Livres
534 572
Membres
560 029

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Yulii 2019-11-08T06:59:00+01:00

Le coach lève la main pour nous faire taire.

– Donc, si je comprends bien, la bande d’imbéciles que vous êtes me demande si vous pouvez avoir un animal de compagnie ?

– C’est ça, je confirme en le regardant d’un air navré. En tant que capitaine, on m’a prié de formuler la demande au nom de toute l’équipe.

– Une trentaine d’hommes adultes me demandent un animal de compagnie.

Je hoche la tête.

– Ce sera super pour le moral de l’équipe, insiste Bucky. Pensez-y, coach. On pourrait amener le cochon sur la patinoire avant les matchs pour motiver le public. Mec, y aurait une ambiance de folie !

– Explique-moi comment le cochon est censé motiver le public. Il va chanter l’hymne national ? demande poliment le coach.

Afficher en entier

— Demi... dit-il d’une voix absente.

Il mate encore mes jambes et je le vois déglutir avant de me regarder enfin dans les yeux.

— Oui, c’est mon prénom.

Pourquoi il passe d’un pied sur l’autre, comme ça ? Je baisse les yeux sur son entrejambe. Est-ce qu’il bande ?

— Demi, répète-t-il.

— C’est ça. Comme une semi-érection, je rétorque en désignant sa braguette.

Il baisse la tête et ricane.

— Bon sang, je ne bande pas. C’est juste mon jean.

— Mais bien sûr.

Il plaque sa main sur sa braguette et, en effet, la bosse semble disparaître.

— Il est neuf et il est encore un peu dur.

— Ah ouais ? Dur ?

Afficher en entier

- Tu comptes plus pour moi que le hockey, répond-il simplement

Afficher en entier

– Moi, c’est Demi, je réponds alors que je vois TJ et Pax m’attendre près de la sortie.

– Demi… dit-il d’une voix absente.

Il mate encore mes jambes et je le vois déglutir avant de me regarder enfin dans les yeux.

– Oui, c’est mon prénom.

Pourquoi il passe d’un pied sur l’autre, comme ça ? Je baisse les yeux sur son entrejambe. Est-ce qu’il bande ?

– Demi, répète-t-il.

– C’est ça. Comme une semi-érection, je rétorque en désignant sa braguette.

Il baisse la tête et ricane.

– Bon sang, je ne bande pas. C’est juste mon jean.

– Mais bien sûr.

Il plaque sa main sur sa braguette et, en effet, la bosse semble disparaître.

– Il est neuf et il est encore un peu dur.

– Ah ouais ? Dur ?

– C’est le tissu ! Regarde, touche-le.

J’éclate de rire.

– Mec, je vais pas toucher ta bite.

– Tu ne sais pas ce que tu rates, ricane-t-il.

– Si tu le dis, je réponds en lui montrant l’enveloppe. Bon, quand est-ce que tu veux qu’on se voie pour commencer le projet ?

– Je ne sais pas. Tu es libre ce soir ?

– Non, j’ai un truc, je réponds en secouant la tête. Demain soir ?

– Ouais, ça marche. Où et à quelle heure ?

– Vingt heures, à la maison Theta Beta Nu ?

– Sérieux ? J’aurais pas cru que t’étais dans une sororité.

– Eh ben si, je réponds en haussant les épaules.

Pour être honnête, j’ai seulement postulé parce que je ne voulais plus vivre en cité U. En plus, ma mère était dans la même sororité quand elle était à la fac, et elle a passé mon enfance à me raconter ses années dans la maison Theta, qui étaient selon elle parmi les plus belles de sa vie. Ma mère aimait faire la fête, et ça n’a pas changé.

– Ok, alors à demain soir, Semi, lance-t-il en s’éloignant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Teslha 2019-11-14T12:03:42+01:00

[ Hunter ]

Mon Dieu, cette fille aura ma peau.

Elle reprend ses mouvements et moins de trente secondes plus tard, j'exauce son souhait.

- Demi, je grogne lorsque mon orgasme me saisit.

Elle me maintient fermement dans sa bouche tandis que je me déverse en elle, avalant tout ce que j'ai à lui donner. Je suis mort. Elle m'a tué. Elle est parfaite.

Afficher en entier

- Attends, faut que je décroche, je dis à Hunter tandis qu'on sort dans le couloir.

Je n'ai pas vraiment le choix, parce que lorsque je rate un appel de Nico, il a tendance à ne pas décrocher quand je le rappelle, même si c'est deux secondes plus tard. Je ne comprends pas. Beaucoup trop de gens font ça, en fait. Comment sont-ils indisponibles cinq secondes après m'avoir contactée ? Est-ce qu'ils jettent leur téléphone dans une rivière dès qu'ils entendent le bip de ma messagerie ?

Afficher en entier

« J’éclate encore de rire. J’adore ce mec. On s’amuse toujours, tous les deux, quelles que soient les circonstances. Qu’on étudie, qu’on soit en cellule de dégrisement ou qu’on soit nus dans un lit, il me fait toujours hurler de rire. »

Afficher en entier

« - Je n’aurais pas dû venir, si ?

- Si tu pars, je te tue, répond-elle.

Je ne suis pas sûre qu’elle plaisante, c’est le problème lorsqu’on a le béguin pour une fille qui est passionnée par les histoires de meurtres. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Joebook 2020-08-22T11:36:22+02:00

Un étrange sentiment s'empare de moi. Je me sens puissant. Et je comprends soudain quelque chose. De la même façon que ma mère a les clés de son bonheur, la clé de mes pulsions est entre mes mains. Je ne suis pas esclaves de mes gènes, et je ne suis pas mon père.

Afficher en entier

Je ne plaisantais pas lorsque j’ai dit à Demi que j’aurais aimé qu’on me demande mon avis avant d’autoriser les filles à emménager avec moi. Je n’ai rien contre elles, mais je suis à la fac, bon sang. J’ai envie de traîner avec des mecs. Je ne cherche pas de copine cette année, donc je n’ai aucune raison d’en savoir autant à propos des masques à l’eucalyptus et des tampons. En plus, les cycles menstruels de Rupi et Brenna se sont synchronisés et maintenant elles ont leurs règles en même temps et elles sont hyper-méchantes quand elles les ont.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode