Livres
384 690
Comms
1 348 991
Membres
271 382

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par Romane25 2017-07-31T11:24:50+02:00

AVERTISSEMENT : Je ne conseille pas aux personnes n'ayant pas lu le début du livre de lire cet extrait, à moins que vous ayez envie de vous faire spoiler !

Je sors mon téléphone et je compose son numéro. Sa ligne sonne plusieurs fois, puis une voix de femme me répond.

- Bonjour ! glousse-t-elle joyeusement.

- Euh, bonjour je pense que j'ai dû faire un faux numéro.

Elle rit et j'entends des pas sur le parquet, puis le rire tonitruant de Wes.

- Vous appelez pour Weston ? demande-t-elle d'une voix suave que je reconnais enfin.

Gina DeLuca, une des actrices les plus belles et les plus prisées de Hollywood. Elle a le rôle principal dans le dernier film de Wes, Honor Code.

J'entends un bruissement au bout du fil, puis la voix amusée de Wes.

- Gina ... ma belle, tu ne paies rien pour attendre ! Viens ici, poupée, dit-il.

- Désolée, mais Wes devra vous rappeler. Il est très occupé ! s'écrie-t-elle.

- Je t'ai eue ! s'exclame Wes.

Viennent ensuite des bruits de baisers, suivi par un gémissement de femme.

- Raccroche, grogne-t-il.

Gina pousse une sorte de miaulement et j'ai l'impression de me faire poignarder en plein coeur. Cependant, je ne parviens pas à raccrocher. Je suis scotchée au téléphone, comme un piéton devant un accident de voiture. Je n'ai pas le droit d'être blessée, or je suis anéantie d'entendre Wes avec une autre femme.

Est-ce que c'est ce qu'il ressent en sachant que tous les mois, je pars vivre avec un autre homme ?

Même si c'est le cas, il a dû s'en remettre, à en croire les baisers qui me parviennent.

- C'est ton téléphone, pas le mien. Tiens, c'est une meuf, dit Gina.

Wes est sur le point de comprendre qui est à l'autre bout du fil et ce que j'ai entendu, et le temps ainsi que les battements de mon coeur semblent s'arrêter.

- Merde ! jure-t-il.

Page 22-23

Afficher en entier

– Tu as vraiment un joli petit cul, Mia, dit-il en me mettant une fessée.

Je m’arrête et me tourne vers lui en le fusillant du regard.

– Écoute, petit. Si tu ne veux pas devenir manchot, je te conseille de ne plus jamais toucher mes fesses.

Il recule face à moi, mains levées.

– Ok, d’accord. Je m’entraînais juste pour demain. Y a pas de mal, ok ?

– Ouais c’est ça, garde plutôt tes forces pour demain.

Je gravis l’escalier, contente d’avoir eu le dernier mot, mais sa réponse me parvient lorsque j’atteins le premier étage.

– Chérie, tu apprendras vite que je ne manque jamais de forces avec les femmes.

Bon sang, je ne sais pas si je vais réussir à le supporter un mois.

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par dancewithyou 2017-08-04T01:29:40+02:00

Il existe un club d’élite qui s’appelle le WAG – pour Wives And Girlfriends1. Comme nous sommes en retard, Mason me dépose avec les WAG et m’abandonne en me fourrant une liasse de billets dans la main. Ça lui aurait coûté moins cher de me traiter directement de prostituée, non ?

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par madness-story 2017-05-22T10:08:24+02:00

J'ai l'impression d'être une Mère Teresa des temps modernes, en plus jeune et plus baisable.

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par alapage 2017-04-25T20:45:27+02:00

C'est injuste et parfaitement ridicule de supposer qu'il allait m'attendre, surtout quand, de mon côté, je baise avec qui je veux. Or pour moi, quelque chose a changé lorsqu'il m'a fait la surprise de venir à Chicago.

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par sabivilutini 2017-04-23T04:58:31+02:00

Hélas, la joie que cela me procure n'est que de courte durée, étendue sur mon lit dans ma chambre silencieuse, je me sens affreusement seule. Pour la première fois de ma vie, je me sens véritablement seule au monde.

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par sabivilutini 2017-04-23T04:58:09+02:00

Mason entre dans la pièce et referme la porte derrière lui.

-Est-ce que les deux plus belles femmes du monde ont faim ?

Je secoue vigoureusement la tête.

- Tu ne peux vraiment pas t'empêcher de draguer ? je réponds en riant.

Cette fois-ci, Rachel se joint à moi alors que je m'attendais à ce qu'elle lève les yeux au ciel, comme d'habitude.

Il y a du progrès, non ?

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par ilovelire 2017-04-07T16:48:54+02:00

J’ai beau être fan de ce sport depuis toujours, il y a quelque chose que je ne savais pas à propos du base-ball. Il existe un club d’élite qui s’appelle le WAG – pour Wives And Girlfriends1. Comme nous sommes en retard, Mason me dépose avec les WAG et m’abandonne en me fourrant une liasse de billets dans la main. Ça lui aurait coûté moins cher de me traiter directement de prostituée, non ? Rien que pour ça, je décide de dépenser la totalité des deux cents dollars en bières, souvenirs et hot dogs.

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par ilovelire 2017-04-07T16:48:44+02:00

Je suis tout de suite envoûtée par l’odeur de hot dogs, de pop-corn et de bière. Je suis dans le stade des Red Sox et, pour une fan comme moi, c’est le paradis. Mason prend ma main et me guide dans les tunnels souterrains. Je fais de mon mieux, mais je n’arrive pas à rester calme lorsqu’il m’emmène aux vestiaires, où des mecs quasi nus et gaulés comme des dieux discutent tranquillement en se préparant pour le match. Une autre femme que moi se couvrirait sans doute les yeux, mais c’est le plus beau jour de ma vie et je reluque les joueurs un à un, comme un adolescent pervers qui mate sa voisine par la fenêtre de sa chambre.

Afficher en entier
Extrait de Calendar Girl, Tome 4 : Avril ajouté par ilovelire 2017-04-07T16:48:33+02:00

Je coiffe mes boucles brunes en deux queues-de-cheval basses – je sais que ça plaît aux mecs comme Mason  – et je parfais le tout avec une casquette de base-ball rouge. Je ne sais pourquoi, je pense soudain à Wes. Il est le seul auprès de qui j’aurais envie de m’investir. Lorsque je suis avec lui, j’ai l’impression que je ne pourrais pas vivre sans mon surfeur californien. Or, lorsque nous sommes séparés, je trouve un tas de raisons justifiant que nous ne sommes pas faits pour être ensemble – il faut croire que je suis douée pour me protéger. Toutefois, je dois avouer qu’il me manque. Deux semaines ont passé depuis que je l’ai vu. Il ne peut pas y avoir de mal à le contacter, si ?

Afficher en entier