Livres
477 945
Membres
459 110

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Yulii 2019-11-08T06:59:00+01:00

Le coach lève la main pour nous faire taire.

– Donc, si je comprends bien, la bande d’imbéciles que vous êtes me demande si vous pouvez avoir un animal de compagnie ?

– C’est ça, je confirme en le regardant d’un air navré. En tant que capitaine, on m’a prié de formuler la demande au nom de toute l’équipe.

– Une trentaine d’hommes adultes me demandent un animal de compagnie.

Je hoche la tête.

– Ce sera super pour le moral de l’équipe, insiste Bucky. Pensez-y, coach. On pourrait amener le cochon sur la patinoire avant les matchs pour motiver le public. Mec, y aurait une ambiance de folie !

– Explique-moi comment le cochon est censé motiver le public. Il va chanter l’hymne national ? demande poliment le coach.

Afficher en entier

— Demi... dit-il d’une voix absente.

Il mate encore mes jambes et je le vois déglutir avant de me regarder enfin dans les yeux.

— Oui, c’est mon prénom.

Pourquoi il passe d’un pied sur l’autre, comme ça ? Je baisse les yeux sur son entrejambe. Est-ce qu’il bande ?

— Demi, répète-t-il.

— C’est ça. Comme une semi-érection, je rétorque en désignant sa braguette.

Il baisse la tête et ricane.

— Bon sang, je ne bande pas. C’est juste mon jean.

— Mais bien sûr.

Il plaque sa main sur sa braguette et, en effet, la bosse semble disparaître.

— Il est neuf et il est encore un peu dur.

— Ah ouais ? Dur ?

Afficher en entier

– Moi, c’est Demi, je réponds alors que je vois TJ et Pax m’attendre près de la sortie.

– Demi… dit-il d’une voix absente.

Il mate encore mes jambes et je le vois déglutir avant de me regarder enfin dans les yeux.

– Oui, c’est mon prénom.

Pourquoi il passe d’un pied sur l’autre, comme ça ? Je baisse les yeux sur son entrejambe. Est-ce qu’il bande ?

– Demi, répète-t-il.

– C’est ça. Comme une semi-érection, je rétorque en désignant sa braguette.

Il baisse la tête et ricane.

– Bon sang, je ne bande pas. C’est juste mon jean.

– Mais bien sûr.

Il plaque sa main sur sa braguette et, en effet, la bosse semble disparaître.

– Il est neuf et il est encore un peu dur.

– Ah ouais ? Dur ?

– C’est le tissu ! Regarde, touche-le.

J’éclate de rire.

– Mec, je vais pas toucher ta bite.

– Tu ne sais pas ce que tu rates, ricane-t-il.

– Si tu le dis, je réponds en lui montrant l’enveloppe. Bon, quand est-ce que tu veux qu’on se voie pour commencer le projet ?

– Je ne sais pas. Tu es libre ce soir ?

– Non, j’ai un truc, je réponds en secouant la tête. Demain soir ?

– Ouais, ça marche. Où et à quelle heure ?

– Vingt heures, à la maison Theta Beta Nu ?

– Sérieux ? J’aurais pas cru que t’étais dans une sororité.

– Eh ben si, je réponds en haussant les épaules.

Pour être honnête, j’ai seulement postulé parce que je ne voulais plus vivre en cité U. En plus, ma mère était dans la même sororité quand elle était à la fac, et elle a passé mon enfance à me raconter ses années dans la maison Theta, qui étaient selon elle parmi les plus belles de sa vie. Ma mère aimait faire la fête, et ça n’a pas changé.

– Ok, alors à demain soir, Semi, lance-t-il en s’éloignant.

Afficher en entier

Fascinée par les enfants psychopathes, j’ai une relation malsaine avec la bouffe, et je détruirai ta PlayStation si tu me fais du mal.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Teslha 2019-11-14T12:03:42+01:00

[ Hunter ]

Mon Dieu, cette fille aura ma peau.

Elle reprend ses mouvements et moins de trente secondes plus tard, j'exauce son souhait.

- Demi, je grogne lorsque mon orgasme me saisit.

Elle me maintient fermement dans sa bouche tandis que je me déverse en elle, avalant tout ce que j'ai à lui donner. Je suis mort. Elle m'a tué. Elle est parfaite.

Afficher en entier

— Bref, en dehors du petit faux pas que je viens d’avouer, j’adore notre relation, dit Hunter. Promets-moi que ça ne changera jamais.

— Que quoi ne changera jamais ?

— Que tu ne voudras jamais coucher avec moi, répond-il en soupirant de façon théâtrale.

Quelle arrogance... Je soupire a mon tour et tends la main pour tapoter son bras terriblement musclé.

— Je te promets que je n’aurai jamais envie de coucher avec toi, Hunter.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Yulii 2019-11-08T07:08:51+01:00

Nous atterrissons dans une petite pièce avec un canapé, une bibliothèque et un bureau placé sous la fenêtre. Étonnamment, nous sommes seuls. Les dieux de la fête ont dû avoir pitié de mon célibat et semblent avoir décidé de nous offrir le genre d’intimité que je devrais fuir comme la peste. Au lieu de ça, je suis sur le canap et Gina m’embrasse dans le cou.

Son caraco en soie effleure ma peau et c’est tellement agréable que c’en est presque pornographique. Tout m’excite, ces jours-ci. J’ai eu une érection devant une publicité Tupperware sur YouTube, parce qu’on y voyait une MILF éplucher une banane. Elle l’a ensuite coupée en morceaux pour la mettre dans la boîte en plastique, et même ça, ça ne m’a pas empêché de me branler en pensant à elle. Encore quelques mois et je vais me retrouver à me taper les tartes aux pommes que fait ma coloc Rupi tous les dimanches.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode