Livres
554 083
Membres
598 931

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de breathag : Ma PAL(pile à lire)

Une journée particulière Une journée particulière
Anne-Dauphine Julliand   
Quel magnifique témoignage empli d'émotions et surtout d'amour. Anne-Dauphine Julliand revient sur ce 29 février où Thaïs aurait eu 8 ans. L'amour est vraiment le sentiment majeur qui se dégage de cette lecture. Aimer ses enfants pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'on attend d'eux. Ce témoignage est très poignant. On partage ce qu'a pu être le quotidien de cette famille peu ordinaire sans jamais basculer dans du voyeurisme.

C'est un récit plein de vie. L'auteure sait le ponctuer d'anecdotes pleines d'humour avec les mots de Gaspard et Arthur (ses deux garçons). Je ne peux m'empêcher d'avoir de la peine pour cette famille car Azylis est aussi atteinte de la leucodystrophie. Tôt ou tard ils devront vivre à nouveau ce qu'ils ont vécu avec Thaïs. C'est atroce d'être frappé par un coup du sort deux fois de suite.

L'auteure reste n"anmoins une femme dynamique et heureuse comme elle se plait à le clamer. Elle aborde aussi la difficulté à maintenir son couple à flot face à toutes ces difficultés. Ce livre peut se lire indifféremment du premier. En effet, dans les premiers chapitres Anne-Dauphine rappelle brièvement "l'aventure" de la maladie de Thaïs. Elle souligne l'importance de son entourage durant cette épreuve.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. La plume est très très agréable et nous emporte dans un tourbillon d'empathie. La narration est excellente, on a l'impression d'être dans un coin de la pièce et de voir la famille évoluer devant nous.

par gaellooo
Moi, Christiane F., la vie malgré tout Moi, Christiane F., la vie malgré tout
Christiane Felscherinow   
J'avais adoré "Moi Christiane F, 13 ans droguée, prostituée" aussi ai-je été particulièrement ravie de découvrir cette suite. En effet, je me suis toujours demandée ce qu'elle avait fait de sa vie après et surtout... si elle avait replongé (vu que la fin du premier tome était plutôt en demi teinte). Bon... la réponse est oui. Christiane n'a jamais réussi à se débarrasser complétement de l'emprise de la drogue... Mais, elle a aussi eu une vie extraordinaire, j'avoue que je ne m'attendais pas à ça. En vrai, je ne pensais pas que le premier roman lui avait apporté un telle notoriété, mais à la lecture de l'autobiographie, j'ai pris la mesure du phénomène. Par ailleurs, j'aime la manière dont Christiane raconte son histoire : elle ne se cherche pas d'excuses, elle ne reporte la faute sur les autres. Elle assume ses erreurs et ses responsabilités mais est aussi lucide sur son entourage (notamment ses parents, même si elle déclare qu'elle se serait sans doute droguée tout de même). L'un des derniers chapitres, celui où elle se sent espionnée est flippant mais, au final, compréhensible quand on voit sa notoriété et qu'on connait les journalistes.


Ce que j'aime : la sincérité de Christiane, la manière dont elle raconte son histoire sans s'en servir comme prétexte


Ce que j'aime moins : parfois un peu décousu et... comme tout le monde, j'aurais aimé avoir des nouvelles de Detlev (même si, comme le dit Christiane... on ne peut pas attendre de qui que ce soit qu'il soit toujours au courant de son flirt d'ado)


En bref : Une biographie passionnante et sincère qui nous donne des nouvelles de "l'enfant de la gare Zoo" la plus célèbre. A lire


Ma note


8/10

par JessSwann
Kévin le révolté Kévin le révolté
Torey Hayden   
Sur les quatre livre de Torey Hayden que j'ai lu pour le moment, il s'agit du seul que je n'ai pas apprécié.
Ici, nous ne sommes pas dans une classe mais en institution. Kévin n'est plus un enfant mais un adolescent et l'histoire se déroule sur plusieurs années.

Je ne me suis pas du tout attachée à Kévin et j'ai trouvé l'ouvrage trop long. À la fin de la première partie, ma lecture était déjà laborieuse mais cela aurait encore pu aller si cela s'était arrêté là. Malheureusement, la seconde partie n'a pas sû retenir mon attention et j'ai fini par abandonner.
Je suis bien consciente qu'il ne s'agit pas d'une histoire inventée mais d'une histoire réelle.
Toutefois, si les livres de cet auteur m'alertent sur les conditions de certains enfants et que je les trouve très bien documentés, je n'ai pas pour objectif de les lire comme des biographies.
Il est difficile de dire que cette histoire ne m'a pas plu puisqu'elle est réelle. Fondamentalement, aucune des histoire de cet auteur ne me plait ! Ce sont des histoires d'horreur non fictive. Mais en général, je les dévore. Ici, je n'ai pas pu, non à cause des atrocités mais car la narration est trop longue et que je ne me suis pas attachée au personnage (en tant que personnage fictif, même s'il ne l'est pas).

par dadotiste
Ils ont laissé papa revenir Ils ont laissé papa revenir
Toni Maguire   
Même après avoir lu ce livre une question me reste en tête: comment, mais les sept enfers, comment une personne à pu endurer toutes ces souffrances et en sortir comme cette femme l'a fait?
Ce récit m'apprend beaucoup je vois la réalité de la cruauté humaine. Je n'aime pas cela, ça m'horrifie, me terrorise mais j'ai besoin de comprendre. Merci Toni Maguire pour votre témoignage.
Tu n'aimes pas ton papa ? Tu n'aimes pas ton papa ?
Sally East    Toni Maguire   
Sally n'a pas eu les parents qu'elle révait. En nous racontant toute l'horreur qu'elle a vécu, je ne suis pas arrivé à ressentir de la haine dans son récit. Elle nous confié toute la quête d'amour qu'elle recherchait auprès d'eux. Sally est restée la petite fille qui a aimé des parents différents des autres tout simplement. C'est en ça que son récit est bouleversant.

par Edith972
Vers la liberté Vers la liberté
Mahtob Mahmoody   
J’ai lu plusieurs fois le livre Jamais sans ma fille, et vu d’innombrables fois le film éponyme.
Ce récit m’a toujours touché au plus haut point, par sa profondeur et peut-être aussi la médiatisation qui l’avait entouré.

Mais il n’empêche que l'histoire s’arrêtait une fois que Betty Mahmoody et sa fille atteignait l’ambassade américaine de Turquie.
Que sont-elles devenues ensuite ?

Quand j’ai appris que Mahtob, la petite fille de 5 ans qui s’était échappée d’Iran avait à son tour écrit un livre, je n’ai pu faire autrement que de me le procurer.
J’étais curieuse de savoir comment on vit après une telle épreuve. Est-ce possible de vivre une vie normale ?

Mahtob aborde peu les mois où elles sont restées captives dans la famille iranienne de son père. Ce qui est bien normal, car elle n’utilise que ses propres souvenirs, qui restent morcelés du fait de son jeune âge au moment des faits.

Mais elle raconte ce qui leur est arrivé ensuite : leur retour aux Etats-Unis, les retrouvailles avec sa famille maternelle, la joie de retrouver son grand-père (mourant, et qui avait pu tenir jusqu’à leur retour) et la réadaptation à leur ancienne vie.

Cela ne s’est pas passé simplement, comme on tournerait une page. Il a fallu retrouver une maison, une école, des habitudes, oublier la peur des bombes et des coups, et avancer.

Il a fallu oublier la haine qu’elle portait à son père, et pouvoir entendre les bons souvenirs que sa mère tentait de lui faire garder à l’esprit, malgré tout. Il a fallu changer d’identité, se cacher et déménager brusquement face à certaines menaces.

Car, évidemment, Moody Mahmoody a persévéré dans ses tentatives de ramener sa fille en Iran.
Comment cette petite fille, devenue adolescente, puis adulte, peut aujourd’hui raconter cela sereinement, et en ayant pas totalement rejeté la culture de son père ? Cela force l’admiration.

Elles ont été courageuses, toutes les deux : Betty Mahmoody en se battant pour faire bouger les choses au niveau des lois, en aidant à retrouver d’autres enfants kidnappés ; et Mahtob en se construisant jour après jour, en surmontant la maladie, la peur, et menant de front des études sérieuses et une double identité.

J’ai été vraiment bouleversée par son récit. Elle m’a touchée profondément, et je ne peux que l’admirer.


par bebi
Les McCabe, Tome 2 : La Séduction du Highlander Les McCabe, Tome 2 : La Séduction du Highlander
Maya Banks   
Je viens de le terminer, je l'ai carrément dévoré. Je rejoins donc les avis précédants, ce deuxième tome est superbe. La relation contrariée de keeley et Alaric est très forte et très belle. L'histoire fait aussi la part belle aux personnes déjà croisés dans le tome 1 : Maddie, Christina, Cormac et Gannon, mais aussi Ewan, Mairin et Caelen. Si Ewan est toujours aussi protecteur et Mairin aussi vive, Caelen se révèle lui aussi. je l'aimais déjà dans le tome 1 ( j'ai un faible pour les mauvais garçons torturés ) mais là, je l'ai vraiment adoré.
[spoiler]La façon farouche dont il protège Keeley alors qu'il méprise les femmes est très touchante, tout comme les moments où il la laisse pleurer dans ses bras[/spoiler]
La fin est très émouvante, et même si on sait que ça se finira bien, je n'ai pas pu m'empêcher de trembloter. Il n'y a finalement qu'une chose qui m'a un peu dérangée
[spoiler]MacDonald étant totalement obsédé par Keeley, elle aurait été une proie facile, isolée comme elle l'était avant l'irruption d'Alaric, il est donc surprenant qu'il n'ait jamais essayé de l'attaquer[/spoiler]
J'ai hâte maintenant de lire l'histoire de caelen et Rionna. L'un comme l'autre, ils ne parlent pas beaucoup, mais quand ils le font, on les écoute, et ça promet un bel affrontement!
Les Montgomery et les Armstrong, Tome 1 : Au-delà des mots Les Montgomery et les Armstrong, Tome 1 : Au-delà des mots
Maya Banks   
C'était bien !

Je n'apprécie pas tous les écrits de Maya Banks mais celui-ci m'a plu.
Il y avait quelques facilités dans le récit, mais j'ai vraiment aimé l'histoire et les personnages.
Je ne me suis pas ennuyée une seconde, les rebondissements et actions sont bien dosés. Le nombre pas trop important de pages permet de garder toute l'intensité du début à la fin, même si du coup ça peut parfois paraître un chouïa précipité.

Le couple principal est très sympa et leur relation m'a plue.
Eveline est sourde, ce qui change agréablement, mais surtout, même si elle est gentille, douce et parfois un peu trop naïve, elle montre une grande force de caractère.
Graeme est un vrai laird écossais dans toute sa splendeur mais se révèle plus sentimental et romantique qu'on peut le penser dans ses relations avec les femmes et surtout avec l'héroïne. Il est aussi mature et réfléchi, ce qui transparaît particulièrement dans sa façon respectueuses de traiter sa femme dès le départ, surtout en comparaison de la façon très rude et cruelle dont se comportent les autres membres du clan avec elle.

Un bon moment et j'enchaîne direct avec le tome 2.


PS : bien que ça ne soit pas très important, la maison d'édition aurait pu choisir une blonde pour la couverture, vu à quel point c'est répété qu'Eveline est blonde dans le bouquin !

par Vitany
Les Montgomery et les Armstrong, Tome 2 : La Force d'aimer Les Montgomery et les Armstrong, Tome 2 : La Force d'aimer
Maya Banks   
J'ai autant aimé ce deuxième tome que le premier.

L'histoire est un peu plus sombre quand même, Geneviève ayant vécu un véritable enfer.
Je n'ai d'ailleurs absolument pas compris le comportement du clan McHugh avec elle (à part Taliesan), alors qu'elle a été enlevée, torturée et violée pendant un an par le fils de leur laird, un véritable psychopathe de toute évidence. Mais on dirait que c'est elle la coupable dans l'histoire, vu comme ils se comportent avec elle. Moi qui trouvait le clan Montgomery plutôt rude et cruel avec Eveline dans le premier tome, en comparaison c'était du pipi de minet (si j'ose exprimer ça ainsi) !

J'ai aimé la relation qui se tisse petit à petit entre Geneviève et Bowen.
Celui-ci a une mauvaise opinion d'elle au premier abord et leurs débuts sont assez tendus, mais les choses s'améliorent vite. C'est d'ailleurs lui qui tombera d'abord amoureux d'elle. Il se montrera très respectueux et à l'écoute, ce que j'ai apprécié, surtout étant donné ce qu'elle a vécu.
J'ai aussi apprécié que Maya Banks lui ai fait s'auto-critiqué sur son attitude de playboy avec ses partenaires de lit jusqu'à ce jour. Pour une fois qu'un serial lover se remet en question dans sa façon de traiter les femmes, ça fait plaisir !

Certains passages sont particulièrement émouvants, notamment quand Geneviève retrouve enfin ses parents. J'ai beaucoup aimé l'attitude de ceux-ci à son égard d'ailleurs, il y a énormément d'amour dans cette famille.

Un bon moment et j'espère vraiment qu'un jour la suite sera publiée, même si j'ai peu d'espoir vu les dernières nouvelles de l'autrice qui semble avoir abandonné cette série purement et simplement...

par Vitany
La Ronde des saisons, Tome 2 : Parfum d'automne La Ronde des saisons, Tome 2 : Parfum d'automne
Lisa Kleypas   
Je me suis régalée avec ce tome !
Décidément, Lisa Kleypas a un don pour nous faire voyager !

Le couple formé par Marcus (le pseudo glaçon) et l'incendière Lilian est SA-VOU-REUX !!
Ce roman est criblé d'humour, de propos détonnant et de scènes positivement décapantes. Par ailleurs, l'intrigue est menée tambour battant et l'on plonge dans l'aventure dès les premières pages.
On retrouve avec plaisir les 3 amies de Lilian dont le sort continue de prendre forme.
Les dernières lignes nous mettent l'eau à la bouche quant au tome suivant... que j'attaque de suite !


par Christy

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode