Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de boreale : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ne t'inquiète pas pour moi Ne t'inquiète pas pour moi
Alice Kuipers   
J'ai lu ce bouquin en... une heure je pense... C'est un livre qui se lit vite et qui mérite d'être lu d'une traite, à mon avis. Ayant une relation très forte avec ma mère, je me suis beaucoup identifiée à Claire, et je l'ai trouvée très forte. Le "chapitre" PS m'a achevée, j'avoue. Malgré tout, dans un sens, je trouve qu'il se lit trop vite... J'ai l'habitude de passer des journées entières ou des nuits blanches à lire des "pavés" (tout est relatif) et du coup, ça m'a un peu frustrée... Mais c'est bien là mon seul bémol.
Ces petits mots sont très forts dans leur aspect banal, puis libérateur... Parce que malgré tout, ça aide d'écrire pour résoudre des choses ou en admettre d'autres...
Bref, un livre-médicament assez libérateur dans un sens, pour les gens qui vivent l'expérience, et en tout cas très émouvant...

par flo0wer
À Fleur de Peau, Tome 2 : Fever À Fleur de Peau, Tome 2 : Fever
Maya Banks   
Une bonne suite avec des personnages sympathiques.
J'aurais aimé que l'auteur développe plus les sentiments et la relation entre Jace et Béthany.

par Adèle
Rien que nous Rien que nous
Kristin Halbrook   
Tellement tellement tellement partagée sur ce livre.
D'un côté, des personnages attachants au possible, qui nous touchent profondément, qu'on aime. Will, qui tente par tous les moyens de surpasser ses problèmes, les difficultés, qui pense vraiment bien faire, et finalement, peut- être fait- il effectivement bien. Comment peut- on savoir ce qui est bien ou mal dans une situation comme la leur? Tellement touchant, à essayer coûte que coûte d'offrir une vie meilleure à celle qu'il aime, l'arracher au malheur.
Zoé, jeune fille perdue dans la vie, face à un père violent qui la maltraite, aucunes perspectives d'avenir, une mère morte lorsqu'elle était petite. Elle veut prendre un nouveau départ, se dégager de la vie qui semble lui être destinée.
Ils demandent seulement une chance d'être heureux, ou simplement d'avoir une vie convenable.
Et là, pour moi, ça coince. Je ne vois aucune, aucune, aucune morale à la fin de ce livre. Que veut nous faire passer l'auteure? Que ce genre de situations est forcément destinée à se finir dans le sang et la tristesse? Qu'il n'y a aucun espoir, que ce qui attend ce genre de personnes est forcément le malheur? Je sais bien que dans la vie réelle, ça finit rarement bien, que peut- être la fin du livre se veut seulement réaliste mais...Je ne peux pas m'y faire.
J'étais tellement révoltée en le terminant que j'ai balancé le bouquin par terre.
Parce que je n'accepte pas que ça puisse se finir si mal. Que des ados qui ont juste demandé une seconde chance, ou non, une première chance même, un départ dans leur vie qui a été jusque là si sombre, qu'on a suivi sur trois cent pages, en riant, en espérant, en ayant peur avec eux, que ce livre claque fort la porte en disant: NON! Pas de bonheur pour vous, la vie va continuer à être sombre, et elle le sera même encore plus maintenant qu'avant que vous vous soyez mis à espérer à mieux. C'est presque comme si le livre leur donnait une leçon pour s'être permis de croire que les choses pouvaient aller mieux.
Alors non, je ne comprends pas, et je suis triste et en colère parce que pour moi ce livre n'a aucun sens. Je pense que les romans doivent raconter la vie, mais ils ne doivent pas se contenter de cela, sinon nous avons juste à ne pas en lire, car la vie, nous en sommes spectateurs tous les jours. Les romans doivent ouvrir des portes, sinon donner de l'espoir, au moins posséder une philosophie, une morale. Raconter l'histoire d'ados qui tentent de s'en sortir et sont ni plus ni moins que détruis par leur espoir en la vie, parce que c'est finalement cela, ça n'apporte rien.
Tout le livre valait un dix, les personnages valent un dix, leur combat vaut un dix, mais la fin de ce livre, la fin de vaut rien du tout. Simplement parce que j'ai aimé Will et Zoé, j'ai aimé leur bataille, je ne descends pas la note en dessous de 7/10.
Mais je garde malgré tout de cette histoire un goût très amer, j'ai relégué le bouquin au fin fond de mon étagère, et je n'y toucherai plus jamais.


par Ephilea
Don't tell, tome 12 : Tout près du tueur Don't tell, tome 12 : Tout près du tueur
Karen Rose   
Encore un très bon Karen Rose, deux histoires parallèles à priori sans lien mais qui se rejoindront pour nous dévoiler l'identité de l'assassin... du suspense, de l'horreur et une bonne dose d'imprévisibilité sont réunis ici formant une vraie pépite du genre.
Palpitant et addictif, j'ai été incapable de lâcher le livre avant de savoir qui était le tueur (ce que je n'arrive jamais à deviner avant la fin^^) et du coup de l'avoir fini. A lire!

par letty85
La Ronde des mensonges La Ronde des mensonges
Elizabeth George   
Il pleut et la brume recouvre l’horizon? Installez vous confortablement dans votre meilleur fauteuil, à côté de votre cheminée ( ou à défaut de votre radiateur), un plaid posé sur les genoux, un thé et des scones à disposition et plongez vous dans le dernier Elizabeth George!

Si le défi de cette américaine pure souche était de nous faire croire qu’elle est anglaise, c’est réussi. Feue Agatha Christie n’a qu’à bien se tenir, la « reine Elizabeth » a repris le flambeau avec talent et modernisme. So british!

Depuis « Enquête dans le brouillard », je suis devenue accro et c’est chaque fois avec un réel plaisir que je retrouve les personnages récurrents de ces romans: Thomas Lynley, inspecteur de Scotland Yard et lord richissime dont la femme a été tuée par un gamin de 12 ans ( voir Anatomie d’un crime ), Barbara Havers, son adjointe et antithèse, aussi fauchée et mal fagotée que son patron est beau et élégant.

Propulsés une fois de plus dans une sombre histoire de famille, Havers et Lynley vont soulever de lourds et scandaleux secrets. Adultère, drogue, et même pédophilie, de bien scabreux sujets mais traités à la sauce Elizabeth George . A mon sens, la seule auteure qui réussit à traiter de tels thèmes avec une telle classe..

En dehors de ses enquêtes que tout écrivain digne de ce nom pourrait écrire, c’est dans la profondeur de ses personnages, même secondaires, que réside tout le charme de ses romans. Je ne saurais que conseiller de lire le meilleur d’entre tous: » Anatomie d’un crime ». Poignant. Son chef d’oeuvre. J’ai bien sûr dévoré également celui-ci, sans cheminée, sans brouillard, mais après tout, il suffit de fermer les yeux…



par NathM
Toi et moi Toi et moi
Kristan Higgins   
Un véritable condensé de bonne humeur, de joie de vivre et d'humour cette romance contemporaine écrite dans un style très fluide avec un vocabulaire simple qui va droit dans le mille. Tout s'enchaîne très vite, ne laissant aucun temps mort avec une succession de personnages dont certains très haut en couleur, une chronique légère autour d'un couple séparé depuis plus de dix ans mais qui chacun à leur façon n'a pas enterré leur relation.

Harper est une brillante avocate dans la trentaine, spécialiste du divorce, très pragmatique, tout est parfaitement organisé dans sa vie et son futur est déjà écrit. Ainsi elle a décidé qu'il était temps pour elle d'accélérer sa relation de deux ans avec son petit ami Dennis ,une envie de famille et de bébés parfaits la titillant. Comme elle l'annonce à son ami le Père Bruce ( homme d'église unique en son genre d'ailleurs !) elle va lui suggérer qu'ils seraient temps qu'ils envisagent le mariage et tout ce qui va avec.

Dennis c'est le très beau et très sexy pompier, attentionné et charmant sur qui toutes les femmes se pâment, mais qui apparaît plutôt comme un grand enfant qui se laisse guider par la vie. Dès le départ nous comprenons qu'Harper malgré son plan parfaitement organisé va droit dans le mur avec sa demande, et que ce pauvre Dennis malgré tous ces atouts n'est pas fait pour elle, heureusement un coup de fil providentiel va couper court à cette demande et sauver notre couple d'un futur désastre.

La sœur de notre héroïne lui annonce qu'elle se marie avec le demi-frère de l'ex-mari de sa demi-sœur ( oui je sais c'est un peu compliqué ces relations familiales). Harper et Nick vont donc se retrouver au mariage et une succession d'événements vont aboutir à deux choses: la séparation d'Harper de son beau pompier et la reprise de la relation d'Harper avec son ex-mari. Cependant comme nous le savons toutes la vie n'est pas un long fleuve tranquille et avant de se retrouver ces deux là vont devoir non seulement s'expliquer mais aussi se pardonner et croyez avec une femme au caractère d'Harper et un homme têtu comme Nick rien ne va être simple; pour notre plus grand bonheur de lectrices.

Nick a toujours aimé Harper du jour ou il a posé les yeux sur elle pour la première fois et leur séparation, six mois après leur mariage l'a profondément blessé. Le problème de notre héros c'est qu'il est persuadé que ce désastre est entièrement du à notre héroïne, à aucun moment il ne se remet en cause et il faudra pas mal de temps avant qu'il accepte que lui aussi est en partie responsable de cette séparation.

Cette histoire traitée sur un ton joyeux est beaucoup plus profonde qu'il apparaît. Sous couvert de conversations légères et de répliques caustiques, l'auteure nous fait un joli plaidoyer du mariage en insistant bien sur le fait que l'amour n'est pas tout ,et que les difficultés de la vie ,les incompréhensions, le manque de maturité et surtout le fait de connaître l'autre avant de s'engager sont autant d'embûches qui se présentent sur le chemin d'un mariage longue durée. Le point fort de cette romance ce sont les personnages, ils sont modernes, loin d'être parfaits on peut se mettre à leur place ; et les situations dans lesquelles nous les suivons sont réalistes, c'est simplement la vie de tous les jours. Une lecture très agréable.



par samba
Pick-up Love Pick-up Love
Catherine Kalengula   
J'ai adoré ce livre qui est doux et chaud. Un livre pour l'été ! J'ai lu ce livre sans me fier à cette couverture vraiment enfantine et en effet, ce livre n'a rien d'un livre de gamin.
Au début, Jeremy me faisait peur... je le prenais pour un psychopathe un peu attardé à la regarder comme ça, puis à la suivre. Puis, je n'ai plus du tout eu cette impression au fil des pages et j'ai même apprécié ce personnage. L'histoire de Chloé en parallèle à celle de sa meilleure amie Judith m'a beaucoup intriguée. [spoiler]Melvil, le copain d'enfance dont elle tombe amoureuse, Judith qui se trouve un petit-ami. Beaucoup de choses changent. Mais les déceptions se succèdent. Pourtant, la fin était parfaite. C'était une fin comme il y en a dans la réalité : sans retournement de situation impensable qui s'apparente au miracle, sans happy end merveilleux, juste la fin d'une histoire qui promet le commencement d'une autre. Même après être séparée de Jeremy, Judith n'espère pas le revoir, elle espère juste vivre en étant celle qu'elle est devenue grâce à Jeremy. [/spoiler]
Une histoire légère. Une fin réaliste. Un été qui change le cours d'une vie.


par Kiiwako
Seulement toi Seulement toi
Sara Agnès L.   
J'ai adoré ce livre. Lexie est vraiment exceptionnelle et Carlos sait être convaincant. Je suis très heureuse de cette fin. Je ne pensait pas que dans ce livre il allait se passer tant de chose. Comment de leur début ils ont pu atterrir à une si merveilleuse histoire d'amour.
Sincèrement ce livre est génial.
Annabelle, Tome 2 : Nouvelle Leçon Annabelle, Tome 2 : Nouvelle Leçon
Sara Agnès L.   
A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS...
Je voulais retrouver Simon et Annabelle mais à présent je regrette de l'avoir lu car pour moi la fin du premier était parfaite et en lisant celui-ci je suis hyper dégoutée par Annabelle et son comportement de "chienne en chaleur".
Autant le personnage de Simon est un mec en or et il est clair qu'elle ne le mérite pas, autant le personnage d'Annabelle est une tête-à-claque doublée d'une sal*pe, je pensais qu'à la fin du 1 elle avait évoluée et avait retenue la leçon mais en faite pas du tout elle continue de penser qu'en écartant les cuisses malgré tout ce qu'elle a SUBI dans le passé:
Pour reprendre le résumé du TOME 1: sa relation avec John étais malsaine: il l'a démoli, elle était au bord de la dépression, il a anéanti son amour-propre tout en la détruisant physiquement et psychologiquement en l'insultant, la giflant, l'humiliant et en la transformant en "p*te" !!! (faut quand même pas oublier qu'il l'a vendu contre du fric à 3 mecs qui l'ont attachée à une table et lui ont fait SUBIR une tournante CONTRE SON GRE: carrément du viol!!!), elle a été obligée de déménager, de changer de boulot, de téléphone et de disparaître pour qu'il lui foute la paix!!! elle était dans un tel état psychologique qu'elle s'insultait elle-même de "p*te" et était complètement démolie quand Simon l'a récupérée. Il l'a sortie de la dépression, l'a aidée à se reconstruire, à se recréer un amour-propre et il la comble sur tous les niveaux y compris sexuellement (plusieurs fois par jour quand même!!!) et pourtant qu'est-ce qu'elle fait? dès que John se pointe (malgré tout ce qu'il lui a fait) elle écarte les cuisses et trompe Simon... (avec John et même avec des inconnus!!! c'était pas une des raisons de sa rupture avec John pourtant??? son refus de se faire bais*r par des étrangers...).
Cette fois elle n'a même plus de bouc-émissaire pour excuser son comportement de sal*pe: dans le 1er elle pouvait se dire qu'elle n'avait pas le choix en tant que "soumise" et remettre la faute sur les autres pour épargner sa conscience mais dans ce tome 2 elle est complétement et totalement libre de tous ses faits et gestes pendant tous le bouquin et pourtant elle se comporte comme une p*te... elle s'est battue pour remonter son ego pour ne plus se sentir "comme un p*te" pourtant dès qu'il arrive elle écarte les cuisses et se comporte comme tel... elle dit qu'elle ferait n'importe quoi pour plus retomber dans le milieu et pourtant elle y replonge volontairement...
Pourquoi créer une si belle romance érotique avec Simon pour ensuite la détruire avec l'infidélité d'Annabelle. Il y avait moyen de créer un bouquin chaud sans que l'héroïne soit pour autant infidèle à son mec, et de plus entre Annabelle et John on en avait déjà fait le tour dans le 1er... pas besoin d'y revenir... à part salir et gâcher irrémédiablement le couple de Simon /Annabelle.
Elle y pense plus beaucoup à son Simon (l'homme qu'elle dit soi-disant aimer) quand elle passe le week-end avec John à se faire démonter à tous va, elle devrait consulter ça dépasse la nymphomanie... et d'ailleurs vu le nombre de fois c'est même pas réaliste...
Un autre truc répétitif aussi c'est l'insistance de John et les grands discours d'Annabelle pour le repousser surtout qu'en faite ça sert à rien car malgré ses grandes paroles elle finit toujours par lui céder...
Sans parler qu'histoire de redorer le blason de John, l'héroïne a un peu tendance à oublier le viol qu'elle a vécu par trois mecs orchestré par lui...
Et c'est quoi cette fin? tous le monde se retrouve copains autour d'un repas... après toutes les souffrances et les trahisons qu'ils ont chacun supportés... c'est le pays des Bisounours... sérieux???



par AMETHYST
Je veux vivre Je veux vivre
Jenny Downham   
Dire que ce livre ne m'a pas ému serait mentir, il est juste exceptionnel ! J'ai véritablement eut du mal à le terminer vu que ma lecture était ponctuée de sanglots. Je me suis vraiment remise en question après avoir lu ce livre, qui m'a énormément aidé à faire le deuil d'une personne proche. J'ai encore des frissons rien que d'y repenser. En tout cas, je ne dis pas ça souvent, mais Merci Jenny Downham, merci de m'avoir aidée à franchir un cap que je pensais insurmontable.

par vagabonde