Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de boudoir : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Et si c'était possible ? Et si c'était possible ?
Hélène Philippe   
J'ai un grand coup de cœur pour ce roman parce qu'il donne une bouffée d'air frais dans les romances américaines qu'on trouve partout.
Ici les personnages nous ressemblent, c'est une station de ski, un champion de ski qui s'est cassé les vertèbres dans un accident (comme Schumacher, non?). La fille rêvait d'être kiné, bon en fait elle se retrouve simple masseuse (ça arrive à tout le monde d'être obligé de renoncer à ses rêves, ou au moins d'avoir des objectifs plus modestes). J'ai vraiment eu beaucoup de sympathie pour eux, on comprend leur caractère, leur ressenti et pourquoi ils hésitent à être ensemble. Si j'étais en fauteuil comme Nathan, j'aimerais sans doute pas qu'on me traite comme un assisté, et j'aurais des remords à embarquer ma copine dans une vie aussi compliquée. Donc je comprends Nathan. Et puis dans le chapitre suivant on a le point de vue d'Emma , qui se sent rejetée, qui voudrait bien aider, et je la comprends aussi ! Bref, d'une page à l'autre, on est embarqué d'une émotion à une autre, et quand [spoiler]tout finit par s'arranger à la fin, on pousse un grand ouf de soulagement ! [/spoiler]

par aliette
Réminiscence, tome  2 : Un goût de cendre Réminiscence, tome 2 : Un goût de cendre
Emilie Million   
Un second tome bien meilleur que le premier à mon sens.
Je l'ai trouvé mieux écrit, plus approfondi et avec une mythologie plus complète.
La romance compliquée de Hadès et Perséphone est très intéressante à suivre. J'ai beaucoup aimé ces deux personnages, et c'est plaisant d'assister à leurs rôles de souverains des enfers.
Les Épées de glace, Tome 1 : Le Sang sur la lame Les Épées de glace, Tome 1 : Le Sang sur la lame
Olivier Gay   
J’ai toujours énormément apprécié le principe des intégrales : vous achetez un seul livre, et vous possédez aussitôt une saga entière sans avoir besoin de faire des suivis alambiqués du type « Alors, j’ai déjà les tomes 1, 2, 4 et 7, il ne me reste plus qu’à trouver les autres pour pouvoir enfin débuter ma lecture ! » … Parce que oui, je déteste commencer une série sans avoir en ma possession tous les tomes, j’ai besoin de savoir qu’une fois le premier tome terminé, je pourrais enchainer sur le second et ainsi de suite. Il m’arrive ainsi d’attendre des années et des années avant de me lancer dans la lecture d’un premier tome car j’attends que tous les tomes soient sortis pour tous me les procurer et pouvoir ainsi « marathonner » la saga ! Les intégrales, malgré leur taille généralement très impressionnante, font donc mon bonheur … d’autant plus quand la série ainsi regroupée est tout simplement époustouflante, ce qui est le cas aujourd’hui !

Mahlin a toujours été trop impulsif, et cela finit toujours par lui retomber dessus. Ce soir-là ne fait pas exception à la règle : en décidant soudainement de parier ses tours de garde avec le soldat le plus chanceux du palais, il s’est retrouvé à surveiller la porte la plus désolée du royaume tandis que gronde un terrible orage nocturne. Et les choses ne s’arrangent pas lorsque débarque une jeune fille aussi belle que charismatique, Deria, qui demande à rencontrer séance tenante l’Empereur. Mahlin n’aurait jamais dû tomber sous le charme de la jeune noble sauvageonne … Puisque lorsque celle-ci est retrouvée assassinée dans la Basse-Ville, il n’y a que Shani, une jeune servante, et lui-même qui jugent nécessaire d’en avertir le père de Deria … sans savoir sur qui ils allaient tomber après cet éprouvant voyage dans les confins de l’Empire. Lorsque les légendes les plus terrifiantes refont surface, lorsque les démons qui hantent les mythes reprennent vie, il n’est plus question de simple vengeance mais bien d’une véritable boucherie.

Que dire sur ce premier tome, hormis qu’il est tout simplement exceptionnel ? J’y ai trouvé tout ce que j’aime : des personnages complexes (mention spéciale à Rekk, dit « Le Boucher », qui semble au premier abord atrocement sanguinaire et impitoyable mais qui est bien plus profond et sensible qu’il ne veut bien le montrer …), des complots politiques emberlificotés et entremêlés (la distinction manichéenne entre le Bien et le Mal n’a plus court dans ce récit, tellement on ne sait pas qui est « gentil » et qui est « méchant » ... si tant est qu’il y est des gentils et des méchants !), de l’action, des rebondissements, une bonne dose d’humour … Tous les ingrédients sont là, mais Olivier Gay a su inventer une recette qui lui est propre pour faire du premier tome de ce dyptique un ouvrage exceptionnel qui m’a captivée du début à la fin (et quelle fin, quelle fin, j’en suis restée « comme deux ronds de frites », pour reprendre l’expression de la grand-mère de mes cousins !). Ce livre était tellement passionnant que je suis passée outre la fatigue oculaire liée à la police de caractère minuuuuscule pour savoir ce qui allait se passer dans le chapitre suivant … puis celui d’après, et encore celui qui suit … jusqu’à la fin. Impossible de me détacher de ce roman !

Comme je viens de le dire, j’ai énormément apprécié les personnages de ce roman. Alors certes, il est vrai que certains (bonjour Mahlin !) sont insupportables, arrogants, égoïstes, que d’autres (bonjour Rekk !) sont sanguinaires, presque barbares, et que d’autres enfin (bonjour Laath !) sont lâches, faiblards et semblent ne pas avoir leur place dans cet univers impitoyable … mais c’est justement cela qui fait leur particularité, et c’est pour cela que je les aime ! J’ai eu envie de donner des baffes à Mahlin pour le faire descendre de son petit nuage de supériorité, j’ai eu envie de secouer Laath pour qu’il cesse d’être aussi naïf et aussi candide, j’ai eu envie de botter les fesses de l’Héritier Theorocle pour compenser la mauvaise éducation qu’il a eu … et j’ai adoré ressentir tout cela contre les personnages, parce qu’on ne trouve pas assez de personnages de cet acabit dans les récits de fantasy. Ici, pas d’Elu, pas de prophétie, juste une vengeance en marche, juste des complots en préparation, juste la promesse d’une effusion de sang.

A côté de ces personnages masculins qui n’ont rien de héros respectables, trois personnages féminins tirent leur épingle du jeu : Deria, libre et digne héritière du caractère de son père, qui nous quitte bien trop vite, Shani, jeune servante au départ discrète et fragile qui décide de prendre sa vie en main et qui est probablement le personnage le plus intéressant de l’histoire de par son évolution, et Dareen … Ha, Dareen, que je l’aime cette bonne femme ! Elle est capable de ficher un carreau d’arbalète dans le cœur de quelqu’un puis de vous inviter à venir boire le thé sans se préoccuper du cadavre qui trône dans le salon, elle n’hésite pas à ordonner au Boucher lui-même d’essuyer ses bottes sur le paillasson pour ne pas salir la maisonnée (même si un cadavre sanguinolent est encore sur le tapis) avec l’aplomb de celle qui a la certitude de se faire obéir des Démons des Enfers eux-mêmes. J’aime les récits qui présentent des personnages féminins qui ont la classe et ne se contentent pas de suivre aveuglément leurs confrères masculins comme des petites choses fragiles !

Quant à l’intrigue … bah je n’ai honnêtement rien à lui reprocher. Certains y verront peut-être quelques lenteurs, quelques schémas stéréotypés ou que sais-je encore, mais pour ma part, je suis conquise, tout simplement. Il y a un fantastique entremêlement de sous-intrigues qui rend l’ensemble merveilleusement explosif ! Il y a de l’instabilité politique, un Empereur que l’âge commence à rendre fragile, un Héritier pourri-gâté qui n’a pas l’étoffe d’un dirigeant avisé mais qui convoite le trône, une Impératrice qui tente de concilier la chèvre et le chou (ou plutôt le Lion et le Loup), des nobles qui cherchent à acquérir plus de pouvoir … Un vrai nid de vipères que ce palais ! Rien qu’avec ça, il y a de quoi faire, alors si vous ajoutez à cela la véritable croisade vengeresse d’un père dévasté par la mort de sa fille, qui cherche l’assassin pour lui faire payer ce crime dans le sang et la douleur … vous vous doutez bien que le mélange sera détonnant ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, mais je n’ai pas fait d’overdose d’actions et de rebondissements non plus : quelques passages plus calmes, plus introspectifs, étaient placés ci et là pour permettre au lecteur de reposer son petit cœur éprouvé par tant d’émotions ! On sent que l’auteur tient à garder ses lecteurs en vie … sauf à la fin. Là, je crois qu’il voulait m’achever. Bon sang, heureusement que j’ai la suite à disposition, sinon je serai morte d’impatience ! Pour tout avouer, je suis présentement morte de peur car je ne sais pas du tout ce que va m’apprendre le début du second tome … C’est cruel de faire ça ! Une fin digne de Gabriel Katz dans Aeternia, ça se sent qu’ils sont copains ces deux-là !

Encore un petit paragraphe pour évoquer la plume d’Olivier Gay, car elle a également eu son rôle à jouer dans ce véritable coup de cœur ! J’ai vraiment énormément apprécié le style d’Olivier Gay, à la fois très riche et très fluide, à la fois très expressif et très descriptif … Le genre de narration que je cherche vainement à mettre en place dans mon propre roman, pour tout vous dire ! J’aimerai tellement que ma plume sache fait rire, sursauter, pleurer, grogner … les lecteurs autant que celle d’Olivier Gay a su me faire rire, sursauter, pleurer, grogner … Des petites traces d’humour pour « dédramatiser » un peu la situation lorsque celle-ci devient trop tendue pour les nerfs des lecteurs, un vocabulaire suffisamment riche pour satisfaire les lecteurs exigeants mais toutefois compréhensible, une tension dramatique parfaitement maitrisée qui se ressent jusque dans la rythmique des phrases, c’est tout simplement du génie je dis ! Les dialogues sont vivants, les descriptions sont évocatrices, les explications sont à la fois suffisantes sans devenir envahissantes, je suis vraiment tombée sous le charme de cette plume qui a absolument tout de la narration parfaite à mes yeux ! C’est un vrai régal littéraire que de lire cet ouvrage !

En bref, je pense que cela ne sert à rien de poursuivre, vous aurez bien compris quel est mon verdict puisque je l’ai déjà énoncé ci et là : ce premier tome a été un véritable coup de cœur intersidéral ! Une intrigue captivante et bien menée, des personnages atypiques, certains attachants en dépit de leurs défauts, d’autres insupportables, mais dans tous les cas particulièrement complexes et intéressants, une plume fantastique … tout est bon dans le cochon ce livre ! Franchement, que vous aimiez la fantasy ou non, lisez ce livre, je suis certaine que tout le monde peut y trouver son compte ! De plus, l’objet-livre en lui-même est superbe : l’illustration est magnifique, les détails de la couverture (on dirait un grimoire !) sont sublimes … Qu’il est beau ce livre, de l’extérieur comme de l’intérieur ! Sur ce, je vous laisse et je vais dévorer le second tome !

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2017/11/les-epees-de-glace-tome-1-le-sang-sur.html

par Aryia
Après la Fin Après la Fin
Alex Kidwell   
http://wp.me/p5AuT9-2Zf

Une lecture aussi bien délicieuse que déroutante. Un univers que je ne connaissais pas. Et pour une première rencontre, ce fut une agréable surprise car j’ai été…

… littéralement conquise.

Avec une plume fluide, captivante et addictive, Alex Kidwell aborde avec une justesse désarmante un sujet sensible. Le deuil d’un être cher. Et plus précisément de comment surmonter la douleur, retrouver le goût de vivre et aimer à nouveau après avoir perdu l’amour de sa vie. Des sentiments authentiques qui sont retranscrits avec beaucoup de réalisme. Un ton saisissant et un rythme soutenu où les pages se tournent d’elles mêmes sans que l’on se rende compte. On se laisse happer par cette narration à voix unique qui ne vous laissera pas indifférents.
Les petits plus ? L’auteur a su trouver le parfait équilibre entre le deuil et la romance pour que le lecteur soit aussi bien triste qu’heureux. À aucun moment, l’un ne prédomine sur l’autre et vice versa. En parallèle, elle a ajouté une petit touche de légèreté pour que l’atmosphère ne soit pas trop pesante. Moi j’y adhère totalement. Mais là où l’auteur a su me prendre au dépourvu c’est ce petit moment angoissant que je n’ai pas vu venir mais qui est tout simplement bien géré.

Des personnages charmants et attachants.

Qu’il s’agisse des protagonistes ou des personnages secondaires.
L’histoire de deux hommes qui m’ont touchée en plein cœur. Quinn (notre narrateur) & Brady. Le premier est un homme anéanti qui se remet difficilement d’avoir perdu son âme soeur. Je me suis sentie aussi bien désolée qu’admirative envers lui. Bien qu’il veuille aller de l’avant, Quinn ne peut se défaire de cette culpabilité qui le ronge malgré tout. Le second est tout simplement merveilleux, indulgent et patient. Certains diront qu’il est un peu trop parfait. Pour ma part, il est exactement ce qu’il fallait à Quinn. Une relation qui évoluera toute en douceur et en délicatesse mais qui ne sera pas sans quelques heurts…
Que dire des autres personnages ? Ils sont très intéressants et ont également leur importance dans l’histoire. Comme ces deux amies épatantes qui s’inquiètent pour leur ami ou cette magnifique famille soudée. Une petite mention spéciale pour Winston, un petit animal adorable comme tout…

En bref

Une histoire d’amour purement bouleversante d’une très grande beauté qui parle de guérison et de reconstruction personnelle. Un magnifique message d’espoir. Une fantastique découverte que je conseille bien évidemment.
Le Rancher solitaire Le Rancher solitaire
Andrew Grey   
Un petit arrière gout de jugement de valeur pour un livre qui prône les bons sentiments et le droit à la différence , j'ai trouvé que l'auteur ostracisait lourdement le monde du streap tease, en oubliant vite les dits "bons sentiments"
Cela m'a fait grincé des dents donc........

par smalad
Sea, sex & me, Tome 2 Sea, sex & me, Tome 2
Ann Fox   
Waouh un 2ème volume conforme à mes attentes même si j'aurai bien aimé qu'il soit un peu plus long car là on rentre vraiment au cœur de l'action.

En effet, on suit notre ptite bande d'amis en plein spring break et des fêtes ou l'alcool coule à flot et est ainsi propice aux rapprochements...

Mais on sent bien qu'une menace plane sur eux et ce n'est pas le personnage de Marco qui me fera changer d'avis. Il est bien trop curieux, bien trop mystérieux... Qui est-il vraiment ? Que cherche-t-il à se rapprocher de la bande ?

Ella et Hunter sont toujours autant attiré par l'autre mais jouent toujours à leur jeu du "je t'aime... moi non plus". On voit que l'attirance qu'ils ont l'un vers l'autre est extrêmement forte mais quelque chose les bloquent... Quoi ? Que cache surtout Hunter car il est assez mystérieux et évasif sur son passé ??? Pourquoi veut-il protéger sa famille et surtout Ella des autres mais aussi de lui ?

J'ai beaucoup apprécié l'évolution d'Ella qui a décidé de profiter au mieux de ses vacances et d'enfin profiter de la vie et vivre de nouvelles expériences... Arrivera-t-elle à vraiment se "lâcher" ? Réussira-t-elle à cacher son manque d'expériences par rapport à ses nouveaux amis ?

J'apprécie toujours autant la plume de l'auteur qui dès le début de ce nouvel opus a réussi à me replonger immédiatement dans son histoire, au milieu de notre bande d'amis à laquelle on s'attache !!!

Vivement le volume 3 que j'attends avec grande impatience.
Keep Calm and Believe Me Keep Calm and Believe Me
Catherine Kalengula   
J’ai trouvé le début un peu long mais une fois bien dans l’histoire j’ai eu du mal à le quitter ! C’est une jolie romance avec une fin bien sympathique !
Dating You, Hating You Dating You, Hating You
Christina Lauren   
Après plusieurs années à suivre les déboires d’une bande d’amis, la transition peut parfois faire peur et c’est un peu ma crainte avec ce nouveau roman by Christina Lauren. Le résumé n’est pas sans rappeler un certain Beautiful Bastard, mais je peux vous dire que la comparaison s’arrête là, bien que l’histoire conserve les codes d’une romance l’intrigue est beaucoup moins axée sur le sexe et la romance est beaucoup plus douce et subtile. J’aime beaucoup les relations entre collègues, ce goût d’interdit et cette tension qui grimpe pour se ressentir dans leur travail est assez jubilatoire à regarder.

Evie et Carter sont deux agents très doués à Los Angeles, alors que la jeune femme exerce ce métier depuis quelques années, on peut dire qu’avec deux ans à son actif, le jeune homme débute de manière remarquable. Alors qu’ils sont tous les deux invités à une soirée chez un couple d’amis dont ils sont proches, ils font connaissance dans une ambiance où ils sont les seuls célibataires. Immédiatement ils s’entendent à merveille et s’accordent à dire qu’ils ne seraient pas judicieux de commencer quelques choses avec leur métier, pourtant l’attraction est tellement forte qu’ils commencent à penser qu’ils auraient peut-être une chance. Alors qu’ils savourent leur idylle naissance, ils tombent des nus lorsque leurs agences rivales fusionnent, les les mettant en compétition pour le même poste.

Le changement est assez subtil, Evie a toujours été un requin dans équipe et malgré un manque de confiance en elle, son métier c’est toute sa vie et elle n’a pas l’intention de laisser passer cette chance. Son personnage est à l’image de toutes les héroïnes de Christina Lauren, forte, indépendante et surtout avec un petit caractère. On est loin de la fleur fragile pourtant, sa relation avec son patron la montre sous un jour plus vulnérable et on réalise qu’elle n’est pas si froide qu’il n’y paraît. Carter va immédiatement ressentir de l’attraction et réaliser qu’il est en compétition avec sa presque-petite-amie va être un vrai coup dur, il va avoir du mal à gérer et une certaine jalousie va commencer à germer. C’est vrai qu’on pourrait croire que ça ne les met pas en valeur d’être envieux, mais il y a une certaine part d’humain dans ce qui leur arrive. Leur patron les pousses à se sauter à la gorge en hésitant pas à les rabaisser.

La compétition va lentement s’instaurer sans jamais entrer dans la méchanceté, les petits piques vont se transformer en trait d’humour et une mini-guerre va doucement germer, leurs petites plaisanteries m’auront valu quelques sourires, mais c’est surtout le lien qu’ils créent malgré eux qui m’a fait rêver. Ils vont tout faire pour lutter contre leur désir et on ressent qu’ils regrettent de ne pas avoir vécu complètement leur alchimie, alors lorsque enfin ils se laissent aller c’est un soulagement et j’ai vraiment été une groupie de les voir se tourner autour. Il faut dire qu’ils sont particulièrement mignons ensembles et terriblement compatibles comme ne cesse de leur répéter leurs amis. Il est inconcevable pour eux de commencer une relation en étant en compétition, pourtant tout semble les pousser l’un vers l’autre.

Une romance contemporaine adorable, qui malgré le contexte de compétition des deux héros va réussir à conserver son humour, sa tension sexuelle et surtout une bonne dose d’Amour. Ils se sont rencontrés au mauvais moment pourtant tout dans leur attitude leur laisse comprendre qu’ils ont trouvé la bonne personne et on ne peut pas leur en vouloir d’avoir eu quelques moments d’égarement avant de réaliser qu’ils avaient désespérément besoin l’un de l’autre, car à deux on est plus forts. Je me suis fortement attaché à la bande d’amies loufoques de l’héroïne, aux conseils maladroits du meilleur ami et à l’ambiance générale. J’ai passé un moment tellement agréable que je regrette déjà d’avoir terminé ma lecture, pourtant c’était plus fort que moi j’avais ce besoin viscéral de le terminer pour pouvoir respirer normalement.

http://wp.me/p4u7Dl-3n6

par Luxnbooks
Transparent Lies, Tome 1 : Dévoile-moi ! Transparent Lies, Tome 1 : Dévoile-moi !
Micaela Barletta   
Ce livre est une pépite, tout y est ! L'humour, l'attirance, les sensations, les tensions ! L'ascenseur émotionnel assuré avec ce magnifique premier tome de notre très belle plume Micaela !
Félicitation pour tout ce travail accompli et continue comme ça !