Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Camille2000 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Samantha Watkins ou Les chroniques d'un quotidien extraordinaire, tome 2 : Origines Samantha Watkins ou Les chroniques d'un quotidien extraordinaire, tome 2 : Origines
Aurélie Venem   
Ce deuxième tome est, pour moi, clairement en dessous du premier. A la fin de ce roman, il n'y a que deux mots qui me viennent à l'esprit : déçue et frustrée.

Déçue, parce que l'intrigue sur Cercle est loin d'être aussi passionnante que le trafic de sang du tome 1.
L'enquête se résume à lire des rapports, téléphoner à des gens susceptibles d'avoir des informations et surtout attendre. Encore et toujours attendre que quelqu'un se décide à parler.
L'action est quasiment inexistante en comparaison de premier roman. Plus d'une fois, j'ai eu envie de sauter des passages.
La seule chose qui m'a fait tenir, c'est la relation entre Phoenix et Sam.

Et c'est là qu’apparaît ma frustration. Et encore le mot est faible. Avec une fin aussi explosive que celle du premier tome, je m'attendais à ce que leur relation face un bon de géant dans cette suite et bien non. Quelle déception.
Pendant plus de 400 pages, c'est le jeu du chat et de la souris. Un pas en avant, pour deux pas en arrière. Pas de grande déclaration, juste des conversations de sourds, ou aucun de se mouille vraiment. Je crois n'avoir jamais été autant frustré par des personnages.

J'espère qu'on aura enfin le droit à de la romance dans le tome 3, car sinon je crois que je n'irai pas plus loin dans cette saga.

par Avalon
Kingdom, Tome 2: Tyran Kingdom, Tome 2: Tyran
T. M. Frazier   
CRUE, VIOLENT, DÉSTABILISANT. Si vous n'aimez pas les romances noirs passer votre chemin mais si non régalez-vous.

Ok wow je ne l'avais pas vue venir celle-là. J'ai été surprise, déstabiliser, choquer et j'en passe. Après avoir lue King et le Cliffhanger avec lequel l'auteur nous avait laisser j'ai littéralement sauter dans la suite. Tyrant m'a bien surprise car la tournure que prend ce livre on ne le voit pas venir du tout. T.M Frazier a un style bien a elle avec ses romances noirs & il est extrêmement bien maîtriser & assumer. C'est un style particulier car ce n'est pas du gros love avec des petit problèmes mineur enrober dans du rose bonbon. Non c'est du crue, de la violence, du langage brut, du sang, des scènes parfois difficile à lire mais c'est tellement bien construit car malgré tout il y a de l'amour pas du genre conventionnel mais beaucoup d'amour. King & Doe sont géniaux & leur histoire est captivante. Si vous aimez les romances noirs et bien KING & TYRANT sont tout à fait pour vous. J'ai été complètement prise de court quand l'auteur nous sort une twist que je n'avais pas vue venir, c'était du bon travail. Vraiment cette auteur m'a grandement surprise certe on aime ou on aime pas. Pour ma part j'ai aimer et la fin était parfaite juste simplement parfaite.
J'attends l'histoire de Bear avec fébriliter.

par Marieno89
Kingdom, Tome 1 : King Kingdom, Tome 1 : King
T. M. Frazier   
Mais?? Je n’ai pas les mots pour décrire KING de manière délicate... Car ce n’est pas un livre délicat c’est vulgaire, sans queue ni tête, un « bad boy » avec des aspects douceureux pour faire passer les tueries, et les insultes. Qui justifie qu’une héroïne sans personnalité tombe amoureuse de lui. Le premier chapitre commence alors que KING a douze ans et déjà le roman n’a aucun sens, même dans des quartiers très pauvres et avec une mère comme la sienne, même en ayant grandi plus vite que la moyenne et en étant devenu mature à son insu, à douze ans personne ne s’exprime comme ça. Du sexe, des insultes, des révélations absurdes encore du sexe et des insultes c’est ce qui constitue le roman page après page. La seule chose qui m’a fait tenir jusqu’à la fin (et encore j’ai du lire en diagonale parce que honnêtement s’attacher à des personnages sans profondeurs comme cela c’est difficile) c’est l’histoire de Doe, là protagoniste principale, j’avais envie de comprendre qui elle était et pourquoi elle avait atterri là, mais même ça, c’est décevant. En ce qui concerne la fin, oui, bon petit sursaut pour ceux qui n’ont pas détesté vous aurez envie d’avoir le tome deux directement dans les mains, pour moi personnellement c’est la fin de KING.

par summeraws
Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents
Marika Gallman   
Le Bit-Lit, ce n'est pas que des auteurs américains. Pour autant, pas facile de ne pas partir sur des aprioris quand l'auteur est européen (Suisse pour être exact). Les romans de Rebecca Kean ont prouvé qu'une écrivaine française pouvait faire des romans tout aussi excellents que Laurell K. Hamilton ou Jeaniene Frost seulement voila, rien ne distinctes Cassandra O'Donell (pseudonyme) de ces confères et bien heureux celui qui aurait retracé les origines de son auteur sans passer par l'absence de mention de traducteur.


Le premier tome de Maeve Regan ne renie nullement ses origines. Si l'auteur ne mentionne jamais de lieu (on ignore même dans quel pays cela se situe), les expressions et la mentalité de l'héroïne transpire son appartenance au vieux continent. J'avoue par ailleurs avoir ressenti un certain blocage quand à la mentalité de l'héroïne dans la première partie du récit. Maeve boit comme un trou et accepte de passer la nuit avec le premier beau mec venu pour une nuit sans lendemain (les moches boutonneux sont quand à eux forcement ennuyeux et ne mérite pas plus de 5 minutes de discussion). Si je reconnais que cet état d'esprit doit être récurrent chez beaucoup de jeunes, la question est de savoir si j'ai vraiment envie de m'attacher à une héroïne qui ne se fie qu'aux apparences? Fort heureusement, cet aspect gênant s'éclipse très vite au profit de l'histoire.


Pour ce qui est de l'histoire justement, Marika Gallman prend le temps de bien présenter ses personnages. Peut-être même un peu trop avec un récit qui manque de rythme dans sa première partie (le mot vampire se fait désirer). Et quand l'action arrive, c'est les révélations qui se font désirer. Les personnages tournent tellement autour du pot sur les secrets de Maeve que cela en devient vite irritant en nous faisant perdre toute tension du récit (que l'on ne retrouvera que sur la fin du livre).


Maeve Regan est un récit qui oscille le cul entre 2 chaise. L'héroïne est trop vieille et trop désabusée pour ressembler à une Zoe Redbird et trop jeune et pas assez mature pour lorgner du coté de Anita Blake et j'avoue ne pas toujours être certain sur quel pied danser... Roman jeunesse ou roman adulte? Sans doute entre les 2, faisant de ce roman une parfaite transition vers un récit plus adulte. Je me rend d'ailleurs compte que mon avis ne semble pas très positif. Pourtant, la lecture fut plaisante et pour défendre le livre, sachez que je ne suis pas le public cible du roman. Il serait donc regrettable ne pas laisser sa chance à ce récit, surtout que l'histoire est assez sympathique et que l'écriture s'avère bien meilleur que nombreux bit-lit que j'ai lu. J'encourage donc à découvrir ce Bit-lit à européenne et je serais aux rendez-vous pour la suite des aventures de Maeve. J'ai beau avoir été un peu trop dur sur la critique, je veux connaitre la suite...

par Caly
Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent Maeve Regan, Tome 2 : Dent pour dent
Marika Gallman   
OMG!!! J'ai adoré ce tome... Il est plus sombre que le précédent mais aussi tellement mieux...
On retrouve tout le monde... Et les retrouvailles entre Maeve et Lukas sont plus que géniales et tout et tout...
J'ai adoré découvrir Cormack et Barney
Par contre, [spoiler]la fin... Aaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh!!!!!!!! Pourquoi? Mais pourquoi????? Lukas ne peut pas avoir disparu pour de bon, c'est juste pas possible... Il n'est pas mort... Il va venir d'entre les morts... Maeve va trouver une solution pour sauve son amour....[/spoiler]...
En une phrase : avec ce tome, Malika m'a tuée!!!

par DimkaGirl
The Kiss Quotient The Kiss Quotient
Helen Hoang   
The Kiss Quotient est l’une des meilleures romance que j’ai lu cette année.
L’héroïne Stella est courageuse, drôle, déterminée et intelligente.
Elle a le syndrome de l’Asperger, ce qui rend notamment difficile pour elle de se comporter avec d’autres et d’être touchée. Elle veut donc prendre des leçons pour s’améliorer et va engager un escort, Michael, pour lui apprendre.
C’est une sorte de Pretty Woman avec une inversion des genres. Michael est, tout au long du livre, très compréhensif des limites de Stella.
Ce livre est vraiment magnifique et m’a vraiment bouleversé mais il m’a aussi fait rire.
Je ne peux que le recommander !
Sans cœur, Tome 1 : Sans cœur Sans cœur, Tome 1 : Sans cœur
Angel Arekin   
Troublant, addictif, ensorcelant, déroutant ! Je n'ai pas pu le lâcher, une envie incessante d'en savoir plus. Je l'ai lu en une seule journée. Cette histoire est trop envoûtante. Ciaràn a réussi à me troublée plus que de raison malgré ce qu'il est ou justement à cause de ce qu'il est. Un roman à lire absolument !

par alexia834
Above All, Tome 2 : Résister Above All, Tome 2 : Résister
Battista Tarantini   
Mieux : Alexi travaille d’arrache pied pour parvenir à l’objectif fixé par l’Etat-major et ce tome commence avec son premier vol au côté du séduisant et ténébreux Capitaine Andréas Van Allen. Ne pouvant résister l’un à l’autre, ils prennent des risques en étant amants d’autant que leur relation semble se répercuter sur leur relation professionnelle mettant en danger leur secret... Un 2ème tome meilleur que le 1er où la relation si sensuelle Alexi et Andreas évolue et nous en savons plus sur Andréas. En parallèle nous suivons avec plaisir les autres membres de l’équipage. Un bon moment.

par Folize
Above All, Tome 1 : Embarquer Above All, Tome 1 : Embarquer
Battista Tarantini   
Un bon début : Le lieutenant Alexi Snow, ingénieure en météorologie pour la Navy, embarque à bord de l’USS Percival Lowell pour un remplacement de 3 mois dans la section chargée d’établir les dossiers météo nécessaires au bon déroulement des missions des pilotes de chasse embarquée. Dès le début, des tensions apparaissent entre elle et le Capitaine Van Allen, son supérieur en charge la météo et de l’escadron des Silver Dragons. Son indicatif Ice lui va comme un gant ; beau, froid, arrogant, dominateur et marié, il ne laisse pourtant pas Alexi indifférente. Mais ce jeu entre eux et la tension sexuelle qui en découle va avoir raison d’eux... Pour ne rien arranger, un des homme de l’équipage lui fait du chantage et Van Allen va devenir son instructeur quand elle découvre que l’État-major veut qu’elle participe à un programme destiné à promouvoir la carrière des femmes au sein de la Navy et être l’un des exemples dans l’opération médiatique qui y sera associée en tant que pilote, activité qu’elle a arrêté il y a 4 ans suite à une déception amoureuse... Un 1er tome qui place le décor et quel décor ! Appartenant à la génération Top Gun, ce livre ne pouvait que me plaire ! Il est facile de se croire sur le porte avion. Le couple principal est explosif et sensuel avec une tension palpable mais le fait qu’il soit marié m'a gêné. Les personnages secondaires sont vraiment sympas notamment le Capitaine Drake. Un bon moment.

par Folize
Unité d'élite, tome 1 Unité d'élite, tome 1
Loraline Bradern   
Lors d’une mission en Somalie, Alyssandra est faite prisonnière par les shebabs. Elle est enfermée dans une cave sans lumière. Si dans un premier temps elle échappe aux viols collectifs, elle n’échappe pas aux questions posées accompagnées de torture. Puis un homme est enfermé avec elle. Il se présente comme Woody un reporter de guerre et elle comme Jessi, interprète chargée d’accompagner la fille d’un homme d’affaires. Ils vont faire connaissance, se soutenir et s’aimer juste avant d’être secourus. Deux ans ont passé, Alyssandra est toujours marquée par son séjour en Somalie et la mort de Woody. Elle est transférée en Virginie où elle s’installe avec Benjamin et démarre son nouveau poste comme opérateur du Black Squadron, unité d’élite des Navy Seals, travaillant avec plusieurs escadrons sans que ces dernières connaissent leurs identités. Lors d’une soirée, Alyssandra fait connaissance de plusieurs membres d’escadrons dont les hommes du Blue Squadron dirigée par le lieutenant-commandant Christopher Blackwood, nom de code Storm… Un début très intense avec la captivité et très prenant quand on sait rapidement que Storm est Woody et on attend avec impatience le moment où Sandy et Chris vont apprendre que l’autre n’est pas mort et se retrouver.

par Folize
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3