Livres
549 569
Membres
589 404

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lectureavie 2018-07-30T10:25:20+02:00

‘Pardonnez-moi’, dit Cosmo, ‘je suis d’une absolue impolitesse. Il est entièrement possible que vous vous offensiez de ma curiosité.’

‘Je ne m’offense’, murmura Kamenev dans un anglais rocailleux, ‘de rien.’

‘Ah ! Dans ce cas-là, très bien.’

’S’offenser, c’est un truc d’Anglo-Saxons’, poursuivit Kamenev.

‘Quite’, dit Cosmo (ce qui voulait dire oui, en effet, certainement, nous sommes d’accord, un peu, vu de cette manière, mais enfin, oui et non, et cependant c’est très vrai.)

Afficher en entier
Extrait ajouté par talentpassion 2020-01-17T16:56:44+01:00

Elle avait abandonné depuis longtemps l'idée de faire très peu de choses très bien ; elle trouvait plus engageant de faire énormément de choses imparfaitement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lou73 2019-02-12T22:27:35+01:00

(Cosmo Carraway) :

Hello ma chère, j'espère que tu daigneras passer me rendre visite à Elms Heights, ainsi qu'à ton petit frère et à ma future épouse, à partir du week-end prochain.

(Pierre Kamerov) :

Votre nazillon a invité Marguerite à passer les deux premières semaines d'août dans le bunker de son père !

Afficher en entier
Extrait ajouté par AmandineStuart 2021-02-13T12:36:02+01:00

« Je refuse d’attendre », dit Kamenev. « Je prends le train et j’y vais ! »

« On peut pas laisser la camionnette », dit Justine.

« Vous vous débrouillez avec ce véhicule de l’enfer. On est où ? »

« À Doncaster, c’est-à-dire nulle part. »

« C’est bien un truc de Londonien, de dire ça. C’est une grande ville et il y a une gare. Ce n’est pas nulle part. Je prends un train pour Thirsk et puis je vais à Elms Heights, et puis c’est tout. »

« Whatever », répondit Justine, ce qui voulait dire OK, c’est comme vous voulez, sans problème, je suis furieuse mais d’accord, nikel, c’est totalement votre choix.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AmandineStuart 2021-02-13T12:35:39+01:00

Mais elle avait du mal à croire Kamenev lorsqu’il s’agissait de politique. Après tout, Kamenev détestait Emmanuel Macron, alors que de manière évidente il était cool, lisait de la grande littérature, et était très fidèle à sa femme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AmandineStuart 2021-02-13T12:35:24+01:00

Marguerite supposait que la mauvaise humeur de Kamenev était due aux raisons habituelles, c’est-à-dire au creusement des inégalités socioéconomiques dans le monde, à la présidence jupitérienne d’Emmanuel Macron, ou à d’autres aspects encore de la pensée complexe de son mentor.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AmandineStuart 2021-02-13T12:35:04+01:00

Pourquoi exactement avait-il dit cela ? Il n’en était pas sûr lui-même. Parce qu’il le pensait, sans doute. Parce qu’il était français, aussi, et qu’on ne disait pas, en français, de choses qui ne fussent pas un tant soit peu conflictuelles, juste par amusement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AmandineStuart 2021-02-13T12:34:45+01:00

« Personne ne vous a donc jamais dit, demanda Kamenev, que le up et le down sont le yin et le yang de la langue anglaise, ses points cardinaux, sa raison d’être ? »

« Comment ça ? Mais non ! » s’affola Marguerite, choquée que Madame Kessler ait ainsi failli à son devoir.

« C’est une langue obsédée par la verticalité », dit Kamenev derrière son journal. « Il faut toujours qu’elle précise ce qui est en haut et ce qui est en bas. Quand on a une idée, on think up quelque chose. Quand on méprise quelqu’un, on le look down. Quand on cherche une maison plus petite, on veut faire du downsizing, alors qu’un meilleur appartement sera plus upmarket. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par valm 2020-12-01T20:01:57+01:00

'Vous ne voulez donc pas du tout goûter mes chaussons.'

'Si ça vous fait vraiment tant plaisir que ça', dit Kamenev, 'je vais vous complimenter sur cet excellent accomplissement.'

Sur ce, il saisit l'une des mini-pâtisseries et, avant que Justine n'ait pu dire quoi que ce soit, la fourra tout entière dans sa bouche.

'Pierre !' s'exclama Justine.

Il n'avait pas tout à fait anticipé à quel point la température de l'objet avoisinerait celle du cœur en fusion de la Terre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par valm 2020-12-01T19:56:52+01:00

Spoiler(cliquez pour révéler)Et Pierre lui-même finit par s'avouer que s'il laissait ainsi son pouce s'éterniser sur l'écran, c'était peut-être par dépit de ne pas avoir sous les doigts, plutôt, la peau de Justine à effleurer.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode