Livres
455 277
Membres
404 718

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Raynna 2018-09-01T10:30:55+02:00

– Tu vois toutes ces femmes ? Tous ces hommes ? Pas un ne ressemble à l’autre. Ils sont tous différents et c’est ça qui fait le monde. Il y a des minces, des ronds, des grands, des petits. C’est ça, la vie.

– Alors pourquoi c’est si compliqué de me trouver une robe ?

– Parce qu’il est plus facile de faire selon un idéal que selon la réalité .

Afficher en entier
Extrait ajouté par la-voyageuse 2018-11-25T02:39:26+01:00

Cette matinée n’aurait pas pu être plus ignoble.

Déjà, on est jeudi, le jour le plus long de la semaine. Celui qui nous nargue en disant « pas encore vendredi », « encore quelques heures avant le week-end ». Saleté de jeudi ! 

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-08-18T11:45:17+02:00

J’appuie sur le bouton de l’ascenseur avec insistance, et il s’ouvre avec une lenteur agaçante. La fraîcheur qui y règne me soulage. Je m’appuie contre le miroir du fond et peu à peu les portes se referment. J’attends, excitée à l’idée de faire des folies mais je reste désespérément seule dans cette cage métallique.

Clarence ne m’a pas rejointe.

Ma déception est à la hauteur de ma tristesse. Mon cœur se serre dans ma poitrine et mon regard se baisse vers mes pieds affublés de talons luxueux.

Soudain, une main se faufile dans le petit espace juste avant la fermeture complète des portes. Je hoquette de surprise. Retiens mon souffle.

Clarence s’engouffre presque en forçant le passage puis il s’arrête tout net. Comme tout autour de moi. Il me regarde de ses yeux gris vert, intenses et dévastateurs. Et tel un prédateur dangereux, il fond vers moi pour me capturer sauvagement.

Il m’agrippe comme s’il avait envie que nos corps se mélangent ici même, et qu’il avait besoin de moi plus que de toute autre chose au monde. Et enfin, il me presse contre lui comme s’il n’avait pas serré de femme dans ses bras depuis mille ans. Avec une force et un appétit pressants et inconditionnels.

Et je dois avouer que j’adore le sentir si près, et qu’il me plaque de cette façon contre la paroi de cet ascenseur. Je me sens bien et plus forte que je ne l’aie jamais été. Mon esprit est certes embrumé par le désir qu’il provoque en moi, mais un sentiment d’intense liberté fait accélérer mon pouls et vibre jusque dans mes veines.

Je passe les bras autour du cou de Clarence, les siens m’entourent la taille et il m’embrasse avec une force et une envie qui balaient toute la misère de ma journée. Ses lèvres m’exigent. Sa bouche me veut. En une seconde, je ne suis plus qu’une femme en train de profiter de l’instant présent avec un homme. Rien de plus, rien de moins. Et c’est bon.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode