Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de calinoux : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Pour un Tweet avec Toi Pour un Tweet avec Toi
Teresa Medeiros   
Abigail, dite Abby, est une jeune auteur atteinte du syndrome de la page blanche. Si son premier livre a été un véritable succès, elle est maintenant incapable de terminer le chapitre 5 de son nouveau roman. Quand son agent lui ouvre un compte twitter, c'est sans grand intérêt qu'Abby s'y connecte. Puis elle fait la connaissance de Mark, un professeur en année sabbatique, mystérieux et plein d'humour qui va l'aider à retrouver l'inspiration....

On s'attache très vite aux personnages. D'abord à Abby puisqu'elle est la première à entrer en scène, héroïne oblige. Ce qui est bien avec ce personnage, c'est que l'auteur n'en a pas fait une bimbo superficielle, au contraire, elle n'a pas peur de la mettre dans des situations complètement ridicules et de l'habiller en sweat tâché. Non, Abby est totalement naturelle, préférant de vieilles converses trouées à des escarpins hors de prix. Abby est une jeune femme que l'on apprend a découvrir au fur et à mesure de ses tweets avec Mark. Sa situation actuelle, son enfance pas facile, son pessimisme et son humour font d'elle un personnage hyper attachante.
Quant à Mark, on ne peut que succomber à l'humour ravageur de ce professeur d'université. Mystérieux sans tomber dans l'excès, drôle, charismatique, ce personnage est vite devenu un de mes petits chouchous. J'ai beaucoup aimé la manière dont il a abordé Abby, le rapprochement entre nos deux personnages, subtil mais bien présent que l'on voit naître au fil des pages....

Pour ce qui est du style d'écriture, j'ai adoré ! C'est léger, simple, addictif ! Une plume bourrée d'humour et de références en tout genre, passant de Star Wars à Desperate Housewives en passant par Indiana Jones et Grease. Le genre de références qui ne peut que nous faire sourire une fois qu'on la reconnait. C'est bien amené, bien dans l'ambiance, franchement c'est super sympa comme idée ! De plus, l'auteur à introduit les liens des photos que Mark et Abby s'envoient, et en allant voir sur le site de l'auteur, on peut retrouver les fameuses photos. J'ai trouvé ce concept vraiment très original, j'ai adoré !

Pour en venir à l'histoire, j'avoue que je ne m'attendais pas vraiment à ca, mais je n'ai pas été déçue ! Je ne sais même pas si on peut parler d'intrigue à ce niveau là, mais en tout cas, le lecteur reste bluffé par l'élément perturbateur (et c'est le cas de le dire !) que nous dévoile l'auteur après nous avoir fait croire à un conte tout-beau-tout-rose. Non franchement, Teresa Mereidos à un don !

Bref vous l'aurez compris, Pour un tweet avec toi a été une excellente découverte et un gros coup de coeur !

par Sly-Stark
Dix bonnes raisons d'être célibataire Dix bonnes raisons d'être célibataire
Lindsey Kelk   
Bon, alors, certes, ce n'est pas de la grande littérature, mais j'ai passé un bon moment. C'est le genre de bouquin qui se lit bien pendant 2 heures de train, sans grande originalité mais assez addictif, et surtout très drôle. Je n'en attendais pas grand chose, mais je me suis bien bidonnée, dans le train, ma liseuse entre les mains. Je le conseille pour les drogués des comédies romantiques à la Bridget Jones, des fois, ça fait du bien.

par Kittydk
Toi & Moi, désastre assuré, Tome 2 Toi & Moi, désastre assuré, Tome 2
Maddie D.   
Cette suite a beau être sympa, je trouve qu'en comparaison du tome 1 ; ce tome-ci à perdu en fraîcheur et légèreté.
Fini les scènes cocasses et les répliques hilarantes du volume précédent. Ici, Elisha et Ben passent leurs temps à se disputer et à se réconcilier. C'est bien simple, en une petite centaine de pages, nous avons droit à 2 ou 3 scènes de ce genre. C'est dommage, car cela devient vite casse-pied et rébarbatif.


par Avalon
Toi & Moi, désastre assuré, Tome 1 Toi & Moi, désastre assuré, Tome 1
Maddie D.   
le deuxième épisode est encours d'écriture...
Sortie prévue avant juin 2015.

par Maddie_D
Super Connard et Elle Super Connard et Elle
Clémence Lucas   
Addictif !!! J'espère qu'il y aura une suite

par ninib974
Sexy No Sexy No
Rose Darcy   
Je voudrais déjà remercier Livraddict et Edibitch pour ce petit livre. Je ne m'attendais vraiment pas à cette jolie petite claque en le lisant. J'ai peur des livres un peu trop médiatisés par les autres blogs, du coup, je l'ai commencé avec beaucoup d'appréhension. Mais, finalement, je me suis très vite familiarisé avec notre petite No et à me reconnaître en elle. Le livre est trop court, bien trop court. C'est toujours pareil avec les nouvelles, il en manque toujours, mais en même temps quand je regarde avec un peu plus de recul, j'ai vécu énormément de chose durant ma lecture. Comme si j'avais eu condensé d'un gros livre, donc finalement je suis un peu moins frustrée. Il faut dire que le petit bout de vies de No que l'auteur nous offre est vraiment très, mais alors très riche en émotion et en action. Je n'en dirai pas plus sur l'histoire parce qu'elle est à découvrir assez rapidement. Après j'ai eu parfois du mal avec la façon dont No s'exprime, mais ça reste assez minime comme problème. Sinon l'écriture est assez simple et vous entraîne rapidement, mais il faut dire que le personnage de No très coloré nous aspire assez facilement dans le livre. J'aime énormément la couverture, je l'ai un peu pris pour ça et comme souvent, je ne connaissais pas le résume, je savais juste ce que j'avais pu lire à droite et à gauche sur le livre. Du coup, je savais un peu ce que j'allais y trouver. Mais j'ai été surprise par la note d'humours que j'ai pu rencontrer durant ma lecture, qui m'a bien fait rire. J'aime beaucoup les petits dessins que l’on peut trouver durant notre lecture.


En conclusion, un vrai petit coup de cœur. Je pensais vraiment tomber sur de l'érotisme pur, je ne sais pas vraiment pourquoi d'ailleurs. Mais c’était plus une vraie histoire fille avec le côté hyper-prince charmant, je pense que l’on va être beaucoup à vouloir la place de No lol. Enfin bref, une histoire d'amour comme je les aime. Un livre qui se lit extrêmement vite, que je ne peux que vous recommander. Quant à moi, je vais sûrement aller me pencher sur les autres livres de l'auteur.

par Lily01
Off-Campus, Tome 4 : The Goal Off-Campus, Tome 4 : The Goal
Elle Kennedy   
Dans ce quatrième tome et le dernier de la saga, nous découvrons l'histoire de Tucker et Sabrina. La fin du tome précédent (saison 3 The Score) nous avait offert un aperçu de leur histoire.

Sabrina est une femme qui a peu de temps pour elle, lorsque l'envie lui prend de se détendre et décompresser ce n'est que pour une soirée, une nuit. Mais quand cet homme est Tucker, tout se complique.
Tucker est un pur gentleman, il ouvre les portes aux dames, il reste ami avec ses ex, il assume ses paroles et ses bêtises... Sa rencontre avec Sabrina va changer sa vie, mais il lui faudra toute sa volonté et sa ténacité pour la convaincre de ses intentions et de ses sentiments.

John Tucker est le dernier de nos étudiants et joueurs favoris de Hocker du campus. Il est toujours loyal envers ses amis et coéquipiers. Il est réservé, prévenant, gentleman et surtout fiable, néanmoins pendant l'intimité, et surtout avec Sabrina c'est un vrai démon.
Sabrina James est une femme très intelligente, courageuse et forte. Elle ne mâche pas ses mots, même si elle est très distante et renfermée. Son rêve c'est Harvard, et pour cela elle travaille dure et cumule deux emplois. C'est une femme canon, brillante et bosseuse.
Ces deux personnes sont incroyables, et se complètent parfaitement. Elle a besoin de tout contrôler, et lui est beaucoup plus souple, il prend les choses comme elles viennent. Sa patience est un atout pour ce couple, car Sabrina est très longue à prendre ses décisions et très peu sûre d'elle-même.

La narration est en alternance entre les deux points de vue, et introduit par leur prénom à chaque changement. Cette histoire se déroule en parallèle avec la saison 3, Allie et Dean. L'intrigue et l'histoire de Tucker et Sabrina est palpitante et captivante. Le lecteur les suit dans leur aventure avec une agréable attention. Seul quelques passages où le côté incertain et « douteux » de Sabrina est parfois lassant.
L'écriture est fluide, légère et très facile à lire, les presque cinq cent pages filent à une vitesse. La dernière page arrive bien trop vite. Les sentiments et les émotions sont présents à chaque instant. L'intrigue est très commune, soit peu innovante mais grâce aux personnages et à la plume de l'auteur, cette romance est addictive et très plaisante.

Ce fut un pur bonheur de découvrir ses étudiants et joueurs de Hockey. Cette saga est une belle découverte dans son genre. Humour, amour et amitié est une combinaison qui fonctionne parfaitement. Ce tome sur Tucker est une sublime histoire qui conclut à merveille cette série. L'auteur nous prévoit un spin-off pour bientôt.

par Matoline
Feeling Good, L'Intégrale Feeling Good, L'Intégrale
Fleur Hana   
Que dire sur cette petite série de nouvelles ? Le seul avantage et que ça se lit très vite. Un petit voyage en train et voilà les huit morceaux digérés.

Déjà, il n'y a pas vraiment d'histoire. Machine rencontre Machin et ils s'envoient en l'air. Quand ils ne sont pas l'un sur l'autre, c'est qu'ils se disputent pour des motifs en général stupides. C'est du vu et du revu. Mais bon, hein, pourquoi pas...
Le format coupé de huit "histoires" empêche une vraie intrigue de se dessiner. Les épisodes n'apportent en général pas grand chose et leurs rebondissements (la mère de Sarah, Dante et Sandro) ne sont tellement pas développés que ça en devient risible. Ne comptez même pas sur le dernier pour offrir une conclusion à l'histoire.

Le plus gros problème pour moi c'est la vulgarité incroyable de l'héroïne qui gâche des passages qui auraient pu être érotiques. Je ne parle pas de mots crus mais d'images dégoûtantes, de blagues de prout et de comparaisons puérils qui font retomber le soufflé en moins de deux.

Sarah est également totalement immature et je vous mets au défi de ne pas vouloir simplement l'étrangler.

L'idée de départ était sympa : du cul sans complexe. Mais c'est, de moins point de vue, franchement raté.

https://www.goodreads.com/review/show/1254117366
Imagines Imagines
Anna Todd    Ariana Godoy    Ashley Winters   
Je remercie Déborah et Stéphanie des éditions Hugo Roman pour l'envoi de ce nouvel SP.


Malheureusement, malgré une magnifique couverture argentée et 700 pages quand même... je n'ai pas accrochée.

J'ai lu 5 nouvelles, je pense qu'au début ce qui m'a gêner ça devait être le fait que le narrateur me raconte"mon" histoire. Ayant déjà lu de la fanfiction je pensais que ça serait pareil: deux personnages du livre/film et leur histoire réécrite car il ne sont pas forcément ensemble dans l'original.

Mais j'ai continué et j'aurais pu tous les lire même avec ce système de narration, c'est perturbant au début mais on s'y fait.

Non, la vraie raison de mon abandon c'est parce que pour moi ce ne sont pas des fanfictions mais des fantasmes de fans qui souhaiterait sortir avec leurs idoles.

La seule que j'ai trouvé vraiment sympa car ce n'était pas ce genre de fantasme c'est la première avec Kim Kardashian dans un monde futuriste où les femmes sont brimées mais elle à fini abruptement sans aucune fin réelle :'(.

Du coup j'ai appellé Sii Jii du blog Siji&Books à l'aide dans le cadre de notre RDV ponctuel : le switch blog. Je la remercie d'avoir accepté et vous partage bientôt sa chronique.

http://labibliothequedemiangemidemon.blogspot.com/2016/11/imagines-anthologie-fanfiction-de.html
Rock Me, Tome 1 : Rock Me Rock Me, Tome 1 : Rock Me
Anna Wayne   
Ce roman est pour les fleurs bleues, les romantiques et les midinettes... ce que je ne suis pas du tout. C'est mignon, très doux, très gentillet, je dirais que c'est bien pour les moins de 20ans.

Je l'ai commencé parce qu'en étant femme de musicien, c'est un univers que je connais et qui a sa part de fantasmes, parce que j'ai beaucoup aimé la saga Stage Dive (Tome 2 et 3) ou Backstage de Tracy Wolff. C'est donc tout naturellement que j'ai vu passer ce titre chez Eden, et avec sa sortie en poche, hop c'était l'occas de tester.

J'ai failli abandonner le roman dés les premières pages : un style, au démarrage, très scolaire avec la présentation basique de la nana (ça m'est devenue insupportable à force) ; utilisation du présent (c'est très perso mais je ne l'aime pas beaucoup pour les récits, même si, en romance contemporaine je l'accepte) et surtout, *cris d'horreur*, la ponctuation.

Pourquoi, il y a des points d'exclamations et/ou d'interrogations doublés partout, partout ? On ne fait pas ça dans un roman bordel ! Ça passe sur les réseaux sociaux, les discussions entre amis. Je peux me permettre d'en mettre dans une chronique !!!, même de faire cette chose étrange "?!" dans mes phrases. Mais voir ça dans un bouquin qui n'est ni sur une partie d'échec ni sur un bouquin informatique, non ! non ! non ! On ne double pas sa ponctuation, on n'en abuse pas non plus. Habituellement, je crise avec les points de suspensions à foison mais je ne pensais pas buter sur cette mauvaise habitude. Un paragraphe énorme pour !! je m'épuise moi-même... Mais je ne veux plus jamais voir ça dans un roman édité.

J'ai du mal avec les héroïnes qui ne savent pas ce qu'elles valent, cette fausseté sur leur physique et l'effet qu'elles ont sur les hommes. Et que dire du petit ton condescendant... sur l'aspect de telles ou telles femmes. Genre parce que tu ne te maquilles pas, que tu es basique, tu es plus naturelle, donc tu es mieux qu'une nana coquette, plus attirante auprès de la gente masculine ? Ou alors, que ton 36 te rendra "squelettique", "superficielle"... Peut-on arrêter de juger sans cesse le corps féminin, de faire des raccourcis pour valoriser un personnage clé ? S'il vous plait, c'est pénible. Non parce que tu peux ne pas te maquiller, faire naturelle et être une grosse connasse, et l'inverse est aussi vraie.

S'il y avait une volonté de parler de la confiance en soi, des complexes que toutes les femmes rencontrent. Toutes. Il fallait pousser le truc, vraiment et pas juste mettre en avant ce que les autres sont. C'est un vrai sujet, et qui aurait donner un peu plus de maturité à Liv au lieu de lui donner une apparence d'une gamine de 16 ans mal dans sa peau, dans son corps.

On croirait que je m'excite pour un rien, mais ça m'a un "peu" fait grogner. Pourtant Anna Wayne avec le personnage de la meilleure amie, Maya, contredit tout ce qui me fait hurler ci-dessus. C'est à n'y rien comprendre, je sais. Là, où cette dernière joue sur les préjugés liés à son physique (grande, jolie blonde et tête bien remplie), Liv est la copine coincée, qui rougie pour rien (et pas seulement parce qu'elle serait restée trop longtemps au soleil) mais en faite elle est canon, pulpeuse (c'est quoi un 38 ? un 40 ? est-elle réellement dodue ? ou juste standard, on ne sait pas) et tous les mecs sont amoureux, forcément...

Humm, la pauvre, elle part avec des points en moins avec moi, comment parviendra-t-elle à redorer son blason ? Est-ce que sa séduction avec Thomas pourra la rendre plus désirable et agréable ? Thomas sera-t-il plus percutant et moins lisse que melle parfaite ?

Le texte est avec les deux POV, ce qui est intéressant en général parce qu'on voit ce qui se passe à chaque instant mais aussi on doit parvenir à distinguer chaque personnalité, un style propre à chacun doit en ressortir. Malheureusement, ici ils partagent même certaines expressions communes "mais bon", "mais bon que voulez-vous"... ces tics d'écritures/répétitions ressortent, ce qui avec un travail éditorial aurait du être gommé. Là, Eden, vous étiez en vacances les gars ? Tout ne doit pas reposer sur l'auteur, là c'est l'équipe édito qui aurait du retravailler ces petits détails. Parce que oui, ce sont de tous petits trucs qui me font parler comme jamais, je crois même que c'est ma chronique la plus longue jamais écrite. Mais gâcher du talent, ça m'agace !

Il y a pas mal de petites choses qui ne m'ont pas séduites dans Rock Me : les personnages trop lisses, les pensées un peu trop bien pensantes, le manque de sexe appeal du mâle, ce qui rend au final pas mal de passages assez mous et lents quand ils n'étaient pas clichés. D'un autre côté, il y avait une certaine douceur qui se détachait de ce récit ce qui était vraiment agréable, il y avait également de jolis moments dans la phase de séduction presque adolescente et très pure avec ces échanges de textos ou de morceaux de musique. C'est mignon, mais c'était trop. Trop dégoulinant de bons sentiments...

Si l'âge des protagonistes avaient été revu à la baisse, je n'aurais alors pas du tout pris les choses de la même manière. Je regrette en fin de compte leurs comportements adolescents alors qu'ils ont dans les 25 ans. Le côté fleur bleu/coup de foudre/ amoureux sans rien savoir de l'autre... ça m'est inconcevable et surtout parce que ça manque d'émotions. Le comble je sais, mais tout est joué d'avance dans ce cas-là, il n'y a pas cette découverte de l'autre, ce partage, cette vision à deux. En faite, la construction du couple est inexistante, elle est juste en suspens... en attente, que les persos se décident à sauter le pas. C'est souvent l'occasion de jouer sur les scènes vues et revues en romances, beaucoup de clichés, beaucoup d'exagération dans les ressentis des personnages qui finissent par devenir caricaturaux.

Je re-tenterai un de ces quatre un roman de l'auteur, je sais que celui-là est le premier, donc je prends cette première rencontre avec des pincettes. Il y a Blind Love ou True Love qui me tente... Est-ce que ce sera tout aussi fleur bleue ?

par LLyza