Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cam1526 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Wild Seasons, Tome 4 : Wicked Sexy Liar Wild Seasons, Tome 4 : Wicked Sexy Liar
Christina Lauren   
Que dire de ce tome. Je suis mitigé.

J'aime beaucoup le personnage de Luke il est mignon, charmant, drôle, sexy et charmeur il a eu beaucoup de conquêtes suite à sa rupture avec Mia.
Du coup London qui ne sait pas qui il est au début était déjà hésitante mais encore plus après.
De plus elle a été trompé 3 ans pas son ex copain ce qui fait qu'elle n'a absolument pas confiance en ce que représente Luke. ET je le comprends tout à fait...
Mais ça m'a parfois énervé Luke fait vraiment des efforts même s'il est maladroit et elle n'arrive à lui faire confiance qu'a la fin du roman quoi !!!!

Après ils sont mignons ensemble et drôles. J'aime leur couple.

La réaction d'Harlow était waou!!!! Elle m'a énervé totalement. Une fois de plus elle se mêle des affaires des autres et a mis London dans l'embarras.
Et j'ai eu de la peine pour elle je l'ai aussi ressenti comme exclue et comme la cinquième roue du carrosse.

Not joe s'appelle donc ..................[spoiler]Dylan[/spoiler] mais je préfère la version Not Joe. C'est un ami de Luke.
Je regrette qu'il ne soit pas plus présent dans le tome. OU j'aimerais avoir un tome qui lui est conservé.

Je n'aurais pas été transporté par cette série. J'ai aimé les personnages et je voulais connaître leur histoire mais j'ai parfois eu l'impression que ce n'était pas assez. J'aurais aimé que certains personnages secondaires soient plus développés ou certaines pensées. Des fins moins abruptes notamment pour l'histoire des Loliver.
Bref c'était une série sympathique mais je n'ai pas adoré.
Wild Seasons, Tome 4.5 : Not-Joe story Wild Seasons, Tome 4.5 : Not-Joe story
Christina Lauren   
Vraiment un bon moment de lecture.
Rien en-dessous de la ceinture, contrairement aux précédents, ce qui est assez surprenant mais pas décevant.
En même temps, j'ai trouvé le début de l'histoire de "Joe" et Perry très touchante, cette rencontre était belle, débordante de simplicité et d'émotion.
Un grand merci à Christina Lauren qui ont su, encore une fois, me faire rêver.
Sugar Bowl, Tome 2 : Sugar Rush Sugar Bowl, Tome 2 : Sugar Rush
Sawyer Bennett   
un moment de lecture agréable ou on devine rapidement que "jt" est l'auteur du viol de Caroline !donc pas de surprise a la fin du tome

par bernard21
Sign of Love, Tome 5 : Calder & Eden, Tome 1 Sign of Love, Tome 5 : Calder & Eden, Tome 1
Mia Sheridan   
Oh Mon Dieu ! Cette auteur veut ma mort, n'est-ce pas ?

Après avoir été subjuguée par Archer's Voice, je me suis retrouvée scotché devant Becoming Calder et franchement, je m'y attendais pas.
Je ne pensais vraiment pas trouver un livre qui arriverait à être aussi bon que Archer's Voice et pourtant...

Au début, j'ai été un peu prise au dépourvu par le scénario. Cette histoire de cultes et de sectes...Vraiment pas ma tasse de thé en temps normal. Mais finalement, je me suis complètement laissée envoûter par les personnages, l'intrigue, l'amour puissant qui déborde de ce livre et même si, j'ai trouvé celui ci tout bonnement géniallisme et original, c'est vraiment la fin (ou plutôt la dernière moitié) qui a fait chavirer mon cœur...

Des fois, je me demande comment tant d'émotions peuvent être contenus dans un si petit objet, dans un livre (ou en ce qui me concerne, ma liseuse). Néanmoins, Becoming Calder m'a encore une fois prouvé qu'on pouvait facilement passé de la joie à la tristesse, du rire aux larmes et de la peur à l’espérance rien qu'en tournant des pages.


par Pixma33
The Edge of Never, Tome 2 : Près de toi The Edge of Never, Tome 2 : Près de toi
J.A. Redmerski   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/02/loin-de-tout-tome-2-pres-de-toi.html

Dans Loin de Tout, au travers de leurs péripéties, Andrew et Camryn s'étaient trouvés mutuellement mais également en tant qu'individus. Ce voyage qu'ils avaient entreprit, et leur rencontre, leur avait permis d'évoluer en tant que personne et de faire un vrai point sur leurs vies respectives. Ils avaient également vécu de nombreuses épreuves et nous les avions quitté heureux et épanouis. Pourquoi l'auteure s'est-elle donc sentie obligée d'écrire un second tome pour détruire tout ce chemin parcouru ?

En effet, Loin de Tout est tout simplement l'anéantissement de toute l'évolution effectuée par les deux personnages dans le premier tome. L'auteure les fait revenir à la case départ en leur balançant un peu plus de tragédies à la figure... et tout cela simplement dans le but de nous les relancer dans un road trip où ils se "retrouveraient". Et franchement ça m'a soûlée. Ce n'est tout simplement qu'une réminiscence médiocre du premier tome. Le road trip n'est franchement pas passionnant et les personnages tournent en rond comme des poissons dans un bocal.

La seconde chose qui m'a gênée dans l'existence de ce second tome concerne la fin terriblement fermée qui nous ait proposé. Je suis à fond pour que les romans aient une fin correcte, comme tout le monde je ne supporte pas les fins floues et bâclées, mais elle était pas déjà géniale la fin du premier tome ? On restait sur une note positive qui laissait place à l'imagination, que demander de plus ? Je vais vous dire ce que je ne demanderais pas de plus : une fin qui se passe près de dix-huit dans le futur histoire d'être bien certain que tout est bouclé. La place à l'imagination ? Aucune.

Alors oui j'entend déjà les fans du premier volume, dont je fais partie je tiens à le préciser, s'insurger sur mes propos durs. Sauf que je suis colère, les gens. Parce que écrire un second tome vide, avec un rythme saccadé qui virevolte de scène en scène, et qui gâche tout ce qu'on a aimé dans le premier tome, j'ai du mal à le digérer.

J'ai beaucoup aimé le premier tome, j'ai beaucoup aimé l'autre roman de l'auteur Killing Sarai, mais je trouve réellement que Près de Toi est un roman inutile et surtout très décevant. Si je ne pouvais vous donner qu'un conseil : contentez-vous de traiter Loin de Tout comme le sublime one-shot qu'il est et aurait du demeurer. Passez votre chemin sur cette suite, vous ne manquerez rien !

par Althea
Love & Rehab Love & Rehab
Jay Crownover   
Ça fait quelques minutes que je tente de mettre des mots sur mes émotions. Si vous ne connaissez pas Jay Crownover, sachez que cette auteure à changer à jamais ma vision de la New Romance. Les héros torturés elle ne les a pas inventés, mais son univers à considérablement changé ma vision de l'homme idéal. Il n'y a pas de modèle type, mais les tatoués n'ont jamais été une source de fantasmes et sa manière de mettre en lumière l'art corporel est parvenu à changer ma vision des choses. J'ai trouvé cette histoire un peu différente des autres, mais tout aussi captivante tant par le sujet abordé qui révèle une vraie faiblesse chez notre héros, que par la romance naissante.

Affton et Cable n'ont jamais fréquenté les mêmes cercles, mais à force de se croiser tous les jours dans leur lycée Affton a vu le jeune homme perdre de sa superbe et même si sa popularité n'a jamais été aussi forte, la jeune femme sait reconnaître les signes de l'addiction. Alors qu'elle tente de donner l'alerte, sa voix ne semble pas entendue. Pourtant lorsque la mère de Cable apprend qu'une personne ne se soucis suffisamment de son fils pour dénoncer son autodestruction, elle propose à Affton de passer l'été en compagnie de Cable pour l'empêcher de retomber dans ses vieux démons et se sortir de cette spirale qui le pousse un peu plus au bord du précipice.

On a un contraste intéressant avec deux personnages que tout oppose. D'un côté une jeune femme qui a tout programmé et qui ne souhaite aucune distraction et de l'autre un héros plutôt borderline qui s'enfonce un peu plus dans la noirceur de ses émotions. Au premier abord ils ont tous pour se détester et la seule fois où Affton va décider d'être impulsive, sa décision va irrémédiablement changer son avenir. Dans ce huis clos nous allons apprendre à découvrir nos personnages en profondeur et même si l'alchimie n'est pas évidente à leur première rencontre, leur relation oscille entre haine et amour. L'addiction et la dépression occupent une place importante dans l'histoire, mais finalement ce n'est pas un récit qui traite de ces thèmes en profondeur. Jay Crownover cherchait à mettre des mots sur sa propre histoire et à travers l'évolution des personnages on sent que cette rencontre c'est ce qui pouvait leur arriver de mieux, car ils se complètent et se comprennent.

Le temps d'un été, ils vont devoir mettre de côté leurs différences pour tenter de se supporter, mais entre deux engueulades ils vont apprendre à se connaître et affronter ensemble une réalité qu'ils vont mettre du temps à accepter. Entre l'amour et la haine on dit souvent qu'il n'y a qu'un pas, et ces deux bagarreurs vont nous prouver qu'une complicité peut naître dans la souffrance. J'ai beaucoup aimé la manière dont ils s'accordent leur confiance et même si le chemin est long, ils vont tous les deux abaisser les barrières qui les maintenaient à distance pour se laisser porter par leurs sentiments naissants, tout en luttant contre les ombres qui planent.

Un livre captivant qui plonge au cœur du récit dès les premières pages et la seule manière d'assouvir ce bonheur c'est de le dévorer jusqu'à la dernière ligne. Une lecture comme on les aime qui saura vous combler.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-4LD

Ma chronique :

par Luxnbooks
Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles
Battista Tarantini   
http://www.my-bo0ks.com/2019/01/orion-tome-1-ainsi-soient-les-etoiles-battista-tarantini.html

L'habit ne fait pas le moine, je le sais. Pourtant, lorsque j'ai découvert la couverture de ce premier tome d'Orion, j'ai su que je voulais découvrir son contenu. Une fois de plus, je vais aller à l'encontre des nombreux avis que j'ai vu passer dernièrement et vous dire pourquoi je n'ai pas aimé Orion, ainsi soient les étoiles car cela a été ma seconde grosse déception de l'année.

Avant ça, un bref résumé de l'histoire pour vous mettre dans l'ambiance du roman. Leonie alias Leo est danseuse depuis de nombreuses année touche enfin au but. Elle devient première ballerine à l'Opéra pour une représentation qu'elle a énormément travaillé. Toute sa vie se résume à la danse pourtant, lorsque le célèbre Orion débarque pour choisir sa nouvelle muse, et danseuse, tout se bouscule et entre eux une relation intense et étrange s'installe.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'avoue ne pas avoir été tant que ça emballée par le style de l'auteure, qui m'a paru assez brouillon et manquait de piquant pour rendre l'histoire captivante dès les premières lignes. Malheureusement, j'ai senti dès le début que cette lecture serait compliquée pour moi et que ma note allait en pâtir. Je ne m'étais pas trompée car plus j'avançais dans l'histoire et moins j'appréciais.

Tout d'abord, j'ai détesté Leo. A dire vrai je l'ai trouvé très immature, cruche à l'extrême et vraiment agaçante. Elle m'a d'ailleurs rappelé une certaine Ana (cf : Cinquantes nuances de Grey) alors étant donné que je n'ai pas aimé ce dernier, la cohabitation entre elle et moi s'est assez mal passée. Elle est molle et se laisse totalement manipuler et façonner par Orion. Vous l'aurez compris, sa personnalité s'efface totalement, telle une page blanche à réécrire.

De son côté Orion, bien que mystérieux et passionné par son travail, je lui accorde ce point m'a déplu de A à Z. Non vraiment il est quasiment tout ce que je n'aime pas dans les personnages masculins. Il est possessif à l'extrême, un brin manipulateur, parce que quand il veut, il obtient, quitte à faire des choses pas très correctes pour y arriver. Et puis bien sur, il ne pense qu'au cul, et ça, c'est le cerise sur le gâteau. Une vierge à déflorer, SUPER, réglons ça rapidement histoire de passer à autre chose. Et alors pour couronner le tout, il est comme le cliché du français que l'on aperçoit souvent dans les romans américains (je pense notamment au second tome de Calendar Girl avec Alec) et j'avoue ne pas avoir compris, puisqu'il s'agit d'un roman français... Alors certes, cela se passe en Australie mais quand même. J'aurais aimé éviter ces clichés du type qui ne pense qu'au sexe et dont les tiques verbales sont répétitives pour bien montrer qu'il est français. On s'abstiendra de sa relation spéciale qu'il a avec Claudia, parce que là aussi j'ai été "dégoûtée" de ce que je lisais...

L'histoire en elle-même avait tout pour me plaire, car déjà très jeune, les seuls romans que je lisais étaient sur la Danse, et j'avais vraiment hâte de me plonger dans Orion pour ces mêmes raisons. Un roman qui n'épargne pas le lecteur, qui montre l'envers du décor d'une ballerine, des dérives mais aussi la beauté des représentations. Je lui accorde donc ce point, un univers qui peut captiver le lecteur.

En revanche, pour ma part, ça ne l'a pas fait. Principalement à cause des personnages que j'ai tout simplement détesté. Mais aussi par le rythme du roman, assez lent et pourtant trop rapide concernant la relation Leo/Orion. Dans ces circonstances, il est difficile d'apprécier sa lecture. Je m'arrêterai donc là et laisse la suite à ceux qui ont apprécié ce premier tome.

par Carole94P
La Ballade des Lucioles La Ballade des Lucioles
J.A. Redmerski   
J'ai adoré loin de tout et près de toi, après avoir lu les commentaires j'avais un peu peur de commencer celui ci et pourtant! On ne fond peut être pas en larme mais cela reste une belle histoire. [spoiler] Et ce fut plaisant de retrouver camryn et Andrew le temps d'un chapitre. Pas vraiment un spoiler mais quand on veut garder tout le plaisir ;) [/spoiler]

par Oxylight
Stage Dive, Tome 2 : Play Stage Dive, Tome 2 : Play
Kylie Scott   
Je n'avais pas ri autant avec un livre depuis bien longtemps !! Quel bonheur !
Ce roman est du pur délire... un pur délice !!

Je me suis bidonnée du début à la fin. La raison ?
MAL !! Cet homme est un ovni, un démon, un "chiot sous stéroïdes" comme dirait Evie. Il est unique ! Atypique. Survolté. Complètement syphonné. Barje. Egocentrique. Fatiguant. Usant. Exubérant. Détonant !!.... Et aussi attendrissant. Incroyable. Sexy. Touchant. Merveilleux !!
Ses répliques et réactions sont hallucinantes et à se tordre de rire ! Et comme le dit l'adage : "femme qui rit, à moitié dans ton lit"... plus les pages défilaient, plus je riais et, plus mon amour pour Mal grandissait !!
C'est un gros coup de foudre pour ce personnage si singulier !

C'est sensuel, hilarant et émouvant !! GARANTI 100 % PLAISIR ! Foncez et lisez -le vite !




par toutoun
Comment épouser un millionnaire, Tome 2 : Petit arrangement privé Comment épouser un millionnaire, Tome 2 : Petit arrangement privé
Jennifer Probst   
Comme pour le premier tome, cet opus se dévore en quelques petites heures. Attrayant et attractif, drôle et léger, c'est toujours aussi agréable de plonger dans cette série.
C'est une romance simple, sans surprise, sans prise de tête. On se laisse porter par ce récit, on rit, on sourit... bref on passe un très bon moment.

Toutefois, quand je dis sans prise de tête, je mens un peu. Car prise de tête, il y a ! Même si je pense qu'elle n'est pas volontaire. Je suis étonnée que personne n'ait encore relevé cette énormité !
Michael a trois sœurs, plus jeunes que lui :
Venizia, l'aînée, puis Julietta, la cadette et Carina, la benjamine.
Venizia est donc la plus âgée des sœurs, elle a 26 ans.
Carina, en tant que benjamine, est donc la dernière de la famille (nous sommes d'accord ?) et elle a......... 26 ans également !
Alors on pourrait dire, pas grave, c'est une erreur : soit Venizia est plus âgée, soit (comme je le pense) Carina est plus jeune. Ok, mais le hic, c'est que l'âge de Carina est répété au moins cinq ou six fois (voire plus, sans exagération) dans le roman. Et du coup, les dialogues en deviennent ridicules !
Elle a 26 ans, mais on lui parle comme si elle en avait 16.
Extrait :
"- Je ne te reproche rien. Le problème, c'est qu'il a trente et un ans et toi vingt-six, s'il se passait quelque chose entre vous, ce serait presque un détournement de mineure.
- mais je ne suis plus...
- Je sais, coupa Maggie, mais tu es trop jeune pour qu'il te voie comme une femme."

Franchement ça m'a perturbée. Surtout que, comme Carina est l'héroïne du prochain roman (avec le meilleur ami de Michael, Max), on parle beaucoup d'elle dans le récit.
Ne reste plus qu'à lancer des paris sur l'âge véritable de Carina ;) Moi je dirais 21 ans.

Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/05/petit-arrangement-prive-comment-epouser.html

par toutoun
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4