Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Brocy : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Astérix, Tome 37 : Astérix et la Transitalique Astérix, Tome 37 : Astérix et la Transitalique
Didier Conrad    Jean-Yves Ferri    Albert Uderzo    René Goscinny   
Nos petits Gaulois font donc la "Transitalique" pour leur nouvelle aventure. Les jeux de mots sont là, timides mais disséminés tout au long du texte ; Astérix a bien sa petite gourde de potion magique à sa ceinture ; Obélix aime toujours le sanglier; Idéfix est toujours aussi croquignolet... Cependant, j'ai eu plus l'impression de feuilleter un album sur l'histoire de l'Italie et sur son patrimoine touristique que de suivre des aventures avec une intrigue, de vrais rebondissements et une véritable histoire.
Un plaisir de retrouver nos petits héros, une déception de les voir presque passifs.

par EmmaB
Assimil : Le Nouveau Néerlandais sans peine Assimil : Le Nouveau Néerlandais sans peine
Léon Verlee   


• Assimilez à l'aide de notre méthode cette langue sympathique et facile - pour qui y consacre chaque jour un peu de temps - le néerlandais s'apprend vraiment sans peine ! Sa grammaire est relativement réduite et son orthographe presque phonétique. En cinq mois vous serez capable de vous faire comprendre aux Pays-Bas et en Flandre !

• Vous investissez aujourd’hui dans une méthode de langues et attendez d’elle une acquisition rapide et efficace de la langue étudiée. Depuis plus de 70 ans, Assimil propose son principe exclusif de l’Assimilation intuitive.
Vous avez ainsi en mains tous les atouts pour mener, dans les meilleures conditions, votre étude à son terme avec un plein succès. Des millions d’"assimilistes" satisfaits en témoignent ! La demande sans cesse croissante de nos méthodes de perfectionnement le confirme. Sans gadgets inutiles, à raison d’une demi-heure d’étude chaque jour, vous apprenez le néerlandais comme, étant enfant, vous avez appris à parler votre langue maternelle : par la fréquentation quotidienne de la langue, de son vocabulaire et de sa grammaire, introduits progressivement, sans "par coeur" ni exercices grammaticaux rebutants.
Cet apprentissage du néerlandais se fait en deux phases :
- D’abord vous vous contentez de répéter et comprendre : c’est la phase passive.
- Ensuite, quand nous vous l’indiquons, vous passez à la phase active où, tout en continuant à progresser, vous commencez à former vos propres phrases.
Assimiler le néerlandais vous demandera environ sept mois. Cependant, vous pourrez déjà vous débrouiller au bout de deux mois. Le niveau atteint sera celui de la conversation courante dans un néerlandais vivant, utile et actuel.
Les enregistrements contenus dans ce coffret ont été réalisés à un rythme progressif par des professionnels néerlandais. Ils comprennent l’intégralité du texte néerlandais des leçons et des exercices du livre.

par Malicia
Muchachas, tome 1 Muchachas, tome 1
Katherine Pancol   
Ce premier tome m'a dérangé tant au niveau de l'écriture que du sujet abordé : viol, femme battue...Ce Ray Valenti m'horripile...je vais voir si les autres tomes sont moins violents et plus agréables a lire. J'ai mis "argent" pour ne pas décourager d'autres lecteurs.

par nathnoirm
Endgame, Tome 1 : L'Appel Endgame, Tome 1 : L'Appel
James Frey    Nils Johnson-Shelton   
Une heure après la fin de ma lecture, je suis toujours aussi bouleversée. Sous le choc. Comment définir Endgame ? Juste époustouflant, incroyable, impitoyable.

J'ai mis exactement deux jours pour lire ce pavé de 538 pages. Tellement c'était bon, tellement c'était addictif. Comme beaucoup, au début, à cause du titre et du descriptif, j'ai eu peur de lire un pâle remake de Hunger Games. Mais ça n'avait vraiment aucun rapport. Aucun. On ne peut même pas les comparer tant ils sont différents. Parce qu'Endgame est cru, Endgame est noir, rempli de cruauté.

Mais j'ai très honnêtement apprécié au possible ce petit bijou. Je peux sans crainte le placer parmi les meilleurs romans qui m'ont été donnés de lire. Et malgré toute l'horreur contenu à l'intérieur de ces pages, James Frey a réussi, plusieurs fois, à me faire sourire. J'ai même ri, à un moment. Après je suis peut-être folle, je ne sais pas, mais il y avait un peu d'humour dans ce roman, pas grand chose, mais juste ce qu'il faut à mon goût pour ne pas sombrer dans un pessimisme total face à la cruauté d'Endgame.

Puis les personnages, mon dieu qu'ils étaient bons ! Ils ont tous, TOUS, quelque chose d'unique. Il n'y en a pas deux qui se ressemblent, ils ont leur propre personnalité, leur propre passé, et leurs propres motivations de gagner. Et je n'ai pu m'empêcher de frissonner devant certains Joueurs qui ne reculaient absolument devant rien. [spoiler]Je pense notamment à Baitsakhan, qui à mon avis est le plus avide de sang du haut de ses 13 ans, encore plus que Maccabee.[/spoiler] Au bout du compte, on éprouve plus d'affection pour certains Joueurs que d'autres, peut-être parce qu'ils sont plus mis en avant dans ce premier tome. Nous verrons bien comment Frey et Johnson vont répartir la narration pour la suite !

Et puis, plusieurs questions me trottinent dans la tête maintenant : normalement, dans les romans dystopiques, il y a toujours une personne qui entraîne la rébellion. Dans Hunger Games, Katniss. Dans Divergente, Tris. Mais dans Endgame, cela reste un mystère total ! Est-ce que des Joueurs vont se dresser contre le Peuple du Ciel ? Si oui, lesquels ? En tout cas, à la fin de ce premier volet, aucun des joueurs [spoiler]à part peut-être Hilal[/spoiler] ne semblent prêts à arrêter de Jouer. Patience donc.

Pour conclure, Endgame est, et je le dis sans aucun doute, un de mes livres préférés. Tout est bien mené, le scénario est bien ficelé, pas prévisible, et les personnages sont très bien travaillés (on a l'occasion d'en apprendre plus sur eux dans Endgame : Mission, cela leur donne plus de profondeur encore). Un final qui m'a choquée et émue aux larmes. Bref, j'attends la suite avec une impatience non cachée !

par MarineL
Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
Vengeance en Prada : Le Retour du diable Vengeance en Prada : Le Retour du diable
Lauren Weisberger   
Ce roman est soporifique, franchement je suis super déçue, qui a décidé du titre??? Un pur attrape nigaud, non mais sans rire, le diable brille par son absence, le titre approprié serait plutôt "les états d'âmes d'Andy, ou d'An-dré-as Shars", voilà point... ça m'énerve que les éditeurs (ou qui que ce soit d'autre) entourloupe les lecteurs, je considère que c'est comme une publicité mensongère...On nous fait croire à une vengeance, et pas de n'importe qui, de Miranda Presly, Hé bien non!!! Le livre est ennuyeux, il ne se passe rien, peut-être à la fin mais encore, Alex arrive comme ça, comme un cheveux sur la soupe... non décidément ce livre et nulle et je trouve scandaleux de faire dépenser 20 euros pour un tel navet... Andy parait comme une gamine, sans caractère, elle passe son temps à ruminer, heureusement que Emily est là pour faire la garce, bon d'accord Miranda apparaît deux ou trois fois mais franchement rien à voir avec le premier opus... On ne fait que lire des suite de nom, de tenue, de condiment faisant office de buffet... En gros je suis super mega déçue!!

par bamby114
Dracula Dracula
Bram Stoker   
En fait, le mythe du vampire a beaucoup évolué. Dracula est peut-être ce qu'on en a fait de plus proche par rapport aux superstitions et aux croyances anciennes. Mais bien entendu, Bram Stocker n'en a pas utilisé tous les éléments sinon Dracula aurait été encore plus laid et se serait baladé en linceuil ;) En fait, je me demande si ce n'est pas le personnage vampirique le plus étoffé en littérature classique.

par Angie
Anglais débutant : 1 leçon par jour pendant 3 mois Anglais débutant : 1 leçon par jour pendant 3 mois
Pierre Gallego   
Vous êtes débutant ou vous n’avez pas pratiqué l’anglais depuis plusieurs années ? Cette méthode, progressive et concrète, a été conçue pour vous
permettre de vous débrouiller dans toutes les situations de la vie quotidienne. Chaque leçon comprend : un dialogue ou un texte en anglais et sa traduction, des conseils de prononciation, des points de grammaire et de vocabulaire, des exercices avec leurs corrigés et un lexique.

par Davaud
Éternels, Tome 4 : La Flamme des ténèbres Éternels, Tome 4 : La Flamme des ténèbres
Alyson Noël   
Un quatrième tome de la série Eternels / The Immortals, dans lequel Ever aggrave de plus en plus sa situation sans trouver de remède pour "soigner" Damen. Malgré ses erreurs répétées, celui-ci continuera toujours à pardonner à la jeune fille en la soutenant en permanence.
De son côté, la jeune fille se retrouve de plus en plus isolée : Miles est parti en Italie, Haven ne veut plus la voir parce qu'elle lui préfère Roman, et Sabine sort de plus en plus souvent avec Monsieur Munoz, le professeur d'histoire de Ever (on a d'ailleurs le droit à une scène de dîner "familial" qui prête à sourire.)
Dans ce tome, Damen est laissé de côté, Ever préférant se confier à Jude par peur de décevoir ce premier. Sauf que cela va l'amener à se rapprocher plus du jeune homme, augmentant inconsciemment la compétitivité entre les deux garçons...
Cependant, les personnages restent tout de même assez naïfs, parfois stupides mais surtout très complexe psychologiquement (on pourrait même dire qu'ils sont psychologiquement torturé par l'idée de décevoir l'autre) : Damen avec sa gentillesse infinie, Ever qui manque de réfléxion mais s'angoisse sans arrêt à la pensée de n'être pas aussi parfaite que Damen... Dans ce tome, tous deux pourraient facilement gagner le prix "du personnage qu'on a le plus envie de gifler", inventé par Jasper Fforde dans le troisième tome de sa série Thursday Next, à savoir Le Puit des Histoires Perdues.

par Selenna
13 à table ! 2015 13 à table ! 2015
Gilles Legardinier    Pierre Lemaître    Marc Levy    Guillaume Musso    Jean-Marie Périer    Tatiana De Rosnay    Éric-Emmanuel Schmitt    Franck Thilliez    Bernard Werber    Agnès Ledig    Alexandra Lapierre    Françoise Bourdin    Maxime Chattam   
Un recueil qui est juste indispensable !
Tout d'abord, c'est un livre qui est agréable à la lecture, les nouvelles ont du sens, certaines sont profondes, d'autres authentiques. Elles ont toutes été écrites avec le cœur et ça se ressent profondément.
Au-delà des histoires, il est nécessaire d'acheter ce recueil pour la simple et bonne raison que 5 €, ce n'est vraiment pas grand-chose, mais lorsque l'on sait que l'achat de ce livre est égal à trois repas distribués ... Soyons solidaires !
Faire un bon geste tout en se faisant plaisir, c'est quand même le meilleur des arguments, non ?

http://www.leslecturesdelily.com/2014/11/13-table-ecrit-par-collectif-dauteurs.html#more