Livres
565 015
Membres
617 856

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Elle courait à présent vers la porte de la bibliothèque, qui semblait prête à céder sous le poids de l'énorme crocodile. De part et d'autre du couloir, les chimères prenaient vie à son passage.Elles la suivaient du regard, émergeaient de leur cadre derrière elle, paniquées, furieuses,et se joignaient à l'angelot pour courir, ramper ou voler à sa suite. Béliers griffus, chats ailés, fées pourvues de pattes de grenouilles et chevaux de nageoires de poisson, lutins, cyclopes...

_ Attrapez-la ! Tuez-la ! hurla l'angelot derrière elle.

Un homme aux pattes de bouquetin la poussa de côté, elle se rattrapa de justesse en bousculant une branche d'arbre à forme humaine et évita miraculeusement un vol de marcassins grâce à la cohue de ses poursuivants. Mais d'autres chimères se déversaient des tableaux accrochés plus loin sur son chemin, et couraient vers elle en sens inverse.

Afficher en entier

Et puis au fond d'un dernier couloir jaillit une lumière si puissante que Briséïs dut se couvrir les yeux pour se protéger. Benji s'était lancé dans un dernier sprint. Elle usa ce qui lui restait de force pour le rattraper. Une déflagration à percer les tympans les accueillit aux portes du grand jardin.

Alors seulement ils réalisèrent à quel point l'étrange architecture de la Citadelle avait déformé les sons. Ce n'était pas des cris de douleur ou d'effroi qui les avait guidés depuis les profondeurs de la Citadelle, mais les exclamations jubilatoires de tout un continent. Pas des explosions destructrices, mais un gigantesque feu d'artifice. Et cette prodigieuse lumière qui les avait tant éblouis, une exposition soudaine aux feux des projecteurs après de longs moments passés dans l'obscurité.

Afficher en entier

D'un mouvement fébrile, Cupidon arracha une de ses plumes qu'il coinça entre ses dents avant de la mordiller nerveusement.

_ Ça ne marchera pas, dit-il dans un murmure.

_ Si ça marchera. Nous n'avons pas le choix, répondit Céfaïdon. Nous n'avons pas le choix...

Afficher en entier

" Comment échapper à l'ennui ? Sa vie n'était rien d'autre qu'une succession de codes, de notes, de numéros... Alors qu'elle pénétrait dans le parc, le doute l'assaillit. QUel genre de mission une jeune fille de dix-huit ans pouvait-elle entreprendre ? "

Afficher en entier

— ..... Si tu me dis le petit en me montrant un petit et un plus petit que petit, c’est quand même plus logique que je vise le plus petit que petit au lieu du petit, non ?

Afficher en entier

- Briséïs n'est quand même pas la seule fille ici, remarqua Christophe.

Raoul fit la moue.

- Il y en a quelques unes, mais va parler à une Polonaise du cours de la veille ! J'ai essayé. Tu sais ce qu'elle te répond?

Ils haussèrent les épaules.

- Moi non plus, je n'ai rien compris de ce qu'elle m'a dit.

Afficher en entier

Elle s’était montrée aussi sèche avec ce musicien que tous les passeurs avec elle le jour de son arrivée. Elle participait comme les autres à l’asservissement des techniciens périphériques. Elle n’était qu’un maillons de plus dans la chaîne de pouvoir qui les emprisonnait tous, tout en les berçant avec de fausses promesses.

Afficher en entier

- Pourquoi tu n'essaierais pas de lâcher prise? proposa gentiment Willis. C'est vrai, il y a des choses étranges, et tout ne s'explique pas. Et alors ? Est-ce si important ? Tu n'as pas toujours su comment était fait un arc-en-ciel, et ça ne t'a jamais empêchée de l'admirer.

Afficher en entier

D'un mouvement fébrile, Cupidon arracha une de ses plumes qu'il coinça entre ses dents avant de la mordiller nerveusement.

_ Ça ne marchera pas, dit-il dans un murmure.

_ Si ça marchera. Nous n'avons pas le choix, répondit Céfaïdon. Nous n'avons pas le choix...

Afficher en entier

Elle courait à présent vers la porte de la bibliothèque, qui semblait prête à céder sous le poids de l'énorme crocodile. De part et d'autre du couloir, les chimères prenaient vie à son passage.Elles la suivaient du regard, émergeaient de leur cadre derrière elle, paniquées, furieuses,et se joignaient à l'angelot pour courir, ramper ou voler à sa suite. Béliers griffus, chats ailés, fées pourvues de pattes de grenouilles et chevaux de nageoires de poisson, lutins, cyclopes...

_ Attrapez-la ! Tuez-la ! hurla l'angelot derrière elle.

Un homme aux pattes de bouquetin la poussa de côté, elle se rattrapa de justesse en bousculant une branche d'arbre à forme humaine et évita miraculeusement un vol de marcassins grâce à la cohue de ses poursuivants. Mais d'autres chimères se déversaient des tableaux accrochés plus loin sur son chemin, et couraient vers elle en sens inverse.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode