Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Callmeluh : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Red Queen, tome 0.1 : Queen Song Red Queen, tome 0.1 : Queen Song
Victoria Aveyard   
Pas encore de description mais un éditeur : Haperteen, une date de sortie : 1er septembre 2015 et la notion qu'il s'agira de la nouvelle 0.5 ... On ne sait pas encore de quel point de vue ... Cal ? Maven ? A suivre !
Cependant, déjà en précommande sur Amazon ! (attention, en anglais uniquement pour le moment !! )

par Mayumi
Phobos, Tome 1 : Les Éphémères Phobos, Tome 1 : Les Éphémères
Victor Dixen   
PHOBOS fait parti de ces livres que vous commencez doucement en vous disant "ouais pas mal ...", et puis au fil des pages vous ne pouvez plus le poser, ça devient addictif, vous tournez les pages plus vite, votre impatience grandit pour arriver à la dernière ligne en vous disant "c'est déjà fini !".
Nous avons là une lecture qui vous renvoie dans l'univers de la télé-réalité et de la fiction. Mais pas que ! Ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait car derrière la recherche du grand amour et d'une nouvelle vie sur Mars, se cache des enjeux politiques et financiers.

En ce qui me concerne, avec PHOBOS je découvre la plume de Victor Dixen et c'est une belle découverte ! C'est clair, c'est précis, c'est riche, c'est détaillé mais sans être redondant, c'est recherché et c'est instructif.
C'est tellement juste et bien écrit que lorsque l'action se déroule dans le Cupido, on s'imagine parfaitement avec les candidats. Tout comme on se voit posé devant notre poste de télé en train de regarder la chaîne Genesis, comme on le ferait pour n'importe quelle émission de télé-réalité ! C'est totalement prenant et déroutant.
Très vite on découvre les dessous et le but de ce programme, mais notre impuissance à venir en aide aux douze candidats nous oppresse, nous stresse, et peu importe qu'on nous dévoile tout, on a quand même la curiosité de voir comment les candidats vont le découvrir et comment ils vont gérer cette nouvelle et cette situation.

La narration peut être déconcertante car nous suivons plusieurs personnages et/ où situations. Mais tout ceci est bien amené et à chaque fois on attend avec impatience de découvrir l'évolution de chacun. Que ce soit le point de vue de Léonor quand nous sommes dans Cupido, qui nous permet de suivre l'évolution des filles. Où que ce soit l'émission H24, qui nous permet de suivre les speed-dating et les aventures des candidats. Où encore Serena, la Directrice de production, et William, le fils de l'un des instructeurs. Tous ont de l'importance !
En résumé, ce Young Adult français fait parti des surprises et des belles découvertes. On peut dire sans risque qu'il n'a rien à envier à ses homologues étrangers.

par coco69
Keleana : The Assassin's Blade Keleana : The Assassin's Blade
Sarah J. Maas   
J'ai beaucoup aimé ce bouquin dans lequel on retrouve plusieurs nouvelles racontant la vie de Celaena avant le premier tome. Nouvelles qui se suivent donc qui forment une histoire complète. J'ai beaucoup aimé le personnage de Sam -même si on ne le voit pas dans toutes les nouvelles- et les histoires qui étaient écrites sont vraiment très captivantes. J'ai pris énormément de plaisir à lire ce livre de la série "Throne of glass" et j'adore vraiment le travail que fait Sarah J Maas. Même si ces nouvelles n'apportent pas grand chose à ce qui se passe dans les livres ensuite, c'est intéressant de pouvoir rencontrer une Celaena plus jeune et tout ce qui s'en suit. Pour les fans de la série, je recommande vraiment ce bouquin. Qui plus est, la couverture est vraiment très belle.
[spoiler]Et maintenant au moins, je sais d'où vient le célèvre "My name is Celaena Sardothien and I will not be afraid." C'est Sam qui disait ça à la base. Quelque part, c'est comme si dans les tomes suivants il était toujours avec elle. :)[/spoiler]

par Sheo
Red Queen, tome 0.2 : Steel Scars Red Queen, tome 0.2 : Steel Scars
Victoria Aveyard   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/03/09/steel-scars-victoria-aveyard/

Attention, cet avis peut contenir des spoilers si vous n'avez pas lu le tome 1 de la saga Red Queen ! :)

Steel Scars est une nouvelle de la saga Red Queen dans laquelle Farley est à l’honneur. J’étais très impatiente de la découvrir car Farley est vraiment un personnage fort de cette saga.
Le récit retrace une partie de sa vie avant d’être réellement en contact avec Mare et tout ce qui s’en suit.

J’ai lu cette nouvelle de Red Queen après avoir lu Glass Sword et même si elle est sortie avant le deuxième tome, j’ai trouvé qu’il était plus plaisant de la lire après. En effet, dans ce récit, on rencontre en même temps que Farley des personnages qui apparaissent dans le second tome. Cela m’a permis de les resituer et de me dire » ah mais oui, lui c’était ça dans Glass Sword « . Je pense que, malheureusement, si je les avais rencontré en même temps que Farley, je n’y aurais pas suffisamment fait attention, et j’aurais peut-être été perdue en les retrouvant dans Glass Sword (alors qu’à la lecture de ce deuxième tome, on accepte très bien le fait que Farley les connaisse et pas nous étant donné que l’on suit Mare et qu’elle non plus, ne les connait pas !)

Tout commence alors que Farley est en compagnie du Colonel, juste avant qu’elle ne parte en mission en solo pour la première fois. (si vous n’avez pas lu Glass Sword, il est normal que vous ne connaissiez pas le Colonel, pas de panique !)

On voyage beaucoup en compagnie de Farley qui va dans plusieurs lieux abordés dans le second tome de la saga et que j’ai pu mieux appréhender de cette façon, en ayant déjà entendu parler en suivant Mare.

J’ai adoré être dans l’esprit de Farley. Cette femme d’apparence si forte dans les deux premiers tomes de la saga ne pouvait pas être réellement débordante d’assurance ! Son fort caractère est vraiment mis en avant alors qu’elle ose être en désaccord avec ses chefs lorsqu’elle trouve leurs décisions mauvaises mais j’ai adoré pouvoir palper sa dimension sensible et les doutes qui peuvent aussi l’assaillir. Elle ne perd cependant rien de son mordant…

Côté univers, on replonge dans l’ambiance du premier tome en côtoyant les rouges esclaves. On est à nouveau immergés dans ce monde bien appréhendé aux côtés de Mare. J’ai apprécié me retrouver à nouveau dans cet univers après la lecture de Glass Sword.

J’ai beaucoup aimé découvrir comment Farley avait rencontré Shade car finalement ça n’est expliqué nulle part dans les deux premiers tomes mais aussi ses premières expériences avec le pouvoir de celui-ci et sa découverte de l’existence de la population sang-neuf.

On revit certaines scènes du premier tome mais on est dans les pensées de Farley, derrière ses yeux, et ça change tout ! On assiste à sa première rencontre avec Mare et on comprend les raisons qui l’ont poussé à demander le prix exorbitant pour les transférer mais aussi ses propres pensées à propos de Mare. C’est totalement inédit et inattendu, j’ai beaucoup apprécié cette partie là.
Farley assiste aussi à une scène forte du premier tome, alors que Mare tombe dans le champ électrique , via une télévision et on a alors la réaction de la population autour d’elle à laquelle rien n’a échappé !

J’ai beaucoup aimé être immergée dans la rébellion, dans la garde écarlate avant que tout les événements que l’on connait dans les deux premiers tomes ne se déroulent. Victoria Aveyard nous montre les prémices de cette organisation.

Steel Scars n’est pas divisé en chapitres. Les différentes scènes sont séparées par des espèces de télégrammes envoyés au sein même de la garde écarlate, servant à communiquer entre Farley, le Colonel et la plus haute hiérarchie (un général) pour tenir au courant des avancées et connaître leurs ordres.

Je regrette cependant que cette nouvelle n’aille pas plus loin avec l’infiltration de Farley dans le palais, sa rencontre avec Kilorn ou encore sa période de détention. Je trouve que l’on s’arrête trop rapidement (l’histoire se termine dans les débuts du premier tome)

Vous l’aurez compris, Steel Scars et son héroïne, Farley, m’ont totalement conquis et c’est une nouvelle que je conseille à tous ceux qui peuvent lire en anglais. Pour le moment, il n’existe qu’un recueil de Steel Scars et Queen Song, les deux nouvelles de Red Queen. Ce recueil s’appelle Cruel Crown mais n’est pour le moment disponible qu’en anglais.

par Mayumi
Phobos, tome 2 Phobos, tome 2
Victor Dixen   
Lorsque j'ai terminé « Phobos 1 », j'avais été complètement conquise par cette histoire. J'attendais donc la suite avec impatience, tout en espérant avoir de nouveau un coup de cœur pour ce second tome.

Dans « Phobos 2 », nous retrouvons tout notre équipage au même moment où nous les avions laissés, dans les dernières pages de « Phobos 1 ». Un terrible choix s'offre à eux, l'heure du vote a sonné. Mais il est parfois difficile de choisir entre l'espoir et la vengeance.
Quelle décision vont prendre Leonor et ses compagnons ? Et comment cela va-t-il changer leur quotidien ?
Au même moment, Andrew continue son enquête. Il est loin de se douter qu'il va trouver des secrets bien enfouis.

J'avais donc mis la barre très haut après avoir lu le premier tome.
C'est avec un peu d'angoisse que j'ai donc commencé ce livre, car généralement lorsque j'en attends beaucoup, j'en ressors déçue.
Mais ici, ce n'est absolument pas le cas, bien au contraire.

Victor DIXEN nous replonge dans l'histoire exactement au même moment où on avait laissé nos personnages. Pas d'ellipse temporelle, son choix est de vraiment nous faire participer à ce fameux vote qui est plus qu'important pour nos petits astronautes : c'est un choix vital.
La tension est donc extrêmement pensante dès les premières pages. C'est intense, puissant et enivrant. J'ai rarement été projetée dans la tension si rapidement dans un second tome.

Nous suivons l'action toujours de plusieurs points de vue différents. Nous avons celui de Leonor, celui de Serena sur Terre, celui d'Andrew dans sa quête, celui des téléspectateurs qui regardent la chaîne Genesis. Nous avons également des petits passages dans lesquelles nous suivons une terrienne, fan de la chaîne, mais aussi quelques courts moments où nous suivons uniquement les garçons participants.
Je suis contente de retrouver cette alternance de points de vue. Certes, c'était très déstabilisant dans le tome 1 d'être ballotté d'un côté et d'un autre, mais c'est essentiel pour saisir tous les éléments de cette histoire.

Car oui, l'histoire qui nous paraissait complexe dans le premier tome, l'est encore plus dans « Phobos 2 ».
Attendez-vous à être surpris du début à la fin du livre car les révélations vont se succéder et d'autres mystères apparaissent. Victor DIXEN ne nous ménage absolument pas.
On sent que l'histoire prend vraiment un tournant capital pour la suite et l'auteur réussit à nous mener là où il le souhaite.

Nous retrouvons les personnages que l'on a aimés dans le précédent livre, mais aussi ceux que l'on n'a moins aimé. Certains masques tombent et les véritables caractères font surface. Parfois, on reste un peu bouche bée devant le caractère de certains.
Leonor est toujours mon personnage préféré. Elle reste égale à elle-même et ne se laisse pas embobiner ( ou presque, malheureusement ).
Que dire de Marcus ? Simplement qu'il a fait faire les montagnes russes à mon petit cœur..
J'ai beaucoup aimé Kelly dans ce tome. Elle est une vraie bouffée d'oxygène.

Et enfin, que dire de cette fin !
Plus j'en approchais, plus j'étais certaine que je n'allais pas apprécier ce que j'allais découvrir. J’avais élaboré plusieurs scénarios tous plus ou moins plausibles ou loufoques, mais je ne m'attendais absolument pas à cela ! Je ne sais pas qui est la plus choquée en fait : Leonor ou moi ?

Monsieur Victor DIXEN, si vous lisez cette chronique, voici un petit message personnel pour vous. Je ne sais pas si je vous vénère ou si je vous déteste avec cette fin qui est explosive. Je ne sais pas si je l'aime ou si je la hais. Je peux tout simplement vous remercier de ne pas me laisser indifférente, d'avoir réussi à me surprendre et à me mettre dans tous mes états. Maintenant, il ne vous reste qu'une chose : écrire le troisième tome au plus vite, car c'est une question de survie !


En conclusion, « Phobos 2 » réussit à être encore meilleur que son prédécesseur, chose que je ne pensais pas possible. Victor DIXEN arrive avec brio à nous faire ressentir toute une palette d'émotions toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Attendez-vous à ne pas lâcher ce livre dès que vous l'aurez commencé. Sensations fortes garanties.



Un livre à lire absolument et de toute urgence !

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2015/11/phobos-2-victor-dixen.html )
The Bane Chronicles The Bane Chronicles
Sarah Rees Brennan    Maureen Johnson    Cassandra Clare   
Ça serait tellement génial qu'ils sortent cet intégral en français en format papier!! (pareil pour le Codex)
J'adore Magnus, il est génial...
En espérant que les maisons d'éditions entendent l'appel d'une fan désespérée!

par Ario
Phobos, Tome 0 : Origines Phobos, Tome 0 : Origines
Victor Dixen   
http://wandering-world.skyrock.com/3277479678-PHOBOS-ORIGINES.html

Encore un sans-faute pour Victor Dixen ! PHOBOS – ORIGINES est un véritable coup de cœur. J'ai absolument adoré ce roman et les six différentes histoires qui le composent. Il n'y en a pas une en-dessous de l'autre et elles sont toutes poignantes, fascinantes et surprenantes. L'auteur a véritablement eu une idée brillante en décidant de nous permettre d'en découvrir encore plus au sujet de Mozart, Samson, Tao, Kenji, Marcus et Alexeï. Pour être honnête, maintenant que j'ai refermé ce livre, il n'y a qu'une seule et unique chose que j'ai envie de faire : m'enfermer chez moi et relire le tome 1 et le tome 2 de la trilogie pour analyser en détails tous les protagonistes masculins. Quel voyage !

Victor Dixen nous offre vraiment, ici, la possibilité d'en apprendre encore plus sur le passé des six héros que nous avons appris à connaître grâce aux deux premiers opus de la série PHOBOS. Si j'étais particulièrement attaché à chacun d'entre eux, aujourd'hui j'en suis officiellement amoureux. En effet, PHOBOS – ORIGINES permet aux hommes de l'histoire de devenir encore plus épais, encore plus profonds, encore plus humains. A mes yeux, désormais, ce sont de véritables personnes à part entière. L'auteur va indéniablement au bout des choses, rien n'est laissé au hasard, tout s'entrecroise et s'entrecoupe avec beaucoup de finesse et d'intelligence et, ça, c'est absolument frappant et captivant. Une fois de plus, Victor Dixen m'a coupé le souffle et m'en a mis plein les yeux grâce à sa manière de tout entrelacer sans jamais se perdre.

J'avais un petit peur, en entamant ma lecture, que le temps consacré à chaque héros ne soit pas suffisant pour le rendre complètement crédible ou pour parvenir à livrer une histoire complète. Évidemment – et j'aurais dû m'en douter – mes craintes se sont avérées totalement infondées. En effet, les soixante pages – en moyenne – qui sont accordées aux personnages sont amplement assez pour nous faire vibrer. J'ai été surpris, choqué, renversé, bouleversé, attristé et époustouflé devant les révélations qui nous sont faites concernant chaque protagoniste. Chaque intrigue est émouvante et éprouvante à sa façon. L'auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère et n'hésite pas une seule seconde à faire souffrir ses héros de papier. La réalité qu'ils doivent tous affronter est aussi chaotique qu'elle est dure et j'ai trouvé que cela nous permettait de totalement les comprendre. On se glisse très facilement dans leur peau et on s'approprie sans aucun mal le moindre de leurs sentiments ou leurs plus secrètes pensées et réactions. De plus, on comprend pourquoi tel ou tel personnage a pris la décision de décoller pour Mars, ce qui représente un énorme avantage pour la saga en général. PHOBOS – ORIGINES fait vraiment partie d'un tout. Ce n'est pas un roman à part. Il s'intègre parfaitement à la trilogie et peut être qualifié d'indispensable si on veut saisir tous les enjeux qui se cachent derrière le programme Genesis et ses ambitions.

Encore une fois, la plume de Victor Dixen m'a complètement charmé. En effet, en plus de conférer à nos héros une vraie épaisseur, les mots de l'auteur nous touchent en plein cœur. Son imagination et sa manière de décrire les faits me renversent véritablement depuis ma lecture du premier volet de la saga et j'ai l'impression que je n'en aurai jamais assez. Les six intrigues dans lesquelles nous plongeons se lisent avec un plaisir infini et à une vitesse incroyable. Entre certains retournements de situation fracassants, la plume grisante de l'auteur et le fait que tout soit parfaitement bien mis en scène et orchestré avec brio, laissez-moi vous dire que PHOBOS – ORIGINES est une véritable perle à mes yeux.

En résumé, PHOBOS – ORIGINES est une lecture palpitante, dramatique et saisissante. Chaque histoire est aussi solide et touchante que la précédente ou la suivante. Ce roman nous permet de découvrir Alexeï, Samson, Kenji, Marcus, Tao et Mozart sous un tout nouveau jour et c'est à la fois un véritable bonheur et un honneur. Au vu de toutes les révélations qui nous sont faites, l'impatience que je ressentais déjà en attendant d'avoir le troisième opus entre les mains n'a fait que s'accroître. PHOBOS est indubitablement une excellente saga et Victor Dixen un auteur qui ne cesse de m'impressionner depuis quelques mois. PHOBOS – ORIGINES est donc un livre électrisant que je recommande aux fidèles de la série mais également aux lecteurs qui voudraient se lancer dans ce fabuleux voyage littéraire.

par Jordan
The Witch Hunter, Tome 0.5 : The Healer The Witch Hunter, Tome 0.5 : The Healer
Virginia Boecker   
Don't miss this bewitching novella, set in the world of The Witch Hunter.

John Raleigh, one of the youngest and most talented magical healers in all of Anglia, can relieve any ailment except, perhaps, his own broken heart. Since the deaths of his mother and sister who burned at the stake for witchcraft, John has spent his nights lost in nightmares and his days drowning in melancholy. That is until he's summoned to the home of Nicholas Perevil, the most powerful wizard in the kingdom, who suffers from a mysterious illness that has confounded every other healer.

John immediately knows that this is no normal sickness. Nicholas, it seems, is falling apart because of a dangerous curse, and their only clue for a cure is a single name—Elizabeth Grey.

Who is this girl and how has she become mixed up with such dark magic? John must put these questions aside when Elizabeth is brought to him from the palace's prison on the brink of death. It will take everything he has to save her, and to save Nicholas, but perhaps he'll manage to save his heart along the way.

par Gkone
Zombillénium, tome 2 : Ressources Humaines Zombillénium, tome 2 : Ressources Humaines
Arthur De Pins   
Excellent mais trop vite fini à mon goût ! Les personnages sont toujours aussi passionnants mais c'est dommage qu'Aurélien (auquel on s'attache rapidement dans le premier tome) n'intervient pas plus dans cette histoire. Bien que cette déception est vite remplacée par la joie de la découverte du personnage singulier qu'est Astaroth.

par T'ek