Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par broutmathilde

Extraits de livres par broutmathilde

Commentaires de livres appréciés par broutmathilde

Extraits de livres appréciés par broutmathilde

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 06-08-2015
— Qu’est-ce qui vous apporterait un peu de réconfort ?
Harry dévisagea la jeune femme :
— Vous m’en apportez en ce moment même. Ce canapé, ce verre, cette conversation : je vous suis déjà redevable.
— Je peux faire plus. C’est à vous de me dire.
— Lindsay, c’est plutôt à moi de vous rendre un service. Mais je vois mal comment je pourrais vous remercier ce soir.
— Je suis sûr qu’on va trouver, dit Lindsay. Au fait, vous avez raison : il fait vraiment chaud.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 06-08-2015
La jeune femme, totalement sous le charme de ce garçon si formidable, se sentit incapable de cacher son jeu plus longtemps. Elle était irrésistiblement attirée par le facteur, et c’est d’un pas presque mécanique qu’elle se dirigea vers lui. Celui-ci, sans broncher, observa Anne prendre les choses en mains. Elle ne le quittait pas des yeux. Sensuellement, elle reprit :
— J’ai envie de quelque chose de chaud, d’érotique.
— C’est le calendrier qui vous fait cet effet, madame Faraday ?
— J’ai envie de vous rendre fou d’excitation, et que vous me preniez, tout de suite et maintenant, ici-même.
Anne, plus déterminée que jamais, colla son visage à celui du facteur, et effleura ses lèvres avec les siennes. Elle enleva la casquette du garçon, et la jeta au sol. Elle posa subitement une main sur son pantalon, et tata avec avidité la bosse sous son jean. Le jeune homme frémit. Il était visiblement pris de court, il n’avait pas envisagé qu’Anne puisse aller si loin.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 11-06-2015
— Je ne crois pas, non. Ces documents ne présentent que des problèmes. Oublions ça. Je préférerais de loin parler de vous… Alyssa.
La manière sensuelle dont il prononçait son prénom la fit tressaillir. Elle était déjà nerveuse à l’idée de travailler pour un homme à la réputation sulfureuse, et ce badinage n’arrangeait pas les choses. La dernière chose qu’elle voulait était que ce bel étranger flirte avec elle. Elle devait tout de suite mettre les choses au point.
— C’est… c’est peut-être important. — Vous aimeriez le croire, n’est-ce pas ? rétorqua-t-il d’une voix boudeuse. Si cela concernait des choses importantes, je pourrais faire montre d’un certain enthousiasme, mais il ne s’agit que de rapports de police, de questions de santé et de sécurité et d’évaluations des risques concernant un enfant que je ne connais même pas. Alors pourquoi parler de ces tracasseries alors que nous pourrions parler de vous ?
La désinvolture de Lysander Kahani vis-à-vis de choses qu’elle jugeait importantes fut le coup de semonce dont elle avait besoin pour se ressaisir. Relevant la tête, elle lui jeta un regard froid.
— Parce que je suis la nouvelle nourrice de votre neveu et que ces tracasseries concernent sa vie.
« Espèce de sale type égocentrique », ajouta-t-elle in petto .
Avez vous apprécié cet extrait ? 0