Livres
627 731
Membres
736 119

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Broadway Limited, Tome 3: Un thé avec Grace Kelly



Description ajoutée par JokeEnd 2019-12-11T12:51:22+01:00

Résumé

Printemps 1949. Pour les jeunes filles de la pension Giboulée, c'est l'heure des choix, de ceux qui engagent une vie. Grâce à son prof de l'Actors Studio, Page devient la coqueluche des soirées new-yorkaises. Et puis, un soir de première, elle se retrouve face à Addison... Entretemps, elle se retrouve finaliste pour un rôle au théâtre où sa seule rivale est Grace Kelly. Les destins amoureux de Hadley et de Chic, qui se sont maintes fois croisés au cours des tomes précédents, vont enfin se rencontrer, se nouer, s'affronter.

Qui l'emportera ? Uli Styner est pris dans les pièges de la chasse aux sorcières. Au pied du mur, Manhattan lui dévoilera-t-elle sa véritable identité ? Jocelyn est lui aussi à la croisée des chemins, lorsqu'une figure de son passé en France resurgit...

Afficher en entier

Classement en biblio - 50 lecteurs

extrait

Quand ce fut fini, il quitta le canapé et resta immobile, le dos tourné. Chic laissa échapper une espèce de gloussement fatigué.

- Qui est-ce donc ?

- Qui donc ?

- Celle qui vous empêche de me donner un baiser digne de ce nom.

Il finit par se retourner. Il achevait de s'essuyer les lèvres avec un mouchoir.

- La fille du train ? murmura-t-elle.

Il ne répondit rien. Toute la soirée, elle avait craint de toucher la rive dangereuse, et voilà qu'ils s'y trouvaient, qu'ils s'y éternisaient même. Elle abandonna le canapé en soupirant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Tellement d'amour pour cette trilogie !!

Toujours aussi addictif, la série de Malika Ferdjoukh se termine ici en apothéose ! Porté par une écriture pétillante, Broadway Limited nous plonge dans le New York d'après-guerre aux côtés d'une ribambelle de personnages tous aussi attachants les uns que les autres. L'autrice joue délicieusement avec nos nerfs -parmi toute une palette d'autres émotions- alors assurez-vous d'avoir du temps devant vous, car une fois commencé, vous aurez du mal à le lâcher !

Afficher en entier
Argent

Le printemps est arrivé à New-York. Que va-t-il réserver à Jocelyn, Manhattan, Chic, Page, Hadley, Ursula, et Etchika ?

Les deux tomes précédents etaient des pépites, aussi, j'ai beaucoup attendu ce 3e et dernier tome. Mais j'ai été un peu déçue... est-ce parce que j'en attendais trop ? Peut-être, je ne sais pas trop...

Le roman est toujours aussi bien écrit et il y a même une scène très émouvante avec Artemisia vers le début. On prend toujours plaisir à suivre les débuts artistiques et amoureux de nos charmantes pensionnaires de Giboulée. Mais...

Mais... j'ai trouvé Jocelyn complètement effacé. Son choix de la fin qui est un énorme dilemme est résolu un peu vite. Aussi LA scène que j'attendais depuis quasiment le début de la trilogie et qui concerne Hadley, n'a pas été écrite. Elle a lieu, mais nous avons une ellipse. J'ai été très déçue moi qui m'attendais à sortir les mouchoirs. Et je trouve que par rapport à cela, Page tourne trop vite la page.

De plus, même si j'ai apprécié l'idée d'éternel renouvellement des histoires du Broadway Limited et de la pension Giboulée, je trouve que les chapitres sur Ginger étaient trop longs et coupaient l'histoire. Comme ils arrivent au début, ça m'a donné encore plus de mal pour rentrer dans l'histoire.

Bref, une trilogie de grande qualité mais un 3e tome qui pour moi n'était pas à la hauteur des génialissimes tomes précédents.

Afficher en entier
Or

Retrouvez la chronique complète sur mon blog La Page Inattendue ! :) lapageinattendue.com

Le troisième tome de Broadway Limited m'a conquise du début à la fin. Captivante, rafraîchissante et remplie de gaieté, l'histoire est soutenue par une plume pleine de vie, drôle et bienveillante.

Cette trilogie nous plonge dans le Broadway des années 40 avec ses artistes iconiques tels que Cary Grant, Fred Astaire et Grace Kelly mais aussi Woody Allen ou encore Marlon Brando ! Nous sommes pleinement immergés dans ce New York éclatant de vie, de fêtes, de paillettes ; c'est avec amusement et curiosité que nous observons, telles des petites souris, les coulisses des plus grands shows, les castings, auditions, répétitions... Mais Malika Ferdjoukh n'omet pas la dimension plus sombre de cette période qui, sous ses décors éclatants, dissimule une grande misère et une forte répression politique. Chasse aux sorcières communistes, lutte pour les droits des femmes, corruption, ségrégation raciale, mutilés de guerre... J'ai donc particulièrement adoré le contexte histoire de cette trilogie, l'autrice nous offre un véritable dépaysement, une bulle pleine de légèreté et de couleurs !

Mais cette saga se démarque également grâce à ses personnages ! J'avais lu le second tome il y a plus de trois ans, alors il m'était au début très difficile de me remémorer et de me retrouver parmi tous les personnages et toutes les intrigues : six personnages principaux, le double de secondaires et énormément de relations et de récits qui se croisent et s'entremêlent constamment. Certains lecteurs reprochent fréquemment cette richesse à la trilogie, mais je trouve au contraire que c'est ce qui fait tout son dynamisme et son originalité.

Néanmoins, la fin m'a déçue. Le troisième et dernier tome de Broadway Limited se termine brutalement, presque sans transition, ce qui donne l'impression que l'autrice savait qu'elle devait finir et qu'elle s'est précipitée. Le dernier chapitre, axé sur Jocelyn, (SUITE...)

Afficher en entier
Diamant

J’ai beaucoup aimé cette trilogie, de part l’ambiance romantique et chaleureuse mais aussi de part ses personnages attachants. Les filles de la pension giboulée sont à la fois amusantes, talentueuses et inspirantes et l’histoire qui les relies, pleine de bonheur, parfois de malheur mais surtout de hasards.

Afficher en entier
Or

Le livre est superbe ( couverture, personnage, écriture…) mais la fin je la trouve « super » énigmatique donc je suis un peu frustré mais ça vaut le coup. En bref c’est génial donc je vous le recommande.

Afficher en entier
Diamant

Ce troisième tome est une pure réussite selon moi et clôt magnifiquement les aventures des pensionnaires de Giboulée. J'attendais avec impatience l'avancée de l'histoire de Hadley qui était mon personnage préféré mais j'ai été agréablement surprise par l'évolution des autres personnages féminins.

J'ai adoré cette histoire et je pense qu'il y aurait du potentiel pour en faire une adaptation cinématographique.

Bonne lecture à celles et ceux qui en commencent la lecture !

Afficher en entier
Or

J'ai eu du mal à quitter l'univers de Broadway Limited qui m'a émerveillé et en même temps frustré pour ce dernier tome. Ça a été un plaisir de retrouver les pensionnaires de la pension Giboulée, leurs histoires, leurs tracas, leurs joies. Cela aussi été un plaisir de retrouver la plume de Malika Ferdjoukh.

Afficher en entier
Lu aussi

Rassurez moi : un 4e est prévu ???? Non parce que c’est pas du tout une fin là !!!!

Afficher en entier
Or

Attention: avis truffé de spoilers! Mais si j'avais passé en "spoiler" chaque élément, il ne resterait pas grand chose de ce commentaire.

Un troisième tome à la hauteur de ses prédécesseurs. Incroyable, fabuleux, entraînant, musical, épatant. Broadway limited, la parfaite combinaison de la musique et de la littérature.

Quel bonheur de retrouver cette foule de personnages si différents les uns des autres, mais terriblement captivants et attachants, qu'il s'agisse des protagonistes principaux, ou des personnages "secondaires": les pensionnaires de Giboulée, Artemisia, Easter Witty, Charity, Ogden, Addison de Witt...

L'histoire de Jocelyn Brouillard, le petit étudiant français, seul garçon de la pension, est à mes yeux passée aux second plan, malgré ses retrouvailles avec son amie Marianne qui, dès lors qu'il tombe sur elle à New-York, ne quitte plus son esprit et son cœur ne serait-ce que pendant une petite seconde. N'étant pas une grande admiratrice du personnage de Dido, je me suis moins intéressée à leur histoire commune, un peu comme Jocelyn visiblement, et j'ai davantage été entraînée dans les péripéties des pensionnaires féminines de la pension Giboulée. En parlant de cette poignée de pensionnaires hautes en couleur...

Commençons par Manhattan: Quelle joie de la voir décrocher ce rôle principal, à la fin du roman, de quitter enfin le chorus, et de montrer au monde son talent, ce qu'elle vaut, ce dont elle est capable. Quelle joie, vraiment! Et sa jolie histoire d'amour avec son prétendant, son attachement grandissant pour sa fille, qu'elle laisse entrer dans sa vie sans la moindre résistance. Manhattan est vraiment une jeune femme attachante, déterminée, douce, à laquelle le lecteur s'attache sans difficultés, et qu'il prend plaisir à suivre dans ses différentes aventures.

Page, à présent: J'aime énormément le personnage de Page. Elle est passionnée, déterminée, follement amoureuse de son journaliste critique, trentenaire, en apparence inaccessible, distant, et pourtant... Ce fut un bonheur de la voir gravir les échelons, se faire un nom, s'affirmer, crier ce qu'elle est, ce qu'elle ressent, et gagner, tout rafler. C'est une jeune femme brillante, et je l'admire vraiment.

Hadley, Hadley, Hadley...: Depuis le début de cette aventure à New-York, depuis le premier tome, quelle torture de voir Arlan et Hadley se manquer, se frôler presque, passer l'un à côté de l'autre à de multiples reprises sans jamais se retrouver. Ils se cherchent en permanence, se côtoient presque, sans le savoir, par le biais de Chic, mais ne se retrouvent pas ! Cela m'a rendue dingue. Sincèrement. Jusqu'à ce moment où soudain, tout bascule. La vérité éclate, les retrouvailles sont à portée de main, tout ce temps passé à se chercher, toute cette attente, cette douleur, ce désespoir, n'existent plus, et tout ce qui compte est l'instant à venir, celui où ces deux amoureux vont enfin se retrouver. J'ai failli mourir de bonheur lorsqu'Arlan a franchi la porte de la bibliothèque, qu'il a aperçu le tissu bleu de la robe d'Hadley et que... l'auteure a décidé que ce serait tout, pour ce tome, que nous n'en aurions pas davantage, et qu'il faudrait patienter jusqu'au prochain tome. Quelle cruelle décision! Je suis profondément attachée au personnage d'Hadley, elle mérité d'être avec celui qu'elle aime depuis toujours, de présenter à son petit Ogden le père qu'il n'a jamais eu la chance de connaître, et de former enfin la famille qu'elle mérite d'avoir et qu'elle a cherché pendant plusieurs années.

Parlons de Chic, à présent: Un personnage égoïste mais néanmoins attachant, que j'ai détesté pendant quelques pages, lorsqu'elle découvre la vérité à propos d'Arlan et de son amoureuse du train, qui n'est autre que sa colocataire Hadley. Elle a voulu lui cacher la vérité, garder Arlan pour elle en sachant pertinemment qu'il en aimait une autre. J'aurais voulu plonger dans cet ouvrage et l'obliger à révéler à Arlan la localisation de celle qu'il cherche depuis toujours, de celle qui fait battre son cœur, celle que Chic n'aurait jamais pu être. Néanmoins, l'homme qu'elle ne cesse de rencontrer et de bousculer dans les taxis new-yorkais semble avoir le potentiel de lui faire oublier Arlan, et de la rendre heureuse...affaire à suivre!

Les personnages d'Etchika et d'Ursula me semblent plus secondaires, cependant ils sont intéressants à suivre également. Le coup de foudre entre Etchika et un ancien prétendant de Chic, qu'elle ne cessait de mépriser, et l'amour inébranlable d'Ursula, chanteuse de talent, et le fils d'Easter Witty, plus fort que la méprise des gens à l'époque, vis-à-vis d'un couple constitué d'une femme blanche et d'un homme noir. J'aime l'idée qu'ils partent tous les deux vivre en France, à la fin du roman, afin de laisser leur passion et leur amour éclater au grand jour, sans craindre la méchanceté et la cruauté de ceux qui les entourent. Ils méritent d'être heureux, comme tous ceux qui foulent le sol de la pension Giboulée. Ils méritent tous d'être infiniment heureux, de ressentir un bonheur insolent, d'être amoureux, de rire à en pleurer, de vivre de leur passion... Cette saga est une petite merveille, peuplée de protagonistes passionnants. L'attente du quatrième tome va me sembler interminable. Si toutefois un quatrième tome est envisagé par l'auteure, mais l'histoire ne peut décemment pas se terminer ainsi...

Afficher en entier
Or

C'est ainsi que se terminent les aventures des pensionnaires de la pension Giboulée. Que d'émotions !

Ce tome est une pépite pleine de rebondissements. Il nous fait passer par toutes les émotions : joie, tristesse, hilarité, colère,... On s'attache à chacune de ces jeunes filles, on vit les évènements avec elles et on le veut pas que ça s'arrête !

Spoiler(cliquez pour révéler) Sauf en ce qui concerne Chic. Je l'ai trouvée à la fois insupportable dans sa relation avec Arlan et en même temps, j'avais pitié d'elle en pensant à ce qui allait inévitablement se passer.

La magie nous transporte et l'écriture est magnifique et malicieuse. Oui, certaines tournures de phrases sont poétiques quand d'autres m'ont fait exploser de rire !

Je vous recommande chaudement cette pépite qui nous emmène une dernière fois dans le New York de 1949. Savourez chaque page !

Afficher en entier

Date de sortie

Broadway Limited, Tome 3: Un thé avec Grace Kelly

  • France : 2019-11-20 (Français)

Activité récente

AlyW le place en liste or
2022-07-31T17:04:26+02:00
Nakiou le place en liste or
2022-06-13T09:07:50+02:00
Eykma le place en liste or
2022-06-03T17:43:15+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 50
Commentaires 12
extraits 3
Evaluations 23
Note globale 8.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode