Livres
475 845
Membres
454 069

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

C'est pour ce soir



Description ajoutée par mariposa0211 2011-11-13T15:55:30+01:00

Résumé

Que ressent un homme à qui l'on annonce : "C'est pour ce soir", et qui sait qu'on s'apprête à lui retirer le coeur pour en mettre un autre à la place ? Cette question, vous vous la posez chaque fois que vous apprenez qu'une nouvelle greffe cardiaque vient d'être tentée. Aujourd'hui, par la bouche d'Emmanuel Vitria, un opéré vous parle.

Rien, jusqu'en novembre 1968, ne prédestinait cet enfant de Marseille à devenir une vedette de l'actualité. 44 ans, placier en vins, bon père, bon époux, il menait tranquillement sa petite barque... Quand soudain ce fut le naufrage, le grand plongeon dans le coma. "Votre mari est condamné. Il n'en a plus que pour quelques jours à vivre", dirent les médecins à Mme Vitria.

Allait-on désespérer ? Non. Le malade appartient à la race des lutteurs. Il se porta donc volontaire pour l'opération de la dernière chance. Ceux qui le virent partir en souriant pour le bloc chirurgical ne se doutaient pas de l"angoisse qui le rongeait. Mais vous qui le lirez, ou plutôt qui l'écouterez - car son récit a gardé l'accent du Midi - , Vous découvrirez ce que cachaient ses crânes galéjades. Vous partagerez le calvaire et le triomphe de ce héros malgré lui, de ce type chic, qui crie à présent sa joie de vivre avec une gratitude si violente que lui, le joyeux "Bicou", nous avoue tout confus : "J'en pleurerai."

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par mariposa0211 2011-11-23T12:47:51+01:00
Or

C'est marrant, quand j'ai lu ce titre, je me suis dit que ça serait un polar sur un hold-up ! Et bien pas du tout ^^

Les sentiments post opératoires d'un futur transplanté : et bien moi, j'ai juste été opéré des dents de sagesse ^^ et je dois dire qu'à la place de cet homme, et avec les moyens de l'époque, je serai devenue hystérique face à ma propre angoisse et celle de mes proches. Il est hyper courageux cet homme.

Puis ce livre remet aussi en cause, de mon point de vue, l'anonymat du donneur et de sa famille. En effet, à l'époque, cet anonymat était inexistant et l'auteur a donc pu remercier la famille du donneur. Et personnellement, je trouve ça merveilleux ! Pour les médecins de nos jours, certes, un organe est un organe. Mais je pense qu'autant pour la personne qui reçoit que pour la personne ou famille qui accepte de donner, il y a plus qu'un don d'organe. Le donneur devrait, de nos jours avoir le choix, quant à sa rencontre avec le receveur et vise versa.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 1
Extraits 0
Evaluations 1
Note globale 10 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode