Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de buckaroo : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Azazel Azazel
Isaac Asimov   
Azazel est un petit démon de poche attaché à un certain George, pique-assiette de son état. Il raconte à Isaac Asimov les déboires que lui procurent son minuscule démon.

Un livre plaisant par l'humour qu'il dégage en raison des situations simples qui tournent systématiquement à la catastrophe. Un livre qui tient plus du recueil de nouvelles ayant pour ciment George.

par Lydie66
Chrono-minets Chrono-minets
Isaac Asimov   
Comme toujours de la part d'Asimov, des nouvelles fort sympathiques offrant toujours un agréable moment de lecture très facile à aborder. Parfait pour se détendre et "pauser le cerveau".

Petit plus pour l'édition de Gallimard (2002) une de mes illustration préférée du genre réalisée par Benjamin CARRÉ.

par Deniador
Jupiter, la géante tachetée Jupiter, la géante tachetée
Isaac Asimov   
Isaac Asimov nous présente les étonnantes propriétés physiques et les énigmes tenaces de la géante d'entre les géantes du système solaire, avec ses nombreux satellites, sa tache rouge et son anneau ténu

par Lilinie
L'aube de Fondation L'aube de Fondation
Isaac Asimov   
Le Cycle de Fondation, tome 7 : L'aube de Fondation de Isaac Asimov
C'est avec une petite pointe au coeur que j'ai refermé ce livre, parce que c'est la dernière histoire d'Asimov, parce que c'est le dernier tome du cycle de Fondation et aussi parce que les aventures du protagoniste Hari Seldon transmettent une sensation de solitude.

Je m'explique, Seldon vieillit et voit petit à petit tous ses proches disparaître inlassablement les un après les autres pour se retrouver seul. Mais ce n'est pas tout, il doit également faire face à la disparition de l'Empire galactique et avec lui, tous les moyens, notamment financiers, qui permettaient à Seldon de développer la psycho-histoire, remède à la disparition du dit empire, qui arrive peut-être trop tard.

Vu que c'est le dernier roman écrit par Asimov avant sa mort, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il s'est projeté dans son héros Hari Seldon. Une sorte d'exorcisation de sa propre vieillesse en quelque sorte. Et peut-être avait-il peur de pas réussir à terminer son oeuvre comme Seldon a peur ne pas pouvoir achever la psycho-histoire ?

Je n'ai pas grand chose à dire sur le style d'écriture. C'est du Asimov tout craché, les connaisseurs ne seront pas dépaysés et retrouveront peut-être le rythme des premiers tomes du cycle Fondation.

Au final, ce n'est sûrement pas le meilleur roman d'Asimov, mais l'émotion que j'ai ressentie en fermant le livre n'en souffre pas le moins du monde.

Petite recommandation pour terminer : A lire après le cycle initial de Fondation, sous peine de ne pas saisir l'importance de ce roman.

par Thorum
L'Homme bicentenaire L'Homme bicentenaire
Isaac Asimov   
Un livre de recueils principalement sur le cycle des robots de Asimov, pas mal du tout, je n'ai pas tout aimé (une dizaine de nouvelle en tout j'en ai bien aimé au moins 6 et adoré surtout 2)
La partie Intuition féminine et la partie l'homme bicentenaire sont juste géniales,
on à vraiment l'impression que cela se passe à notre temps, ce livre fait réfléchir, sur l'avenir de l'humanité, sur l'avenir de la technologie, sur les conséquences à notre avancé, mais aussi sur la ségrégation (ici c'est un robot mais c'est tout comme du racisme), cet homme bicentenaire veut être reconnu comme un être humain car il fait tout comme eux mais les humains ne l'accepte pas (sans que ces humains n'ai de raisons valables de le détester).
La seule chose que je peut reproché c'est que ce n'est pas très facile à lire (tournures des phrases un peu torturées parfois, j'ai du relire plusieurs fois des lignes pour bien comprendre).

par Maks
La comète de Halley La comète de Halley
Isaac Asimov   
La comète de Halley est de retour. Le 27 novembre 1985, elle passera à 90 millions de kilomètres de la Terre et, le 11 avril 1986, à 60 millions de kilomètres. Dès décembre 1985, la fameuse comète sera visible dans le ciel du Québec. Grâce à quelques petits trucs d'observation, révélés dans « Le Guide de la Comète de Halley », son passage sera l'occasion d'un spectacle exceptionnel.
Les observateurs professionnels et amateurs se préparent à ce grand « événement cosmique ». Isaac Asimov s'est interrogé sur la véritable nature des comètes et sur leur rôle dans l'univers.
Grandes ou petites, « gratte-soleil », brillantes ou rapides, les comètes ont toujours suscité crainte et frayeur. Dans le passé, on n'a pas manqué de mettre leur apparition en rapport avec des catastrophes. Si certaines légendes doivent être détruites, on ne peut exclure la possibilité d'une collision. L'énorme cratère creusé en Sibérie, en 1908, par l'explosion d'une simple partie de comète, prouve assez l'étendue possible d'une catastrophe de cette ampleur. Si elle s'était produite au coeur d'une ville et non dans un espace désertique, on aurait dénombré des centaines de milliers de victimes.
Il est aussi probable que la « Grande Extinction » des dinosaures et de 75 % des espèces vivantes, qui s'est produite il y a 65 millions d'années, est due à une chute de comètes sur la Terre.
Mais la comète de Halley, dont la fascinante beauté n'est pas exempte de danger, est aussi un prodigieux témoin de l'origine du système solaire. Aussi accueillerons-nous cet hôte de marque avec toute la curiosité nécessaire, puisqu'il faudra ensuite attendre jusqu'à l'an 2061 pour revivre un tel spectacle.

par Nicolas
Le Cycle de Fondation, Intégrale 1 : Fondation Le Cycle de Fondation, Intégrale 1 : Fondation
Isaac Asimov   
"Fondation" comme "Dune" de Frank Herbert ou encore "La trilogie d'Helliconia" de Brian Aldiss est ce que l'on appelle un livre univers.
En mai 1942, Isaac Asimov écrit la première nouvelle de ce qui va devenir à mon avis le plus grand cycle SF de l'histoire.
La saga va s'arrêter en 1950 et sera publiée entre 1951 et 1953.
Elle n'aura que très peu d'écho.
Les droits seront rachetés en 1961 et les trois livres qui forment le cycle: "Fondation", "Fondation et empire" et "Seconde fondation" vont enfin être reconnus.
Puis en 1966, le chef-d'œuvre de Asimov va se voir décerner le prix Hugo de la Meilleure Série de Sciences Fiction de tous les temps.
En 1982, soit 40 ans après la rédaction de la première nouvelle, Isaac Asimov, sous la pression des lecteurs écrira deux suites que sont, "Fondation foudroyée", (1982), et "Terre et Fondation", (1986).
Cette chronique ne concerne que les trois premiers tomes.
L'histoire en bref: Au début du treizième millénaire dans un empire presque infini, un mathématicien du nom de Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle qui permet de prévoir l'avenir.
Le savant prévoit la fin de l'empire qui regroupe des millions de mondes et des milliards de gens, dans les cinq siècles à venir.
Il présume qu'ensuite il y aura 30 000 ans de chaos.
Il crée donc "Fondation" qui regroupe les meilleurs scientifiques pour raccourcir cette période de ténèbres jusqu'à la création d'un second empire.
Le but est également de conserver les connaissances humaines dans une encyclopédie.
Ce premier volume édité par "Lune d'encre" qui regroupe les trois premiers tomes est extraordinaire et envoute littéralement le lecteur.
J'avais lu "Fondation" il y a bien longtemps mais jamais les deux autres volumes.
Aujourd'hui, c'est chose faite et j'avoue que je suis sous le charme.
Tout bonnement FANTASTIQUE !!!
Sa mention de meilleure Série de Sciences Fiction de tous les temps n'est vraiment pas usurpée et j'y adhère complètement.
Il me reste à lire "Fondation foudroyée" et "Terre et Fondation".
J'ai lu sur le net que le scénariste Jonathan Nolan allait adapter le cycle, nous verrons bien !!!
Bravo à Manchu pour sa magnifique couverture.
Adanson Marco.

par Adanson
Le Cycle de Fondation, Intégrale 2 : Fondation Foudroyée Le Cycle de Fondation, Intégrale 2 : Fondation Foudroyée
Isaac Asimov   
J'ai été un peu déçue de cette suite.
Fondation Foudroyée est un bon tome. Les personnages, Trevize et Gendibal en particulier, sont attachants et intéressants et on peut tous voir qu'ils évoluent au fil du récit. Le système de narration (un chapitre Trevize, un chapitre Gendibal) est bon et contribue à garder notre intérêt. Le style d'Isaac Asimov es toujours bon et l'histoire est intéressante. Et surtout, elle est justifiée.
Terre et Fondation, en revanche, ne m'a pas séduite. J'ai profondément détesté les personnages de Joie et Fallom et leur présence a terni celle de Trevize et Pelorat qui eux, me sont sympathiques. L'intrigue est beaucoup moins intéressante car répétitive, mais l'idée de départ est bonne. Le passage sur Melpomenia est un des rares qui m'a plus, m'a fait éprouver quelque chose. Le reste, on voit les choses venir quelques pages à l'avance. Même l'écriture d'Asimov est moins bonne.
La fin est très décevante pour moi et a rompu toute mon identification à Trevize. Et le livre est trop long.

En bref, je mets quand même ce livre dans ma liste d'or car il fait partie du Cycle de Fondation et j'aime cet univers et aussi parce que la première moitié est bonne.

par Natiguane
Le Cycle de Fondation, Tome 1 : Fondation Le Cycle de Fondation, Tome 1 : Fondation
Isaac Asimov   
Je trouve incroyable la façon dont Asimov a pensé le premier tome de ce cycle dans les moindres détails. Tout est réglé, calculé de telle façon qu'on se retrouve toujours surpris par les choix et plans des personnages et par la progression de l'histoire.

par x-Key
Le Cycle de Fondation, tome 2 : Fondation et Empire Le Cycle de Fondation, tome 2 : Fondation et Empire
Isaac Asimov   
il y à longtemps que j'ai lu empire et fondation dans sa version complète mais j'en garde un tendre souvenir. ces romans que je défini comme d’anticipation plutôt que de science fiction pure m'a permis de vraiment m’intéresser à ce genre d'ouvrages

par ezery