Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cacoethes-scribendi : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Joueur Le Joueur
Fiodor Dostoïevski   
A mon grand étonnement, ce roman se lit très facilement.
S'il est en parti une autobiographie de Dostoievski, il est également un témoignage hors pair sur l'addiction au jeu. On trouve ici toutes les recettes, croyances etc. ayant trait au jeu mais, surtout son intérêt qui porte sur "l'attente", son adrénaline, bien plus que sur l'argent.
Si le personnage d'Alexis a succombé au jeu dans les années 1800, d'autres se font avoir exactement de la même manière aujourd'hui. Je trouve assez incroyable que ce témoignage soit encore valable...

(Il pourrait être intéressant, en complément, de lire "Dostoïevski, mémoires d'une vie " d'Anna Grigorievna Dostoïevskaïa qui fut la femme de Dostoïevski afin d'avoir une autre vision de la vie du "joueur". Toutefois, c'est un conseil que l'on m'a fait et que je n'ai donc pas encore mis en pratique...)

par dadotiste
L'Appel de la forêt L'Appel de la forêt
Jack London   
C'est un livre émouvant et magnifique. Je n'ais jamais vu un auteur raconter avec tant d'aisance une histoire qui se déroule au Grand Nord. Je le recommande.

par myra44
Pêcheur d'Islande Pêcheur d'Islande
Pierre Loti   
J'ai un jour découvert un vieux livre poussiéreux, que j'ai recollé et lu ensuite. Il appartenait à ma grand-mère mais n'a pas pris une ride. Descriptions magnifiques, un rêve de mer, une belle histoire d'amour. Ma mamie ne s'était pas trompée

par Catleen19
Bel-Ami Bel-Ami
Guy De Maupassant   
C'est bien la première fois que j'aime un roman tout en haïssant viscéralement le héros ! Je l'ai maudit tout au long de ma lecture qui fut un régal, tant la plume de Maupassant nous comble et nous plonge au coeur même de Paris vers la fin du XIXe siècle ! Quel bonheur d'explorer le monde du journalisme, ce livre est riche, analysant la gloire et les déchéances qu'elle dissimule, la fortune, les femmes et les relations humaines avec lucidité . Un petit bijou d'intelligence !

par Godeleine
Moby Dick Moby Dick
Herman Melville   
Pour être honnête, je crois bien que c'est le livre que j'ai mis le plus de temps à lire (environ deux mois) car ce n'était pas la version abrégée pour juniors mais le texte original. Il a fallu que je m'accroche pour ne pas l'abandonner...
Si je n'ai pas classé ce roman plus haut dans ma liste c'est à cause des descriptions très (trop) longues avec parfois l'impression de lire une véritable notice technique. À noter aussi, une centaine de pages en moins aurait permis de resserrer le périple.
Néanmoins, c'est une oeuvre très riche et qu'il faut lire avec attention. Le symbolisme est omniprésent : l'opposition entre l'Homme et l'animal, le Bien et le Mal, sans compter les nombreuses références bibliques (certainement dues à la mère calviniste de Melville).
Je m'arrête là parce qu'il y aurait une grosse analyse à faire de ce roman (impossible sans spoiler !). Je le relirai sûrement mais cette fois-ci dans la version avec les annotations.

par Nadia974
Le Livre du thé Le Livre du thé
Okakura Kakuzô   
C'est un très bon livre pour toute personne s'intéressant à la culture japonaise. Ce qui est génial, le plus gros avantage et intérêt de ce livre, c'est qu'il a été écrit spécialement pour un public occidental. Par conséquent, à la différence de certains autres classiques japonais, il est très simple à comprendre et ne nécessite aucun prérequis.

C'est un livre par contre un peu moins intéressant pour les fans de thé. Le thé n'est souvent que le bon prétexte pour dévier sur des sujets bien plus généraux. Le raisonnement de l'auteur est même parfois un peu difficile à suivre, on ne comprend pas toujours pourquoi un sujet est abordé, comment il va le raccrocher à son thème de départ (par exemple, les fleurs, on ne comprend pourquoi il en parle qu'à la toute fin du chapitre).

J'avoue que tout cela m'a surprise. Je l'avais initialement acheté de l'idée d'apprendre des choses sur le thé. Et au final, j'ai appris peu de chose à ce sujet, mais j'ai enrichie ma culture sur plein d'autres choses. Déroutant, mais pas décevant.
De couronnes et de gloire, Tome 1 : Esclave, guerrière, reine De couronnes et de gloire, Tome 1 : Esclave, guerrière, reine
Morgan Rice   
Une lecture en demi-teinte alors que le résumé m’avait donné très envie de le lire.

Dans un royaume qui pourrait se situer à une époque moyenâgeuse, avec un roi cruel et un peuple au bord de la rébellion, Ceres se retrouve entre deux camps : celui de son ami de toujours et celui du Prince Thanos.

Voilà un récit qui semblait plutôt intéressant. J’ai adoré les premières pages qui posent du récit et qui présentent les personnages importants. Après ces pages d’introduction, l’action devient de plus en plus présente et très rapidement, je ne savais plus où donner de la tête et quelle information retenir vu qu’il se passe beaucoup trop de choses en l’espace de quelques pages.

Ceres passe des moments très difficiles, même si elle se fait tout le temps sauver à temps ! Elle a vraiment une de ces chances ! J’en suis même venue à regretter cette facilité dans ses sauvetages, laissez-la un peu dans la merde et elle recommencera sûrement ce qu’elle a fait au début du bouquin (scène que j’ai adoré d’ailleurs !) parce que là, le complexe de la demoiselle en détresse (alors qu’elle sait se battre !) commence à lui monter à la tête… Toutes les dix pages, Ceres se fait capturer, emprisonner et même condamner à mort pour être sauvée quelque page plus loin… Forcément l’auteure n’allait pas tuer son personnage dès sa première capture mais que c’est énervant quand elle se fait TOUT le temps capturer !

En plus de ces captures incessantes, Ceres est coincée entre l’amour pour son ami d’enfance, Rexus et l’amour pour le Prince Thanos. Enfin, est-ce vraiment de l’amour pour l’un et pour l’autre ? On ne sait pas vraiment, Ceres est très confuse et change d’avis quand elle est en compagnie de Rexus ou de Thanos.

Parlons de Thanos tient ! Alors qu’il est décrit comme super fort et qu’il sait super bien se battre, c’est sûrement l’un des personnages les plus faibles ! Oui, oui, il est faible face à la reine, face au roi, face à sa fiancée, bref il ne se bat jamais contre ce qu’il pense être injuste et pense qu’il vaut mieux se plier aux ordres que d’être emprisonné et tué. Bon bah… Quel héroïsme et quelle dévotion, hein !

Malgré les mystères qui s’épaississent au fil du livre, comme la haine de la mère de Ceres envers celle-ci, ses pouvoirs qui apparaissent et disparaissent quand ils veulent, l’assassinat supposé des parents de Thanos, je ne pense pas lire la suite.

En conclusion, un début prometteur qui me fait penser à Red Queen de Victoria Aveyard mais qui n’arrive pas à tenir ses promesses.

par MissEcho
Rois et sorciers, Tome 1 : Le Réveil des dragons Rois et sorciers, Tome 1 : Le Réveil des dragons
Morgan Rice   
Au départ, j'avais pris ce livre au format e-book sur mon portable en me disant : "Je préfère un bon livre papier mais au moins, si jamais je m'ennuie, j'aurais toujours quelque chose à lire !". C'était un des rares, voir le seul livre, qui m'ait assez intrigué sans pour autant m'émoustiller véritablement après avoir lu son résumé parmi tous ceux que je pouvais avoir gratuitement (le second livre ne l'est pas lui).
Du coup j'ai commencé à le lire petit bout par petit bout quand je n'avais rien d'autre à faire. Puis l'intrigue avançant j'ai eu envie de connaître la suite. Alors j'ai lu dès que je le pouvais, peut importe quand !

Et maintenant que je l'ai fini je me dit qu'il manque un petit quelque chose à ce livre tout de même.
En fait, je ne sais si c'est parce que je n'aime pas vraiment les e-book et donc que je suis très subjective, mais j'ai trouvé qu'il y avait des répétitions un peu trop souvent par moment. Et j'avoue que ça m'a perturbé. Je n'avais encore jamais eu une telle impression en lisant un roman. Mais il n'y a pas que ça...

L'intrigue. On sans qu'il y a quelque chose d'important dès le départ et on se dit qu'on aura un petit indice sur le sujet, même si ce n'est que vers la fin. Eh bien non ! Ou pas vraiment disons. On sait tout juste que Kyra est différente [spoiler]qu'elle a une sorte de lien avec un dragon dont on ne sait quasiment rien d'ailleurs[/spoiler] mais pas de plus amples explications. Au final c'est comme si on n'apprenait rien sur le véritable conflit qui va naître, et pourquoi Kyra est au centre de celui-ci.
On a aussi trois points de vue différents, de trois personnages qui ne viennent pas du même endroit. [spoiler]Quatre si on compte celui du troll mais il est plus là pour dire qu'il fait parti des ennemis que pour faire avancer les "héros".[/spoiler] Pourtant, au fur et à mesure, on se doute bien qu'ils vont se rencontrer puisqu'ils sont sur le même chemin. Mais non, rien. Le livre se fini sans qu'AUCUN des personnages ne se soient ne serait-ce que croiser un court instant. Je pensais que le bouquin se terminerait sur ça. Sur la rencontre (la sympathisation ?) de deux d'entre eux au moins ! Mais absolument rien...

La fin de ce premier tome est assez mitigé pour moi même si dans l'ensemble l'histoire est agréable à lire. Je ne m'attendais pas à une fin grandiose mais pas non plus à une fin sans événement un minimum significatif pour la suite. Pas "d'indice" sur l'intrigue principal, pas non plus de rencontre entre les "héros"... Rien, juste la certitude que leur chemin ne fait que commencer !
Malgré ces points négatifs je lirai la suite. L'histoire a eu le mérite d'attirer mon attention suffisamment pour ça. J'espère juste que le second tome ne traînera pas en longueur un peu comme le premier.

par Azriel
Kaya Kaya
Ally F. Rose   
L'histoire est originale. Le Jugement dernier à eu lieu, la terre à été détruite et les quelques humains qui restent, appelés "sans ailes" jouent des rôles subalternes dans les cité des Anges.

Ceux-ci vivent au sein d'une société étriquée et machiste suivant des percepts dictés par les dieux. Ayant tirés la leçon du sort des hommes, Aucun ange n'ose remettre en cause ses règles, sauf Kaya.

Farouchement indépendante et rebelle depuis son enfance, ses actes ne sont qu'une suite d'affront aux conformisme de ces contemporains.

De son côté Ram est non seulement un gardien dont le rôle est de faire respecter l'ordre et le respect des règles , mais aussi le fils aîné du roi, donc appelé un jour à diriger la cité.

Ces deux personnages sont incompatibles et dès qu'ils se rencontrent, ils se déchirent. Seulement le hasard, leurs sentiments, les dieux (?) font qu'ils ne peuvent vivre l'un sans l'autre. Même leur amour ne peut aboutir qu'à l'ultime destruction.

Très beau scénario, donc au service de personnages fort. Un seul bémol cependant, Cette fin qui n'en est pas une.
Justine, ou les infortunes de la vertu Justine, ou les infortunes de la vertu
Marquis de Sade   
J'avais beaucoup entendu parler de ce livre, mais jamais je n'aurai pu imaginer, à quel point je me sentirais plongé dans celui-ci. Les personnages peuvent sembler caricaturaux mais il n'en ai rien, du moins pas pour moi. Au contraire, je me suis sentie concernée par la destinée de chacun d'entre-eux.

par louve