Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Bouquineuze : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Saut de l'ange Le Saut de l'ange
Lisa Gardner   
Et nous voilà reparties en trio pour une nouvelle LC, un nouveau roman de Lisa Gardner. Encore une fois une valeur sure dans la catégorie thriller psychologique.
En premier lieu, l'auteure frappe fort, très fort dans les première pages. Elle nous plonge avec brio dans un contexte angoissant.
Nikki victime d'un accident de voiture assure que sa fille Vero a disparu lors de l'accident dont elle a éte victime. Son mari assure qu'ils n'ont pas d'enfant.
Très rapidement la relation entre le mari et notre protagoniste principale suscite de nombreuses questions.
Qu'en est-il de cette relation qu'entretient le couple ? Nikki victime de plusieurs chute ayant provoqués de nombreuses commotions cérébrales semble très perturbée vivant dans un monde parallèle dans lequel existe Vero. est-elle victime de violences conjugales ?
Nous voilà embarqués dans une intrigue racontée à deux voix, le style parfait de note auteure. Donc nous partageons les événements, les émotions, les peurs de Nikki qui au fur et à mesure nous dévoile un e part de vérité et de l'autre l'enquête menée par Wyatt et Tessa, personnages récurrents de notre auteure déjà rencontrés dans Famille Parfaite. Nous y croisons même DD Waren.
le talent de Lisa Gardner est incontestable, c'est voile après voile que les pans de l'intrigue tombent en lambeaux pour nous laisser d'abord entrevoir un soupçon de lumière.
J'avoue avoir eu de nombreux doutes sur le lien Nikki/ Vero, mais l'auteure ouvre une porte et en referme une autre, rendant cette aventure particulièrement addictive.
En effet, j'ai eu beaucoup de mal à lâcher l'affaire et si je n'avais pas travaillé le lendemain matin je crois bien que j'en serais venue à bout en une nuit.
les chapitres avec les évènements racontés par Nikki sont complexes, déroutants et stressants, cependant ils vous tiennent en haleine et suscitent beaucoup d'émotions et d'empathie envers le personnage central du roman, même si parfois elle nous semble complètement démente.
Une fois encore, une femme au passé trouble et douloureux est l'héroïne de notre auteure. Les femmes pour Lisa Gardner tiennent toujours une place privilégiées dans ses romans avec nos enquêtrices et leurs propres vécus personnels.
Ici donc nous retrouvons Tessa et l'auteure nous renvoi à son histoire perso, le meurtre de son mari des années auparavant, c'est pourquoi, il vaut mieux lire les tomes dans l'ordre même si cela ne nuit pas à la compréhension de cette affaire qui peut toutefois se lire indépendamment.
je me suis posé mille questions tout bout de l'aventure, dont celle-ci : Qui sont vraiment Nicole et son mari ?
Pourquoi passent-ils leur temps à changer de ville ?
Que s'est-il passé lors de l'accident ? Nikki en est-elle vraiment responsable ?
Un plongeon très déconcertant dans un sombre univers que Nikki s'est efforcée pendant si longtemps d'occulter et des rebondissements qui laissent le lecteur abasourdi ce qui lui permet d'être indulgent certaines longueurs et approches assez alambiquées.
Le final est moyennement une surprise, et le tout assez plaisant à lire.
Le lecteur appréciera les rebondissements et les thèmes associés sur la violence conjugale, la maltraitance d'enfants, l'histoire d'amour et d'espoir.
Pour moi un agréable moment de lecture malgré quelques chapitres complexes.

par Missnefer
Écoute-nous Écoute-nous
Liz Coley   
En voilà un thriller haletant !
A peine commencé, les pages défilent à toute allure. Chaque rebondissement nous pousse à poursuivre la lecture pour enfin découvrir ce qu'a bien pu traverser Angie durant ces trois années de captivité...
L'horreur. Pour survivre, elle a développé une technique bien à elle. Et si cet enlèvement levait le voile sur un autre lourd secret ?
Un roman qui se lit d'une traite.

par Moustik
Absences Absences
Lauren Oliver   
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/08/absences-de-lauren-oliver.html

(...)
Tant de questions que l'on se pose au début du récit... avec, pour seule réponse, un vaste brouillard, inquiétant et troublant, si intense et déstabilisant (car on se doute dès le départ que quelque chose n'est pas net, mais quoi ?) que s'en est flippant.
Dans quoi est mêlée Dara ? Quel est le rapport entre tous les éléments que nous distille l'auteure ?
C'est tellement intrigant, qu'il est impossible de lâcher ce roman. Je l'ai lu d'une traite, sans une seule pause... satisfaite qu'une fois terminé. Et là encore, ce n'est pas réellement le mot juste car le dénouement m'a tellement choquée que je n'ai su que penser.
Je n'ai RIEN vu venir. Du coup, je suis perplexe, limite contrariée d'avoir été menée par le bout du nez. J'ai refait cent fois le scénario dans ma tête et rien ne laissait présager cette issue... Je suis bluffée comme rarement je l'ai été et je n'ai qu'une envie : relire le roman maintenant que je connais la trame finale voir si je suis capable de déceler des indices de cette incroyable révélation.

De plus, la plume de l'auteur est entraînante et ne nous laisse aucun temps mort. Lauren Oliver a fait le choix d'une narration à deux voix dans ce récit (celle de Dara et Nick). Un choix judicieux, qui a toute son importance pour comprendre les multiples facettes de nos personnages.

En bref ? Impressionnant. Ce livre est impressionnant et va en choquer plus d'un par ce dénouement inimaginable. Un roman incroyablement bien ficelé, passionnant et intriguant, que je ne peux que recommander !


par toutoun
Un seul jour à vivre Un seul jour à vivre
Maryn Morgan   
Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur de m’avoir accordé sa confiance pour ce service presse. Je ne sais par où commencer tellement cette lecture est belle, vraie, pleine de bon sens, vous retourne et vous fait voir la vie autrement. J’ai tout d’abord littéralement adoré les en-têtes, des citations de personnes célèbres très sensées. Au travers d’Elsa et des gens qu’elle rencontre, on découvrira que l’on ne peut pas changer le passé, que l’avenir nous appartient et que le seul instant qui compte vraiment c’est aujourd’hui. Cette jeune femme aurait pu s’effondrer. La vie n’a pas été tendre avec elle et lui a mis beaucoup d’épreuves, plus ou moins douloureuses, sur sa route et, malgré ça, elle continue à avancer. Elle croit aux belles choses de la vie. Elle vit le jour présent comme si c’était le dernier. L’auteur a une magnifique plume pleine d’espoir, d’amour à la vie, douce et fluide. Cet ouvrage se lit d’une traite. Il vous réchauffe de l'intérieur et vous donne envie d’oublier hier et demain et de ne penser qu’à aujourd’hui. Les sujets sont forts et parfois durs : deuil, perte, reconstruction, maladie, acceptation de soi. Tout cela de façon aérée qui donne une harmonie légère au livre. Apprendre à s’accepter, réussir à dire « Je » ça s’apprend, ça se vit dans les étapes de la vie, dans la capacité à pardonner. Ça se découvre en ouvrant ce roman. Un bel hymne à la vie et à l’espoir que je conseille. À lire !
#Ilena
The Outliers, Tome 1 : Les Anomalies The Outliers, Tome 1 : Les Anomalies
Kimberly McCreight   
Avis mitigé.

Conquise par la superbe couverture de ce roman, je me suis laissée tenter par cette lecture, sans trop savoir à quoi m'attendre.
Hors si les premières pages m'ont donné envie de lire la suite de l'histoire ; plus j'avançais dans ma lecture et plus je m'ennuyais.

Wylie, la personnage principale, m'a tout de suite plu. J'ai été touché par sa peine et sa détresse émotionnelle et je me suis complètement retrouvée dans ce personnage.
Mais malgré une héroïne charismatique, l'intrigue, quant à elle, ne m'a pas convaincue. Trop descriptions et de longueurs, tuent le rythme de l'histoire et rende celle-ci longue et pesante.
L'auteure prend son temps pour nous donner un aperçu de la relation entre Wylie et Cassie, et Wylie et ses parents. Ajouté à ça, les monologues et les doutes de l'héroïne, répétés en boucle pendant tout le roman, cela gâchent encore plus l'ensemble.
En bref, l'auteure aurait pu raccourcir son histoire d'une petite centaine de page, sans que cela nuise à son roman. Bien au contraire.

Heureusement la conclusion de l'histoire est plutôt pas mal ; quoi que peu surprenante car je l'avais vu venir des kilomètres à l'avance.

Je reste donc partagée, quant à cette lecture.
L'héroïne m'a plu mais l'intrigue met trop de temps à démarrer.

par Avalon
Si je reste Si je reste
Gayle Forman   
Ça faisait un moment que j'avais prévu de lire Si je reste. L'histoire du roman m'intriguait. Jusqu'au jour où je me suis décidée à l'acheter. J'ai été très impressionnée par la façon dont l'auteure décrit les sentiments et émotions de Mia. Elle parvient, avec brio, à nous faire rentrer dans la tête de son personnage, à nous faire nous attacher très rapidement à celle-ci. Outre l'aspect dramatique de l'histoire, c'est sans doute grâce à cette écriture si forte que le roman est si absorbant et tellement poignant. Je l'ai lu en une nuit, ne parvenant pas à en décrocher.

Petite aparté qui concerne mon édition du livre, comme pas mal de gens je crois, j'ai un gros problème avec la petite phrase de ce Erik Feig, qui vient défigurer la couverture par ailleurs. Je me demande si le mec a vraiment lu le livre de Gayle Forman ou s'il sait vraiment ce qu'il produit...

par x-Key
Le Goût amer de l'abîme Le Goût amer de l'abîme
Neal Shusterman   
Ce roman remarquable (et je pèse mes mots) vient de paraître aux éditions Nathan. Voici quelques arguments pour vous poussez à lire – pour les bonnes raisons.

Tout d’abord si votre unique expérience de l’auteur se réduit (comme moi) à son succès français « La Faucheuse » parue chez CollectionR, ne vous attendez pas à retrouver le même type de lecture YA. Cela n’a rien à voir, ni dans les thèmes, ni dans l’ambiance, ni surtout dans l’intention.

Comme l’auteur l’explique dans la postface ce livre, qui traite de la maladie mentale chez l’adolescent, est largement autobiographique. Ce que vit le personnage et ses proches est très largement inspiré de la maladie du fils de l’auteur, désormais adulte et en bonne santé. D’ailleurs les dessins qui agrémentent le livre, sont de lui.

Je suis toujours à la recherche de romans traitant de la différence et se faisant l’apôtre de la tolérance vis-à-vis de celle-ci, quelle que soit sa nature : origines, orientation sexuelle, handicap, maladie, personnalités atypiques, etc. Cependant je suis toujours méfiante quand à l’information donnée ; si l’auteur(e) n’est pas directement concerné(e) par le sujet, des erreurs sont possibles, même avec la meilleure volonté du monde ! Je pense par un exemple au superbe et si émouvant « Je t’ai rêvé » de Francesca Zappia, que j’ai adoré mais qui renvoie une idée faussée de la schizophrénie juvénile. Bien pire encore sont les romans qui instrumentalisent une différence pour écrire un roman « à touches », qui appuiera sur les bons boutons du lecteur, l’émouvant sans aucun doute mais sans aucun souci du réalisme et dans un immense dédain des personnes réellement concernées.

Avec ce roman passionnant, fascinant et émouvant, mes attentes ont été comblées ! L’auteur a en effet puisé dans son expérience personnelle pour écrire cette histoire originale et divertissante malgré son fond si sérieux, pour nous ouvrir à la maladie mentale, en particulier chez l’adolescent.

Le roman s’articule en une double narration. D’une part nous suivons la vie quotidienne de Caden, 15 ans, alors que ce garçon brillant et sans problème, sociable et bien dans sa peau, sombre peu à peu dans la maladie. Parallèlement une histoire étrange et inquiétante nous est contée, un conte onirique à la limite de l’absurde, une quête en mer sur un vaisseau dominée par les deux personnages phares du roman, le capitaine et le perroquet.
La partie dans le monde réel durant la première moitié du livre est terrible, poignante. Âmes sensibles ne vous abstenez pas, ce n’est pas un roman pessimiste mais au contraire porteur d’espoir ! L’histoire onirique qui double la vie réelle est brillamment écrite, dans une ambiance qui rappellera les Peggie Sue de Serge Brussolo, Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll ou peut-être plus encore ces rêves absurdes qu’on essaie de raconter au réveil, encore nourri de la conviction de leur logique parfaite.
Un des grands attraits de ce roman magistral est l’exercice de devinettes auquel le lecteur va s’adonner, à faire coïncider peu à peu les deux récits, à rechercher les symboles, à comprendre, intuitivement, les pensées errantes de Caden. Ce livre d’une fausse simplicité est formidablement bien écrit.
Nous suivons enfin la guérison de Caden, les difficiles étapes du traitement, les souffrances qu’il engendre, les immenses difficultés. Il est impossible de ne pas s’attacher à Caden, d’admirer son courage et son intelligence, sa culture et sa curiosité, sa persévérance, ses efforts à se raccrocher du bouts des doigts au réel, et surtout son amour pour sa famille, pudiquement révélé par son regard si lucide. Comme il le dit lui-même, la maladie mentale est une épreuve autant pour le malade que pour ses proches…

Un roman très fort et presque brutal mais aussi distrayant et parfois même drôle, qui réussit le tour de force d’informer sans réserve, sans rien édulcorer, tout en étant formidablement positif. Un roman incontournable pour tous ceux qui veulent mieux comprendre une maladie effrayante. Un espoir de nous montrer plus tolérants et plus ouverts !

par milabette
Une larme m'a sauvée Une larme m'a sauvée
Angèle Lieby    Hervé De Chalendar   
Troublant, saisissant, poignant et tellement réaliste... je parle au nom de la soignante en réanimation que je suis, ce livre m'a ouvert les yeux sur beaucoup de choses et nous appelle à se remettre en question. On se met aussi très facilement dans la peau de cette femme. Respect pour son courage et sa force, ainsi que celui de son entourage. A lire absolument...