Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de C220905 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Sœurs sorcières, Livre 1 Sœurs sorcières, Livre 1
Jessica Spotswood   
Une livre à lire pour trois raisons : l'époque, le thème et les personnages !
L'auteur nous emmène certes dans une Angleterre imaginaire mais pleine des conventions d'atants, avec les longues robes et paroles appliquées. Une ambiance qui dépayse.
Le thème des prophéties et des sorcières est commun, pourtant la vigueur des personnages et le contexte histoire (Fille de Perséphone, les Frères) lui donne un nouveau souffle.
De plus, Cate est un personnage attachant, de part sa dévotion et son amour pour ses sœurs et sa volonté d'être une femme libre. On s'imagine aisément dans cette société où la femme n'est rien, et la révolte de Cate est à la fois subtile et radicale.
Un livre que j'ai adoré !
Les Maux bleus Les Maux bleus
Christine Féret-Fleury   
Ce livre m’a intrigué dès sa sortie. Non seulement pour sa couverture (je ne suis pas superficielle, chut) mais aussi pour le jeu de mot présent dans ce titre, qui est extrêmement fort, je m’en rends compte après avoir refermé ce bouquin. Puis bien évidemment, la quatrième de couverture m’a intrigué. Je pense qu’on peut dire que les mentalités changent, et que les ME osent plus de choses, comme par exemple publier des livres abordant des sujets LGBTQIA+... Ou pas. Ou du moins, en parti. En général, c’est des personnages masculins gays. Que ce soit dans les YA, en fantasy, dans les contemporains… Alors oui c’est bien, je ne dis pas le contraire, mais les femmes sont souvent oubliés, les jeunes filles surtout. J’ai beaucoup de mal à trouver des livres en Français, YA et abordant l’homosexualité féminine. On fait vite le tour, malheureusement, et parfois… c’est bourré de clichés. Alors j’ai éprouvé une immense joie en voyant cette quatrième de couverture. Et connaissant un peu l’auteure, je n’ai pas eu peur de tomber sur un livre bourré de clichés. J’ai eu raison.


Dans ce livre, nous rencontrons Armelle, une jeune fille qui se découvre attirée par les autres filles. C’est un peu surprenant, au départ, elle s’en rends compte abruptement, pas dans les meilleures conditions. Elle se penche sur la question, mais reste très discrète. Ses pensées, c’est entre elle et son carnet, Blue. Elle y écrit ses tracas, toutes les pensées qui peuvent lui passer par la tête. Elle écrit ses joies, ses peines surtout. Sa découverte de soi. C’est à travers ce carnet qu’on peut vraiment ressentir toutes ses émotions, et à quel point elle change peu à peu de discours. Mais revenons à Armelle. Après s’être rendue compte que les filles lui plaisaient, elle reste à l’écart mais se permets de regarder un peu… autour d’elle. C’est à ce moment qu’elle a son premier réel coup de coeur, pour une fille de sa classe. Et tout part d’ici. Comme vous pouvez vous en douter, Armelle n’est pas très discrète, et certains élèves remarquent ses regards envers Inès, son coup de coeur. Malheureusement. Et elle se retrouve face à l’homophobie de tous, au lycée. Et puis, comme si cela ne suffisait pas, ses parents finissent par l’apprendre, d’une manière pas très douce. Et ces derniers sont homophobes, sa mère en particulier. Armelle se retrouve avec des coups, une valise, et plus de toit au dessus de sa tête. Sa nouvelle vie commence à ce moment là, et je vous laisse découvrir la suite.


Inès, qui est aussi très importante dans l’histoire, presque un second personnage principal, puisqu’elle est le premier coup de coeur d’Armelle, qu’elle sait que c’est le cas, qu’elle sent son regard posé sur elle pendant les cours. C’est d’ailleurs elle qui fait le premier pas envers Armelle, pour mieux la rejeter ensuite. C’était dur à lire, mais on nous explique certaines choses ensuite, et ce rejet peut être compréhensible même s’il reste horrible pour Armelle. On la suit elle aussi, on apprends ce qu’elle a vécu, ce qu’elle vit, les tracas et les pensées qu’elle a, elle aussi. Au final, Inès et Armelle sont très similaires, mais pas trop non plus.


Ces deux personnages sont extrêmement bien travaillés. Bien loin des clichés. Elles sont fortes toutes les deux, traversent, ou ont traversés des périodes juste terribles, mais elles se tiennent encore debout, très fières. C’est des modèles, et c’est des personnages principaux féminins comme elles dont on a besoin.


Ensuite, il y a plusieurs autres personnages. Les parents d’Armelle, bien évidemment, qu’on peut rapidement détester, surtout sa mère, qui est homophobe, fervente supportrice de la manif pour tous (rien que d’écrire ces mots m’énerve.) vous savez, ces gens qui pensent qu’une vraie famille c’est un papa, une maman, une petite fille, et un petit garçon. Enfin bref, elle a une mère homophobe et sans cerveau, on ne va pas s’attarder là dessus, je vais m’énerver sinon. Et son père… Il l’est aussi, je pense. Mais parce que sa femme l’est, et qu’il la suit dans tout ce qu’elle fait. Un vrai petit toutou. Armelle est donc mal entourée.
Il y a aussi les “populaires”, mauvaises langues du lycée, Anaïs et sa clique. C’est les seuls personnages clichés du bouquin, je crois, mais on ne les croise pas si souvent que ça, alors ça passe.
On suit aussi une famille homoparentale. Et non, pas deux papas, mais deux mamans ! Oui, j’ai eu du mal à y croire… Un vrai bonheur. Merci à l’auteure pour cela.
Reba. Je ne peux en dire plus sur ce personnage, mais… wow.


C’est une histoire bouleversante, mais à la fois douce. C’est un bouquin qui m’a redonné de l’espoir. Et de la force. Armelle enchaîne les échecs et les déceptions, mais elle se relève. Elle commence en étant très mal entouré, mais finit par avoir un entourage incroyablement compréhensif, à l’écoute. Elle change, elle grandit, elle gagne en maturité. Elle se retrouve du jour au lendemain à la rue mais ne baisse pas les bras. L’évolution de ce personnage est vraiment beau, et même si ce bouquin m’a beaucoup fait pleurer, je l’ai refermé avec un sourire aux lèvres. Parce que face à la haine, il y a l’espoir. Et le positif gagnera toujours face au négatif.


Le fait que ce livre aborde autant de sujets en très peu de pages en fait une pépite. Homosexualité, homoparentalité, rejet de la société et de la famille, homophobie, le milieu scolaire qui n’est pas toujours très conciliant, la question de l’émancipation aussi… En 191 pages, l’auteure amène beaucoup de sujets qui peuvent être tabous, encore maintenant. Et ça fait du bien.


En bref, c’est un livre qui m’a fait passer par toutes les émotions, que j’ai dû parfois poser quelques minutes le temps de reprendre mon souffle et ne plus ressentir cette douleur au niveau du coeur, mais qui m’a fait aussi sourire et pleurer de joie, qui m’a presque donné confiance en moi. Un livre qui donne de l’espoir, aussi. Des personnages très forts, pas clichés, et même s’il y a pas mal de personnages, ils sont tous travaillés, et on ne les mélange pas entre eux. Une histoire d’acceptation, d’amitié, d’amour, aussi, mais pas forcément l’amour… amoureux.
Ces liens qui nous séparent Ces liens qui nous séparent
Ann Brashares   
http://revesurpapier.blog4ever.com/ces-liens-qui-nous-separent-de-ann-brashares-1

Ray et Sasha se partagent tout. Ils ont les mêmes grandes sœurs. La même maison de vacances à Long Island. Dans cette maison, ils ont dormi dans le même lit. Enfants, ils ont joué avec les mêmes jouets. Cette année là, ils se partagent même un petit job d'été. Pourtant, ils ne sont pas frère et sœur, comme on pourrait se l'imaginer. En fait, ils ne se connaissent pas vraiment. Ils ne se sont même jamais vus...



La situation de Ray et Sasha m'a aussitôt interpellée et il ne m'en fallait pas beaucoup plus pour commencer cette lecture. Alors que je m'attendais à une petite romance pour ados, j'ai vite réalisé qu'il s'agissait plutôt d'une histoire de famille. Nous ne suivons donc pas seulement l'histoire de Ray et Sasha, mais aussi celle des autres membres de cette famille, ou plutôt de deux familles. J'ai d'abord été un peu déçue puisque ce n'est pas exactement ce que j'imaginais en lisant le synopsis. J'imaginais autre chose. Complètement. Mais finalement, convaincue par les différentes émotions ressenties, j'ai passé un bon moment de lecture.



Pour vous présenter un peu le contexte, nous faisons la connaissance d'une famille qui a éclaté. La mère de Ray et le père de Sasha se sont mariés (bien avant leurs naissances). Ils ont eu trois filles : Emma, Quinn et Mattie. Plus tard, ils ont divorcé puis refait leur vie chacun de leur coté et cette fois-ci, ce sont Ray et Sasha qui sont nés. Ray et Sasha n'ont donc aucun lien de parenté mais leurs parents ont toujours en commun trois filles et la maison de vacances en bord de mer, qu'ils se partagent sans jamais se voir. Jamais. Parce que désormais, les parents de Ray et Sasha se détestent plus que tout... Pourquoi? Mystère...



Première surprise, il n'y a pas réellement de personnages principaux dans ce roman et nous suivons tous les membres de la famille à la fois. Deuxième surprise, la narration singulière qui colle parfaitement au contexte (lui aussi si particulier dès les premières pages). D'un paragraphe à l'autre, on découvre le ressenti de chacun face à cette situation familiale compliquée et les liens qui les unissent. La lecture en ressort un peu hachée mais reste agréable. Dans la première partie, le récit est fait de vieux souvenirs d'enfance et de petites histoires de famille et l'ambiance du roman y est profondément nostalgique. Puis, on est confronté à la réalité. La haine et la rivalité entre les parents ont des répercussions sur les enfants et la plupart d'entre eux en souffre secrètement. Alors qu'Emma tente de faire accepter sa relation amoureuse des deux cotés, la belle Mattie fouille dans le passé de sa famille, et les deux ados Ray et Sasha se sentent un peu comme des étrangers ...


Verdict : Un peu de mystère, un peu d'amour et plus que tout du drame familial. Je l'avoue, je m'attendais à une histoire plus légère, avec plus de peps, comme l'a été la série Quatre filles et un jean. Mais cette fois-ci, Ann Brashares vient nous offrir une lecture d'été d'un tout autre genre, en nous racontant une histoire de famille. Le récit est plein de nostalgie, plein d'émotions. Je me suis laissée emporter, jusqu'à comprendre le pourquoi des rivalités au sein de cette famille, dont les membres viennent nous toucher séparément. Mention spéciale pour Ray et Sasha, deux personnages très très attachants qui apportent un peu de douceur et qui sont liés d'une bien jolie façon. Mais aussi pour les trois sœurs qui tentent tant bien que mal d'unir leur famille malgré les conflits.

Les Sorcières du clan du Nord, Tome 2 : La reine captive Les Sorcières du clan du Nord, Tome 2 : La reine captive
Irena Brignull   
Un début qui laisse encore un peu penser à une histoire enfantine... Mais une suite qui plonge dans un contexte tout à fait original qui se démarque des histoires de ce genre.
On retrouve Poppy, Clarée et Léo mais aussi d'autres personnages qui ont tous leur importance.
Toute l'histoire est belle, douce et émouvante. Si elle devait être une couleur elle serait pastel. Tous les chapitres mènent à une fin qu'on pense deviner mais qui en surprendrait plus d'un, j'en suis convaincue.
La conclusion est triste mais originale, je reconnais bien là le genre d'émotions et de choix présents dans le film le Petit Prince auquel à participer l'auteure. Là où certains auteurs auraient choisi la vengeance, la passion, la violence, Irena Brignull a choisi le pardon. Et c'est ce qui fait l'originalité et la beauté de ces deux tomes et rend cette histoire pas uniquement pour les enfants.

par doubleH
The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy
Amy Engel   
Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2015/11/the-book-of-ivy-tome-2-revolution-of.html
Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com

Je ne sais pas vous mais moi je suis complètement accro de ce livre ! Le premier tome avait été un gros coup de cœur pour moi et celui-ci l'est également. Certes, il y a eu quelques points négatifs mais ceux-ci n'étaient pas assez nombreux et importants pour que je juge le livre bien alors qu'il était génial.

Je savais d'avance que l'univers du livre serait complètement différent – la fin du premier tome nous mettait la puce à l'oreille – mais je ne pensais pas autant apprécier ce nouvel environnement ! Il y avait beaucoup plus d'action par rapport au premier tome ce qui nous stimulait davantage pour le lire. C'était un des plus gros points positifs du roman !

L'intrigue était également très présente : je ne savais jamais à quoi m'attendre et s'en était déroutant ! J'avais toujours peur qu'il se produise quelque chose d'horrible qui changerait alors toute l'histoire et qui nous laisserait sur notre faim. Bien heureusement ce moment n'est jamais arrivé et j'en suis bien contente !

Amy Engel a toujours une belle et délicate plume. Lorsqu'elle décrit des paysages, nous avons l'impression d'y être tellement les détails sont précis. J'ai énormément voyagé durant ma lecture !
Les moments émouvants étaient eux aussi très bien écrits. J'avoue avoir eu la larme à l'oeil plus d'une fois, ce qui ne m'était par arrivée pour le premier tome. Le fait qu'il y ait de l'émotion m'a vraiment plu... le livre paraissait encore plus vivant qu'il ne l'était déjà !

La couverture du roman est vraiment très jolie : on y retrouve quelques éléments du premier tome notamment le poignard que tient Ivy ainsi que sa robe de mariée désormais en mauvais état. J'ai trouvé qu'ils étaient vraiment – et je pèse mes mots – primordiaux. Simplement avec la posture d'Ivy nous pouvons comprendre qu'il y a un énorme changement vis-à-vis du premier tome.

Ivy m'a bien plu mis à part pendant quelques chapitres où je la trouvais assez agaçante ! Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.
Elle est beaucoup plus courageuse qu'avant et son caractère bien trempé est toujours présent. C'est ce que j'avais bien aimé chez elle, son caractère. Je suis bien heureuse qu'il n'ait pas changé !
Au risque de vous spoiler sur l'histoire, je ne vais pas vous parler des autres personnages mais sachez que, comme dans tout bon livre, il y a des gentils et des méchants (vraiment méchants ! XD) mais je suppose que quand vous lirez le livre, car vous le lirez, vous saurez de qui je veux parler.

Je dois vous avouer que cela m'attriste beaucoup que la saga soit terminée... J'ai vécu tellement d'aventures avec Ivy et Bishop, devoir les quitter est vraiment dur. Mais je sais que l'histoire restera à jamais gravée dans ma mémoire. Et puis si j'en ai envie, qu'est-ce qui m'empêche de relire les bouquins ?

S'il y a quelque chose que j'aimerais par dessus-tout, c'est qu'un hors-série sur Bishop voit le jour. Savoir ses pensées et ses émotions me plairaient énormément ! Qui sait... un jour peut-être... ^^

Conclusion : un superbe volume qui conclut très bien la saga. Je n'en attendais pas moins d'Amy Engel ! Je vous le conseille vivement !

Altérée Altérée
G. R. Untel   
Altérée est un premier roman assez dense au niveau de la psychologie des personnages. Ce qui m'a frappée quand je l'ai lu, c'est que je ne m'attendais pas à une histoire aussi sombre et tragique. J'ai l'habitude de lire des choses plus joyeuses ! Mais cela m'a permis de sortir de ma zone de confort et de voyager avec les différents personnages. Car même si Olivia est celle que l'on suit le plus, les autres ne sont pas en reste. Et j'ai justement aimé que leur psychologie à tous soit bien travaillée. Je vous encourage vivement à donner une chance à ce roman, que ça soit votre genre habituel ou non :) C'est un livre qui m'a secouée et captivée.

[spoiler]J'en parle plus longuement sur mon blog : https://raphaellakay.wordpress.com/2017/10/02/alteree-g-r-untel/[/spoiler]
Un jour j'irai chercher mon prince en skate Un jour j'irai chercher mon prince en skate
Jo Witek   

Mon avis :



Je remercie les Éditions Actes Sud Junior pour ce partenariat.



Mon petit résumé :

Son prénom : Frédérique

Son âge : 15 ans

Sa passion : le skate

Son style vestimentaire : plutôt masculin

Son souhait le plus cher : recevoir son premier baiser.



Frédérique est une ado bien dans sa peau, elle ne rêve que d'une chose, qu'un garçon l'embrasse, mais Fred est plus le genre de copine à qui l'on met une tape dans le dos plutôt qu'un baiser sur les lèvres.

Les copines de Fred vont prendre le souhait de la jeune fille très au sérieux et vont tout mettre en œuvre pour que les choses évoluent pour Fred. La première solution est de la changer, la rendre plus féminine, pour ces filles la séduction passe par le style vestimentaire et le comportement.

Frédérique va faire une multitude d'efforts pour ressembler à ses camarades et séduire les garçons, mais elle ne se sentira pas à son aise.

Elle va par la suite, trouver une solution de secours et déclarer qu'elle souhaite rester "célibre" pour elle, c'est sa façon de dire à ses copines qu'elle assume et maîtrise la situation.

Heureusement, les vacances sont proches, cela va lui permettre de prendre un bon bol d'air, loin de ce quotidien oppressant.

C'est donc chez ses grands-parents qu'elle part, à Deauville et c'est une fois en Normandie, qu'elle va faire la connaissance de Diane, sa tante et marraine, elle va énormément se rapprocher de cette femme qui lui est inconnue et pourtant en qui elle trouve une oreille attentive et des conseille qui se révèle être prodigieux .

Mais les vacances ne vont pas se passer comme prévu, drame et secret de famille vont être révélés au grand jour... Frédérique va vivre des moments mouvementés, douloureux et heureux à la fois...



Les personnages :

Si j'ai beaucoup aimé Frédérique, j'ai un vrai faible pour Diane, la tante déjantée.

Ces deux femmes sont vraiment touchantes et on ne peut que s'attacher à elles et à leur histoire.

Suite sur mon blog: http://leslecturesdelily.overblog.com/2013/10/-124-un-jour-j-irai-chercher-mon-prince-en-skate-%C3%A9crit-par-jo-witek.html
Peine maximale Peine maximale
Anne Vantal   
Excellent
Excellent livre qui mêle instruction et plaisir. Les pages tournent vite et nous nous retrouvons plongé au cours du procès comme si nous y étions, comme nous étions à notre tour juré. Quelle peine choisirions-nous à leur place ? Belle écriture, conseillé à tous

par Freelfe
Sœurs sorcières, Livre 2 Sœurs sorcières, Livre 2
Jessica Spotswood   
J'ai adoré ce livres. Sœurs sorcières est un de mes livres préférés. Quand j'ai eu la date du 2 confirmée, je suis allée le jour de sa sortie le chercher à la FNAC.
J'avais un peu peur d'être déçue du deux (comme je pense à chaque fois qu'on entame le tome 2 d'une de ses séries préférées ;) )

Le livre commence avec Cate chez les sœurs. S'enchainent de nombreuses péripéties, les Frères qui essaient de réduire encore plus la place de la femme dans la société. [spoiler]Deux nouvelles réformes entrent en vigueur, les femmes n'ont plus le droit de travailler et de lire.[/spoiler]

On retrouve avec joie (ou pas) beaucoup des personnages principaux : Cate, Tess, Maura, Finn, Elena, Rory, Brenna, Sachi...
On découvre de nouveaux personnages certains très attachants et d'autres détestables

Plus on avance dans la lecture plus on en découvre sur la prophétie. [spoiler]Tess est la sorcière la plus puissante de touts les temps! Je suis assez contente, j'adore Tess, j'avais peur que ce soit Maura.
On comprends aussi que chacune des sœurs aura sa place dans le conflit: destruction (Maura!) , paix (Tess) et entre deux (Cate)[/spoiler]

On a beaucoup de surprises (agréables ou non) et de renversements

Et cette fin... Elle me trouble un peu (à vrai dire comme pour le 1, mais bon j'aime bien quand les différents tomes sont séparés par une nouvelle des plus étranges.)
[spoiler]J'étais en rage après Maura. Elle a supprimé les souvenirs de Finn! Et sans aucun remords. Je sens que ça va être elle qui mourra, sans doutes des mains de Cate et son nouveau don.[/spoiler]

par Mary-P
L'Alchimiste L'Alchimiste
Paulo Coelho   
La quête de la legende personnelle, on en a tous une, mais combien l'ont réalisée ?
Amour, rêve ambition et ignorance du monde qui nous entoure, ce livre nous montre toutes les choses que l'on oublie en grandissant, nos envies, nos rêves...

par bamby114
  • aller en page :
  • 1
  • 2