Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par BrandOfHeroine

Extraits de livres par BrandOfHeroine

Commentaires de livres appréciés par BrandOfHeroine

Extraits de livres appréciés par BrandOfHeroine

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Ce tome est une montage russe émotionnelle. Ty et Zane, ainsi que Nick et Kelly embarquent pour l'Ecosse où le mariage de Deuce doit se tenir. Mais comme à chaque fois que Ty & Zane prennent des vacances... les choses se gâtent !

L'intrigue policière, est haletante, jusqu'au bout on se demande ce qu'il se passe exactement. Les cadavres s'accumulent sans véritable logique, jusqu'au dernier qui va laisser nos héros sous le choc ! Mais je n'en dit pas plus....

Par contre il y a des moments tellement mignons !!! Genre la fin *0*
Même si un élément m'a fait faire GRRR pourquoi quand tout semble bien se passer, il y a un élément qui vient manquer de tout ruiner ?

Difficile d'en dire plus sans spoiler !

Juste : il est génial :D
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Cette nouvelle fait suite à New York to Dallas où Eve avait affronté un tueur psychopathe à Dallas, la ville où elle avait été traumatisée dans son enfance.
Nous la retrouvons donc un peu couvée par Connors et ses amis qui se soucient des conséquences de cette enquête sur Eve.
Tout commence par 3 morts sauvagement agressés et une signature, Dr Chaos. Les 3 victimes étaient des toxicomanes en cours de réhabilitation qui fréquentaient tous un centre de désintoxication renommé. Eve s'intéresse donc vivement à ce centre et aux thérapeutes qui les suivaient.
Comme toujours Eve mène son enquête tambour battant, malmène avec délectation les témoins récalcitrants et combat ce Dr Chaos au nom des victimes même si les descriptions qui en sont faites la laissent perplexe.
En effet NR s'amuse avec l'histoire de Robert Louis Stevenson, Dr Jekyll et Mr Hyde, dans cette nouvelle et j'avoue que la description du Dr Chaos est délicieusement horrifique ! Et la fin est juste terrible !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 29-07-2017 par smalad voir tout les commentaires de smaladses comms
Non rien de spécial ! et je suis encore déçue par l'auteure .Cela s'annonce bien avec des personnages complexes, forts ,secrets
un scénario intéressant , une romance qui s'annonce difficile et puis pffft ..... oublié la complexité et la psychologie des personnages... le décors et les personnages ne sont là que pour enchaîner les scènes hot et les personnages ou les situations ne sont plus crédibles
je ne lirai pas le T2
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
Après avoir contacté la maison d'édition Reines-Beaux (qui s'occupe de Ty & Zane), celle-ci a confirmé qu'elle publierait bien la série Sidewinder !

Avis aux amateurs/trices et impatient/es !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +16
Un tome plutôt pas mal même si il y a certains éléments qui me dérangent un peu.

Spoiler(cliquez pour révéler)
1. Toutes les 30 secondes, nos héros ont une pensée pour Jace ou Clary. Tout le temps "oh lala qu'est ce qu'ils sont célèbreeeeees! Qu'est ce qu'ils sont géniaux!!!!" Ça va on a pigé qu'ils étaient les héros. On a suivi leurs aventures (oui je pense que 95% des gens ici on déjà lu les TMI) Un petit clin d'oeil je dis pas mais la c'est trop!. Par exemple le petit passage sur la moto avec Mark et Emma qui pense à Jace qui a fait la même chose. Ils ont tellement de détails sur leur vie et ce qu'ils leur sont arrivés que je me suis demandée tout le long du livre si Clary et Jace avaient un magazine people sur eux ou si les héros de de TDA avaient lu les TMI. Pareil pour leur amis (Simon et son groupe de rock, ses fiançailles, Magnus, Alec et leur bébé.). Et c'est pas comme s'ils étaient amis. A chaque fois qu'ils pensent à eux ils disent dans leur tête Jace Herondal, Clary Fairchild/Fray. Personnellement quand je pense à des amis je ne pense pas à leur nom de famille. Quand tu es proche tu dis le prénom. Si ils étaient proches pourquoi ne pas les mettre au courant pour Arthur ? C'est pas comme si Clary et Jace avaient peur de briser les règles. Le truc c'est que le livre est fait pour ceux qui ont déjà lu les TMI, ceux qui commencent se sentent un peu mis hors-jeux par ces clins d'oeil super lourd et pas discret du tout. Ça manque de subtilité, c'était mieux géré dans TID. Le livre a les fesses entre deux chaises: d'un côté il détaille le monde des chasseurs d'ombres pour ceux qui viennent de découvrir la saga et de l'autre il fait des PETITS clins d'oeil pour ceux qui le connait déjà. Mais il échoue car ou il détaille trop ou pas assez.

2. Même si j'adore Magnus sa petite apparition au début du livre (et à la fin) ne sert à rien. C'est juste pour faire un clin d'oeil.

3. Perfect Diego (en vf c'est le gendre idéal)! Pas le personnage juste son nom! Les personnages de Clare ont toujours eu un côté un peu parfait. Mais là il y a vraiment un personnage qu'ils appellent Parfait! Le personnage est peu/beaucoup semblable à Jordan. Mais ça c'est pour l'instant attendons un peu. Ne jugeons pas trop vite.

4. Mark au centre de 3 intrigues amoureuses. Triangle entre lui Cristina et Diego, Lui-Cristina-Kieran-et Lui-Emma-Julian. Celle avec Cristina aurait suffit là c'est un peu tout much! On a l'impression que bisexuel ça veut dire polygame!

5. Le plan d'Emma. Sérieux ? Mark vient juste de revenir, il a été séparé de sa famille pendant des années, il a horriblement manqué à sa famille surtout Julian, il a eu des disputes avec Julian sur son rôle de grand frère et son plan c'est : je vais faire genre de sortir avec lui pour dégouter Julian! Et dire à Julian que c'est dangereux d'être ensemble ? Que ça peut les tuer ? Pourquoi ne pas le lui dire! Ou même si c'est dur demander son transfert de l'institut! Partir à Iris à l'académie! Partir vivre avec Clary! Pourquoi séparer deux frères ? Une famille aussi car ça va affecter tout le monde! C'est assez monstrueux! Et c'est pas de l'égoïsme, c'est de la débilité.

6. Le fait que Julian soit un peintre est un beaucoup trop réminiscent de Clary. La preuve: dans les 2 cas, ils sont artistes comme leur mère.

7. Ah ce faux clifhanger sur la demande en mariage de Jace ? Sérieux ? Évidement qu'elle va dire oui! ll faut arrêter de mettre des faux obstacles dans la relation Clary-Jace, le coup des amants maudits dure depuis le tome 1. Je me demande: ça va être quoi l'explication: elle est enceinte ? Elle a des doutes ? Elle est anti-mariage ? (J'aime cette explication pas besoin d'un mariage pour vivre une relation épanouie, c'est un peu trop religieux comme vision) Ce serait assez neuf aussi.

8. La scène du fouet. Là encore c'est tout much. On va frapper Mark mais Kieran se propose et puis ensuite Julian et puis ensuite Emma. STOP. Ça aurait rendue la scène plus forte: Julian le fait par amour pour son frère même si ils ont eu des disputes précédemment, même si ils ont été séparés. Mais non! Il faut forcément que cette scène serve la romance! Merde, il y a autre chose dans la vie! Ils jouent en plus à qui sera le plus grand martyr! Ça aurait vraiment du s'arrêter à Julian. C'est très mal dosé. Et le résultat aurai été le même! Jamais Mark n'aurait pardonné à Kieran et Emma aurait souffert de voir son parabataï/amour souffrir!

9.La pièce secrète de Julian. Sérieusement ? Il ne peint jamais Emma et il a une pièce secrète où personne même Emma n'a le droit d'aller. Faut pas s'appeler Shrelock pour deviner.

10. Jace qui fait un grand discours en disant qu'il a veillé sur Alec etc.. Euh si c'est vrai c'est pas hyper visible. Enfin pas dans TMI. J'ai toujours trouvé que le parapatai le plus dévoué c'était Alec. Parce que Jace à part Clary, il s'est jamais soucié de grand chose. Par exemple dans le tome 1, Alec est en train de mourir, Clary retrouve Jace avec Valentin est ce qu'il demande comment va son parapataï ? Non. Dans le tome 2, est ce qu'il respecte son parapataï en le laissant accompagner Clary chez la reine des Fées ? Non, il n'a pas confiance, pas CONFIANCE en un mec qui est "plus qu'un frère". Dans le tome 3, est ce qu'il trouve un moyen de dire au revoir à son frère (et à sa soeur) ? Non. Dans le tome 5, est-ce qu'il demande à Clary comment va Alec ? Non. Il dit vaguement à la fin que son parapataï lui manquait mais, il n'en a jamais parlé avant. J'ai jamais eu l'impression même qu'il respectait son parapataï. Il ne le défend pas (il laisse Clary l'insulter, laisse Max et Izzy s'en prendre à lui) , n'a pas confiance en lui (le coup des fées, il ne lui dit pas qu'il est mort (ça le concerne non ?), que Valentin est son père, de prendre les devant et de lui dire que c'est pas du tout mal d'être gay (au début je croyais qu'il savait pas mais le T2 et T3 infirme). Citez moi une scène en dehors du tome T6 et du moment où Alec va chercher Jace dans sa chambre (à la fin Alec se fait envoyer chier d'ailleurs sans jamais que Jace s'excuse (respect ?)), où quand il libère Jace dans le T2 (je déconne pas il ne lui dit même pas merci pour avoir apporter à manger ou pour avoir trouvé la solution, vérifiez! et il laisse Izzy et Max s'en prendre à lui quand ils pensent encore qu'il a trahit Jace alors qu'il n'a rien fait au contraire tous ça juste pour faire une entrée à la cool) et dans le T3 où Jace agresse Alec pour lui faire avouer ses sentiments et se passer les nerfs (scène qui m'a toujours mis très mal à l'aise, Jace parait super cruel de manière général et plus quand on se place dans une société aussi homophobe que celle des chasseurs d'ombres et avec Alec si timide et amoureux de lui), UNE SCÈNE où ils se retrouvent seul à seul pour discuter tranquillement. Il y a pas UNE scène, où ils parlent de leur relation, de leur couples respectifs, de leurs peurs, de leurs angoisses. Jace passe plus de temps à se passer les nerfs sur Alec et à l'utiliser pour détourner l'attention de lui qu'à être gentil avec lui (à chaque fois qu'on lui pose une question embarrassante ou génante hop! C'est quoi cette marque sur ton cou Alec ? Alec a passé la nuit dehors! Pourquoi t'assume pas ta relation avec Magnus Alec ? )
Si Alec ne disait pas de temps en temps dans le T5 qu'il ne ressentait rien vis à vis de sa rune de parabataï, on oublie carrément qu'ils le sont!
Dans le 6 on essaie de montrer qu'il tient beaucoup à Alec mais c'est le dernier tome sur 6. 1 sur 6 c'est pas terrible et ça m'a toujours semblé comme "ah ouai c'est vrai qu'ils sont comme même parapatai, ça serait intéressant de creuser un peu ça avant la fin!"
Autre preuve: quand on est du point de vue de Jace est que vous l'avez vu (enfin lu) UNE seule fois avoir une pensée positive pour son parabataï ? Pas un "ah si Alec était là", "j'espère qu'Alec va bien", "ça me rappelle quand Alec (Izzy!) et moi sommes allés...", "un jour son parabataï avait ...."
Je sais que Jace est le héros et que du coup il fait tout bien et qu'il fait des grands discours et qu'il passe le flambeau aux nouveaux héros... Mais justement ça aurait donné une plus grande dimension à Alec, un rôle plus important et une vrai reconnaissance plutôt que Je Suis le Gay du livre et le sidekick du héros.
C'est un des GROS problème de Clare. Elle se centre trop sur les 2 héros et pas sur les personnages secondaires. Oui les persos principaux doivent être plus traités que les autres. Mais ils ne doivent pas être le centre du monde pour tout! Par exemple: Harry Potter n'est pas le meilleur de la classe ou le plus puissant ou le plus intelligent. Eragon non plus, il doit énormément apprendre avant. Percy n'est pas le plus malin du monde et sans Annabeth il serait mort depuis longtemps.
Ici le meilleur chasseur d'ombre du monde ? Jace (logique car sang d'ange). Le plus beau du monde ? Jace (encore ce sang d'ange!). Qui est le meilleur pianiste/lecteur/linguiste/intelligent/poli/sarcastique/drôle/frère préféré/ami/parabataï/spécial/histoire tragique/je sais réciter des bouquin entiers par coeur/flan aux prunes (nan je déconne) ? Jace (euhhh le sang d'ange ?). Il est le préféré de tout le monde, (Max le préfère à Alec parce que selon le livre "Jace tolère mieux sa présence". Mais pour moi d'un point de vue cohérence c'est plus logique que se soit Alec le plus calme, doux et timide qui tolère mieux son frère que Jace le sarcastique, solitaire, orphelin. D'ailleurs, on nous le dit dans le 3 qu'avant Clary, Jace mettait toujours une distance entre lui et les gens. La Reine des fées le préfère car elle le trouvait "poli" euh Jace poli dans quel monde ?) tout le monde l'admire et se souvient de lui (par exemple Mark se souvient de Jace mais pas de Simon). Pour Clary c'est un peu moins (bon elle a des pouvoirs spéciaux et c'est une grande artiste, mais ce n'est pas aussi insistant, sa mère lui fait plusieurs remarques sur son comportement "rien à foutre je fais ce que je veux peut importe les conséquences").
Mais zut! Laissez les autres respirer! C'est pas grave si le héros n'est pas le meilleur en tout! Pourquoi pas Izzy bonne linguiste ? Pourquoi pas Alec bon pianiste ou bon lecteur ou bon quelque chose ? (archer ça fonctionne pas il y a Simon qui tire bien à l'arc aussi). Ça va bien avec son caractère renfermé la lecture ou la musique ?
Le plus drôle (enfin bizarre) c'est Jace a passé 10 ans ? avec Valentin mais en 10 ans, Valentin a eu le temps de lui apprendre:
-cinq langues
-à se battre mieux que tout le monde
-pleins de runes mieux que tout le monde
-à naviguer
-à jouer du piano
-à "dresser" un aigle
Même en faisant un effort je trouve pas ça très crédible (surtout le coup des cinq langues, c'est un peu extrême pour un gamin de 10 ans). Le bateau, le piano OK pas de problèmes.
Comprenez bien j'aime beaucoup Jace mais je déteste qu'on prétende qu'un personnage est parfait alors que le livre montre bien que ce n'est pas vrai. Ou tu fait un personnage parfait de chez parfait ou tu fais un personnage avec des défauts mais tu traites de ses défauts et de leur conséquences. Ici on ne traite pas du tout de la méchanceté de Jace vis à vis de ses proches. C'est comme si ça n'avait jamais existé, où alors c'est traité "oh lala vous avez vu comme Jace a souffert dans son enfance". Clare ne prend que ses sentiments en compte pas ceux des autres.
Un exemple quand c'est bien traité: dans les TID, Will va se droguer et Jem est furieux, ça le blesse etc.. Et que fait Will ? Il va s'excuser: il a fait souffrir quelqu'un qu'il aime, c'est mal, il s'excuse. Pas compliqué ? Clare sait très bien le faire.
Cela dit j'ai peut être oublié des passages (envoyez moi un message si c'est le cas parce que sincèrement ça m'intéresse).[/spoiler]

Bon la je n'ai fait que les ponts négatifs MAIS rengainez vos fourches et vos battes de baseball. Oui, oui même toi dans le fond! Non me frappez pas! Naaaaaaaan!!!! Arrrrrrrrggghhhh!

[spoiler]1. Les relations sont infiniment mieux gérées dans ce livre. Emma et Julian couchent ensembles! Enfin! Pas la peine d'attendre 50 ans! Je veux dire ce sont des ados! Et même si tous les ados ne couchent pas forcément il y a tout de même de grandes chances que deux ados amoureux et bourrés d'hormones le fassent! Dans les autres livres on a l'impression que non! quand on vit le grand amour on ne couche pas ensemble ça se fait pas. Dans TID, je comprends c'est l'époque qui veut ça mais dans les autres livres, il faut attendre le tome 6 pour Clace. En plus c'est pas comme si ils étaient tout les deux inexpérimentés C'est d'ailleurs un des grands cliché des romans jeunesses les héros qui ne couchent pas. Je sais que les américains sont plus... puritains que nous mais faut regarder un peu la réalité en face. Au moins les héros de Clare ne restent pas "purs" jusqu'au mariage. (Twilight non, non je ne vise ABSOLUMENT PAS)

2. Emma n'est pas vierge! Finit le stéréotype de l'héroïne de roman jeunesse qui n'a jamais couché avant de rencontrer le MEC de sa vie qui va évidement (parce que lui n'est pas puceau) tout lui apprendre etc.. Mais avec elle c'est très différent, elle est la seule qui compte.... C'est l'inverse et honnêtement ça m'a beaucoup fait rire. Merci! Non une nana qu'il a eu plusieurs petits copains n'est pas une salope! Non, un mec qui a eu pas mal d'aventure n'est pas un bad boy beau gosse! (enfin peut-être que si mais les deux ne sont pas liés) ET NON, une fille expérimentée avec un garçon qui ne l'est pas ce n'est pas bizarre ou "anormal".

3. Pour tout l'amour que j'ai pour Malec, il faut dire que leur histoire se fait en arrière plan et que si on n'a pas lu les chroniques de Bane, on ne sait rien/quasi rien de leur histoire. C'est d'ailleurs un peu dégueulasse de devoir acheter des livres en plus pour suivre l'histoire d'amour d'un des personnages principaux (Alec) voir de deux (avec Magnus).
Tous les autres ont droit à plus d'attention, leur premier baiser est dans le livre lui même (pas pour Sizzy mais il ne comptait pas vraiment dès que ça devient sérieux ils sont dans le livre), leu rencards aussi. Les quelques baisers échangés de Malec (je crois qu'il y en a 6 ou 7 dont la moitié dans T6) ont lieux d'un point de vue extérieur (le baiser à Idris, ceux de la fin du tome 4 (dont ils sont quasi absents)), ou alors sont très rares. Quand on sait que c'est le seul couple LGBT du livre (un peu développé parce que Helen et Aline sont bien gentilles mais on a 2 lignes sur elles) on peut s'énerver!
C'est pourtant la relation où les amoureux sont les plus matures. Ils sont plus vieux, ils ont couché ensembles, il vivent ensembles partiellement (au début) (dans TMI, Alec dort de temps en temps chez Magnus et a la clé de chez lui), ils sont partis en vacance ensembles. Ils ont une vraie vie de couple. Ils affrontent des défis plus normaux (à part l'immortalité) pour un couple (le fait d'avoir pleins d'exs, d'être gay et de pas vouloir/pouvoir le dire, cacher de trucs à l'autre sur son passé, de sortir avec quelqu'un que tes parents n'aiment pas, de sortir avec quelqu'un de plus âgé que toi) que Clace (le fait d'être possédé, d'avoir du feu sacré en soi, de découvrir que celle que tu aimes est ta fausse/vrai soeur, (encore que pour celui-ci, un couple peut vraiment le vivre), de rêver que tu tues ta chérie parce qu'un démon essaie de te posséder). Bref tout ça pour dire que dans ce tome on a plus de détails sur un couple homosexuel et leur histoire est plus au premier plan et de leur point de vue. Ça fait plaisir qu'ils soient traités au même niveau que les autres.

4. L'histoire avec Arthur est plutôt sympa. Sa maladie mentale n'est pas tout les jours facile à gérer et ont voit combien notre héros en souffre et combien c'est tendu à la maison.

5. Ty et Kit ont une autre relation plutôt bien gérée. On sent qu'il n'y a pas encore vraiment quelque chose mais que comme même ils ont une étincelle. Je crois que cette fois encore je vais préférer la romance des personnages secondaires à celle des principaux. (Alec Magnus, Sophie Gideon)

6. Kit, un Herondal les chouchous de l'auteur est gay! Enfin a l'air de l'être. Plutôt pas mal quand on sait que tout les Herondal ont une relation très particulière avec l'amour (ils aiment plus fort que tout le monde etc... quand ils aiment c'est pour la vie... ) Je doit dire que Clare m'a surprise. D'habitude les Herondal sont des clichés de goldens boy hétérosexuel avec un passé tragique mais ils vont rencontrer la femme de leur vie... (Edmund, Will, James, Tobias, Jace...) C'est marrant comme les Herondal se ressemblent, je ne sais pas si c'est une volonté de l'auteur. Ils sont tous un peu ? Drama queen, ils aiment se battre, font un peu n'importe quoi et aiment un peu de manière particulière (un lien avec le drama queen ?) Après tout peut-être qu'il y a un truc spécial avec cette ligné. Il y a peut-être une malédiction qui fait qu'à chaque fois qu'ils tombent amoureux c'est la merde pou eux.

7. La famille Blackthorn a une belle dynamique. (coup de coeur pour Dru) Tavyy est un peu étrange j'arrive pas à me décider si il est un peu "bébé" parce que sont frère l'a peut être un peu trop couvé, mais parfois j'avais l'impression d'avoir affaire à un gamin de 4-5 ans alors qu'il en a 7. Mais je crois que c'est effectivement Julian (et le reste de la famille) qui le traite un peu comme un bébé. Cela dit ça se comprend, c'est le dernier et leur parent sont morts et ça la traumatisé.

8. La relation Cristina/Emma/Drusilla/Livy quand on sait que Clary n'est jamais vraiment amie avec une fille et qu'elle finit par bien s'entendre avec Isabelle au bout de 5 tomes, ça fait plaisir une amitié entre filles. Et ça change car dans les TMI le seul lien entre les filles du livre ç'est les garçons (et les relations amoureuses qu'on peut avoir avec eux). Il y a autre chose dans la vie que les mecs! Girls power! :)

9. Le fait que Ty ne veut pas être le parabataï de sa soeur je sais pas je trouve ce point hyper intéressant, ça rend les personnages un peu plus complexe. Ça change de on s'aime donc on devient parabataï parce qu'on s'aime tellement.

10. La trahison de Malcolm. Je l'avais un peu vue venir, mais elle fait plus mal que celle de Hodge car on voit vraiment à quel point nos héros l'aimaient. Ils passent leur temps à dire qu'ils ont confiance en lui, qu'on peut se fier à lui et il passe son temps à les "aider". Dans les TMI, c'est vu du point de vue de Clary qui le connait depuis deux jours et la trahison vis à vis de Lightwood et de la douleur qu'ils ressentent n'aient jamais abordé.

11. Les personnages sont plus modernes: internet, cinéma, ordinateur...

12. J'ai adoré le flash-back sur le Wild Hunt! J'en aurais voulu plus!!!

13. Les personnages gays ne sont pas définis uniquement par leur sexualité. Je veux dire pour Alec d'un point de vue personnel quels sont ses enjeux qui ne sont pas liés à sa sexualité ? Ici il y a l'autisme de Ty, sa volonté de devenir centurion et le désaccord des autres, le dilemme de Mark entre sa double nature, où est sa place ? Kieran lui même a l'air d'avoir des relations complexes avec sa famille et ç'est pas parce qu'il est gay mais à cause de son sang de prince et de son exil (bagarre pour la succession ?) Kit est en fait un chasseur d'ombre, il a perdu son père etc etc

14. L'histoire de Malcolm. C'est peut-être un peu cliché, "Je veux faire revivre ma copine morte depuis 200 ans peu importe qui je dois tuer" mais ça marche super bien. Déjà Malcolm a l'air vraiment très malheureux et parce que Malcolm pointe le fait qu'Emma et lui ne sont pas si différents. Elle même est un peu mal à l'aise quand il lui fait remarquer qu'elle aurait elle aussi voulu ramener ses parents ou Julian. J'adore l'ambiguïté moral d'un héros (héroïne!!) surtout quand c'est bien traité. Ici on laisse planer ça en suspend, ça donne un côté très sombre et glauque.

15. Le réveil d'Annabel! Tellement cliché mais efficace. J'ai hâte de la rencontrer, ça avait l'air d'être quelqu'un! [/spoiler]

Voilà l'un dans l'autre c'était une bonne lecture et je suis partante pour la suite.

PS [spoiler] Le poème Annabelle Lee date de 1848 je crois, on nous dit qu'il a été inspiré par l'histoire de Malcolm et que Malcolm a 150 ans, il y a un problème non (2012-150 = 1862) ? Il dit en plus que Tessa lui a menti. Mais Tessa c'est fin XIXème non ? Elle n'a jamais connu Annabel si son histoire à inspirée Poe.
Je trouve ça très cool de lier un vrai poème (en plus très beau) avec l'histoire des chasseurs d'ombre mais faut pas se louper. [/spoiler]

PSS [spoiler]Je parie que ça va finir Kieran/Mark Perfect/Cristina et Emma/Jules. À moins que ?

PSS Un dernier petit truc. Dans le tome 5 de TMI, Clary décide de ne pas tuer Jace, en prévenant Sébastien qu'il est "désenvouté", si elle l'avait tué, Sébastien serait mort (à cause du lien avec Jace) du coup il n'y aurait pas eu les chasseurs d'ombre maléfiques, du coup, le père de Jules serait encore en vie (de même que pleins d'autre chasseurs d'ombre). Après coup, je trouve ça très glauque que Clary et Jace soient considérés comme des héros. Les vrais héros doivent tout sacrifier pour le bien des autres. Même leur amour. De plus, ils avaient décidé de ne dire à personne que Jace était "mort" à la fin du tome 3, ce qui a permis à Lilith de posséder Jace. Du coup tout est un peu même carrément de leur faute. Ils ont juste "réparé" ce qu'ils avaient eux-même créés. Nan mais sérieux je me fais des idées ou pas ? Ça me perturbe beaucoup. J'ai peut-être loupé un truc mais je crois que c'est ça.


Dernière remarque PROMIS la dernière : la manie qu'ont Jules et Emma de tracer des mots sur le dos pour parler. C'est pas crédible 2 secondes. Je jouais à ça quand j'étais petite à "Devine la lettre" Déjà deviner la lettre c'est super dur, mais mettons qu'ils ont de l'entrainement (faut pas douter de tout non plus). Tracer des lettres ça prend beaucoup de temps: un ou deux mots ça va mais la ils font des phrases entières "on trouvera une solution" "Qu'est ce que tu fait ?" "il faut qu'on parle" c'est parfois plus court en anglais (ou en français) mais ça prend comme même trop de temps. Essayez la tout de suite. Vous voyez ? N'importe qui préfèrera parler. En plus c'est pas toujours pour communiquer de manière "secrète". Je sais que c'est pour montrer qu'ils sont tellement liés qu'ils ont même un "langage" rien que pour eux mais ça fonctionne pas techniquement.

Dernière remarque: nan je rigole c'est vraiment fini! :p
Avez vous apprécié ce commentaire ? +29
Mon dieu... Ce livre !

J'ai ris aux larmes pratiquement à chaque chapitre... C'est un monde de fous ! Bear et Paul paraissent presque sains d'esprits face à Sandy (Helena).

Ils sont vraiment tous tarés dans cette famille que ce soit les êtres humains, où les perroquets... Les grands-mère ou les plus jeunes...

J'aime tellement le personnage de Sandy/Helena. Il est énorme, tellement parfait, trash... Une parfaite drag queen !
Ivy veut d'elle comme marraine la bonne fée, et c'est pas peu dire

Et Darren n'est pas en reste !

J'aime la folie de cet auteur, elle est totalement addictive <3
Avez vous apprécié ce commentaire ? +11
Si j’avais beaucoup aimé le premier tome, je dois dire que celui-ci m’a carrément conquise. C’est un « Enorme Coup de Cœur ». Je l’ai littéralement dévoré, j’ai eu un mal fou à le lâcher pour vaquer à mes obligations familiales.

L’auteure a sue me captiver, me happer dans l’histoire qu’elle nous propose, et quelle superbe histoire, drôlement bien menée et amenée.

Sous fond d’intrigue policière et cette fois l’enquête est bien plus sombre, intense, éprouvante que dans le premier tome, nous retrouvons notre duo de choc, les inspecteurs Martin Nolan et Ismaël Touzani.

Toujours aussi complices, prévenants, amoureux, je dirais même beaucoup plus, on ressent encore plus d’intensité dans leurs sentiments, et cela se confirme au fil des pages.

Dans ce nouvel opus, Touzani s’impose dans la nouvelle enquête, sur un sérial Killer au nom du « Tueur de poupée de porcelaine », déjà prise en charge par Nolan. De ce fait, ils vont devoir jongler entre vie professionnelle et vie privée. Faire en sorte que l’enfer et les turpitudes de leur travail ne viennent pas semer le trouble dans leur vie privée…

Arriveront-ils à bien dosser le tout, à ne pas risquer de mettre en péril leur relation et surtout ne pas dévoiler sans leurs consentements, l’homosexualité d’Ismaël, qui n’a toujours pas fait son coming out ? Cette enquête pourrait à elle seule faire voler en éclat leur équilibre, et fragiliser la base de leur amour intense …

En parallèle, nous suivons Martin, qui essai encore de combattre ses démons du passé … L’auteure nous dévoile chapitre par chapitre un journal intime qui viendra lever le voile sur certaines zones d’ombres, sur pas mal d’actes, de ressentis. Journal intime qui nous donnera des réponses quand au passé torturé de Nolan, des réponses aux questions que l’on a pu se poser à la fin de la lecture du tome 1. Tout au long du récit, Martin Nolan va devoir faire un travail sur lui-même, ouvrir les yeux, accepter des choses, des faits, indépendants de lui, mais qui ont fait celui qu’il est devenu. Il va devoir faire des choix, pardonner peut-être, accepter surement … pour enfin avancer.

Je ne sais pas si j’étais dans un état plus émotif que la normale pendant cette lecture, mais ces deux hommes m’ont touchée en plein cœur, m’ont émue quasiment aux larmes, m’ont bouleversée. L’histoire, l’intrigue policière superbement bien ficelée, m’ont tenue en haleine de la première à la dernière page.

Ce roman déborde d’amour. J’avoue à plusieurs reprises avoir été submergée par des vagues d’intenses émotions … surtout en lisant le journal intime de Louisa, en découvrant des brides de vie douloureuse, en suivant la douleur d’un père qui ne sait pas comment apprivoiser et dire je t’aime à son fils. Et le summum vient de Nolan lui-même …

Mais désolé, je n’en dirai pas plus … Juste lisez ce bouquin. Purée, je ne vous permets pas de passer à côté !

Cerise sur le gâteau : se voir confirmer par l’auteure, qu’il y aura un troisième tome, plus axé sur Ismaël … C’est que du Bonheur :)
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
Juste pour info:
La 2ème Histoire "Une Proie Consentante" est en réalité le Tome 7 de la série "Shadow Agents: Guts and Glory" de Cynthia Eden et qui comprend en tout 8 tomes (dans l'ordre):
-Tome 1: Mission sous tension (Black Rose n°278)
-Tome 2: Une inavouable tentation (Black Rose n°285)
-Tome 3: Un cruel dilemme (Black Rose n°297)
-Tome 4: Glitter and Gunfire (PAS TRADUIT)
-Tome 5: Les griffes du danger (Black Rose n°319)
-Tome 6: Un séduisant sauveur (Black Rose n°330)
-Tome 7: Une proie consentante (Black Rose sortie en août 2015)
-Tome 8: Way of the Shadows (PAS TRADUIT)
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Autant j’ai trouvé que le 1er tome était un peu long à démarrer, autant dans celui-ci on est pris dans le feu de l’action dès les 1ers mots.

Le livre commence quelques semaines après la fin du 1er et l’équipe du THIRDS est sur les dents après l’exécution publique d’un de leurs agents. Une nouvelle organisation, l’ordre d’Adrasteia, a fait son apparition. Son but ? Créer le chaos afin de faire éclater une guerre entre humains et Therians. Sa cible principale ? Le THIRDS et plus particulièrement Sloane et les agents de la 1ère génération. Et cette organisation ne recule devant rien pour parvenir à ses fins, n’hésitant pas à placer des bombes dans des centres hébergeant de jeunes enfants Therians. C’est une course contre la montre pour les équipes du THIRDS pour retrouver le leader d’Adrasteia et l’empêcher de nuire. Mais la haine est un puissant moteur et le chef de l’ordre imprévisible et très malin, ne cesse de leur échapper, mettant la pression sur Sloane et son équipe.

En parallèle, Dex et Sloane poursuivent leur liaison et si leur entente au lit est parfaite, c’est une autre paire de manche sentimentalement parlant. Alors que Sloane lutte contre ses démons du passé (on en apprend plus sur lui dans ce livre, même si il faut attendre la fin), Dex essaie de se convaincre de ne pas trop attendre de Sloane et de ne pas trop s’attacher. Mais n’est-ce pas déjà trop tard ? Et quand un ex pointe le bout de son nez et que Dex outrepasse les ordres de Sloane mettant sa vie en danger, la tension entre les deux amants grimpe à son paroxysme, les faisant s’interroger sur leurs attentes concernant leur histoire et leurs sentiments.

J’avais déjà aimé le 1er tome, j’ai encore plus aimé ce 2ème opus. Moins de description, plus d’action ! L’humour est toujours présent, Dex est toujours aussi fou et adorable et Sloane se dévoile et se révèle moins froid qu’il n’y parait (son histoire m’a beaucoup touchée). Et on a envie d’en découvrir encore plus sur les personnages secondaires :
Spoiler(cliquez pour révéler)
Cael avoue à demi-mots à son frère être amoureux de Ash et Calvin et Hobbs échangent un baiser passionné.
On peut tiquer et se dire que ça fait beaucoup d’homosexuels dans une même équipe (sans oublier Rosa ou Letty je ne sais plus laquelle est lesbienne), mais en même temps ça laisse tout autant de chance d’avoir des histoires parallèles, alors personnellement je vais pas faire ma fine bouche lol

Donc pour ma part un 2ème tome encore plus réussi que le 1er!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +10
date : 04-07-2013 par samba voir tout les commentaires de sambases comms
J'ai adoré cette histoire et pourtant le sport n'est pas ma tasse de thé, et il y a beaucoup de termes que je n'ai pas compris mais franchement j'ai tellement apprécié les personnages et l'histoire que cela avait peu d'importance. C'est simplement une histoire d'amour, il n'y a pas d'action proprement dite, pas de rebondissements improbables, pas de suspense en fait c'est juste l'histoire de deux personnes qui se sont connus adolescents mais qui ne se sont jamais fréquentés, et qui bien des années plus tard vont être amenés à travailler ensemble et vont tomber amoureux. C'est une trame sans originalité mais l'histoire est tellement bien construite avec des passages amusants, tendres et sexys que vous plongez et vous vous laissez entrainer.

Dix années après avoir passé leurs diplômes, Jake et Brandon reviennent enseigner dans leur ancienne école, l'un comme professeur d'éducation physique et l'autre comme professeur de science. Ils sont opposés à tout point de vue : Jake est l'ancienne star de la l'école, beau, sportif et ami avec tout le monde et Brandon plutôt du style « premier de la classe » qui a souvent servi de tête de turc. Ils ne se sont jamais vraiment fréquentés juste côtoyés et c'est la même chose aujourd'hui mais suite à certaines circonstances Brandon va être amené à prendre le poste d'entraineur adjoint en plus de sa matière. Ils vont apprendre à ce connaitre et devenir amis malgré leurs différences et finir par tomber amoureux.

Ce qui m'a beaucoup plu dans cette histoire c'est la simplicité de la relation, pas de complications extérieures, leur entourage accepte le fait qu'ils soient ensemble avec beaucoup de simplicité, pas d'introspection ni de l'un ni de l'autre sur son orientation sexuelle. Tout sonne juste, l'auteur a fait le choix dès le début du récit de leur faire assumer pleinement leur homosexualité, le problème entre eux ne se pose pas de savoir pourquoi ils aiment un autre homme mais simplement comme beaucoup de couples d'aujourd'hui si c'est une simple attirance sexuelle ou un sentiment plus profond.

Les deux héros sont très attachants, Jake est un gros nounours qui ne sait pas communiquer et a plus l'habitude d'agir que de discuter, Brandon quant à lui est plus doux, plus secret et il a tendance à se dévaloriser. J'ai également apprécié tous les moments qu'ils passent ensemble, cette camaraderie avec les autres entraineurs, la chef pompon girl qui poursuit Jake de ses assiduités et puis les scènes sensuelles jamais gratuites mais torrides.

En fait mon seul vrai bémol vient de la conclusion qui tombe brutalement comme un cheveu sur la soupe, j'aurais aimé que l'auteur nous donne un aperçu des réactions de l'école devant leur couple.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +10
J’ai adoré ma lecture. Cette série commence vraiment bien, j’adore ce genre de livre de NR même si pour le moment ça n’atteint pas sa trilogie Magie Irlandaise, ma préférée de toutes.

En tout cas, vivement la suite pour me régaler(et désolée mais surtout l’histoire de Fin même si j’adore tout autant Boyle et Connor )
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 10-06-2014 par Lu_Di voir tout les commentaires de Lu_Dises comms
Bravo pour le spoile....non vraiment c'est super sympa. Punaise faite attention dans vos commentaires !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 30-05-2014 par moiracian voir tout les commentaires de moiracianses comms
une belle histoire qui commence par un drame et qui fini par être élucidé ! ajouter à ça une belle histoire d'amour qui n’était pas gagnée... et on obtient encore un beau roman qui nous tiens jusqu'à à la fin!! il y a pas a dire Nora Roberts fait des merveilles!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Voici une romance hors du commun et j'ai adoré. C'est un mélange de romance, de suspense, de paranormale et d'humour, une belle réussite. Les enquêtes se développent à merveille et les intrigues sont très bien menées. Le suspense perdure jusqu'aux dernières lignes.
Quant à la romance, elle évolue petit à petit. Lucy est adorable, on s'attache très vite. Elle a beaucoup d'humour, une vrai petite gaffeuse et un grand cœur. Elle fait tout pour aider autrui, jusqu'à s'exposer elle-même. Quant à Sean, il est adorable, prêt à secourir Lucy et à l'épauler dans ses enquêtes. Les autres personnages sont tout aussi attendrissants et intéressants, la grand-mère Dovie, les parents de Lucy, ses amies, tous méritent qu'on en découvre de plus en plus sur eux au fil des tomes. Je vais suivre cette nouvelle série de près.
Un beau début de romance contemporaine sous un soupçon de policier, avec une belle touche d'humour. N'hésitez pas, lancez-vous !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Un petit coup de coeur pour ce livre qui a tant fait parler de lui ! J'ai adoré notre couple Abby/Travix, leur rapprochement, leurs taquineries, leurs disputes,...
Tout au long du livre, on prend de plus en plus de plaisir à les suivre car ils sont tellement attachants et on a qu'une seule envie : qu'ils restent ensemble.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
J'ai tout simplement adoré ce premier tome, l'attirance entre Cameron et Jack est craquante, humour, action, tout ce qu'il faut
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
J'ai beaucoup aimé ce livre, surtout la première partie où Caro et Simon, the wallbanger, se cherchent, se tournent autour. J'ai adoré le passage du début où toutes les nuits, Wallbanger est "en action" ce qui empêche Caro de s'endormir et surtout qui lui rappelle que ça fait longtemps qu'elle n'a pas eu de "O" .
Une romance sympa à lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Si ce roman n'a rien d'original l'ensemble est compensé par l'énergie avec laquelle l'auteur nous raconte cette histoire aux côtés de 2 personnages sympathiques, drôles, attachants et que l'on regrette de ne pas mieux connaître. Owen est fortuné, orphelin il évite toute forme d'engagement à l'exception de sa soeur à laquelle il est très attaché quant à Lindy elle est également orpheline mais elle est pleine d'amour et couvée par ses deux grands frères. Elle est tellement gentille que sa maison peut se transformer en zoo quand elle veut sauver une ame en détresse. En moins de 300 pages il est difficile d'approfondir davantage mais c'est vraiment dommage car ils l'auraient amplement mérité. J'ai passé un excellent moment en suivant les aventures d'Owen et de Lindy, j'ai moi aussi détesté l'attitude de Nico et me suis amusée des autres "clients" du centre marrants chacun à leur façon.

Bref il s'agit d'un roman léger idéal pour l'été, on ne se prend pas la tête dans des intrigues complexes, on profite juste d'une histoire sympa en compagnie de personnages charmants.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Je l'ai DEVORE !!
J'ai adoré cette histoire, les personnages, leur histoire d'amour, bref ça a été un vrai coup de COEUR.
Joss est une fille brisée qui a perdu des proches et pour éviter de souffrir, elle se renferme sur elle même et évite de s'attacher aux autres. Braden est un séducteur qui est tout de suite attiré par elle et cherchera à se rapprocher d'elle. Leur relation de purement physique "copain de baise" comme ils se nomment, va passer à quelquechose de plus tendre au fur et à mesure que Joss se confie à lui.
Une magnifique histoire d'amour entre deux personnages qui ont souffert émotionnellement :
Spoiler(cliquez pour révéler)
mort des parents et de la soeur de Joss, la trahison et l'adultère de l'ex-femme de Braden.

Il y a aussi une histoire d'amour compliquée entre la soeur de Braden et colocataire de Joss - Ellie- et le meilleur ami de Braden - Adam. Leur histoire est racontée dans une nouvelle.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Erreur d'édition ou mauvaise politique commerciale mais sachez que cette romance M/M est l'histoire du père de Geoff héros « d'Amour sans honte » déjà sorti chez le même éditeur. Cliff protagoniste de celle-ci était souvent évoqué par Geoff, Son père veuf très tôt avait retrouvé goût à l'amour grâce à Len et tous les deux l'avaient élevé comme n'importe quels parents, j'étais très curieuse de connaître leur histoire et je n'ai pas été déçue en lisant cette très belle romance.

Andrew Grey a encore écrit une histoire assez simple mais moderne avec juste ce qu'il faut pour rendre ce récit très crédible, les caractères des protagonistes sont bien développés et cohérents. Cliff Laughton et Len Parker se connaissent depuis toujours mais les aléas de la vie ont fait qu'ils ont pris des voies différentes, ils se retrouvent des années plus tard lorsque Cliff épouse Ruby la meilleure amie de Len et une des seules personnes avec sa mère qui connaisse ses choix sexuels. Len a toujours aimé Cliff mais peu sur de lui n'a jamais rien dit alors quand suite au décès de Ruby il est engagé comme homme à tout faire dans la ferme de Cliff qui est à la dérive, il ne peut refuser de l'aider.

L'amitié, puis l'amour qui vont rapprocher Cliff et Len est progressif, leur relation va avancer pas à pas avec des petits gestes, des attentions très tendres, c'est écrit d'une façon très sensible, avec beaucoup de douceur. L'histoire se déroule d'une manière logique avec leur découverte progressive : le sentiment de culpabilité de Cliff envers sa femme décédée, l'intolérance de certains, la jalousie d'une autre. De même les relations intimes sont explicites avec un vocabulaire non pas cru mais une certaine retenue, avec beaucoup de pudeur, l'auteur a une plume très délicate et on sent qu'il à lui-même du affronter pas mal de choses avant de s'accepter en tant qu'homosexuel.

J'ai été un peu surprise par le fait que l'histoire soit racontée par Len, j'aurais aimé connaitre un peu mieux le point de vue de Cliff mais c'est le choix de l'auteur et cela ne nuit aucunement au récit. J'ai beaucoup aimé et fait à noter en dehors de deux ou trois petites fautes d'orthographes, la version est impeccablement traduite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 16-03-2013 par maya18 voir tout les commentaires de maya18ses comms
Première remarque, la couverture est hideuse, mais il ne faut surtout pas s'arrêter à ce détail !!!
C'est une histoire excellente, pleine d'humour et les personnages sont géniaux. Un livre à ne pas rater, aucun regret.
Il y a des scènes que je ne suis pas prête d'oublier...
J'avoue que je m'attendais à une romance bateau, ou l'on devinerait tout à l'avance, mais j'ai été surprise par la complexité des personnages et donc de l'évolution de leur relation, on peut dire que l'auteure n'a pas choisi la facilité.
Le meilleur dans ce livre, c'est la répartie dans les échanges entre les personnages, que ce soit dans leurs dialogues oraux, les sms ou leurs pensées, j'ai adoré !!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
A lire absolument pour pouvoir se défendre contre les idées reçues et les quantités astronomiques d'informations déversés par les médias. Une lecture passionnante qui remet l'individu au centre de sa propre réflexion.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
http://sanouplaiit.skyrock.com/3156355000-Walking-Disaster-Jamie-McGuire.html

Je ne sais pas si je dois réellement écrire ma chronique juste après avoir fini ce livre.
Seulement, je sais aussi pertinemment que l'état dans lequel je me trouve maintenant, comme pour Beautiful Disaster si ce n'est encore plus fort, durera peut-être encore des années, des jours, des mois ! Chaque fois que mon regard se pose ou se posera sur un des deux livres de la saga, je ressentirai tout ce que je m'apprête à vous décrire.

Walking Disaster est l'histoire de Beautiful Disaster, mais vue par Travis.
J'avais été entièrement conquise par cette histoire d'amour, je suis soufflée encore une fois. Je ressens actuellement un gros manque, une énorme joie, de l'amour à n'en plus finir, et de la tristesse.
Un gros manque et de la tristesse, parce que j'ai fini, je ne découvrirai plus rien sur Travis et Abby, j'ai voyagé avec eux, et même si j'escompte réellement relire bientôt les livres, ça me sera indispensable, j'ai l'impression qu'on m'a retiré quelque chose d'énorme.
Jamais je n'ai vécu un roman de la sorte, jamais je n'ai vécu une histoire d'amour aussi fortement. Avec joie, avec anxiété, tristesse, parfois énervement... Je suis passée par tout. Je suis contente, parce que je sais le fin mot de l'histoire, y compris du point de vue de Travis. J'ai de l'amour au fond, parce que je rêve de trouver mon propre Travis, cet homme que j'attends comme Abby attendait Travis, comme ce dernier cherchait son Pidgeon... (ceci est un surnom terriblement affectueux, je le précise!!)

Cette histoire d'amour est pleine de complications, raison pour laquelle je ne vous ferai pas de petit résumé de l'intrigue, sinon en vous disant que Travis est quelqu'un de rompu à l'intérieur, il aime se battre, il passe sa vie avec des filles d'un soir, jusqu'au moment où il rencontre Abby. Car elle va le mettre sens dessus dessous. Il ne va rien comprendre, sinon qu'elle lui est essentielle.
Seulement... les choses ne sont pas faciles, et il se pourrait bien qu'Abby possède ses propres fêlures, ses faiblesses, et qu'elle ait été ravagée avant qu'il ne survienne.

Je vous le dis tout de suite, même si ce récit est violent, parce que ce que nos deux protagonistes vivent n'est pas de tout repos, même loin de là, j'ai envie de pleurer en me disant que c'est fini, parce que... au-delà des problèmes, des difficultés, il émane tant de tendresse dans cette histoire et dans la plume de Jamie McGuire que... j'en suis profondément touchée.
J'aimerais que tout les livres soient comme ça, tout en me disant que non, justement, c'est mieux qu'ils soient en dessous, parce que ce livre est une perle et que je me dis que rien ne pourra jamais l'égaler.
Vous êtes en train de vous dire que purée, il m'a fait un sacré effet !
Ce n'est rien de le dire.
S'il est possible de tomber amoureuse d'un livre, je suis tombée amoureuse d'abord de Beautiful Disaster, et ensuite complètement de Walking Disaster.
S'il est possible de tomber amoureuse d'un personnage de fiction, je suis tombée amoureuse de Travis. Il n'est pas parfait, loin de là, mais il y a quelque chose en lui qui me touche réellement.

Il n'y a pas que des points positifs, dans ce livre, néanmoins, quel roman est parfait ? Dans Walking Disaster, j'aurais aimé que parfois il y ait moins de détails sur le sexe, ce qui m'a poussée à sauter quelques lignes, quelques paragraphes parfois, parce que cela me mettait mal à l'aise. Et pourtant, d'un certain côté, j'avais conscience que je loupais quelque chose. Mais je suis mieux ainsi.
Bref.
Il y a aussi eu un petit moment de flottement, disons 20 pages, où j'ai cru que ma motivation avait rebaissé, j'ai craint durant ce petit temps de ne pas avoir le méga coup de cœur pour ce deuxième opus. Et puis je me suis rappelée que j'avais ressenti la même chose avec Beautiful Disaster, et que la suite m'avait de nouveau complètement happée.

Parce que oui, considérez à nouveau ce fait, c'est que quand vous dites généralement sur un livre « je vais lire une dizaine de pages », vous en lisez dix, parfois vingt. Tout dépend de l'environnement. Moi, la dernière fois que j'ai dit ça en parlant de ce livre, j'en ai lu 70 d'un seul coup ! Après, je n'ai plus rien dit, je savais que je ne devais prendre ce livre que lorsque j'avais du temps pour ne pas m'en faire arracher.
J'avais envie de le faire durer, et de le dévorer d'un seul coup.

Il faut là je pense saluer le talent de Jamie McGuire qui m'a fait ressentir non pas une fois, mais bien deux fois un coup de cœur pour une histoire.
J'avais peur, insidieusement, d'être déçue, tout en me disant que ça n'était pas possible. J'ai été encore plus emportée !
Oui, je sais, je me répète, mais ce livre m'a presque flanquée en morceaux.
Flûte, j'ai des expressions de Travis, comme avec Beautiful Disaster, qui me viennent en tête. Ça ne poserait aucun souci si elles n'étaient pas atrocement vulgaires !!!

Ah, un autre point que je voudrais noter par rapport à Beautiful Disaster, c'est le prologue et l'épilogue auquel nous avons droit dans Walking Disaster. Nous pouvons voir les derniers instants de Travis et de sa famille avec sa maman, et c'est vraiment, vraiment émouvant. Avec le prologue, j'ai été surprise, et puis... je me suis dit que ça devait bien se terminer ainsi. Comme ils disent... it fitted perfectly.
En voyant l'histoire avec les yeux de Travis, j'ai redécouvert d'autres personnages, notamment l'entourage de Travis, sa famille, notamment, ses frères, ce que j'ai apprécié de manière incroyable.

Je crois que je vais songer à finir cette chronique, je pourrais passer encore des jours, des nuits à en parler, mais c'est décidé, en romans, j'ai mes deux préférés : Beautiful et Walking Disaster.
Si un jour vous avez l'occasion de les lire, je ne vous les conseille plus, c'est même bien au-delà... Vous manqueriez sincèrement quelque chose.
Vous manqueriez la meilleure histoire que j'aie jamais lue, en dehors d'une autre d'une toute autre catégorie.
À ce niveau-là, au niveau de la note, je n'en donne même plus, les scores explosent. C'est un coup de cœur inégalé et peut-être (j'en suis quasiment sûre) bien inégalable.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Alors là je pense que Alexandra Ivy va avoir du mal selon moi, puisque le personnage de Caine ne m'inspire aucune sympatie. C'est une injustice qu'un manipulateur sans gêne est le droit de devenir un sang pur et d'avoir un prophétesse sang pur pour lui, c'est limite si on dit pas: "Devenez méchants, vous aller tout gagner!"
Je fais confiance à l'auteur mais j'ai quand même du mal à avaler ça. Ce qui fait que je suis encore plus impatiente tout de même! ^^
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 26-02-2013 par mman voir tout les commentaires de mmanses comms
Mon 2ème livre favori. L'histoire est simple mais aborde plein de sujets sensible sans verser dans le larmoyant et l'horreur. J'ai eut mal au ventre pour Zach le personnage central de l'histoire.... je l'adore !! Cette histoire vous prend, vous happe et vous ne pouvez la lâcher avant la fin... l'auteur nous offre des bonus que l'on dévore jusqu'à la dernière miette et même là on regrette encore de refermer le livre.
J'aime l'univers, pour une fois en France, dans lequel nous fait entrer Lily St Mist, les personnages sont tous sublimes.
Lily St Mist, merci pour ce magnifique livre
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 01-04-2013 par Lexus voir tout les commentaires de Lexusses comms
Merci de mettre des spoilers, en particulier pour la fin, pour les lecteurs qui n'ont pas encore lu le livre! Parce que là c'est gâché...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4


  • aller en page :
  • 1
  • 2