Livres
535 541
Membres
561 751

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2020-09-18T18:56:41+02:00

Ces livres qui, selon son père, abritaient le diable, le sauvaient lui. La littérature avait la faculté d'ensemencer son imagination et d'épandre sa richesse entre les murailles de la vallée, de transformer les pierres des carrières en diamants bruts, d'inventer un langage nouveau que lui seul était en mesure d'interpréter.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fanny-135 2021-01-21T20:55:04+01:00

– [...] Tu sais, les hommes disent souvent trop tard les choses qu'ils ont sur le cœur ou ils ne les disent jamais, et des fois même, ils ne comprennent pas que c'est sur le cœur que sont les choses. [...]

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fanny-135 2021-01-21T20:51:12+01:00

– [...] Mentir aux autres, c'est facile ; à soi, c'est impossible. [...]

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fanny-135 2021-01-21T20:49:48+01:00

– Tu n'as pas peur de les perdre ? dit Mabel.

– Peut-être bien que je compte justement les perdre d'un coup... Tiens ! dit-il en tendant le rouleau à Mabel.

– Je ne peux pas accepter, c'est trop.

– C'est jamais trop quand c'est le cœur qui donne, et puis, tu en auras plus besoin que moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fanny-135 2021-01-21T20:46:37+01:00

Il contourna la fontaine. Mabel lui emboîta le pas. Une fois devant le trop-plein, Élie saisit le poignet de sa petite-fille et appliqua la paume de sa main sur le tuyau, comme s'il s'agissait d'une ventouse, et la maintint en place, jusqu'à ce que le niveau monte et que l'eau passe par-dessus le rebord.

– Tu comprends, maintenant ?

– J'en sais rien.

– La vie, il faut la laisser déborder tant qu'il y en a.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Tomette 2021-01-15T09:59:15+01:00

Je ne peux pas accepter, c'est trop.

C'est jamais trop quand c'est le cœur qui donne, et puis, tu en auras plus besoin que moi. " Page 109

Afficher en entier
Extrait ajouté par francesca21 2020-09-26T17:53:41+02:00

Continuer, transmettre la soumission et la peur, démembrer le rêves entrevus dans l'enfance, représentait le seul projet des adultes. surtout ne jamais croire aux rêves, ne pas même les respecter, avec le sentiment chevillé que, sinon, ce serait leur plus grande défaite. accepter les défaites sans mener les guerres. En refusant le combat, rien de grave ne pouvait arriver.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2020-09-18T18:59:21+02:00

La plupart des gens ne savent pas dire le monde, pourquoi ils en font partie, les incompréhensions qui les attristent, alors ils tentent de ramener le monde à eux, de le façonner à leur main, et ils ne savent même pas que c'est le monde qu'ils tiennent, que ça en fait toute la beauté.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2020-09-18T18:58:53+02:00

Les hommes disent souvent trop tard les choses qu’ils ont sur le cœur ou ils ne les disent jamais, et des fois même, ils ne comprennent pas que c’est sur le cœur que sont les choses.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2020-09-18T18:58:19+02:00

La vie, il faut la laisser déborder tant qu’il y en a.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode