Livres
446 495
Membres
385 874

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ça raconte Sarah



Description ajoutée par MiLn 2018-08-31T18:01:45+02:00

Résumé

Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S.

Afficher en entier

Classement en biblio - 50 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MiLn 2018-08-31T18:04:07+02:00

Si ne pas renverser le château de sable de son sommeil signifie mourir de chaud alors je veux bien mourir de chaud.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Noyau 2019-02-09T11:40:41+01:00
Diamant

Ça raconte une passion entre deux femmes, dévorante, déstabilisante, destructrice, bouleversante. J'ai lu ce livre les larmes aux yeux, tant j'ai pu m'identifier à la narratrice, tant Sarah ressemble à celle que j'ai tant aimée, pour qui j'ai tant souffert, et que je n'arrive toujours pas à oublier. C'est comme si Pauline Delabroy-Allard avait volé mon journal intime et l'avait transformé en un magnifique roman.

La deuxième partie est certes déconcertante, mais cela ne m'a pas dérangé. La fin, par contre, arrive beaucoup trop tôt...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Reene 2019-01-23T10:01:14+01:00
Bronze

Un bon roman, dont le point fort repose selon moi dans la façon dont l'auteure a réussi à faire transparaître avec tant de force les multiples sentiments et sensations de ses protagonistes.

Comme beaucoup d'autres lecteurs et lectrices, je reste tout de même mitigée : j'ai pris un grand plaisir à lire la première partie, à découvrir Sarah et la relation à la fois tendre et tumultueuse qu'elle entretient avec la narratrice. J'ai trouvé que l'auteur "racontait", comme dans son titre : elle racontait effectivement Sarah, si bien que l'on si perd parfois. En revanche, j'ai eu davantage de difficultés avec la seconde partie, que j'ai trouvée confuse. J'imagine que cela est volontaire et répond à un objectif de traduire plus que jamais l'état de la narratrice ; auquel cas, c'est un véritable tour de force.

Outre l'aspect de l'écriture, central au sein de cette oeuvre, les thématiques abordées sont particulièrement intéressantes : l'homosexualité, mais aussi les voyages, la musique, la perception de la vie de façon générale.

C'est un livre qui raconte, qui raconte bien de surcroît et que je conseille vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AliceBotet 2019-01-21T11:57:50+01:00
Or

Il semble que l'extravagance du roman est source de désaccord.

Pour moi, c'est un vrai coup de coeur, quelques heures à vibrer et à dévorer les pages les unes après les autres. Sans pouvoir s'arrêter, on découvre Sarah, d'abord, dans une première partie à couper le souffle. Puis vient la souffrance, le mal au coeur et le mal à l'âme que la narratrice partage avec les lecteurs.

C'est un roman plein de surprises, plein d'émotions qui ne laisse pas indifférent et dans lequel on peut s'immerger sans difficulté.

J'ai adoré découvrir l'auteure et sa prose magnifiquement rythmée. Je recommande fortement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phil_33 2019-01-19T22:12:54+01:00
Bronze

J’ai rarement eu autant de difficultés que cette fois-ci pour donner mon avis après avoir lu un livre… C’est-à-dire que je suis tiraillé entre le fond et la forme. En parcourant les critiques éditées ça et là, je me rends compte que la plupart des rédacteurs s’attachent surtout à la forme, mais comme je l’ai déjà souligné, je n’ai aucune expertise dans ce domaine, je m’en remets à mon seul ressenti, pure subjectivité. J’ignore les bons théorèmes, dans cette matière. Mais peu importe, ça me plait ou non, je trouve de l’agrément en lisant ou non, et en l’occurrence, j’ai trouvé le style extrêmement jouissif, vif, enlevé, flamboyant, tournoyant, affolant, virevoltant, avec des phrases courtes continuellement bousculées dans un rythme endiablé et répétitif. Du moins dans la première partie.

Car on le sait, le roman se divise en deux parties. Il s’agit de la rencontre d’une femme, la narratrice, professeure de lettres, mère de famille, rangée et sans histoire, avec une jeune violoniste, Sarah, exubérante, imprévisible et fantasque, l’antithèse du professeur. Ça raconte ça (sic), la rencontre et l’amour passionnel et possessif de ces deux êtres qui, jusque là ignoraient qu’une telle fusion soit possible. Cela pourrait être assez banal (et ça l’est) si ce n’était poussé à son paroxysme et surtout raconté de façon si magistrale ! Mais dans toute cette première partie, bouillante de passion, la narratrice n’est qu’un rapporteur passif (en apparence) et, en permanence, ça raconte Sarah, ça raconte ça… mais ça ne raconte pas la narratrice, ou si peu.

Et voici la deuxième partie. Et là je ne suis plus tout à fait d’accord… OK ! Vous me direz : “C’est l’auteure qui décide ! C’est l’auteure qui fait ce qu’elle veut avec ses personnages !” – Oui, c’est vrai, mais moi, que voulez-vous, pour aimer à fond un roman, il faut que j’approuve à fond ses personnages. Et là ça raconte la narratrice…

On vous l’a dit, Sarah est atteinte d’un cancer du sein. Eh bien notre narratrice est tellement amoureuse qu’elle ne le supporte pas : Oh Non, mon amour, pas toi ! Ta si jolie poitrine… Ta si belle chevelure… Ton si joli teint cuivré… Je ne peux le supporter : Courage fuyons ! Eh bien en voilà une belle preuve d’amour. En fait, ce n'est pas Sarah qu'elle aime, c'est son apparence. C’est au moment où l’Amour de sa vie a besoin d’elle, pour la soutenir dans sa lutte contre la maladie… et surtout contre les effets de la chimio (j’en sais quelque chose, j’ai épaulé ma fille dans cette situation) qu’elle se fait la valise en prenant bien soin d’être injoignable ! Voilà une forme d’amour que je ne connaissais pas… Pas étonnant que le roman se termine comme il est dit, en pleine déprime !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par acsjg 2019-01-03T11:49:03+01:00
Argent

J'ai bien aimé la première partie de ce livre, je l'ai lu très vite, mai j'ai eu beaucoup de mal avec la deuxième partie. J'arrivais à comprendre les sentiments de la narratrice au début mais ensuite j'étais perdue, je ne comprenais pas ses décisions, ses actions, son raisonnement. J'ai bien aimé l'écriture qui est assez particulière et poétique mais j'ai eu vraiment du mal à le finir, donc petite déception quand même, car j'en avais entendu que du bien ce qui avait motivé ma lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cleonomatobel 2018-11-21T14:14:10+01:00
Or

Ça raconte une belle histoire. Une histoire qui fait rêver. La plume est magnifique, elle nous transporte, nous fait vivre le récit. C’est une plume simple, simple comme l’histoire, comme les personnages, simple comme l’amour, simple comme la vie. Cette histoire d’amour n’est à aucun moment niaise ; au contraire, elle casse les clichés, elle est forte, puissante, elle transmet mille et mille émotions au lecteur. Les personnages sont réalistes, attachants, pleins de vie, on ne peut que s’y identifier pleinement. Sarah est l’image même de la vie, pleine de joie et pleine d’entrain, on ne peut que l’aimer. On tombe de haut, au moment du grand bouleversement. On s’éveille de notre rêve. On est perdu. Mais l’histoire n’en est pas moins belle. Même la fin, pour la moins inattendue, n’altère pas la beauté du roman.

Ça raconte la joie, ça raconte les rêves, les espoirs, les découvertes, ça raconte la passion, ça raconte la beauté, ça raconte l’amour. Mais ça raconte aussi l’angoisse, ça raconte la perte, le chagrin, le désespoir, ça raconte la tristesse, ça raconte les larmes. Ça raconte la vie, ça raconte ça, ça raconte Sarah.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-10-06T09:33:47+02:00
Bronze

Un bon roman, qui parle d'une histoire d'amour un peu particulière avec sensibilité et poésie.

L'auteur réussit, lorsque son personnage se sent oppressée et prise au piège, à nous faire ressentir la même chose. Nous avons le souffle coupé et les yeux qui défilent au fil des pages.

Je n'ai pas eu de coup de coeur, car je n'ai pas été transportée par l'histoire. Cependant, je reconnais que l'écriture est très belle, surtout pour un premier roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pujols 2018-10-06T07:24:02+02:00
Bronze

Tout va très vite dans ce roman. Jamais de temps pour souffler. Mais ensuite, on reste un peu sur sa faim. Faute d'avoir approfondi, ou le sujet voulait-il rester superficiel ?

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Ça raconte Sarah" est sorti 2018-09-06T00:00:00+02:00 en version poche
background Layer 1 06 Septembre

Date de sortie

Ça raconte Sarah

  • France : 2018-09-06 - Poche (Français)

Activité récente

soizig le place en liste or
2019-01-09T10:14:15+01:00

Les chiffres

Lecteurs 50
Commentaires 8
Extraits 9
Evaluations 22
Note globale 7.59 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode