Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Bubulle34 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Time Riders, Tome 9 : Le Piège Infini Time Riders, Tome 9 : Le Piège Infini
Alex Scarrow   
Enfin le mot final de la série, que l'on attendait tous.

Contrairement à ce qui est écrit dans le résumé de la quatrième de couverture, Liam, Maddy et les autres ne se rendent pas tous à Jerusalem. Seuls Liam et Bob y vont, tandis que les autres se dirigent en 2070, avec chacun comme seul but de trouver les réponses aux questions qui les turlupinent (et que nous aussi nous nous posons depuis fort longtemps).

J'ai eu un peu de mal au début avec le passage de Liam et Bob à Jerusalem. C'est peut-être parce que je ne suis pas croyante, et que donc me retrouver à l'époque même de Jésus ne m'a pas passionnée. Toutefois, on finit par être dans la véritable ambiance Time Riders, avec une mission bien précise.
L'aventure de Becks, Rashim et Maddy m'a beaucoup plus emballée d'emblée, d'autant plus qu'elle était bien plus périlleuse. En outre, ils font quelques rencontres (qui les accompagneront pour un bon moment), et je dois dire que je stressais sincèrement pour eux, étant donné qu'ils arrivent peu avant Kosong.

Ensuite, petit "reproche" (qui n'en est pas un en réalité) : j'aimerais que mes personnages préférés survivent pour une fois ! Mais apparemment c'est trop demander aux auteurs... Bref, mon personnage favori meurt. De façon stupide qui plus est..!

Pour conclure, c'est un superbe final. Il nous invite en outre à nous pencher sur la question des voyages dans le temps, et le point final de la série est tout sauf idiot, et même parfaitement logique. Disons que ça pourrait être ça, effectivement. Et ça m'a donc encore plus enthousiasmée !


Petit bémol : Une fois la série terminée, on est un peu obligés de spoiler les autres (malencontreusement) car personnellement, je ne me souviens plus dans quel tome précisément arrivent telle ou telle autre révélation; pour moi, c'est un tout !

Et excellente initiative de l'auteur pour le mot laissé à la fin !

par Ophie
Ouate de phoque! Tome 8 : Entrer dans la danse Ouate de phoque! Tome 8 : Entrer dans la danse
Sylviane Beauregard    Camille Beaumier   
Je crois que c'est mon tome favorie! Ça clos tellement bien la série. j'espère que mon bal de finissant sera aussi le fun que celui de Léa ! J'arrive pas à croire que Lancelot aime Léa ils matchent tellement pas. Et que Philip est eu un billet blanc son premier a vie O.M.G. Les personnage ne change pas et c'est parfait. Lily est toujours la reine des bonbons


par sarah640
Macy Greeley, Tome 1 : Poussière d'os Macy Greeley, Tome 1 : Poussière d'os
Karin Salvalaggio   
J'étais impatiente de recevoir ce livre et, en même temps, lorsque j'ai vu les avis plutôt négatifs des autres lecteurs, j'ai été un peu refroidie. Dès que j'ai commencé ma lecture, mes appréhensions se sont vite envolées. On entre directement dans le feu de l'action.

On s'immerge facilement dans cette histoire très sombre. Grace est une jeune femme en marge de la société avec un caractère difficile à cerner. Sa mère l'a abandonnée lorsqu'elle n'avait que 7 ans et, alors qu'elle aurait pu enfin la retrouver et avoir des explications, c'est son meurtre qu'elle va vivre. Au fil des pages, on va découvrir qu'elle a vécu nombre d'horreurs. Petite fille a l'époque, elle ne se rend compte que maintenant que ce qu'elle a subit n'était pas normal. Qu'il n'y avait pas véritablement d'amour.

J'ai aimé que l'histoire se passe dans une petite ville où tout le monde se connait et où chaque personne semble avoir quelque chose à cacher.

L'enquête est menée par Macy. Elle revient sur les lieux d'une enquête vieille de plusieurs années. Cette dernière pourrait bien avoir un lien direct avec les faits présents. Une intrigue sombre qui traite du marché sexuel et de la pédophilie. On revit avec les personnages les sévices qu'ils ont vécus. Des souvenirs pas toujours évident a lire, choquants, marquants.

L'histoire tourne également beaucoup autour de Jared. L'auteur ne va pas l'épargner non plus. Au fil de l'enquête, il vivra des scènes d'horreurs qui vont profondément le marquer. On suit également son quotidien. Une chose qui a, pour beaucoup, paru superflue dans cette histoire. Personnellement, cela m'a permis d'apprendre à connaitre les différents acteurs du récit. Si l'auteur ne nous les avait pas fait connaître de cette manière, je ne vois pas trop comment il l'aurait fait.

J'ai aimé le déroulement de l'intrigue. Beaucoup de choses se passent, beaucoup de secrets mis à jour. Le tout bien mené, je n'ai pas découvert qui avant le dénouement.

Un dernière mot pour la couverture que je trouve belle et très bien choisie pour le récit. Par contre, le titre, je ne vois pas trop où est le rapport.

Une lecture qui m'a donc beaucoup plu.
L'Affaire Saint-Roch L'Affaire Saint-Roch
Pascal Houmard   
Le 16 août 2014, Maxime Gherard est trouvé à son domicile lausannois dans un état post-traumatique, les deux index sectionnés. Il refusera toutefois de déposer plainte, au regret d’Antigona Krestaj, alors inspectrice adjointe et en charge de l’enquête.
Victime résignée ou désignée ? C’est qu’un message en latin évoquant la légende de Saint Roch a été découvert chez Gherard : Gherard qui réside non loin du quartier éponyme, qui s’est fait agresser le 16 août, jour consacré au saint, Gherard dont on récupère les doigts au collège lausannois de Saint-Roch et qui, depuis son agression, ne s’exprime plus que… dans la langue de Cicéron !
Parviennent ensuite à l’Hôtel de Police de nouvelles lignes anonymes écrites en latin et parlant de chien et de peste : l’assassaint aurait-il attendu que se répande le virus Ebola pour ressusciter la légende du saint miraculeusement guéri de la peste ?
Un sanglant polarinage sur les traces de Saint Roch mènera la future commissaire Crystal et son acolyte Eusebio à Lausanne, Montpellier, Venise et Oran.

par Paraffine
Les Trois Talents, Tome 1 : Le Conteur d'histoires Les Trois Talents, Tome 1 : Le Conteur d'histoires
Emma Cavalier   
Comme souvent chez Hugo, je decouvre cette pépite.
Addictif, dérangeant, excitant, poignant, le recit de l’histoiire D’Elisabeth et Lex est impressionnant.
J’ai hâte de lire le tome 2 des sa sortie.
Les Trois Talents, Tome 2 : Le Gardien des secrets Les Trois Talents, Tome 2 : Le Gardien des secrets
Emma Cavalier   
J'ai eu énormément de mal à écrire cette chronique, tout simplement parce que j'apprécie particulièrement la plume de l'auteure et la manière dont elle arrive à accrocher son lecteur. Je voulais vraiment retrouver l'ambiance du premier opus et malgré ce désir il m'a été impossible d'accepter la manière dont l'histoire se déroulait. J'ai poursuivi ma lecture sans mal, grâce à une écriture agréable et fluide, mais à mon sens ce second opus n'a aucun rapport avec une romance érotique. Peut-être est-ce lié au fait que nos héros sont séparés ou tout simplement, je n'ai pas réussi à accrocher aux scènes érotiques sans qu'aucun sentiment amoureux n'en émerge. Difficile d'expliquer le malaise qui accompagnait parfois ma lecture, mais la romance est pour moi un critère indispensable et ce roman érotique n'a pas su me faire accepter l'absence de la romance.

Après leur dispute en fin de tome précédent, nous quittions nos deux héros dans une situation destructrice. Malgré les mois passés, Lex n'a pas totalement oublié Elisabeth, mais il s'efforce de profiter de la vie à New York, au cours d'une soirée il fait la connaissance d'Eviva, qui va lui présenter un groupe d'amis ce qui va lui permettre d'avoir des contacts dans le milieu de la nuit et plus particulièrement dans le monde BDSM. Bien que sa culpabilité soit toujours là, il va continuer sa vie sans réellement analyser ce qu'il a perdu et j'avais parfois l'impression qu'il n'était pas tellement affecté par la situation. Après la révélation de son secret, j'aurais pensé qu'on s'attarderait un peu plus sur sa situation, alors que l'auteure a fait le choix de le laisser retourner dans ses vices et au final, j'avais du mal à apprécier son évolution à travers toute cette débauche. Je comprends qu'il s'agisse d'une sorte de décente aux enfers, mais j'ai eu du mal à me sentir à l'aise avec cette nouvelle vie.

Du côté d'Elisabeth on ressent de réelle difficulté à s'en sortir, après les révélations de Lex et la fin de leur relation, la jeune femme va avoir du mal à remonter la pente. Je n'ai pas forcément compris les choix qu'elle va prendre, mais dans sa quête elle va essayer de trouver des réponses dans un périple surprenant. Bien que la narration s'intéresse davantage à Lex, nous allons découvrir un véritable changement chez la jeune femme et la situation va prendre une direction particulière que j'ai trouvée assez perturbante. C'est une impression assez personnel, mais j'ai eu du mal à me retrouver dans sa manière de gérer son chagrin, sans compter qu'elle va être méconnaissable et j'ai eu du mal à retrouver notre héroïne dans ses réactions disproportionnées.

Vous l'aurez compris, l'histoire n'a pas vraiment réussi à me convaincre et je redoutais qu'on prenne cette direction. A commencer par la séparation, c'est vrai qu'elle était indispensable pour que nos héros puisse revenir sur de bonnes bases, mais les voir vivre autre chose sans réellement penser à la relation qu'ils avaient m'a vraiment déçue. J'avais l'impression que tout ce qu'ils ont vécue dans le tome précédent n'avait aucune importante et pour moi on perd le fil conducteur de cette histoire. Certes on aborde toujours des thèmes similaires, mais on ne progresse pas tellement notamment dans le passé de Lex qui semble l'avoir conditionné à être ce jeune homme et au final, ce qui paraissait être une intrigue intéressante n'est pas exploité.

J'avais bon espoir que nos héros puissent ressortir grandit de cette séparation, alors oui j'ai détesté chaque moment où ils continuent de vivre leur vie, mais je peux facilement accepter de les voir se prendre en main pour mieux en tirer des enseignements, mais cette distance est vraiment trop longue et mon côté monogame, n'a vraiment pas apprécié cette débauche, surtout pour en être au point de départ à la fin. Quelle frustration d'apprécier découvrir la plume d'une auteure, mais grincer des dents quand l'histoire ne correspond pas à vos désirs de rêveuse. Beaucoup trop d'érotisme dans ce tome pour me séduire. La curiosité me pousse à laisser le dernier mot au troisième tome, mais ce manque de romantisme me fait craindre le prochain tome.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-3Jo

par Luxnbooks
Les Trois Talents, Tome 3 : Le Guérisseur Les Trois Talents, Tome 3 : Le Guérisseur
Emma Cavalier   
Mon avis sur cette saga reste mitigé. Je n'ai pas détesté, j'ai même plutôt apprécié certains aspects de l'histoire mais la série ne me marquera pas plus que ça.
Si je n'ai pas particulièrement apprécié les 2 premiers tomes, ce dernier est une Très BONNE surprise ! Je l'ai vraiment bien aimé (comparé aux autres).
Au début de la série, je me suis dit, si on cherche une lecture "plus pour l'aspect érotique que pour la profondeur de l'intrigue" c'est bien, et plus j'avancais plus l'intrigue se développait et mon avis changeait (en mieux).

On retrouve dans ce tome le point de vue de Beth ; tout en ayant des chapitres consacrés au passé de Lex (avec lui en narrateur) et ça j'ai vraiment ADORÉ !
C'est un personnage très mystérieux et complexe je trouve et je m'y suis beaucoup attachée. Le personnage de Beth est attachante aussi, elle est déterminée, elle ne se laisse pas vraiment marcher dessus (ironique si on considère son rôle dans le duo ;)) et j'ai vraiment apprécié cet aspect !

L'histoire est basée sur une bonne idée je trouve. Et la poursuite de Beth pour retrouver son père donne vraiment une "profondeur" au texte. J'ai adoré l'évolution de la relation entre Beth et Lex! (D'abord le simple jeu puis les sentiments qui se développent puis les fuites et les retours vers l'autre ....) Une très bonne évolution que j'ai trouvé réussie!

Donc je conclue : pour être vraiment satisfait par cette série, il faut lire la lire jusqu'au bout, parce que ce dernier tome en vaut le détour! Et la fin est vraiment ... eh bien parfaite compte tenu du thème de l'histoire !

par JudithPrr
Le Manoir, Tome 1 Le Manoir, Tome 1
Emma Cavalier   
Le Manoir est actuellement en rupture de stock. Quelques exemplaires sont peut-être encore disponibles d'occasion, mais rien n'est moins sûr. Les éditions Blanche, à ma connaissance, n'envisagent pas de rééditer ce roman... C'est bien dommage.

Après Fifty Shades of Grey d'E.L. James (finalement bof), 80 notes de jaune de Vina Jackson (percutant) et certains titres de Maxim Jakubowski (auteur apparemment peu connu en France) comme Montana ou encore Confessions d'un pornographe romantique (surprenant et sans fard, pour le moins), je poursuis ma quête de connaissances du monde BDSM en me procurant Le Manoir... et là, c'est l'apothéose. Tout y est. Tout ce que je voulais voir, lire, ressentir, craindre aussi. Une vraie plongée en apnée où respirer n'a aucune importance.

L'histoire commence simplement. Pauline est archiviste et se présente à la demeure des Andringer pour un entretien d'embauche, mais très vite, l'auteur nous plonge dans l'ambiance, sans détour :
« — Afin de nous faire gagner du temps à tous les deux […] la maison où tu te trouves, que nous appelons communément « le Manoir » est un lieu de rencontres sadomasochistes […] si tu travailles ici, tu y seras confrontée quotidiennement. […] Si cela te pose un problème, je t'invite à partir tout de suite. »
Pauline n'émet aucune objection, même si, dans sa tête, tout se chamboule instantanément. Elle ignore encore à quel point, mais elle vient d'entrer dans un univers qui va la changer à jamais.

J'ose dire que, si certaines scènes sont redondantes dans leur forme et pas nécessairement érotiques dans le sens littéral du terme, il y a dans ce roman toute une mise en œuvre impliquant le lecteur de façon plutôt judicieuse ne pouvant, à aucun moment, le laisser indifférent. La personnalité de Pauline est rapidement cernée. Cette jeune femme est dotée d'un caractère vif, plutôt déterminé et va fatalement se frotter à l'autorité du maître des lieux. Je dirais même, du Maître, tout court. Car son employeur, Julien, est certainement l'individu auquel Pauline n'aurait jamais imaginé se soumettre, si tant est qu'elle jamais songé à se soumettre à qui que ce soit.
Nous sommes, lecteurs curieux et avertis, soumis en même temps qu'elle, bien que de façon singulièrement différente, assurément. Tout à tour, nous allons suivre l'initiation de cette jeune femme que rien ne préparait à une telle vie, à de tels actes, ni même à de telles idées. Avec elle, nous allons découvrir ce qui se passe réellement au Manoir. Avec elle, nous allons craindre, souffrir, nous insurger, trembler, pleurer... et aimer aussi.
Car Le Manoir est avant tout, et je dirais même surtout, une romance. Une vraie. À la différence près que l'approche des sentiments éprouvés par les protagonistes sont quelque peu insolites pour le néophyte, voire impensables.
Pourtant, il s'agit bien d'amour et, au fil des pages, nous en prenons violemment conscience. Julien a un passif très intense dans le milieu (je tairai les détails pour ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs), mais pour lui, rien ne se fait à moitié. Quant à Pauline, elle découvre des sensations coupables, honteuses, inquiétantes... tout en étant curieuse d'en savoir plus, d'en ressentir plus.

Entraîné dans une spirale addictive, le lecteur passera par chacun des caps vécus par Pauline, par chacun des doutes éprouvés par Julien, par chaque morsure, coup de cravache ou de fouet. Observateurs et témoins impudiques, nous sommes aspirés dans ce récit tantôt choquant, tantôt effrayant, parfois même révoltant... mais nous poursuivons la lecture, tout comme Pauline se perd dans cette atmosphère ambiguë dont elle sait qu'elle ne saura plus se passer.
Nous tournons les pages, les unes après les autres, avides de savoir jusqu'où tout cela peut aller, s'il y a une limite à la dévotion de la jeune femme, un seuil qu'elle refusera de franchir.

C'est une lecture bouleversante dans tous les sens du terme. Des émotions et sentiments fortement contradictoires m'ont assaillie tout le long de mon périple dans ce Manoir à l'histoire dérangeante. Pourtant, en fermant le roman, j'éprouvai un manque à l'idée que c'était déjà fini. J'ai été sincèrement émue par ma lecture, autant que j'ai été troublée, gênée, choquée... Mais, incontestablement, Le Manoir est LE roman à lire si vous voulez découvrir le juste dosage entre soumission, domination et romance.

Un premier roman pour Emma Cavalier, et, sincèrement, j'espère que d'autres suivront, qu'ils voguent ou non sur ce thème qu'elle a su amadouer avec tact et réalisme, car sa plume, en plus d'être subtile, franche et agréable, sait jongler avec les mots pour leur donner la force qu'il faut.
Bref, je ressors grandie de ma lecture. Grandie et changée...


par Christy
Le Manoir, Tome 2 : Légendes du manoir Le Manoir, Tome 2 : Légendes du manoir
Emma Cavalier   
Après avoir découvert "Le Manoir" je suis ravie de retrouver Pauline, Julien et Pierre. Après avoir accepté de devenir la soumise de Julien sans aucunes limites, Pauline vit une relation très particulière avec celui qu'elle aime. Nous les retrouvons un peu avant l'accouchement de Pauline. A cause de son état, ses relations avec Julien se sont quelque peu modifiées et c'est très difficile à vivre pour Pauline. Si elle a été ravie d'apprendre sa grossesse...la vivre est une tout autre chose. A l'arrivée du bébé, Pauline, se sent coupable de ne pas aimer cet enfant comme elle le devrait.

Les mois passent et peu à peu elle se perd...l'identité qu'elle avait trouvé auprès de Julien et du monde de la soumission s'effondre...elle est là, elle subit cette condition de mère qui ne la comble pas. Julien ne la ménage pas hélas...elle se sent délaissée...Julien lui ordonne alors de partir un mois à San Francisco avec Pierre en tant que soumise. Un mois pendant lequel Pierre sera son Maître...Julien lui transfert ces pleins pouvoirs sur Pauline dans les même conditions...c'est à dire sans aucunes limites !

Pauline comprendra-t-elle le choix de Julien ? Tirera-t-elle quelque chose de bénéfique de cette expérience troublante ? Redeviendra-t-elle celle qu'elle était au début de sa relation avec Julien ?

Et bien, j'avais déjà été captivée par le premier opus, en découvrant les sombres secrets de ce Manoir. Je peux vous dire que cette suite à su me combler au delà de mes espérances. J'appréhendais beaucoup cette suite, je suis quelqu'un qui aime l'exclusivité et le fait que Pauline soit partagée pour le plaisir de son maître me faisait encore plus peur que dans le premier tome. Mais l'auteure a un vrai talent, celui de nous dépeindre ce milieu d'une façon saisissante pour que l'on comprenne bien les enjeux et les aboutissants.

Dans le premier tome, Pauline et Pierre avait déjà quelques affinités, leur relation va se développer pendant le mois qu'ils vont passer ensemble. Pierre est un Maître impressionnant, respectable et aimant. Leur séjour ne va pas être de tout repos, Pauline a beau être soumise, elle n'en garde pas moins son caractère de cochon. Soumise mais aussi insolente, provoquant le courroux de son maître dès que l'occasion se présente.

Son attitude est parfois contradictoire quand son subconscient refait surface...mais grâce à Pierre, elle va petit à petit comprendre que sa condition de soumise est la chose qu'elle désire le plus. Le roman est divisé en deux partie, Emma cavalier intercale le présent et le passé sous forme de confession, et Pauline se délecte d'apprendre toutes les histoires du Manoir, mais aussi l'histoire de son Maître Julien. Une importance capitale pour elle que de connaître les moindres détails de son parcours. Il y a de nombreux personnages, tous plus intéressants les uns que les autres.

Malgré le nombre important de protagonistes dans les histoires du passé, on est jamais perdu car l'auteure nous distille tour à tour les informations nécessaire pour se situer dans le temps. J'ai trouvé ce roman vraiment captivant, j'ai suivi avec passion les méandres de cet univers. Je suis totalement étrangère à ce milieu SM et c'est avec ce genre de roman que je prend le plus de plaisir à découvrir ce type de relation.L'auteure nous démontre que les règles du SM diffèrent d'une personne à l'autre, que chacun ne recherche pas forcément la même chose dans ce type de relation. Le Manoir regorge d'histoires passionnantes, déchirantes, troublantes. On y découvre le meilleur comme le pire. Il y a de nombreuses scènes dérangeantes qui vous pousseront très loin, peut-être parfois hors de vos limites.

Préparez-vous ce roman est un titre fort, des scènes crues, parfois violentes vous attendent.

Emma Cavalier nous dépeint aussi les travers psychologiques de ces relations, mettez de côté vos convictions ou préjugés sur le sujet, laissez vous guider par ses mots pour découvrir une formidable histoire pleines de sentiments. Il est assez difficile de saisir réellement ce que ces relations engendrent comme sentiments et pourtant on ne peut absolument pas remettre en cause la naissance d'une passion inexpliquée. La plume de l'auteure ne vous lâchera pas, elle vous envoûtera, vous choquera mais surtout elle ne vous laissera pas indifférentes. Quoi que vous pensiez du roman, cette histoire est puissante, elle vous fera réfléchir comme jamais.

Je vous conseille sans aucunes hésitations ce roman, si vous êtes curieuses de découvrir cet univers autour d'une histoire poignante qui traverse les siècles alors "Légendes du Manoir" est fait pour vous.

Vis à vis de la fin, je ne peux qu'espérer qu'il y aura une suite. Je suis tomber sous le charme de ce Manoir et de la plume d'Emma Cavalier.

Ce roman est sans nul doute dans les meilleurs romans BDSM, ce qui fait son charme c'est aussi tout le folklore autour du Manoir. Un établissement aussi célèbre que les choses qui s'y passent sont insolites.
Chroniques d'une Initiée, Tome 0.5 : La Clef des Secrets Chroniques d'une Initiée, Tome 0.5 : La Clef des Secrets
Tiffany Reisz   
Je trouve cette petite mise en bouche assez risible et en même temps, elle nous tient facilement en haleine. Je me demandais pourquoi l'auteur s'excusait après des frères Grimm, mais en quittant la lisseuse, j'ai fini par comprendre et c'est cela que je trouve risible, un vrai petit chaperon rouge pour adulte. C'est assez osé et en même temps frais niveau découverte. Après cela reste une nouvelle et c'est bien trop court, surtout que j'ai lu le peu de pages bien trop rapidement et beaucoup plus avidement que je l'avais prévu. J'avoue que j'avais une sorte de réticence à lire un livre où cette fois, c'est une femme la dominatrice. Ce qui est assez rare dans mes lectures érotiques, après on le trouve peut-être ailleurs, mais pour moi, c'est une première. Je pense que ce petit tome met idéalement bien en bouche pour la suite. Cela nous permet de découvrir notre personnage principal Nora, mais aussi son patron et son concurrent, et que dire de ce concurrent humm, je voudrais bien être le chaperon rouge à la place de... Enfin bref revenons un peu au livre lol. Je pense que pour ma part, le livre a eu l'effet escompté, me donne une réelle envie de me plonger dans la suite. En ce qui concerne l'histoire de ce petit tome est assez simple. Et en même temps ce n'est pas plus mal cela nous permet d'apprécier la plume de l'auteur sur les scènes érotiques.

En conclusion, bien trop court, mais finalement cela donne une mise en bouche très agréable à découvrir. Et je pense que je vais sincèrement aimer la suite, en espérant retrouver la magie de ce petit tome.

par Lily01
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3