Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de CaamilleR : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Enclave, Tome 1 : Enclave Enclave, Tome 1 : Enclave
Ann Aguirre   
Dès les premières pages on rentre dans l'histoire, ce qui est assez étonnant pour un premier tome ! Les pages se tournent toutes seules.

La première partie nous entraine dans ce monde souterrain, sombre, étrange, intriguant. Je me suis vite attachée aux personnages de Trèfle & Del, Chasseurs tous les deux, ils sont désignés comme partenaires, Ils doivent, ensemble, protéger l'enclave des Monstres (alors j'ai vu souvent le mot zombies dans des chroniques, je comprend toujours pas pourquoi, se sont des montres c'est tout, rien de mort vivant la dedans, et d'ailleurs beaucoup de questions restent encore en suspens sur ces êtres, même si j'ai ma petite idée, en tout cas rien de surnaturels, aucuns morts n'est revenu à la fin. Bon y a de quoi flipper quand même lol) J'ai adoré cette notion "partenaire" ce n'est ni un couple, ni une amitié, se sont deux personnes que tout oppose: ici leur passé, leur sexe, leur âge, mais qui pourtant doivent se faire confiance mutuellement, quoi qu'il arrive, il sera là pour toi, pour te sauver, pour te booster. Ça rappelle un peu toutes les séries et films policiers, ils se disputent mais ils feraient tout pour l'autre. Et moi j'adore ça ! que ça évolue ou pas par la suite, c'est une relation forte et dans le cas de l'enclave, c'est un soutient dont on a besoin.. Le confinement, renforce les émotions, qu'elles soient pures comme noires. Je me suis souvent révoltée contre certains actions des Ainés, choquée, triste, en colère !! C'est d'ailleurs un de ces décisions injustes et cruelles de cette société qui nous fait passer à la deuxième partie..

Nous nous retrouvons maintenant au dessus. De beaux passages sur les découvertes de ce monde là, l'émerveillement face aux choses que Trèfle ne connaissait pas, comme le soleil, la pluie, les boutiques.. mais aussi d'autres plus durs, avec la peur de l'inconnu, des inconnus, d'autres genres de monstres. C'est l'occasion de faire de nouvelles rencontres, des bonnes comme des mauvaises, c'est un groupe tout à fait hors du commun qui se forme par là suite et qui nous emmène vers la quête d'un idéal de vie. Combat, entraide. Une chemin semé d'embuches ....

J'ai beaucoup aimé ce roman, bien souvent il m'a fait pensé au film "je suis une légende" avec Will Smith. Comment deviendrait notre monde si on survivait à l'apocalypse? certaines notes de l'auteure à la fin, montre tout le travail fait pour être réalise et j'avoue être assez impressionnée, tout est crédible, ce qui est d'ailleurs le plus angoissant. La fin est super, enfin une pas frustrante, quoi que je me languis quand même la suite qui sortira en aout, pour retrouver ces personnages, ces survivants.

[ http://regina-falange.skyrock.com/3005428227-Enclave-Ann-Aguirre.html ]
Young Elites, Tome 1 : Young Elites Young Elites, Tome 1 : Young Elites
Marie Lu   
Que dire ? Déjà, ce premier tome de la nouvelle saga de Marie Lu est un coup de cœur pur et dur. Je n'aurais même pas les mots pour dire à quel j'aime énormément les romans de cette auteure. Dès que je me plonge dans ses écrits j'ai l'impression d'être dans un univers de jeu vidéo ou je ne sais trop quoi. Je trouve qu'elle réussit parfaitement bien à nous faire imaginer l'endroit où se déroule l'histoire, les décors et tout ce qui s'y touche. Et puis j'ai trouvé THE YOUNG ELITES fascinant, captivant et vraiment passionnant. Je n'ai pas été capable de le lâcher avant de l'avoir terminé.
THE YOUNG ELITES est un livre plutôt sombre avec des personnages que j'ai trouvé géniaux et qui vont parfaitement avec l'ambiance du bouquin. Il est plein de rebondissement, d'action et l'idée de départ est très originale je trouve.
En ce qui concerne le personnage principal, Adelina, je l'ai tout simplement adoré. C'est intéressant de se retrouver avec un personnage principal qui ne fait pas Que le bien. Adelina est un peu la "méchante" de l'histoire et j'ai trouvé que ça changeait. Et c'est une excellente chose ! Ensuite, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Enzo. Pas au départ mais à la fin je l'appréciais vraiment. [spoiler]Dommage qu'il soit mort. J'avoue que ça m'a un peu brisé le cœur. Surtout en sachant qu'il meurt par pur accident suite à une erreur fatale d'Adelina. Mais c'est probablement ce qui fait que l'histoire me plaît d'avantage. Rares sont les romans où un personnage dont le personnage principal est plus ou moins amoureux meurt dans un tel retournement de situation [/spoiler] J'ai aussi énormément aimé les personnages de Teren et Raffaele. Violetta aussi.
Il me tarde de pouvoir découvrir la suite de cette histoire. Vivement le mois d'Octobre pour la sortie VO !
En conclusion, THE YOUNG ELITES est un coup de cœur et je trouve que Marie Lu a fait un travail de génie, une fois encore ! :)

par Sheo
Confusion Confusion
Cat Clarke   
http://wandering-world.skyrock.com/3122744891-Confusion.html

OH. PURÉE. C'EST. QUOI. CE. LIVRE. Non vraiment, je me pose encore la question. Vous connaissez cette sensation carrément étrange que vous ressentez quand vous terminez un roman juste... Hautement perturbant ? Ce sentiment d'avoir les membres alourdis, la gorge sèche, l'esprit comateux ? C'est exactement mon cas, actuellement. Et c'est... Extraordinaire, j'imagine. Confusion est une véritable surprise, c'est le moins qu'on puisse dire. Je ne m'étais absolument pas préparé à ça en lisant le résumé. Et je comprends désormais beaucoup mieux pourquoi ce récit a bouleversé l'Angleterre. Je devrais me filmer, là tout de suite, pour que vous réalisiez à quel point je suis ému. Crotte de crotte de crotte de crotte de crotte, comment voulez-vous que j'écrive ma chronique dans un état pareil ?
Le truc, c'est que Confusion m'a vraiment perturbé. Me perturbe. Je sens que l'histoire ne va me quitter de sitôt. C'est assez spécial à décrire, en fait. L'intrigue est enivrante. Obsédante. Poignante. Déchirante. Et magnifiquement troublante. Un huit-clos hantant et dévorant. Une intrigue profonde et intense. Franchement, comment ne pas craquer ? Dès le départ, j'ai bien senti qu'une étincelle avait vu le jour entre l'héroïne du récit, son histoire, et moi. Grace est une adolescente que l'on pourrait qualifier de légèrement dévergondée. Elle boit beaucoup, sort sans prévenir sa mère, couche avec tout le monde et possède une personnalité très originale. OK, on est très loin des critères habituels concernant les héroïnes des romans Young-Adult. Cela peut gêner ( et je comprendrai complètement pourquoi ), mais, me concernant, cet aspect de Confusion m'a juste fait craquer. En effet, Grace est une vraie bouffée d'air frais. De cynisme. D'intensité. De réalité. Son caractère et son attitude font d'elle un personnages vraiment "vrai". On ne peine pas une seconde à croire à ses réactions, à ses sentiments, à ses sanglots et à ses éclats de rire. Elle est là, un point c'est tout. C'est une adolescente comme les autres. Cette jeune fille qui attend le bus juste à côté de vous. Qui boit un peu trop dans un bar. Qui cours pour se défouler. Qui hurle contre sa mère comme votre sœur le fait. Sincèrement, c'est Grace. Juste Grace. Entière. Vraie. Drôle. Émouvante au possible. Attachante malgré ses excès et ses folies. Je me suis tellement lié à elle, c'est dingue !
Grace évolue dans un monde où les autres comptent énormément. Nous avons d'abord sa mère, personnage également très bien construit, qui m'a à la fois inspiré de la peine et de la haine. Pour que je ressente cela face à un protagoniste secondaire, c'est vraiment qu'il y a quelque chose. Et ce "quelque chose" est sans l'ombre d'un doute la capacité de l'auteure à fournir une vraie authenticité à ses héros. Une profondeur rare et pratiquement irréelle qui m'a complètement envoûté et possédé. D'ailleurs, ce don ressort chez d'autres personnes, tels que Sal et Nat. Houlalalalala, Sal et Nat ! Mon dieu, qu'ils m'ont paru vrais eux aussi ! Ils représentent à eux seuls l'univers de Grace. Du coup, nous les rencontrons à de très nombreuses reprises, et c'est toujours un vrai bonheur. Je suis vraiment impressionné par le pouvoir de Cat Clarke. Celui de bâtir des personnages en chair et en os alors qu'ils ne sont en fait que des lettres sur du papier. Le trio Nat, Sal, Grace est juste extraordinairement perturbant et dérangeant. Les liens entre eux sont uniques et palpitants. Une fois pris dans leur piège, impossible d'en sortir indemnes, je vous le jure !
Maintenant que la petite présentation des personnages est faite, je peux ( enfin ! ) vous parler de l'intrigue. Et, là, je suis complètement en droit d'utiliser à l'infinie mes "ouaw". Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw !!! Purée !!! Le truc le plus stressant dans cette affaire, c'est que je ne trouve vraiment aucun mot pour décrire tout ce que j'ai ressenti en lisant Confusion. Les rebondissements ne s'arrêtent jamais ! Et pendant les seuls moments de répit qui nous sont accordés, on retient notre souffle car on sait que quelque chose se prépare ! C'est juste... Merveilleux ! Que feriez-vous à la place de Grace, si vous vous retrouviez dans une pièce seulement faite de blanc immaculé, de feuilles de papier et de milliers de stylos ? Vous écririez. Moi aussi. Grace aussi. Et en découvrant son "journal intime", on pénètre dans un univers époustouflant. Des flash-back intenses. Des souvenirs captivants. Des expériences qui nous brisent le cœur. Sincèrement, tout est parfait dans ce récit. Tout est maîtrisé à la perfection. Tout est tellement tellement tellement tellement tellement tellement attrayant.
Attrayant. Exaltant. Excitant. Grisant. Confusion, c'est tout ça en même temps. Le truc, c'est qu'on se sent sans cesse OBLIGÉS de lire ce livre. Et vous savez pourquoi ? Parce que l'auteure sait comment nous rendre accros. En effet, elle pose un milliards de questions dès le début du livre et n'y répondre qu'au compte-goutte. Elle distille les indices. Et nous mène sur des voies complètement fausses ! Si si, je vous assure. Je m'étais créé plusieurs scénarios en lisant le roman... Tous, absolument tous, se sont révélés être inexactes. Car Cat Clarke a un autre don : celui de rendre l'ambiance de son roman noire et envoûtante. En effet, tout tout tout out tout nous pousse à plonger dans ce récit. L'atmosphère lourde et pensante mais tellement jouissive, les personnages jeunes et pourtant si passionnants, les questions tellement nombreuses qu'elles m'ont rendu fou tout en étant complètement justifiées. Bref, Confusion est une drogue. Une excellente drogue, je dois dire. C'est aussi simple que ça.
Le roman s'avale très ( TROP ) rapidement, et on parvient à comprendre toute la complexité de l'intrigue seulement à dix pages de la fin. Dix pages pendant lesquelles j'écoutais mon cœur battre la chamade tellement fort que j'avais l'impression que toute la maison était en mesure de l'entendre. Mon pouls s'est accéléré, mes lèvres ont tremblé, et je me suis soudain senti très lourd. J'étais abasourdi, stressé, angoissé, je sentais l'adrénaline qui coulait à flot dans chacun de mes membres. Et puis j'ai réalisé ce qui m'arrivait. J'étais en état de choc, tout bêtement. Mais par "état de choc", j'entends VRAIMENT état de choc. Le genre mal-au-ventre-et-au-coeur-les-mains-gelées-la-bouche-grande-ouverte-et-la-mâchoire-prête-à-se-décrocher état de choc. Ouaip, vraiment. Les ultimes retournements de situations m'ont achevé, et j'ai dû reprendre mon souffle plusieurs minutes avant d'avaler d'une traite les dernières pages qui sont, elles, chargées en vérité, en amertume, en douleur, en douceur, en passion et en choques. J'ai reçu assez de toutes ces émotions pour l'année, je crois.
Vous l'aurez compris, Confusion est un énorme coup de cœur. Un coup de cœur particulier car l'histoire est hypnotique et étrangement enivrante, mais un coup de cœur quand même. Grace et son histoire ont bousculé toutes mes convictions et mes idées. Cat Clarke a réellement créé une intrigue rare et puissante, qui va, j'en suis persuadé, rester longtemps gravée dans ma mémoire. Un récit gorgé de ténèbres humains et de fantômes faits de désespoir et de douleur, qui m'a complètement fait craquer. Après, je peux comprendre que l'histoire ne plaise pas à tout le monde. En effet, l'aspect "attente" pour avoir les réponses à nos questions peut paraître assez long, et les excès de Grace peuvent être dérangeants.. Mais, personnellement, je ne l'ai absolument pas senti comme ça. Confusion a été, pour moi, une explosion. C'est une sorte d'OVNI dans la littérature Young-Adult de nos jours. Et je l'ai adoré. Un récit déroutant et frappant, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite
Anna Carey   
http://wandering-world.skyrock.com/3055007211-Eve-Tome-1-Eve.html

J'attendais de lire Eve depuis très longtemps. Comme c'est un roman purement dystopique, j'avais déjà craqué rien qu'en lisant le résumé. Maintenant que j'ai lu le livre, je dois bien avouer que je suis complètement sous le charme de cette fabuleuse histoire. Dès le début, nous sommes entraînés dans l'univers impitoyable et saisissant de l'ouvrage. Pas de longueurs, pas de problèmes particuliers, Eve est vraiment très intéressant et prenant. Il y a quelques fausses notes, mais elles ne m'empêcheront en rien de m'empresser sur la suite !
Au début, nous rencontrons Eve, dix-huit ans, jeune femme modèle dans son École réservée exclusivement aux filles. Le premier chapitre nous fait pénétrer dans la dernière soirée qu'elle va passer dans son lieu de vie. En effet, le lendemain, Eve va devoir quitter l'École et pénétrer dans la Ville de Sable, un lieu merveilleux où elle aura un travail, un mari, des enfants, et une vie parfaite.
Vous voyez déjà l'aspect dystopique ? Attendez, ce n'est pas fini. Dans son École, seules des filles sont acceptées. Pourquoi ? Tout simplement car les hommes sont considérés comme horribles. Ceux en dehors de la Ville de Sable, bien sûr. Des centaines de filles âgées de trois à dix-huit ont appris à éviter les êtres masculins et à combattre leurs mensonges et leurs promesses. Eve et sa meilleure amie, Pip, ont toujours été les meilleures à tous les niveaux. Mais c'est en particulier Eve qui excelle dans toutes les matières. C'est pourquoi elle a été choisie pour donner un discours lors de la grande cérémonie avant son départ. Sauf que tout va être chamboulé par Arden, la rebelle de l'École.
En tant que meneuse et meilleure élève, Eve doit empêcher le moindre débordement. C'est pourquoi elle va suivre Arden lorsque celle-ci va tenter de s'enfuir de l'École. Arden va lui offrir la vérité sur ce qui l'attend. Et Eve ne s'en remettra pas. Au départ, même si elle ne croit pas aux révélations d'Arden, elle va la suivre. Arden va lui montrer l'atrocité de ce qui l'attend derrière les Murs de l'École et dans la Ville de Sable. Elles vont donc s'enfuir. Seules. A la merci des ténèbres qui se bousculent à l'extérieur de l'École.
Commence alors un long voyage pour trouver un lieu où se cacher, se nourrir, et se protéger. En chemin, Eve et Arden vont rencontrer Caleb, un jeune homme de leur âge qui vit avec d'autres garçons dans des tunnels. A partir de là, l'histoire prend un tournant passionnant. Le côté dystopique est très marqué, ce qui m'a vraiment plu. On nous dépeint un monde en pleine perdition, où la population a été décimée il y a seize ans par une maladie mortelle dont quatre-vingt dix-huit pour cent des humains sont morts.
Eve est une héroïne touchante et émouvante, qui est la fois innocente par son manque de savoir et totalement décidée à se battre pour sa liberté. J'ai adoré voyager à ses côtés. Elle est forte, aussi bien mentalement que physiquement, et tous les instants passés avec elle m'ont comblé. De même, Arden est vraiment une personne adorable. J'ai eu un peu de mal au départ, mais passées les quarante pages, j'ai commencé à bien accrocher avec elle.
Caleb et sa bande paraissent froids au premier abord, mais on découvre que cela n'est qu'une façade pour se défendre. D'ailleurs, c'est là un des éléments clés de l'histoire. Quand on doit se protéger, se battre constamment contre la mort, est-il réellement possible de laisser parler ses sentiments ? C'est ce que vont tenter de découvrir Eve et Caleb lorsqu'ils vont se rapprocher.
Comme je l'ai dit au début de ma chronique, il y a aussi quelques faux pas. J'ai trouvé que, parfois, l'auteure choisissait la facilité. Certains problèmes se règlent trop facilement, quelques personnages ne sont pas suffisamment utilisés, et je me demande vraiment ce qu'il va advenir pour quelques-uns d'entre eux. Mais bon, à côté de ça, Anna Carey nous offre un monde vraiment époustouflant et très très intriguant.
D'ailleurs, elle possède un style d'écriture vraiment plaisant ! Les pages nous glissent extrêmement facilement entre les mains tant on est ancré dans l'intrigue. Les mots forment autour de nous une atmosphère envoûtante, voilà ici un point fort du roman. L'univers dystopique est décrit à la perfection, vraiment. Pour les fans du genre, comme moi, vous ne serez pas déçus !
Le côté romance est présent, mais au second plan. La passion entre Eve et Caleb est légèrement moins impressionnante que celles dans les autres romans que j'ai lu. Ceci peut aussi être considéré comme un moins, bien que cela ne m'ait pas spécialement dérangé. Nous avons tout de même droit à des moments tendres et durant lesquels nous pouvons respirer et baisser notre garde avant d'être à nouveau aspirés dans la tornade d'action et de rebondissements qu'est Eve.
La deuxième moitié du roman se dévore à une vitesse phénoménale ! Le roman est ( trop ! ) court et aucun moment de répit ne nous est laissé. A la fin, mon coeur a fait des tas de bonds dans ma poitrine. Je me demande encore comment il a fait pour tenir le coup. Les dernières pages nous laissent totalement haletants et nous coupent le souffle. J'ai adoré le personnage d'Eve, son histoire, son monde, ses rencontres, sa force et sa détermination. Malgré les quelques bémols que possède le roman, je sais que je peux foncer tête baissée sur la suite qui, j'en suis sûr, sera aussi fascinante que ce premier opus.

par Jordan
Never Sky, Tome 1 Never Sky, Tome 1
Veronica Rossi   
WHAOU, WHAOU, WHAOU ? C'est assez expressif nan ? Ce livre est juste à coupé le souffle, parfait ! C'est un énorme coup de coeur !
Une dystopie pas comme les autres, un mélange de technologie et de vie sauvage, un mélange absolument délicieux d'ailleurs !
Never Sky est un livre ou dans l'histoire la Terre (on ne sait où exactement) est frappé par l'Ether, des tempêtes d'éclair bleu, depuis, des gens pour y échapper vivent dans des Capsules, d'autres dans la vie Sauvage, en formant des tribus.
Tout commence par un incendie, un sauvetage, un enlèvement, une accusation à tort et deux bannissement mais dans deux milieux différents. Deux personnes qui n'ont rien en commun et viennent de monde différent et qui pourtant vont devoir s'entraider pour finir leur quête : ils sont tout les deux à la recherche d'une personne qu'ils aiment. Commence alors une aventure fabuleuse, avec comme on pourrait dire, deux mondes ou plutôt deux espèces, mode de vie qui s'entrechoquent. Au fils des pages ont en apprend un peu plus sur La Capsule et sur la vie Sauvage et c'est totalement fascinant ! On apprend en même tant que nos deux héros à les connaître, on suit leur relation qui évolue de jours en jours, même si des fois quand ils font un pas en avant dans leur entente, le jour suivant ils en font deux en arrière. Puis ensuite, ce suit des nouvelles rencontres, de nouveaux sentiments, des combats, des évènements auxquels ont ne s'attend pas et tout sa écrit avec une plume merveilleuse. L'auteure à altéré les point de vue de Perry et Aria en fonction des chapitres mais en restant dans la narration externe, ce qui nous permet d'être proche de tout les personnages. Et elle manipule la narration externe avec brio car d'habitude quand il y a ce genre de narration, le lecteur sait des choses en avance mais l'auteure n'a rien laisser filé donc ont est vraiment surpris, surtout que ce sont pas des choses facile à deviner.
L'univers qui est sombre mais avec des éclats et le décor du livre sont fascinant, ont l'imagine sans mal et ont est tout de suite emporté, il n'y a aucune longueur, chaque passage est intéressant et apporte toujours quelque chose à l'histoire.
Concernant les personnages, Aria est une sédentaire, elle a 17 ans et quand elle est exclu dans "l'Usine de la Mort" puis quand elle rencontre Perry, ont apprend avec elle à connaître Perry et à s'habitué à son nouvelle environnement. C'est vraiment une héroïne parfaite, mature, avec un fort caractère mais tout en étant douce, curieuse, elle pose toujours un tas de questions, elle est réfléchie et ne se conduit jamais en gourde, elle pense vraiment comme une personne censé, et c'est très agréable. Sa l'a rend plus réel, plus humaine, malgré ses spécialités...
Peregrine appeler Perry quand à lui et tout aussi agréable, c'est un Sauvage, de 18 ans, chassé de sa tribu et il est près à tout pour retrouver la personne qu'il aime. Il est un Olfile et un Vigile (je ne vous dit pas ce que c'est, je vous laisse le découvrir en lisant le livre...) des dons qui se révèlent passionnant, surtout pour le lecteur. Le voir géré la situation avec Aria est vraiment superbe, on évolue en même temps que lui, on est spectateur de l'évolution de son jugement. Lui aussi est mature et réfléchie mais il est aussi courageux et surtout plein de ressource, il est un peu plus difficile à décrire que Aria.
Quant aux autres personnages : Talon, Lumina, Cinder, Marron, Vale et Roar, ceux sont aussi des personnages super, ils apportent un plus à l'histoire, ils aide l'histoire à ce construire, les relations. Roar est le personnage secondaire que j'ai le plus aimée.
En ce qui concerne l'histoire d'amour, elle est fascinante, merveilleuse, envoûtante. Elle se fait petit à petit, lentement mais surement. Un pure délice.
Et pour finir parlons de la fin, des dernières révélations, rempli de trahison, de souffrance, de compromis, de nouvelles rencontres et surtout d'une nouvelle quête... La dernière page, le dernier pasage est juste troublant et nous donne qu'une envie, découvrir la suite !
En résumé aller acheter Never Sky, de suite ! Sinon vous ratez un des meilleurs livre dystopique !
PS : Je veux lire le tome 2, now !

par Megane84
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
Demonica, Tome 1 : Plaisir déchaîné Demonica, Tome 1 : Plaisir déchaîné
Larissa Ione   
Larissa Ione, avec la série Demonica, nous entrons dans le monde démons et notamment de frères tous des Seminus c’est à dire des démons qui ont besoin de sexe pour se nourrir en énergie et qui sont mus par leur besoin de se reproduire. Ce ne sont pas des guerriers mais ils savent se battre ! Le monde Larissa Ione est très chaud, complexe, très imaginatif. Il est un peu basé sur les mêmes principes que celui de JR Ward : un groupe de héros très liés qui luttent ensemble pour défendre leur monde peuplé de créatures diverses. Très bon choix donc que l’oeuvre de Larissa Ione !

Le petit plus de la série : une romance secondaire très bonne court à travers les trois premiers tomes. C’est une caractéristique du travail de l’auteur qui nous donne toujours envie d’ouvrir ainsi le tome suivant.

par hemera
Chasseuse d'aliens, Tome 1 : Fatal rendez-vous Chasseuse d'aliens, Tome 1 : Fatal rendez-vous
Gena Showalter   
J'appréciais les seigneurs de l'ombre de Gêna Showalter et comme cette saga chasseuse d'aliens est une re édition, je n'ai pas eu peur d'un supposé côté vieillot au niveau de l'intrigue puisque cette auteur semble apporter de la fraîcheur et de la légèreté à tous ses récits! Et pourtant je dois dire que j'ai vraiment été agréablement surprise tout au long de ma lecture! Ce premier tome est bien plus abouti que ce que j'ai pu lire d'elle auparavant, j'ai de suite été embarquée et par le style et par le caractère de tous les protagonistes, ainsi que l'originalité de l'enquête!

Nous découvrons un monde envahi depuis quelques décennies par près d'une cinquantaine de races différentes d'Aliens, dont certains ont des pouvoirs physiques ou psychiques effrayants. Pourtant le gouvernement préfère ne pas affoler la population en passant certains de leurs méfaits sous silence! Mia Farrow dirige une équipe de l'A.I.R, unité spéciale mise en place pour contrôler et punir les Aliéns qui tentent de mettre les humains à leur menu! Dépêchée sur les lieux de crimes avant la police criminelle, elle relève les indices extra terrestres s'il y a et traque les coupables, faisant office de juge, juré et bourreau.

Un métier d'homme pour un petit bout de femme d'apparence fragile mais qui s'est fait une solide réputation de guerrière impitoyable et tenace! On la sent aussi imprévisible qu'une grenade dégoupillée, dotée d'un humour plutôt noir qui sied à ceux qui chaque jour sont confrontés au coté sombre de la nature humaine, et non-humaine puisqu'il faut compter avec les "envahisseurs". Une sorte d'armure intérieure qui lui permet de ne pas flancher, d'autant qu'elle traine aussi son lot de sales coups infligés par la vie! Avec Dallas son coéquipier de longue date, elle enquête sur la disparition de plusieurs hommes aux mêmes caractéristiques physiques, disparus donc l'un d'eux est retrouvé mort, objet d'une étrange mise en scène limite sexuelle!

Mia a quelques capacités hors normes pour une humaine et fait son job avec passion. Prompte à utiliser ses poings, son cerveau turbine aussi férocement. Et elle va en avoir besoin car ses investigations vont la conduire sur la piste d' Arcadiens l'une des races les plus puissantes et dangereuses parmi les Aliéns! Elle va aussi devoir composer voire pactiser avec l'ennemi, en la personne de Kyrin, guerrier Arcadien très puissant mais ô combien adorable! Je l'ai adoré, d'une élégance désuète, une galanterie subtile, un charisme tout en douceur, un sourire ravageur, un côté protecteur sans la jouer màle alpha! Il peut sauver Dallas qui se trouve à l'article de la mort mais son prix n'est pas du goût de notre enquêtrice! C'est une femme d'honneur, mais elle ne veut plus perdre des gens auxquels elle tient!

La romance n'est pas le point central de cette intrigue et pourtant que j'ai apprécié les relations qui se tissent entre Mia et Kyrin! Elle est brut de décoffrage, ne donne pas dans la douceur, cet alien l'irrite autant qu'il l'attire, il ne se laisse pas déstabiliser et ne rend pas les coups, ne lui laisse pas le dessus sans pour autant se montrer supérieur, n'use jamais de sa force physique contre elle, mais l'apprécie tel quel! Mais quand elle baisse les armes, quel régal! C'est sexy, passionné, on déguste avec plaisir!

Quant au style, cette narration au présent m'a évoqué ces films de détectives en noir et blanc, à la Buster Keaton, ce qui s'adapte subtilement au contexte! Quant aux Aliéns il apportent la touche de magie qui nous transporte immédiatement ailleurs, j'ai vraiment bien apprécié ma lecture!

par Seregan
Mon humour fascinant, tome 1 Mon humour fascinant, tome 1
Mell 2.2   
Par Frédérique sur http://www.prose-cafe.fr

J’ai acheté ce livre aux imaginales. Je n’avais pas flashé dessus, mais je me suis laissée convaincre par sa charmante auteure.

Alors si au début j’ai eu du mal de rentrer dedans (sans doute parce que je ne lis habituellement que de la Fantasy ancrée dans une période médiévale), j’ai totalement adhéré au fil de ma lecture.
Comment vous dire, c’est très prenant. On lit un chapitre deux, trois et on a plus envie de lâcher le livre. L’histoire est pleine de rebondissements. Si certains sont prévisibles, d’autres le sont beaucoup moins et l’auteur aime nous lancer sur une fausse piste pour nous surprendre (Mais j’avais quand même deviné qui était son père…).

L’héroïne, Penny, est une personne que je n’aurais pas aimée au lycée (Eh oui, j’avais horreur de me faire remarquer, tout son contraire), mais au fil des pages on comprend son mal-être et on a envie de devenir son ami. Elle est attachante, tous comme Théonis. Sous son apparence rebelle, c’est un garçon que je souhaiterai connaitre davantage s’il se présentait à moi. Comme quoi, il ne faut pas se fier à ce qu’on voit.

Par contre la façon dont Penny enchaîne les histoires d’amour me déroute un peu. Tout comme le parlé et l’attitude des anges. C’est déconcertant, mais en même temps cela ouvre une nouvelle vision des choses et cela rend le livre assez surprenant et original. Il a une pâte bien à lui.



Bref, un livre à découvrir si vous voulez passer un super moment avec des anges, pas comme les autres !!!

par ProseCafe
La Marque des anges, Tome 1 : Fille des chimères La Marque des anges, Tome 1 : Fille des chimères
Laini Taylor   
Voila le premier tome d'une nouvelle trilogie cette fois il est question d'Amour d'une Chimère et d'un Ange......
Un univers originale ....
J'ai passé un excellent moment avec se livre ...
PS: un point négatif vraiment la couverture Française laisse à désiré....
Marquise66