Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cam1526 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
L'initiation de Claire - L'intégrale L'initiation de Claire - L'intégrale
Valéry K. Baran   
Claire souhaite vivre ce à côté de quoi elle pense être passée. Une vie de liberté. Durant 5 ans de ses 17 à ses 22 ans, elle a vécu une relation qui s’est soldé par un échec cuisant. Thomas son amant après qu’elle lui est offert sa virginité lui a révélé être un homme marié. Sans trop de difficulté elle avait accepté cette situation dans l’espoir que malgré leur différence d’âge (10 ans) il quitte enfin sa femme, pour elle. Douce rêverie .Aussi maintenant, Elle enchaine donc, les coucheries d’un soir. Les sentiments n’ont pas leur place dans ses relations éphémère, juste le plaisir. Elle ne veut penser qu’à ses propres désirs, en abrogeant tous sentiments qui pourraient à nouveau l’anéantir. Et c’est lors d’une soirée, sans aucun complexe qu’elle testa le « sexe a trois » au milieu d’autre corps se mouvant dans le plaisir. Et oui elle a aimé cette sensation d’être « remplis ». Et c’est à son terme que l’un de ses partenaires au vue de ses « tendances » lui tendis un flyer l’invitant à se rendre dans un établissement se présentant comme un club mais qui avait la particularité d’y abriter « un donjon ».
Sa curiosité fut la plus forte, car oui elle savait ce qui se déroulé dans ce genre de club, mais pas dans un donjon. Aussi, elle se rendit en ce lieu. Ce qu’elle souhaitait c’était une session dans ce lieu inédit. Et elle était prête à tout pour y parvenir, sans vraiment savoir ce qu’il y attendait. Où qui l’y attendait…
Valery nous fait découvrir un univers que l’on ne côtoie pas tous les jours, enfin qui sait ? Peut-être que votre voisin sous ses airs sympathique est un adepte du BDSM, un dominant ou un soumis ! Son existence ne nous est pas inconnu, mais, les interrogations, le ressentis l’acceptation ou pas de ses penchants que peut engendrer une première visite en ce lieu ne sont pas forcement évident. En même temps, on peut penser que si on s’y rend seule et volontairement c’est que l’on doit bien savoir ce que l’on désir au plus profond de nous. Mais il n’en est rien,
Que ce soit dans les réactions de Claire, le comportement de son partenaire, Mathieu dans cette initiation, Valery mêle actions, ressentis et interrogations. Les sentiments éprouvaient par chaque protagonistes sont très fort et nous entraine en toujours vouloir en savoir plus, sur leur vie passées, leur avenir et leur accomplissement.
Je dois dire que la plume de Valéry est addictive, on ne s’en lasse pas, il n’y a pas de temps mort, et beaucoup de psychologie pour moi un pur régal. Claire se pose beaucoup de question, mais qui ne s’en poserait pas tant, en découvrant cet univers. Mathieu lui a cessé de se les poser, quand en ses penchants, son « anormalité » comme il est cité. Valery sait nous opposer 2 caractères bien différents mais pourtant semblable avec beaucoup de tact. Il est évident que l’on ne peut lire cet intégral sans vouloir en connaitre la finalité aussi je me suis « jetée » sur la suite à savoir La révélation de Claire dont mon ressentis sera partagé sur une autre publication donc à très vite …..
Ps : on est bien loin de la lecture Soft alors âme sensible s’abstenir !!!

par Carine-68
La Ballade des Lucioles La Ballade des Lucioles
J.A. Redmerski   
J'ai adoré loin de tout et près de toi, après avoir lu les commentaires j'avais un peu peur de commencer celui ci et pourtant! On ne fond peut être pas en larme mais cela reste une belle histoire. [spoiler] Et ce fut plaisant de retrouver camryn et Andrew le temps d'un chapitre. Pas vraiment un spoiler mais quand on veut garder tout le plaisir ;) [/spoiler]

par Oxylight
La Servante écarlate La Servante écarlate
Margaret Atwood   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Je ne saurai dire à quel point ce livre me révolte, m'horrifie, me glace le sang... Depuis le début de sa lecture il me trotte dans la tête et me hante.
Margaret Atwood parvient à entretenir le suspens du début à la fin en distillant ses informations au compte-goutte. Tandis que le lecteur se convainc qu'un tel retournement, une telle société, ne pourrait pas se mettre en place, l'autrice nous prouve le contraire. Bien sûr, elle a en tête le régime nazi et toutes ses pratiques, l'ex-URSS et cette cruelle séparation que représente le rideau de fer, le terrorisme islamiste montant dans les années 80, mais aussi toutes ces communautés religieuses extrêmes telles que les amishs, les mormons... De cet amalgame historique naît sa finalement très probable République de Gilead.

Le récit couvre trois périodes charnières: avant le changement, la période d'endoctrinement et le présent de l'action. L'héroïne, Defred (Offred en VO) jongle brièvement entre les unes et les autres de façon assez décousue, ce qui donne rapidement cette sensation de frustration et d'avidité quant aux informations, mais surtout, laisse tout le loisir au lecteur de combler les blancs avec toutes les horreurs qu'il peut imaginer.

Le récit à la première personne s'attarde sur le ressenti de Defred. Car il y a ce qu'elle parait et ce qu'elle retient en elle. On la sent littéralement prisonnière de son corps tant on l'a dépossédée de tout: elle n'a plus de nom (Defred est la façon de nommer indifféremment toutes les servantes qui se succèdent chez ce commandant), plus de sentiments (elle les réprime pour ne pas se trahir et survivre dans cette société) et surtout elle ne dispose même plus de son corps. Ce qui lui reste, ce sont ses souvenirs douloureux et lointains, mais néanmoins vitaux, qui pourraient la faire basculer dans la folie si elle s'y attarde de trop, et l'éventualité de mettre fin à ses jours si elle en trouve le moyen.

Certains pourront trouver cette femme très lâche, s'attendant à de l'action et des soulèvements à la Hunger Games ou Divergente, moi je la trouve très courageuse et surtout très forte pour endurer tout cela sans craquer. Dans cette société qui brise les individus et où sont entretenues terreur, paranoïa, délation, elle prend bien plus de risques qu'un lâche à sa place. La résistance et la rébellion commencent par là: défier les règles imposées, même les plus petites. Ce traitement réaliste est tout à l'honneur du livre.

Pour finir je parlerai de la série dont j'ai pu voir à ce jour les quatre premiers épisodes. Je la conseille vivement à toute personne qui voudrait vraiment approfondir l'univers et mesurer toute l'ampleur de l'horreur de cette société, car elle va jusqu'au bout des choses (ce qu'on pourrait reprocher éventuellement au livre qui ne montre que ce que Defred connait, c'est à dire bien peu). Du point de vue ambiance, elle restitue bien ce sentiment de terreur, d'horreur, d'oppression et de malaise qui est le nôtre lors de la lecture, avec en plus un décalage entre avant/après intelligemment accentué par la bande son et la photographie.
Maybe, Tome 2 : Maybe Now Maybe, Tome 2 : Maybe Now
Colleen Hoover   
Chronique complète sur le blog
Avant toute chose, je dois vous avouer que je ne fais pas partie des personnes qui ont eu un coup de cœur pour maybe someday. J'avais bien aimé, c'était une belle histoire mais malheureusement mes attentes étaient trop grandes
__*
Ayant tout de même passé un très bon moment lecture, j'ai décidé de me lancer dans ce tome 2 et de voir ce que ça pouvait donner. Pour tout vous avouer cette suite n'apporte pas grand-chose à l'histoire, la fin du tome 1 se suffit à elle-même et pourtant ce tome a été fabuleux.
__×
Ce livre m'a mis des humeurs positives plein la tête. Je suis ressortie de cette lecture avec un sourire scotché sur le visage. En refermant ce bouquin j'avais compris des choses, j'étais sereinne
__×
C'est ce que j'aime avec cette auteure, en plus de sa plume magnifique, c'est qu'elle nous apprend toujours quelque chose dont on pensait déjà connaître la solution. Elle nous montre un thème qu'on vit tous les jours ou peut-être un peu moins et elle nous fait vivre le sujet à travers ses personnages.
__×
Petit par petit on réalise que ce qu'on pensait connaître, que tous les jugements qu'on portait sont faux.  Avec ce roman COHO nous apprend une nouvelle fois la vie. Elle nous fait réaliser les choses.
__×
J'ai adoré retrouver la bande composée de Maggie, Ridge Sydney Bridgette et j'en passe. C'est un plaisir de pouvoir vivre quelques instants de leur quotidien à leurs côtés, pouvoir suivre leur blague, leur humour, leur tristesse, leur peine, leurs erreurs, leur choix et surtout leur pardon.
__×
Ce bouquin c'est avant tout bien sûr une romance mais surtout un roman sur l'amitié et sur le pardon. On y voit des erreurs impardonnables et pourtant tout est toujours pardonné. Même si jamais ce livre n'apporte pas grand-chose à histoire, si vous avez aimé maybe someday vous allez être comblés de pouvoir suivre une nouvelle fois ses personnages extraordinaires et en apprendre plus sur la vie que vous vivez
Elle et lui Elle et lui
Marc Levy   
Une romance qui fait passer un bon moment, mais un livre qui est loin d'être le meilleur de Marc Lévy.
Mia et David sont mari et femme, acteurs de profession. Mais David a trompé Mia et Mia a décidé de le quitter, fuir Londres pour Paris où elle est hébergée chez une amie. C'est en consultant ses mails sur l'ordinateur de sa meilleure amie qu'elle tombe sur un site de rencontre... à partir de là, une nouvelle chance s'offre peut-être à elle, elle pourrait s'appeler Paul...

C'est une romance qu'on pourrait s'amuser à résumer comme ça :
« Le premier jour », Paul et Mia ont été maladroits et mal à l'aise tous les deux, victimes de quelques quiproquos et petits mensonges, et « La première nuit » n'a pas été une vraie réussite non plus. Pourtant, chez chacun d'eux, quelque chose a changé, comme une petite flamme en train de renaître, « Un sentiment plus fort que la peur » sans doute mêlé d'envie et de crainte, « Une autre idée du bonheur » peut-être, celle que deux adultes s'autorisent comme savent le faire « Les enfants de la liberté », de l'insouciance.
Les jours passent, les chemins se croisent, se décroisent.
On dit que l'humain a plusieurs vies sur terre... « Et si c'était vrai ? », « Si c'était à refaire » sans doute Mia et Paul le referaient-ils, plus forts de leur expérience, pour pouvoir « La prochaine fois » tenter un « Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites ». Embarqués dans une aventure qu'ils n'avaient prévue ni l'un ni l'autre et qui nous rappelle par certains côtés « L'étrange voyage de monsieur Daldry ». On leur souhaite à l'un comme à l'autre bien plus que « Sept jours pour une éternité », mais cela dépend de Marc Lévy.

par SuperNova