Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Brittany-1 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Traqué, Tome 1 : Cessez d'être la proie, devenez le chasseur Traqué, Tome 1 : Cessez d'être la proie, devenez le chasseur
Andrew Fukuda   
http://wandering-world.skyrock.com/3153455596-Traque-Tome-1-Traque.html

TRAQUÉ est un roman haletant et palpitant, gorgé d'action et de suspense, qui vous en fera voir de toutes les couleur. Personnellement, j'ai complètement craqué pour cette univers noir et oppressant, loin des romans du même genre que j'ai pu lire jusqu'ici. Andrew Fukuda a mis en place un monde saisissant et monstrueux, qui nous charme et nous attire autant qu'il nous effraie. J'ai beaucoup aimé le personne de Gene, ainsi que sa relation avec Ashley. La seule chose qui m'empêche d'attribuer 5/5 à ce récit est le fait que l'auteur ne s'arrête pas assez sur certains aspects de son histoire. Par ailleurs, même si la personnalité de Gene est vraiment touchante, il y a quelques traits de caractère chez notre héros qui m'ont dérangé. A part cela, TRAQUÉ est une excellente lecture, aussi terrifiante qu'époustouflante.
En tout premier lieu, nous pénétrons dans un monde tout simplement fascinant. J'ai été trèèèès agréablement par cette histoire. En effet, on peut s'attendre, au départ, à être immédiatement plongés au cœur de la Traque et à en découvrir les désastreuses conséquences. Mais pas du tout ! L'auteur prend même totalement le contrepied, puisqu'il nous entraîne avec son héros, Gene, dans un univers quasiment banal. A un seul détail près : l'espèce humaine s'est éteinte, remplacée par des monstres avides de sang. J'ai adoré être perturbé par ce contraste étonnant : des bêtes carnivores qui vivent exactement ( enfin, presque ) comme nous. C'était tellement inattendu et tellement déroutant que j'ai été obligé de craquer !
Au départ, nous en apprenons beaucoup sur Gene et sa famille, ainsi que sur la vie qu'il doit mener depuis qu'il fait parti des derniers homiférés de la planète. Du coup, nous découvrons, dès les premières pages, un protagoniste ultra émouvant et vraiment touchant. J'ai été bouleversé par son histoire et par toutes les épreuves qu'il a subi. Surtout que, très rapidement, Gene va se retrouver piégé en tant que Traqueur, à devoir tuer lui-même, de ses propres mains, des personnes la même espèce que lui. Espèce dont il se cache depuis des années.
Le truc avec TRAQUÉ, c'est que l'action ne s'arrête absolument JA-MAIS. De la première à la dernière page, le stress, l'adrénaline et la pression ne cessent d'aller crescendo. Dès qu'on pense enfin pouvoir respirer, un nouveau coup de théâtre explose et renverse l'ordre établi. C'est fou ! L'auteur sait parfaitement où il désire nous mener et comment y aller. Les surprises et les révélations sont des faits omniprésents pendant toute notre lecture. J'ai eu le souffle coupé à de très nombreuses reprises ! Puis je ne parle pas de petits bouleversements qui nous font juste tiquer, non non. Ici, les rebondissements sont juste énormes et remettent tout en jeu. Ouaw !
Bon en même temps, avec des descriptions comme nous en offre Andrew Fukuda, notre addiction s'explique un peu... Voyez-vous, il n'hésite pas à nous livrer des instants sanglants et épouvantables, qui débordent de suspense. L'univers de l'auteur est tout simplement impitoyable et meurtrier. A ce titre, nous avons donc le droit à des dizaines de passages macabres et bestiaux. J'ai adoooooré cet aspect de l'intrigue ! Impossible de décoller le nez du livre !!! On est tellement pris par l'histoire qu'on ne voit même plus les pages défiler. Tout est tellement bien décrit, tellement bien mené, tellement oppressant et tellement passionnant qu'on rentre véritablement au cœur du récit. TRAQUÉ est une vraie perle pour les fans, comme moi, de films d'horreur.
Autre chose très surprenante : la romance. Contre toute attente, l'auteur est parvenu à placer une très belle histoire d'amour dans ce monde fait de chaos et de déchéance. Et, encore plus étonnant, j'ai complètement été subjugué par celle-ci. Gene et ses sentiments m'ont énormément plu, tant ils semblent plausibles et réels. Il y a quelque chose dans cette histoire d'amour qui m'a profondément ému, puisque que les émotions de Gene envers sa compagne sont lourdes de sens. Surtout que leur relation sonne vraiment comme une lumière au bout du tunnel, et qu'elle apaise un peu le climat chargé de tensions du roman. Seul bémol : les choses se passent, au départ, un petit peu trop vite à mon goût. Gene doute beaucoup au début, puis il se laisse aller d'un seul coup. J'ai trouvé ça dérangeant.
Pour continuer avec les défauts concernant Gene, j'aimerai aussi vous parler de son caractère. Alors que sa personnalité peut être émouvante et ensorcelante, certains traits de caractère qu'il possède m'ont troublé. En effet, il peut s'avérer être très calculateur et manipulateur, et souvent pour les mauvaises raisons ou personnes. Je n'ai pas vraiment saisi pourquoi l'auteur a autant accentué ce côté de son caractère Ok, il a vécu loin de tout être humain toute sa vie, m'enfin quand même... Certains de ses actes m'ont semblé étranges, et en totale discordance avec d'autres moments durant lesquels il redevenait un héros charmant. C'est dommage, parce que sans ces instants assez dérangeants, l'histoire aurait pu être parfaite !
En conclusion, TRAQUÉ est un très très bon roman. Même si Gene peut se comporter de manière agaçante à certaines reprises, tout le reste de l'histoire est vraiment exaltant. Nous pénétrons dans un univers juste captivant, où l'action et les rebondissements n'arrêtent jamais de nous couper le souffle. La plume de l'auteur est à la fois tranchante et dynamique, et nous permet ainsi de passer d'excellents moments perdus entre adrénaline et angoisse. Une lecture percutante et envoûtante, qui se termine sur un véritable cliffhanger qui pose des bases haletantes pour la suite, qu'il serait dommage de louper.

par Jordan
Traqué, Tome 2 : Libérez le prédateur qui est en vous Traqué, Tome 2 : Libérez le prédateur qui est en vous
Andrew Fukuda   
mon avis complet ici :
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2014/05/traque-t2-liberez-le-predateur-qui-est.html

A la fin du tome 1, nous avions donc laissé Gène, Sissi, Epap, Jacob, David et le petit Ben embarqués sur le radeau du Scientifique, ballotés par les courants de la rivière, en quête du pays "de miel et de lait, de fruits et de soleil". Le hic, c'est qu'ils sont aussi traqués par une horde de "crépusculaires" (nom qu'on leur attribue dans ce tome 2). Après moult péripéties, ils découvrent un village, la Mission, peuplé d'humains, où nourriture fuse à profusion !!! Où les sages de la Mission et leur chef Krugman connaissent le Scientifique ! Ont-ils enfin trouvé la terre de miel et de lait ?? Si les garçons s'acclimatent très vite à ce semblant de paradis, Sissi et Gène restent sur leurs gardes.... Et pour cause !! Tout est bizarre, ce "paradis" cache de nombreux secrets...

Et une nouvelle fois j'ai été transportée et totalement scotchée par le récit... Nous allons de révélation en révélation (et pas petites les révélations !!) Vous vouliez connaître l'origine de ces monstres ? Vous le saurez ! Vous voulez en connaître plus sur le Scientifique, Gène, Sissi, d'Ashley ? Vous serez comblé !
Quel tome !! Meilleur encore que le précédent, des situations toujours aussi stressantes, ce livre nous met les nerfs ! Les descriptions des scènes sont tellement bien décrites qu'elles m'ont donné la nausée pour certaines (oui faut avoir l'estomac bien accroché par moments.... ).
C'est le livre "double effet kiss-cool" : un sentiment de plaisir intense en le lisant, en même temps qu'une énorme claque qui vous décoiffe, vous renverse et vous met sans dessus-dessous lol.

Maintenant que je suis totalement accro, je veux la suite au plus vite car comme pour la fin du tome 1, il y a LA révélation à la fin de ce tome et... Aaaaaaaah !! Vivement, vivement la suite !

En conclusion : c'est le tome des révélations, c'est intense, addictif, prenant et surprenant. Accrochez-vous à votre cœur, votre estomac, et tout autre organe susceptible de se faire la malle lors de cette lecture et plongez dans cette aventure passionnante et palpitante !!

par toutoun
Traqué, tome 3 : Piégée, la proie est plus dangereuse que le chasseur Traqué, tome 3 : Piégée, la proie est plus dangereuse que le chasseur
Andrew Fukuda   
Je ne comprend toujours pas pourquoi certains livres comme hunger games ont un tel succès alors que cette série est presque passée dans l'ombre alors qu'à mon avis elle est bien meilleure! J'avoue avoir trouvé le thème d'humains qui étaient dévorés très peu ragoutant dans le tome un. Au début je trouvais ça trop noir et j'avais de la difficulté à m'attacher à Gene et je n'aimais pas Ashley June, mais j'ai tout de même donné une deuxième chance à la série et j'ai continuer avec le deux et ensuite le trois et j'ai été agréablement surprise. J'ai adoré ces deux derniers livres et la fin m'a complètement dépassé même si vers les dernière pages on commence à s'en douter! Jusqu'au dernier mots ce livre est surprenant et rempli de rebondissement. genesis forever<3∞
Les Errants, Tome 1 : Origines Les Errants, Tome 1 : Origines
Denis Labbé   
Voilà que ce petit livre m’intéressait depuis quelques mois. Des lycéens, des zombies (qui ne sont pourtant pas ma tasse de thé dans mes lectures), un camp de concentration, les Vosges... que dire de plus ? Donc, je l'ai commandé à une libraire proche de la région (dans ma ville sont introuvables les livres des Editions du chat noir). Je recevais cet ouvrage une semaine et plus tard.
Verdict ? Une perle !
Marion est une jeune fille de seize ans qui effectue un voyage scolaire vers Struthof, le seul camp de concentration présent en France. Tout se passe bien... jusqu'à l'arrivée d'un virus inconnu contaminant ses camarades et ses professeurs. Très vite, la situation dégénère gravement et l'intervention des forces de l'ordre se mue en un carnage. Marion va devoir s'organiser en compagne de quelques amis ayant échappé à l’épidémie pour survivre...
Denis Labbé nous livre un récit intriguant, fascinant et plein de tension, idéal pour un roman YA. Tout d'abord, le fait d'aborder l'Histoire d'une manière originale pour nous ajouter des hypothèses sur l'origine du virus... car oui, ce fameux mal transformant les infectés en Errants est lié au camp... une belle manière de parler des horreurs nazies ainsi que le poids de la mémoire.
Autre point positif : nos héros sont des adolescents désemparés obligé de se comporter comme des adultes pour survivre à cette prolifération d'Errants. Les références de films et livres de zombies (on cite Max Brook et Romero dedans) montre aussi l'écart entre ces produits de culture et la réalité subie par nos protagonistes. On partage avec eux, leurs émotions et leurs réactions devant l'horreur se propageant et dont eux seuls semble prendre conscience...
Certes, nos protagonistes sont empli de cliché mais c'est pour mieux les cibler et encore, je pense que beaucoup d'adolescents auraient les mêmes réactions et actes que nos héros.
Les Errants sont singuliers : ils ne veulent que mordre même s'ils semblent déchiqueter leurs victimes (on ne voit pas les tripes en l'air rassurez-vous).
En conclusion, un bon livre que je conseille. J'ai hâte de la suite !

par Rosara
Les Errants, tome 2 : Évolution Les Errants, tome 2 : Évolution
Denis Labbé   
J'avais eut un gros coup de coeur pour le premier tome et je dois dire que pour le deux, vous le voyez là, le coeur bien rouge? Oui, toujours un coup de coeur pour mes Zombies/Errants préférés. Une suite à la hauteur de mes espérances et même plus. J'ai retrouvé avec GRAND plaisir la bande d'adolescents qui avait réussi à s'en sortir quasi indemne de cette folie meurtrière du Struthof. A la fin du tome 1, ces derniers se retrouvent à quelques kilomètres de chez eux. L'auteur reprend donc à la suite et nous raconte ce qui va arriver par l'intermédiaire de Marion qui écrit toujours ce qui leur arrive, afin de garder une trace pour les générations futures ? Pas de voitures, juste leurs jambes et leur envie de vivre. Pas de radio, de téléphones, rien pour les guider, les prévenir de ce qui a bien pu se passer depuis cette fameuse nuit. Ils savent où ils vont, mais dans quel état sera leur ville? Avant de pouvoir mettre un pied à l'intérieur, ils leur faudra encore se battre, se cacher, improviser, grandir, murir, chercher des ennuis au sein de leur propre groupe, courir et penser à ce qui est essentiel à leur survie. Et une fois là-bas, des informations seront à leur portée, tout comme le confort d'un lit qui leur a manqué, par exemple. Vont-ils retrouver leurs amis? Leurs familles? Je ne dirais rien, même sous la torture :p

Evolution...

Autant l'écrire, il y a une multitude d'évolutions, que se soit au niveau des personnages, qu'au niveau de l'intrigue. Dans l'avis du premier tome j'avais trouvé que c'était très réaliste, mais ici, cette réalité est encore plus présente. Les personnages ont évolués, non pas en adulte responsable et qui le reste, chacun a sa place dans le groupe, mais lorsque l'un d'entre eux va mal, que se passe-t'il ? Le groupe restera soudé ? Oui, non, il s'éclate pour mieux se reconstruire. Il faut se rappeler que se sont des adolescents et donc certains aspects ne leur sont pas innés au premier abord. La survie s'apprend à tout âge, mais pour eux qui ont toujours eut leur parents derrière pour penser à leur place d'une certaine manière – ce qui n'est pas péjoratif, nous sommes tous passés par là – ils n'ont pas tous cet instinct. Il va se créer au fil du temps. A 16 ans, on ne pense pas à ce que l'on va faire à manger le lendemain, à faire des tours de gardes en temps de guerre, car cela en devient une : guerre ! Les personnages sont bourrés de réalismes : ils s'aiment, se déchirent, se battent pour un rien, s'entraident, combattent ensemble et entre eux. La peur de ne pas s'en sortir tous vivants, les sentiments qui jouent au yoyo avec certains, tout est exacerbé à un point extrême. Marion et les autres vont évoluer par la force des événements venus et à venir. Ils vont découvrir que les hommes restés "humains" ne sont pas forcément meilleurs que le MAL qui se propage telle une gangrène.

Alors qu'ils les pensaient tous de simples mangeurs de viandes fraîches, nos jeunes vont se retrouver face à des choses qui ressemblent de loin aux premiers "errants" vus et combattus à Struthof, mais de près, ces choses-là sont vraiment différentes. Pire, certains sont capables de ressembler à des fourmis. Je n'en dis pas plus, mais j'ai trouvé que les noms que le groupe leur a donné leur va comme un gant. J'ai compris beaucoup mieux comment la propagation a pu se faire si vite et si loin surtout. L’évolution de l'être humain, de l'animal dans toute sa splendeur.

Un personnage sort du lot pour ma part, même si tous méritent que l'on s'y attarde. Il s'agit de Jean-Michel. Cet adolescent qui vit la tête dans les jeux vidéos se retrouve confronté à une réalité qui dépasse sa console. C'est comme une rêve devenu vrai, mais cette réalité est bien plus dangereuse. Il en a terriblement conscience et ne montre qu'une façade de dureté et de joie de dégommer les Zombies, mais derrière tout cela, se cache un jeune angoissé vis-à-vis de sa famille. Dans ce tome, il montre ses multiples personnalités et le "pourquoi" son besoin de faire joujou avec des armes. Je ne sais pas si tout a été dit sur lui depuis le début de l'histoire, mais j'ai trouvé qu'il était très bien mis en valeur, et se serait dommage qu'il ne soit plus là pour le grand final (message subliminal à l'auteur en lui demandant de le laisser en vie jusqu'au point final du tome 3 ? Quoi je peux rêver :p)

En bref une histoire toujours aussi prenante, des personnages qui évoluent en fonction des événements et qui restent crédibles. Beaucoup d'émotions, d'angoisses de savoir ce qui va bien pouvoir leur tomber dessus à chaque coin de rues et justement les descriptifs de ces villes, villages, routes qui ont été envahis, investis par les forces ennemies : un véritable champ de bataille en vision. Il y a toujours cette question qui me trottais à chaque fois dans la tête : Qui va arriver en vie au bout de cette aventure ? Vivement le dernier tome, j'ai hâte de savoir la fin !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-errants-tome-2-evolution-denis-labbe-a115233276
Les errants, tome 3 : Dispersions Les errants, tome 3 : Dispersions
Denis Labbé   
C'est l'un des livres que j'avais lu à sa sortie, il y a quelques années et dont j'ai complètement oublié de mettre un avis sur mon blog. Je ne sais pas du tout pourquoi, probablement un oubli, bref, c'est chose réparée dès maintenant. Je l'ai relu pour le plaisir et être sur qu'il soit bien un coup de coeur, comme les précédents. Ce qui est toujours d'actualité, désolée Denis (xD). La couverture a pris en maturité, pourtant j'aimais bien les deux autres. Celle-ci fait plus "adulte", probablement parce que les personnages survivants ont muri.

Marion écrit toujours ses carnets, afin de garder une trace de tout ce qui se passe. c'est par son biais que nous suivons leur aventure contre les zombies. Avec Jean-Michel, Cornélia, Fanny, Louis, Nelly et d'autres, ils ont crée une famille prête à tout pour se sauver les uns les autres. Chacun sa spécialité, même si pour l'une d'entre elle c'est plutôt le sauve-qui-peut. Des Zombies, il y en a de plus en plus. Ce virus, cette bactérie, cette maladie, peut importe ce qui a crée cette invasion est destructeur. Il se modifie, se transforme. c'est un troisième et dernier tome qui nous montre encore une certaine évolution de ce côté. Il ne s'agit plus de fuir pour ces adolescents presque adultes, il s'agit de se battre, de survivre pour avoir une chance inespérée de revoir un proche, un membre de sa famille.

Les épreuves sont toujours aussi douloureuses sinon plus. Mélina en sait quelque chose. Il n'y a pas que son cas qui démontre que l'humain ne montre jamais son vrai visage. Nous apprenons beaucoup sur l'Homme avec le grand H. Il y a ceux qui sont prêts à aider leur prochain, ceux qui sont prêts à les écraser pour passer, ceux qui veulent s'amuser avec les plus faibles... La solidarité que les personnages principaux ont crée, le lien fort qui les anime est remarquable. Dans un cas de guerre, non je n'imagine pas qu'un jour des zombies viendraient, je parle juste de guerre potentielle, est-ce que nous serions comme eux, ou comme ceux qui au contraire sont là pour dépouiller les autres ?

L'histoire ne cesse de rebondir, en même temps à force de parcourir une partie de la France, difficile d'avoir un récit statique. Pourtant, lorsqu'ils se retrouvent tous dans une maison, attendant une hypothétique aide, le huit clos ainsi formé nous en apprend encore plus sur ces personnages. Ils ont muris, ils grandissent, attendent pour certains des ordres. Être à la tête du groupe n'est pas forcément naturel pour Marion, mais les autres la voit de cette façon. Comme dit précédemment, ils sont solidaires et accomplissent tous des actes de bravoure et de folie. Ils doivent faire face à leur sentiment, démêler ce qui est vrai ou faux. Ce n'est pas évident de savoir ce que l'on ressent dans ces cas extrêmes. La survie devient nécessaire. Trouver de quoi s'alimenter, un toit où se cacher, apprendre à combattre ceux qui peuvent être des anciens amis, des anciens voisins... c'est un concept très dur pour n'importe qui et encore plus pour de si jeunes personnes.

J'ai adoré les personnages. Marion qui pète une durite de plus en plus régulièrement (celui qui me dit qu'il reste zen en cette situation est un (ou une) gros menteur), Jean-Michel le timbré de service qui les a tous sauvé je ne sais pas combien de fois depuis le début de leur aventure. Nelly (oui même elle) qui pourtant semblait plutôt chiante, je confirme, elle le reste jusqu'au bout. Louis, Thibaut, Hugo, Mélina, Fanny, Cornélia... Ahhhhh cette fille, je suis très contente d'avoir acheté les deux tomes qui "suivent" cette trilogie. J'adore son caractère, sa manière de penser, de murir (comme un fruit). L'esprit vif, elle n'est pas une potiche et surtout, elle a une super arme qui tranche tout ce qui bouge. J'en oublie volontairement. La fin n'est pas une fin en soi, car je sais qu'il y a d'autres dérivés et j'espère pouvoir retrouver Marion plus tard. Ce n'est que du bonheur à venir !

Ce dernier tome clôture très bien cette trilogie (oui car Denis a écrit d'autres livres sur ces fameux errants), avec un soupçon de bonheur potentiel en vue. Je n'oublierais pas ceux qui ont succombé, ceux qui ont appris aux derniers survivants de se battre avec tous les moyens à leur portée. Une sacrée aventure qui démontre bon nombre de qualités et de défauts de la nature humaine. Les sentiments sont exacerbés, l'action ne manque pas, les descriptions des zombies et de ce qu'ils sont capables de faire ou de ne pas faire sont terribles. On les voit approcher, évoluer et seul deux choix s'invitent dans notre esprit : fuir ou combattre. En bref, un tome qui mérite ce coup de coeur et quoi de plus beau, c'est le dernier de cette année 2018 ! Je vous donnerais bientôt des nouvelles de Cornélia !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-errants-tome-3-dispersions-denis-labbe-a157447632
Âme ténébreuse, cœur lumineux Âme ténébreuse, cœur lumineux
Lucie Chenu    Vincent Tassy    Sara Doke    Anne Laure    Hilda Alonso    Valérie Simon    Cécile Guillot    Sophie Dabat    Denis Labbé    Lydie Blaizot   
Âme Ténébreuse, Cœur Lumineux est un recueil rempli de sublimes histoires. Elles sont différentes mais en même temps véhiculent le même message. J’ai adoré toutes les nouvelles même si j’ai été parfois frustrée (n’est-ce pas Lucie Chenu ??) et j’ai hâte de retrouver ces auteurs dans de futures publications.

Mon avis détaillé de chaque nouvelle : http://smallthings.fr/lespetitslivres/2016/03/08/ame-tenebreuse-coeur-lumineux-romantic-fantasy/

par JennDidi
Bérénice et Profitroll Bérénice et Profitroll
Denis Labbé   
Grâce à Southeast Jones lui aussi publié chez Séma édition, j'ai eu l'occasion de découvrir un nouveau livre de Denis Labbé. Loin des zombies (des errants) il nous offre dans ce récit une histoire jeunesse que petits et grands seront ravis (comme mon fils et moi) de lire. La couverture est mignonne comme tout, avec les personnages principaux : Berenice et Profitroll. Une histoire de Troll et de petite fille que mon fils a voulu que je lui lise. Lorsque c'est dans cette manière de lire (moi qui raconte) c'est un peu plus long mais nous avons partagé de bons moments.

Bérénice est une petite fille qui ne doit pas aller dans la forêt. La sorcière y vit et surtout c'est une forêt magique ! A cause d'elle, ou grâce à elle, cette petite fille va arriver dans le monde des Trolls. Des débuts chaotiques pour ne pas dire que Bérénice est la Proie ! Par chance, ou non, Profitroll sera une sorte de chevalier servant. Enfin disons plutôt qu'il va la garder comme esclave et lui éviter d'être mangé. Mais dans la tête de ce petit troll c'est simple comme tout. Une aventure qui n'est pas simple pour l'un comme pour l'autre.

L'histoire est un beau mélange jeunesse et fantasy. Les deux personnages vont avoir besoin de toutes leurs forces et de leur courage pour réussir à s'apprivoiser. Car ils sont différents aux premiers abords sur bien des domaines. Physiquement et mentalement. Leurs coutumes aussi sont différentes. Pourtant plus ils vont vivre "ensemble" et plus ils vont découvrir qu'ils ne sont pas si différents que cela. Ce n'est pas parce que physiquement ils ne sont pas tout à fait pareils, qu'ils ne peuvent pas se comprendre.

Bérénice a beau être petite, elle est intuitive. Même si elle a peur de ce monde, elle va tout faire pour rester en vie, mais aussi pour comprendre ce petit Troll. Oui, petit, car Profitroll est de la taille d'une enfant de 10 ans. Alors qu'à son âge (33 ans) il devrait mesurer plus de deux mètres. Il est le vilain petit canard dans sa famille et toute la tribu dans laquelle il vit. Il ne peut pas aller à la chasse à cause de sa petite taille et tout un tas d'autre chose, mais il est au courant de tout ce qui se rapporte au loi de son clan. Et cela va l'aider grandement.

Profitroll, c'est un prénom qui lui va très bien, pour un troll qui adorerait faire de la pâtisserie, mais qui ne sait pas lire. Il est plutôt doux et cherche sans cesse l'approbation de ses parents. Grâce à Bérénice, il va s'essayer à cet art qu'est la cuisine et surtout les desserts. Bien entendu, tout le monde n'est pas ravi qu'une Proie soit toujours en vie. Mais cela ne fait que donner du piment à l'histoire. Frissons garantis car les vies de Bérénice et de Profitroll sont en danger.

Les descriptions des personnages sont explicites et les illustrations de Priscilla Grédé sont belles et apportent un sacré plus à l'histoire. Bérénice et Profitroll se complètent à merveille. Ils apportent tous deux un petit quelque chose qui rend l'histoire plus douce et pourtant pleine d'aventures ! Mon fils a adoré Profitroll, ce troll qui n'est pas comme les autres. Par contre il a moins aimé Bérénice, il a trouvé qu'elle (selon ses termes) chouinait un peu trop. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé les deux, surtout la petite fille qui démontre un courage exemplaire. Les parents de Profitroll, ainsi que l'un de ses frères sont des personnages importants, tout autant que celui qui va donner une fonction très grande au petit troll. Grâce à eux, l'histoire prend plus d'ampleur qu'un simple chamboulement dans la vie d'une petite fille.

En conclusion, l'histoire est rapide à lire et surtout elle donne plusieurs morales. L'amitié est le point clé, la découverte et surtout vouloir comprendre la différence. Un très bon moment de lecture que nous avons passés tous les deux !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-aventures-de-berenice-et-profitroll-tome-1-denis-labbe-et-priscill-a133706822
Echos obscurs Echos obscurs
Denis Labbé   
Un recueil de nouvelles qui nous fait voyager à travers des mondes fabuleux avec une poésie incroyablement touchante !
Avis complet : http://elo-dit.over-blog.fr/2016/07/echos-obscurs-denis-labbe.html

par Elo-Dit
Errances Épisodes 1 et 2 Errances Épisodes 1 et 2
Denis Labbé   
Errances est un livre à l’univers sombre; Il est rare que je lise ce genre de romans, avec des zombies et ce genre de créatures, j’ai voulu changer mes habitudes avec ce livre, sortir de ma zone de confort pour voir ce que ça donnait. Et bien..je ne suis pas déçue, je n’ai aucun regret, bien au contraire. J’ai énormément apprécié l’univers de l’auteur même s’il est assez « trash » par moments, mais j’ai été agréablement surprise aussi par la plume fluide mais surtout intense de Denis Labbé. On s’attache très vite aux personnages et à leurs histoires respectives, on se met sans mal dans leur peau, ressentant leur mal-être et leur désespoir comme si c’était le notre.

Suite ici : https://songeslivresques.wordpress.com/2016/11/16/errances-tome-1/