pavé dont la couverture est à la hauteur de l'histoire. Aucun cliché, une imagination débordante, cette pépite est à la hauteur de la collection X'.

Lisez-le ! Ce one-shot en vaut largement la peine !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lisly 2020-05-22T09:50:30+02:00
Or

http://lislysworld.fr/bordeterre-de-julia-thevenot/

Mention pour la couverture

Sur une note très superficielle, j’adore le beau bleu et l’illustration très simple de cette couverture. Et après lecture, j’ajouterai qu’on la comprend et qu’on l’apprécie encore mieux !

Le style

Quelque part entre la Passe Miroir et le Faiseur de rêves, avec peut-être un peu moins de poésie mais plus de mordant et d’humour, il y a Bordeterre. J’ai accroché dès le début au style étrange et unique de Julia Thévenot, avec ses changements de registre de langage et son côté léger et décaler.

Si vous cherchez un style conformiste qui fera l’unanimité, vous pouvez vous abstenir car l’écriture est parfois étrange et déstabilisante, mais je trouve que c’est l’une des choses qui font le charme de ce roman.

L’univers

Le centre de même de Bordeterre, c’est… Eh bien, Bordeterre, cette ville étrange dominée par un château qui semble entre deux univers, où chanter anime les objets et où les gens deviennent transparents.

L’univers de ce roman est complexe et il ne faut pas espérer le comprendre dès le début : les 500 et quelques pages vous amèneront à mieux l’appréhender petit à petit mais vous serez complètement perdu(e) au tout début. Je ne vais pas vous donner trop de détails pour ne pas vous gâcher la découverte du roman, mais le tout est très bien construit et surtout ultra original !

L’auteure joue avec le lecteur autant qu’avec ces personnages, alternant les lignes narratives et laissant une pointe de frustration alors qu’à l’image d’Inès et Tristan, on peine à trouver nos repères dans cette ville. Les inventions plus dingue, étranges et dérangeantes les unes que les autres se succèdent et lorsque le livre se termine, on aimerait y retourner pour en savoir encore plus sur cet univers étrange.

Les personnages…

A l’image de l’univers dans lequel ils évoluent, les personnages sont originaux et très différents les uns des autres. Ils ne correspondent pas vraiment aux standard du fantastique, ni a aucun autre d’ailleurs, et sont plein de volume et d’émotions.

Là où on croise généralement une jeune femme badass ou un petit génie, on se retrouve à suivre une gamine de douze ans curieuse et pleine d’énergie qui n’a pas sa langue dans sa poche et son grand frère handicapé qui se sent responsable d’elle.

Dans le paysage de ces personnages loufoques, on croisera aussi un capitaine complètement paumé dans ses sentiments (et pas que dans ce domaine d’ailleurs), une jeune révolutionnaire en colère, une méchante glaçante et manipulatrice, une bonne qui rêve de vengeance, un orphelin particulièrement doué de ses dix doigts…

Ces personnages étranges et bien incarnés, avec leur volonté propre et leurs émotions, ne sont pas des plus attachants. Ils sont réalistes, tellement qu’on se surprend à en détester ou ne pas comprendre certains alors qu’on en apprécie d’autres.

…et leurs relations

Le lien fraternel qui unit Inès et Tristan est particulièrement fort, et j’ai pris beaucoup de plaisir à les voir évoluer tous les deux.

Après il y a les relations amoureuses. Il y en a très peu dans ce récit et elles ne sont clairement pas au centre de l’histoire, même si elles sont parfois les éléments déclencheurs d’autres actions et rebondissements. Je les ai trouvées mignonnes et certains échanges de lettres m’ont fait sourire, mais sans plus…

La fin

Ehhh… on y est. Lorsque j’ai commencé Bordeterre, j’étais perdue mais ravie par l’univers un peu glauque et complexe. Ensuite, l’histoire a pris du sens, les personnages se sont trouvé de véritables occasions et j’ai cru au très gros coup de cœur. Le vrai bon gros coup de cœur.

Mais ce sera finalement un petit coup de cœur, pour cause de fin ouverte. Ce n’est pas mon style de fin favori (même si je peux comprendre ce choix d’un point de vue narratif) et ce n’est certainement pas celle que j’avais espéré pour Bordeterre. Moi qui avais du mal à me remettre de Spoiler(cliquez pour révéler)la Passe-Miroir tome 4, je suis à nouveau dedans. En bref, une fin que je comprends mais que je n’adore pas pour autant…

En conclusion

Malgré mon paragraphe précédent, Bordeterre est évidemment un coup de cœur que je recommande à tous ceux qui sont en mal d’originalité (et aux autres d’ailleurs). Un premier roman entraînant, étrange et déstabilisant que j’ai adoré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Justine-18 2020-05-01T16:57:30+02:00
Argent

On va suivre Inès et Tristan qui sont deux frères et soeurs. ce n'est pas dit clairement, mais je pense que Tristan a un des troubles du spectre autistique. Tristan a 16-17 ans et Inès 12 ans.

Ils sont en camping en vacances et sont en train de promener leur chien (Pégase que j'aime d'amour), quand à un moment donné, le chien saute, mais ne réapparait pas. Ils aperçoivent alors dans le ciel un château, ils s'engouffrent dans une sorte de "trou" découpé dans l'espace et basculent dans un monde parallèle.

Ce monde - appelé Bordeterre- fonctionne avec des quartz, qui quand on chante, produit de l'énergie pour que le chant fasse son effet (allumer un feu, guérir, produire des choses).

Il y a un système de "castes" avec des très riches qui profitent du travail des plus pauvres. Il existe aussi des restrictions pour les plus pauvres qui vivent dans la misère et qui n'ont pas le droit d'utiliser certains chants.

Quand on débarque sur le plan de Bordeterre, on devient transparent. Au fil des générations, on devient de moins en moins transparents. Les plus riches sont d'ailleurs issus de plusieurs générations et ne sont donc pas du tout transparent. Cette caractéristique physique peut donc donner un indice sur le fait que vous fassiez partie des puissants ou non.

L'écriture est assez sympa. La moitié du roman correspond à de la mise en place, il y a plein de choses qui sont posées, ce qui fait qu'on a très envie de lire la suite. En fait, on lit les 200 premières pages pépère, on déguste tranquillement l'histoire sans se presser. Et à la fin, on veut savoir, donc on dévore les pages.

Le livre fait énormément travailler l'imagination, ce qui fait que le lecteur formule plein d'hypothèses et imagine plein de possibles pour la suite et la fin de l'histoire.

J'avais très envie de savoir ce qui allait se passer, et j'attendais avec impatience de découvrir si le déroulé et l'issue de l'histoire étaient aussi bien que ce que le livre nous avait laissé imaginer.

Je m'imaginais plein de trucs whouahou et j'ai peut-être trop anticipé. J'ai trouvé que la fin n'était pas à la hauteur de ce que le livre nous avais laissé entendre.

Il y a une scène aussi que j'ai détesté dans le livre, qui a heurté ma sensibilité et j'ai trouvé qu'elle ne servait pas à l'histoire Spoiler(cliquez pour révéler) pour ceux qui l'ont lu: la scène avec Pégase. Je m'imaginais qu'il allait revenir en esprit et tout défoncer. Mais non. Donc pour moi sa mort horrible ne sert à rien. Je m'attendais que suite à cette scène, il y allait avoir autre chose après pour créer un équilibre et rattraper la sensation que j'ai eu et que cet évènement serve à l'histoire.

Pour les personnages, je n'ai pas réussi à m'y attacher (sauf Tristan) car ils sont tous ambivalents, avec toujours deux facettes en eux. Personnellement, ça a fait que je n'ai pas réussi à me projeter et à les aimer, à avoir de l'ampathie pour eux. Il y avait trop de distance avec eux.

Je trouve aussi que des questions ont été soulevées mais n'ont pas eu de réponses.

J'ai eu aussi la sensation que ce livre se prêtait aux rêves, au cocon, à un truc doudou mais je suis passée à côté de cette sensation.

Je n'ai pas pour autant détesté ma lecture, mais j'avais vu beaucoup de coups de coeur passer, et en plus le début était hyper prometteur mais (pour moi), la fin n'était pas à la hauteur.

Si je n'avais pas eu autant d'attente, j'aurais beaucoup plus apprécié ma lecture. Je pense que j'ai fait un blocage parce que j'étais trop dans l'attente de certaines choses, qui ne sont pas arrivées.

De plus, la fin m'a un peu déçue.

Afficher en entier

Date de sortie

Bordeterre

  • France : 2020-03-04 (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 61
Commentaires 11
Extraits 6
Evaluations 25
Note globale 7.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode