Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de brocan : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Comment notre monde est devenu chrétien Comment notre monde est devenu chrétien
Marie-Françoise Baslez   
En trois siècles, le christianisme est passé de la situation de religion minoritaire, illégale et parfois persécutée, éclatée en communautés dispersées et très hétérogènes, au statut de religion d'Empire, dans le cadre unifié de l'Eglise. Comment un tel événement a-t-il pu se produire? Le débat porte aujourd'hui sur le rythme et les acteurs de cette évolution remarquable. Fut-elle réellement brutale et inattendue jusqu'au choix personnel de Constantin qui transforma en religion d'Empire une secte que rien ne prédisposait à un tel destin? Ou, cette évolution, s'inscrit-elle dans la longue durée, par la volonté même des chrétiens d'être dans le monde, d'utiliser au mieux réseaux et moyens de communication pour médiatiser le message évangélique, et ce, à l'instar de saint Paul. Les enjeux de ce débat sont à l'évidence cruciaux et profondément ancrés dans l'actualité (racines chrétiennes de l'Europe, multiculturalisme et communautarisme, etc.). Se basant sur une approche sociologique permettant de renouveler questions et réponses, fruit de plus de vingt ans de recherches et de publications, Comment notre Inonde est devenu chrétien offre au grand public la synthèse qui manquait.

par Bimbogami
Portnoy et son complexe Portnoy et son complexe
Philip Roth   
c'est le seul livre de l'auteur que j'ai lu et je pense que je vais m'arrêter là. j'ai ri à certain passage, mais je n'ai pas vraiment accrochée. je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié mais je n'ai pas trop aimé non plus...

par bamby114
Madame Bovary Madame Bovary
Gustave Flaubert   
Sans trop en dire, l'auteur dénonce ici le romantisme féminin en y décrivant la vie d'Emma avec le réalisme de sa plume.
Il s'agît de l'histoire d'une femme dont la vie manque de péripéties rythmées par la passion. La vie lui laisse entrevoir un monde luxueux mouvementé dont elle rêve éperdument. Elle se nourrit de chimères, imagine une vie meilleure.
Il s'agît de l'histoire d'un retour brutal à la réalité, d'un désabusement féminin et d'une vie ennuyeuse, et malgré l'apparition de passions amoureuses et de réconfort religieux, les derniers chapitres nous conduisent inévitablement vers une fin tragique.
J'ai apprécié le style d'écriture, cependant les descriptions des lieux sont longues. Le must étant la description des différents personnages... Je n'ai pas d'étude approfondie, mais je suis certain qu'il y aurait beaucoup à analyser dans cet ouvrage. On pourrait parler de Grand Art de Littérature.
Sur les épaules de Darwin Tome 1 : Les battements du temps Sur les épaules de Darwin Tome 1 : Les battements du temps
Jean-Claude Ameisen   
J'ai, à plusieurs reprises, eu l'occasion de l'écouter sur France Inter, il s'agit de Jean-Claude Ameisen, un passionné qui réussit le pari de mettre à la portée de tous ses réflexions sur des thèmes divers et variés. "Sur les épaules de Darwin : Les Battements du temps" fixe sur le papier les réponses aux questions que l'on se pose et auxquelles l'auteur répond en mêlant rigueur scientifique et émotion poétique. Ce livre est à parcourir un peu comme on ferait une croisière, en s'accordant quelques escales tant le voyage est long, l'exploration de notre univers vaste, éclatant et secret.
Six chapitres constituent cet ouvrage remarquable et donnent une petite idée des thèmes qu'il aborde : "Entre hier et demain ton coeur oscille", "Eclats de mondes disparus", "Nostalgie de la lumière", "Un éclair dans la nuit", "Au pays de la mémoire et de l'oubli", "Une musique du fond des âges". Les citations choisies sont nombreuses, les références intéressantes. Un livre à découvrir et à faire connaître.

par SuperNova
Construire un feu Construire un feu
Jack London   
Jack London a rédigé un véritable joyau. Les phrases sont ciselées, sans mot surajouté, dans la sobriété, nerveuses. Le rythme est celui adopté de la marche du personnage du récit, un homme esseulé dans le grand Nord, par un temps glacial, qui va à l'encontre de sa mort.
Dans une langue simple, sans fioriture, centrée sur l'action et les pensées du personnage principal, Jack London donne une incroyable leçon d'humilité aux hommes : non, contrairement à ce que le progrès pourrait nous le laisser penser, l'être humain n'est pas plus fort que la nature, et si, comme ce trappeur qui se croit invincible, il est tenté de l'oublier, la nature et ses lois se chargeront de le lui inculquer ; le chien qui suit l'homme, s'il n'a pas son intelligence, a tout du moins son instinct qui le lui rappelle sans cesse. L'homme, quant à lui, aurait dû entendre les paroles du vieux sage...
Cette nouvelle est forte, cruelle par certains aspects, mais d'une belle intelligence. Je la recommande vivement!!

par Elinaewen
Voyage d'une parisienne à Lhassa Voyage d'une parisienne à Lhassa
Alexandra David-Neel   












Un récit de voyage extraordinaire. Alexandra David Néel a réalisé ce voyage en 1924 à l'âge de 55 ans. Elle a franchit plusieurs cols de plus de 5000 m, en hiver, avec très peu de moyens (elle voyageait déguisée en mendiante). Un sacré caractère mais aussi une vision humaniste pleine d'humour.
N'hésitez pas à vous lancer dans l'aventure avec elle...









jeux

par Pacotille
La fête au bouc La fête au bouc
Mario Vargas Llosa   
Un dictateur entre Pinochet et le général Tapioca de Hergé, mais vu de l'intérieur du crâne.
Grand guignolesque, terrifiant, tropical, sanguinaire -et pas pour de rire... Un très grand livre.

par Nikita63
Emma Emma
Jane Austen   
Emma est riche, belle et intelligente. Et elle le sait.
Emma s'ennuie et décide de marier le voisinage.
Mais Emma est encore une grande enfant et ne connait rien à l'amour.

Contrairement à Lizzie d'Orgueil et préjugés, Emma a tendance à faire beaucoup de bêtises, à se tromper et à parfois nous donner grande envie de la baffer.
Cependant, la jeune femme a un coeur d'or et une loyauté certaine, malgré ses gaffes répétitives.

J'ai réellement apprécié ce livre et la volonté de J. Austen de créer un personnage quasiment parfait.
Loin d'être aussi bon qu'Orgueil et Préjugés, mais génial tout de même !

par Margot-L
L'Argent L'Argent
Émile Zola   
"L'argent" est le 18ème volume des Rougon-Macquart. Pour écrire ce roman, Zola s'est inspirée du krach de l'Union général de 1882 et du scandale du Panama en 1889.
Un roman qui se rapproche plus du documentaire, parlant de la bourse, du jeu d'argent, des vices, de la luxure, du pouvoir, de la manipulation et de la jalousie.

Il est question ici d'Aristide Saccard et de ses ambitions démesurés afin de pouvoir s'enrichir, et ainsi devenir le "maître" de Paris. Pour cela, il n'hésite pas à attirer des pauvres gens aux abois, et leur soutirer toutes leurs économies en leur faisant miroiter une grande richesse future. Absolument sûr de lui et de ses plans, Saccard s'aveugle lui-même par l'argent et le besoin d'en avoir toujours plus, d'être reconnu et admiré de tous. Cela le mènera à sa perte ainsi que tous ceux qui lui on fait aveuglément confiance.

Un roman écrit avec intelligence qui dénonce la nature de l'homme à se laisser dominer par l'argent et le désir.
Bien que la lecture fût longue et parfois fastidieuse (beaucoup de termes techniques), j'ai beaucoup aimé son côté réaliste et instructif.

par Whale
Les Braises Les Braises
Sándor Marai   
Je ne sais pas du tout pourquoi j’ai lu ce livre, il est fort probable que j’ai confondu le titre avec un autre, car je n’en avais en fait pas entendu parler, je ne savais pas de quoi ça allait parler, et il n’est pas non plus récent. Mais je viens de m’apercevoir qu’il est Hongrois, je vais donc pouvoir le glisser dans mon challenge découverte.

Henri, général vieillissant, apprend son ancien ami qu’il n’a pas revu depuis 41 ans passe le voir. Il décide alors de l’accueillir avec un repas en tout point identique à celui qu’ils avaient partagé avant qu’il ne disparaisse de sa vie. Ils ont beaucoup à se dire, mais surtout des comptes à se rendre.

Ce roman assez court, presqu’une longue nouvelle, nous plonge dans l’amitié brisée de ses deux hommes, de leur rencontre à l’enfance à leurs rapports une fois adultes, puis à l’heure actuelle, 41 ans plus tard. Le texte est très bien écrit, il y a de grandes questions sur l’amitié, la vie, la guerre, l’armée, les femmes.

Néanmoins, je n’ai pas été plus plongée que ça dans l’histoire. Même si l’écriture est soignée, l’histoire en elle-même est assez classique, et il n’y a pas eu de déclic pour moi. Donc un petit roman qui se lit bien, mais dont qui ne me laissera pas forcément une grande impression.

Vous l’avez lu ? Vous avez mieux aimé que moi ?

par heleniah