Livres
613 693
Membres
711 080

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Brown Sugar - Descente en enfer



Description ajoutée par EvidenceEditions 2017-08-06T01:21:42+02:00

Résumé

Elle est tout ce que j’ai. Elle détient au creux de ses reins mon existence. Je lui dois tout. Je serai prêt à tout pour elle. J’ai déjà usé de force, de menaces et je serai prêt à tuer s’il le fallait. Personne ne l’aura, elle est à moi et elle le sait. Pourtant, elle ne peut s’empêcher d’aller se faire baiser ailleurs. Pourquoi ? J’ai cherché des réponses longtemps. Je n’ai trouvé que des pleurs et de la détresse. Je me suis retrouvé devant une femme en manque. En manque de sexe, en manque de violence, en manque d’amour. Je ne serai jamais les autres.

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Barbe-Bleue 2022-08-10T13:25:22+02:00

« Une femme ne s’éduque pas comme un chien. Le chien lui, n’a pas besoin qu’on lui répète dix fois la même chose, il comprend de suite. » (ponctuation conforme à l'original)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Barbe-Bleue 2022-08-10T17:58:31+02:00
Pas apprécié

Eva Adams ne cesse de se répéter dans ce texte. Le narrateur n’arrête pas de ressasser les mêmes choses (il ne peut pas vivre sans elle, il est prêt à tout pour elle, notre monde est nul…). Je dois avouer que j’ai frisé l’overdose de ces redites. Cela m’a gavé.

Je m’étonne presque de ne pas avoir abandonné la lecture de ce fatras de mots où abondent les fautes (orthographe et grammaire) et les phrases mal tournées. Quelques exemples navrants :

1) « Je reste au fond de sa gorge quelques secondes et ferme les miens. J’adore la sentir faire. » ; je suppose que “miens” est confondu avec “mains” et qu’en réalité “ferme les miens” signifie qu’il “enserre son cou avec ses mains”.

2) « Et tout cela m’existait. » pour « Et tout cela m’excitait. ».

3) « Je caresse son dos que tant d’hommes ont touché, flageolé, martyrisé, ce dos qui est à moi, à elle, mais à moi. » Le verbe flageoler, c’est-à-dire chanceler ou tituber, est confondu avec flageller.

4) « Je tire sur mon jeans, essayant de me faire un peu place et me replace de manière plus confortable. » Il faut comprendre dans cette phrase que le protagoniste, mal à l’aise, déplace son érection dans son pantalon pour plus de confort.

5) « Ce monde n’est qu’une affame hérésie. » affame ≠ infâme !

6) « Vous avez cru qu’on vous donnerez un lopin de terre pour construire un siège à votre débilité. » Mauvaise pioche pour le verbe “donner” : ce n’est pas du futur simple et le sujet n’est pas “vous”. Et rebelote à la phrase suivante : « Vous avez cru qu’on vous offrirez un boulot pour pouvoir participer à l’évolution de notre pays. »

7) « […] que rien n’y personne ne pourra nous séparer […] » Eva Adams aurait pu mettre “nid” ou “nie”, mais ce n’est ni “nid”, ni “nie”, ni “n'y” !

8) une dernière citation métaphysique : « Mais voilà, dans ce monde tout s’arrête sans fin, […] ».

De bonnes connaissances en cryptanalyse sont fortement recommandées pour aborder les écrits d’Eva Adams !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mabrouka57 2021-05-01T16:19:00+02:00
Or

Je vous avertis de suite, ce livre est effectivement une histoire BDSM mais pas une gentillette comme certains, elle est dure, sombre, dérangeante, elle bouscule les codes ou plutôt elle est dans le sens le plus pure de sa définition du thème.

L’auteure n’y va pas de main morte, comme à son habitude elle nous livre cette histoire dans sa forme la plus simple, la plus crue et la plus juste.

Cette relation va déranger plus d’une personne, c’est certain, il faut avoir l’esprit plus qu’ouvert, l’amour n’est pas forcément tout beau tout rose, il fait mal, il nous consume, il nous met face à des choix, des choix qui nous dictent nos actes et qui sont parfois déraisonnables, qui bousculent les codes de la société.

« Il est vrai que je ne fais pas les choses à moitié, ça non plus, jamais. Je prends ce dont j’ai besoin, je prends possession et les choses qui sont à moi ne sont qu’à moi. Pas de demi-mesure, pas de tergiversions, pas de discussion. Je voix, je veux, je prends. »

Le roman étant assez court je ne vais pas vous dévoiler une partie de l’histoire, je vais juste vous dire que si vous êtes comme moi et aimé les histoires particulières, celles qui vous bousculent, qui vous percutent de plein fouet, qui s’immisce dans votre esprit, je ne peux que vous conseiller les mots d’Eva. Elle arrive à nous happer du début à la fin, à nous prendre en otage de sa plume, de nous faire voler nos idées en mille morceaux.

Ce que j’ai apprécié fortement c’est le fait d’être dans la tête de cet homme qui dirige, qui ordonne, qui fait ce qu’il veut. Mais j’aurais en avoir beaucoup plus, j’aime le mal, j’aime être dérangée dans mes idées.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Catou972 2021-01-13T14:37:36+01:00
Pas apprécié

Livre perturbant

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AJCrime 2019-11-27T05:34:48+01:00
Argent

Cette lecture m’a un peu déprimé, je l’avoue. Quel appel d’un cœur déçu de désenchantement, brutal plaidoyer reflet d’une grande colère, colère contre la société et ce qu’elle détruit, tout cela servi par la vulgarité du narrateur. Bref, une drôle de sensation de gêne et de malaise provoqué sciemment par l’autrice. Un texte fort, un coup de poing au foie, un uppercut à la tempe, j’ai terminé sonné, dans les cordes.

Merci Eva pour autant d’émotions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kiki1984 2019-09-20T10:44:13+02:00
Poubelle

livre intéressant mais totalement inachevé pour moi: les personnages ne sont pas assez travaillés à mon sens, il manque des précisions, des explications sur les personnages et leur monde bdsm. on ne lit que les pensées extrêmes du narrateur sur notre société (un peu trop de longueur à ce sujet d’ailleurs); Spoiler(cliquez pour révéler)rien sur lui, sa vie, son passé . il aurait peut-être fallu travaillé le côté psychologique de Lula (et d'ajouter ses points de vue à elle) mais la fin est belle en soit même si je la trouve déroutante et un peu tirée par les cheveux (lire les dernières pages pour savoir de quoi je parle ^^)enfin bref: un livre qui aurait pu être approfondi dans son histoire avec l'ajout de personnages et d'explications je pense.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EmmaHomais 2019-07-18T18:35:37+02:00
Pas apprécié

C'est ma "journée" Eva Adams !

C'est le second livre que je découvre et je constate le meme vide que pour le précédent, le ressenti étant cependant totalement différent.

Mais quelle déception !

Décidément il semblerait que sa "prose" ne trouve pas grace à mes yeux.

Je vais quand meme persévérer.........

Afficher en entier
Commentaire ajouté par djetnath 2018-05-05T10:23:55+02:00
Argent

Du sombre, beaucoup de sombre !!!

Voilà une chronique qui n’est pas des plus faciles à écrire, mais je vais faire de mon mieux

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FranceB 2017-12-06T17:47:38+01:00
Argent

Une histoire qui ne ressemble pas à mes lectures habituelles.

Pourtant au-delà du BDSM, qui n'est pas forcément ma tasse de thé, j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure, son écriture et sa franchise, les questionnements qu'elle réveille et les pensées qu'elle soulève.

Une histoire à découvrir, pour voir qu'au-delà des pratiques qui ne nous correspondent pas forcément, il y a les personnes qui sont concernées et qui elles ne voient pas les choses comme la majorité des gens.

Ma Chronique : http://www.bookinetcie.com/pages/ma-bibliotheque/evidence-editions/brown-sugar-descente-en-enfer-eva-adams.html

Afficher en entier
Diamant

Je tenais à remercier madame chouchou dit Éva Adams pour ce magnifique service de presse.

Je viens de terminer brown sugar: descente en enfer, ce livre porte très bien son titre mais ça on ne l’apprend que plus tard.

Ce livre n’est vraiment pas comme les autres, il est vraiment très sombre. Un beau dark BDSM . Il est vraiment magnifique. Tout ce que certain pense tout bas est dit tout haut sans prendre de pincettes .

L’homme, le dominant, a réussi à me faire rire avec son humour noir, ses pensées et son côté sans gêne. Il est bienveillant envers sa drogue, sa libellule,son petit sucre .

Lula a un passé terrible qu’on apprend au fur et à mesure de la lecture . Tous les deux, se sont bien trouvés . Cette jeune femme a permis à l’homme de se révéler. Elle est accro à la douleur .

Les scènes BDSM sont vraiment super bien écrite s, c’est fou plus ça allait, plus ça montait crescendo.

La fin est tellement magnifique et inattendue et triste, tellement de sentiment se dégage de la dernière scène qu’on ne peut pas rester de marbre .

Je ne suis pas déçue du tout . Je ne pourrais pas vous dire ma scène préféré car elles sont toutes différentes les unes des autres.

Je vous le conseille vraiment. Je conseille de le lire d’une traite. je l’ai même lu 2 fois pour tout vous dire, à ma première lecture trop d’arrêt. La 2ème fois je l’ai lu coup et ça avait tout de suite plus de sens et c’en était que plus beau .

Merci Madame chouchou

Coup de cœur

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cyrille89 2017-11-18T12:17:53+01:00
Or

Quelle claque !!! C'est la première fois que je lis une vraie Dark BDSM. Ce n'est pas une romance déguisée non non, c'est une histoire que l'on sent empreinte de vérités et elles déranges, mais alors l'écriture est délicieuse et sublime. A lire sans hésiter en tant que lectrice et non en critiquant des choses qu'on aimerait pas vivre !

Afficher en entier

Date de sortie

Brown Sugar - Descente en enfer

  • France : 2017-09-02 (Français)

Activité récente

EStone le place en liste or
2018-11-14T20:13:35+01:00
litana le place en liste or
2017-12-13T09:02:41+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 35
Commentaires 19
extraits 3
Evaluations 14
Note globale 5.86 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode