Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Boucly : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
La Chartreuse de Parme La Chartreuse de Parme
Stendhal   
La Chartreuse de Parme est pour moi un chef d’œuvre du romantisme. L’histoire quoi qu’un peu lente à se mettre en place va crescendo dans l’addiction qu’elle procure.
Sur font historique Stendhal nous fait voyager de Waterloo, à Milan, de Milan à Parme, de ses palais à sa prison. Tout au long du récit, on ressent la passion de l’auteur pour l’Italie qu’il arrive à nous faire aimer. Je me suis pris à rêver y voyager.

Histoire de vengeance, d’inceste, de tyrannie, Fabrice, dépassé par le monde qui l’entoure évolue comme un fantôme dans la société Italienne du XIXe siècle.
Au file des pages, je me suis de plus en plus attaché à ce personnage (une peu anti-héros). Fabrice est un être candide et très sensible émotionnellement. C’est un enfant gâté mais sincère. Il est aussi indécis puisque après avoir voulu entrer dans la carrière militaire, il décide de s’engager dans les ordres. Mais ce qui fait son malheur, se sont toutes ses nobles femmes de la cour de Parme qui sont éprises de sa personne. Elles sont toutes prêtes à l’aimer et à tout lui offrir pour en être aimer. C’est sans compter sur l’incapacité de Fabrice à aimer. Il pense que son cœur est sec, mort et incapable d’éprouvé un sentiment d’amour, un sentiment de désir pour une femme.
Jusqu’au jour où « cette folie sublime » comme il l’appelle s’empare de son cœur et de ses sens. Cette révolution intérieur intervient après avoir vu Célia à travers les barreau de sa prison. Les élans d’amour de Fabrice pour Célia sont alors profondément attendrissant. Je dois même avouer que son désespoir, à sa sortie de prison m’a pris le cœur et a fait briller mes yeux.
Fatalement, l’issu de cette course au bonheur est tragique, bouleversant. Mais je vous invite à le découvrir par vous même…

Un dernier mot sur le style de Stendhal. Légère, tintée de moquerie et d’ironie savamment distillée, la lecture de la chartreuse de Parme a été pour moi,jouissive. Souvent les personnages, les actions, les paysages sont à peine esquissées ce qui m’a laissé une grande liberté de songes. On peut également en être perdu mais c’est aussi le charme du roman : ses sauts dans le temps, cette narration pleine d’allusion, ses changements de points de vues et le fatras des thèmes.

par RMarMat