Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Caesus : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou Animae, Tome 1 : L'Esprit de Lou
Roxane Dambre   
J'ai passé un bon moment à lire ce livre, il révolutionne pas le genre mais n'a pas à rougir de la comparaison avec ses cousins Anglo-saxon.
L'histoire est bien écrite et le fait que le récit se passe à Paris apporte un peu de fraîcheur au genre.
Un livre agréable à lire, je le conseille a tous.

par Caesus
Animae, Tome 2 : La Trace du Coyote Animae, Tome 2 : La Trace du Coyote
Roxane Dambre   
Aussi drôle et fou que le premier tome voir plus.
nous retrouvons la bande des services secret français, toujours aussi motivé et spéciale.
La pauvre Lou n'est pas au bout de ses surprises et les histoires se superposent très rapidement au point qu e nous n'avons pas le temps de nous ennuyer.
Arthur fait de plus en plus de gaffes qui sont à mourir de rire.
en parlant de mourir de rire, si vous lisez ce livre, ne le faite surtout pas en mangeant ou en buvant. après c'est à vos risques et périls.
il est bien entendu inutile de préciser que j'attends le tome trois avec impatience !
La guerrière d'Argalone, tome 3 : Un combat difficile La guerrière d'Argalone, tome 3 : Un combat difficile
Frédérique Arnould   
Je remercie les éditions Artalys pour l'envoi de ce service presse dans le cadre de notre partenariat. J'aime beaucoup la couverture de ce dernier tome, même si ma préférence va pour le second livre.

Concernant l'histoire, elle suit parfaitement les deux premiers tomes. Alexia a sauvé Tomas des griffes de Grahir – oui j'ai piqué cette phrase du résumé – et a réussi à trouver un refuge. Le problème, c'est qu'elle n'a malheureusement pas pu sauver tout le monde et s'en veut terriblement. Elle sait, elle ressent même que certains sont toujours en vie et va tout faire pour les récupérer. Et surtout elle va devoir combattre Grahir pour sauver son peuple. De nombreuses épreuves les attendent toujours et rien ne leur sera épargné, pas même la mort en direct de certains de leurs compagnons.

J'ai apprécié le tome 1 et beaucoup aimé le 2. Par contre pour ce dernier tome, je suis très mitigée. Je m'attendais à un combat entre Alexia et Grahir plus conséquent, plus important. Sauf que nous ne l'avons réellement qu'à la fin. J'ai apprécié comment elle et ses compagnons font pour arriver à ce but, mais j'ai trouvé cela extrêmement long pour y parvenir. J'ai pensé à un moment tout ce travail, toutes ces manigances pour ça ? La fin est très rapide au niveau du combat, mais surtout au niveau des personnages. Je suis ressortie avec plus de questions que de réponses en le fermant.

J'ai bien aimé l'apprentissage d'Alexia lorsqu'elle découvre que ses pouvoirs sont plus importants que ce qu'elle croit. Voir ce dont elle est capable est presque magique. Elle apprend en même temps que le lecteur, le montre de part son regard. Nous suivons son évolution constante et j'aime beaucoup. Il y a beaucoup de situations qui s'enchaînent et qui laisse peu de temps morts. La première moitié du livre m'a plu. Les choix sont à double tranchant : sauver une personne que l'on connaît très bien, ou sauver un village complet ? Qui pourrait décider d'avoir le droit de vie ou de mort sur quelqu'un ? Les sentiments sont exacerbés, les combats sont de plus en plus nombreux entre guerriers. Tous ne s'en sortent pas, mais c'est une situation qui est logique, ils ne peuvent pas restés cachés et doivent aller au front.

Mais il y a donc des points que je n'ai pas compris ni apprécié. Ils sont en guerre, mais dès qu'ils perdent l'un des leurs, ils baissent les bras, mais auraient-ils oublié ce que c'est que la guerre? Les sacrifices? Les pertes? Un exemple : l'un de ces compagnons est atteint d'un poison mortel. Un personnage va intervenir et le sauver, ce qui est bien, sauf que l'on apprend par la suite qu'il sera obligé de rester sur place à vie. Je n'ai pas compris cet état de fait. Que le personnage qui vient mettre son nez dans les affaires d'Alexia et de ses amis est une chose, mais que ces actes bloquent ceux qui n'ont rien fait, je me suis posée beaucoup de questions. Le caractère de Tomas est devenu difficile. Au lieu de chercher une solution il se morfond et use de son pouvoir de prince pour envoyer paître les autres.

Et la fin, mais je n'oserai pas dire qu'elle est bâclée, car elle se termine ni bien, ni mal, elle se termine c'est certain. J'aurai apprécié en savoir plus sur ce qu'ils vont faire, Tomas et Alexia vont vivre avec le troisième si j'ai tout suivi, car ils ne peuvent se défaire l'un de l'autre? Maxi et son père ils deviennent quoi en fait? Et les femmes de Dorduine dans tout cela? Je ressens un gros manque au sujet de ce qu'ils deviennent tous, tout simplement.

Comme indiqué, j'ai trouvé pour ma part du bon et du moins bon. L'histoire d'une manière générale est bien amenée. Alexia est une héroïne pour une fois, car j'ai vu peu de femmes de ce type en fantasy, même si à force j'ai préféré les personnages secondaires au trio – surtout à cause de leur façon d'agir. Par contre le côté résolution de problèmes si rapide et les manques stipulés dans mon avis de ce dernier tome ne m'a pas plu.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-guerriere-d-argalone-tome-3-un-combat-difficile-frederique-arnould-a126044884
La guerrière d'Argalone, tome 2 : Un choix douloureux La guerrière d'Argalone, tome 2 : Un choix douloureux
Frédérique Arnould   
Malheureusement, je n'ai pas plus apprécié ce second tome que le premier qui ne m'avait pas transportée... Même si le roman répond à tous les codes de la fantasy (voir même un peu trop...) je ne suis pas convaincue. Je n'apprécie guère le personnage principal (Alexia) dont les atermoiements m'agacent ( sérieux, Tomas c'est évident pour tout le monde....) ainsi que son côté "je suis trop méga forte et la descendance de dieu" (mais ça n'engage que moi, je trouve ça trop convenu). Je reproche une fois encore le manque de nuances dans les personnages (les gentils sont des bisounours, les méchants sont trop cruels) et j'ai parfois eu du mal à suivre l'afflux de nouveaux personnages ...

Certains passages auraient gagnés à être approfondis et même si j'ai aimé les Amazites, certaines expressions m'ont posé question... (dans les bras de Morphée, utilisé à 3 reprises, qui fait référence à la culture de notre monde alors qu'Argalone m'en semble loin ..). Je n'ai pas été séduite, mais cela ne retire pas les mérites du roman : c'est simplement que je le trouve trop manichéen pour moi


Ce que j'aime : Il y a peu de temps morts, même si Alexia passe (beaucoup) de temps à s'apitoyer sur elle-même, l'action/l'histoire progresse


Ce que j'aime moins : Alexia et son manque de maturité, le côté trop manichéen des personnages, des expressions parfois peu adaptées (les bras de Morphée, mais je dois dire que j'aurais pu l'écrire aussi), un manque d'approfondissement pour certaines idées, pourtant excellentes. Beaucoup de répétitions dans les pensées d'Alexia qui ressasse...


En bref : Un style fluide et plaisant qui plaira aux plus jeunes, même si je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire que j'aurais aimée plus originale.


Ma note


5,5/10

par JessSwann
La guerrière d'Argalone, tome 1 : Des amours maudites La guerrière d'Argalone, tome 1 : Des amours maudites
Frédérique Arnould   
Je remercie l'auteur, Frédérique Arnould pour l'envoi de son livre en format numérique.

Alexia est une presque femme, car elle va bientôt fêter ses 16 ans. Fille de forgeron, elle a appris ce métier avec beaucoup de joie, pour elle comme pour son père. Malgré cela, elle désire s'émanciper, afin de découvrir le monde. Et dans ce monde, ou plutôt devrais-je dire au Royaume d'Argalone, les femmes peuvent s'émanciper le jour de leur 16 ans. La fête est magnifique, tout comme la jeune femme qui se découvre apte à porter des robes, enfin une. Son meilleur ami, Maximilien, surnommé Maxi va en profiter pour se déclarer. Une soirée idéale pour un passage à l'âge adulte. Mais le lendemain, une attaque surprise rase le village, ne laissant que très très peu de survivants. Au final, Alexia restera seule. L'armée est son seul salut. Elle va partir pour un voyage qui ne sera pas de tout repos.

Le livre est écrit à la première personne. Nous avons Alexia qui parle de ce qu'elle voit, ce qu'elle fait, ses impressions. L'histoire se déroule vite au départ, en même temps nous en apprenons un peu plus sur la jeune femme et qu'elle a une particularité qu'elle ne sait pas. J'ai aimé le fait qu'elle soit robuste niveau épaule, en même temps l'auteur aurait fait une femme fragile arrivant à manier les outils de forgeron, j'aurais tiqué. Le coté « émotion difficile » est lorsqu'elle récupère le carnet de dessin de son petit frère qui est différent des autres petits garçons. Alexia à beaucoup d'émotions en elle qui tourbillonne, le sentiment de vengeance est grand, mais son envie d'apprendre également. Le capitaine qui la prend sous son aile est quelqu'un d'important, mais il ne se prend pas la tête. Un soldat qui travaille bien est récompensé, autrement il devra recommencer. Les entraînements sont difficiles, mais comme Alexia à un con coup de massue, il lui faut surtout travailler son endurance. Elle est vive, intelligente et ne mâche pas ses mots. La découverte de ce qu'elle a en elle est rapide pour nous, mais pour elle c'est plus long.

Elle fera la rencontre de plusieurs personnes, donc le capitaine de cette garnison qui la prendra pour apprentie. Je l'ai trouvé juste, courageux et ouvert d'esprit, car pour prendre une femme dans l'armée il faut l'être. Il y aura également Hugo et Tomas. Le premier un apprenti comme elle et le second fait partie de l'armée. D'autres viendront étoffer l'intrigue qui à pour cœur : la vengeance. Mais ce n'est qu'une infime partie du livre. La jeune femme va se découvrir et apprendre. Confiance, amitié, amour font partie intégrante de ce premier tome. Les personnages principaux sont dévoilés au fur et à mesure, même si je suis certaine qu'il y a encore des découvertes à faire.

J'ai beaucoup aimé voir que le déroulement se situait – si cela se passait dans notre monde – au temps du moyen-âge. Pas de voitures, pas d'électricité, chevaux à volonté, épées au quotidien... La surprise juste avant la fin m'a assise. En lisant je n'avais pas vu que cela allait arriver, provoquant quelques dégâts dans la vie sentimentale d'Alexia.

Petits bémols : J'ai vu facilement ce qui allait arriver, en même temps je dirais que la quatrième de couverture donne vraiment trop de détails. Je ne suis pas fan des trios amoureux déjà à l'avance et certaines relations m'ont parues arriver comme un cheveu sur la soupe : trop rapide surtout. Je ne parle pas forcément des sentiments amoureux. Et la fin est abrupte, j'ai cru qu'il y avait quelque chose derrière, perdu !

En bref, le livre se lit très vite – je l'ai lu d'une traite au final – qui a quelques bons rebondissements. Le personnage principal est une femme qui sait aussi bien faire qu'un homme. Il n'est pas passé loin du coup de cœur pour être honnête, mais certains points évoqués juste au dessus ont fait qu'il est resté sur de l'or. Dans tous les cas, je continuerais la suite avec plaisir.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-guerriere-d-argalone-tome-1-des-amours-maudites-frederique-arnould-a119301134
Assassin's Creed, Tome 2 : Brotherhood Assassin's Creed, Tome 2 : Brotherhood
Oliver Bowden   
Un deuxième tome plus passionnant que le premier. On retrouve avec plaisir Ezio Auditore , la Confrérie et Cesare Borgia, certainement le templier le plus charismatique de la série. Les dialogues sont pareils au jeu et c'est vraiment une merveilleuse manière de se plonger dans l'Histoire de cette manière. Emotions , combats et rires pendant toute la lecture garantis. Bref je recommande vivement ce livre ainsi que cette série !

par Nocturis
Assassin's Creed, Tome 3 : La Croisade Secrète Assassin's Creed, Tome 3 : La Croisade Secrète
Oliver Bowden   
J'ai commence à lire ce livre en premier (bien que ce soit le 3ème tome) et je n'est pas était dépaysée car[spoiler]Altair a existé avant Ezio[/spoiler]. Vraiment très bon livre bien que la fin soit un peu triste

par _shadow_C
Assassin's Creed, Tome 4 : Révélations Assassin's Creed, Tome 4 : Révélations
Oliver Bowden   
La fin des aventures d'Ezio Auditore...Je ne peut qu'admirer l'auteur pour avoir réussis à faire de cette trilogie de jeux vidéo, une saga littéraire juste magnifique !
Dans ce dernier épisode, on sent Ezio encore plus humain, de par ses pensées et ses faiblesses. On revoit le grand Altaïr aussi et surtout, on assiste à la fin de l'histoire du Maître Assassin.
Je viens de le terminer et je suis encore sous le charme de cette histoire, j'ai donc du mal à être objectif mais ce qui est sur, c'est que je conseil fortement cette trilogie à toutes personnes aimant les histoires d'aventures, les combats à l'épée et/ou le jeux vidéo du même nom...

par Jundow
Assassin's Creed, Tome 5 : Forsaken Assassin's Creed, Tome 5 : Forsaken
Oliver Bowden   
Un excellent tome, du point de vue d'un Templier cette fois. Une lecture assez fluide, on y retrouve tout l'univers du jeu. Ça ne déplaît pas. Le style d'Oliver Bowden se laisse lire avec plaisir. Sa série des Assassin's Creed se dévore!

J'avoue que je m'attendais à ce que l'on suive Connor et non son père. Mais cela nous permet aussi de mieux comprendre les deux clans qui s'opposent et leurs motivations.

par Lyanaa
Assassin's Creed, Tome 6 : Black Flag Assassin's Creed, Tome 6 : Black Flag
Oliver Bowden   
Le livre est découpé en plusieurs parties. Je vais faire ma critique en me basant sur ces dernières. Dans la première partie, ce que j'ai trouvé bien, c'est de découvrir la vie d'Edward Kenway avant qu'il ne s'embarque pour les Caraïbes et qu'il ne devienne un pirate redoutable, sa rencontre avec sa femme Caroline, son voeu de devenir corsaire et son amitié avec les illustres pirates Edward Thatch dit Barbe Noire et Benjamin Hornigold. C'est un personnage que je trouve vraiment égoïste au premier abord qui ne rêve que de gloire et de richesse. On est très loin d'Altaïr, Ezio (Edward avait été décrit sur la toile comme ressemblant le plus à Ezio (je ne parle pas du physique mais de tout le reste) mais ce n'est pas vrai du tout.) ou même Connor (le petit-fils d'Edward justement). Dans la deuxième partie, on découvre un monde empli de violence. Eh oui, c'est pas joli-joli l'âge d'or de la piraterie avec les maladies, la débauche, les mutineries, le sang qui gicle à tout va, le rhum... mais toutes ces descriptions donnent un vrai côté réaliste, on a vraiment l'impression d'y être, de vivre la scène au détail près. Cette deuxième partie annonce également l'histoire même du jeu vidéo avec quelques passages passés sous silence (car trop de descriptif ou inintéressants) et, où Edward devient finalement pirate, luttant aux côtés de ses amis, pères fondateurs de la piraterie. Il va également y voir un peu plus clair, s'intéresser un peu plus à la lutte entre les Assassins et les Templiers. Dans la troisième partie, je n'ai pas grand chose à dire... si. Que j'aime beaucoup les personnages de James Kidd alias Mary Read et Barbe Noire (j'aurais aimé en apprendre beaucoup plus sur ce dernier, qu'il soit encore plus présent dans le livre). Dans la dernière partie, Edward est enfin devenu ou presque un Assassin. Il a changé. Au fil du temps, des épreuves, des pertes qu'il aura subi et à l'annonce d'un meilleur avenir. Un bon point positif. Appréciables aussi, les derniers chapitres qui concernent son retour en Angleterre (passage absent du jeu).

par MaMt