Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Camille2000 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
The Shakespeare Sisters, Tome 1 : Les Promesses de l'été The Shakespeare Sisters, Tome 1 : Les Promesses de l'été
Carrie Elks   
« The Shakespeare Sisters » est la nouvelle série phare de Hugo New Romance. Nous allons y suivre quatre soeurs, chacune différente des autres. Chaque tome mettra en scène l’une d’elle.

Le premier opus est donc « Les promesses de l’été ».
Dans celui-ci, nous allons faire la rencontre de Cesca. Sa situation est catastrophique, on peut dire qu’elle vit au jour le jour en enchaînant les petits boulots qu’elle n’arrive malheureusement pas à garder. Sans compter qu’elle vit en colocation dans un petit appartement minable et que sa colocataire est plus heureuse quand Cesca n’est pas là.
Pourtant, la jeune femme est dotée d’un incroyable talent : celui d’écrire des pièces de théâtre. Seulement, le lendemain de l’avant-première de sa toute première oeuvre, le rôle principal s’est enfui, plongeant Cesca dans l’enfer des déprogrammations et des artistes radiés du devant de la scène. Depuis, elle souffre du symptôme de la page blanche.
C’est alors que son oncle a l’idée de l’envoyer dans la maison de ses amis pendant plusieurs semaines pour faire du gardiennage car ils ne sont pas là. Elle se situe au bord du lac de Côme, en Suisse, autant dire que c’est assez dépaysant pour la londonienne. Et qui sait ? Elle y retrouvera peut-être l’inspiration.
Alors qu’elle décide d’accepter, un invité surprise va venir chambouler son quotidien : le fils du propriétaire, qui n’est autre que Sam, le fameux acteur qui l’avait laissé tomber plusieurs années auparavant.

J’ai passé un agréable moment avec cette lecture.
Cette nouvelle série est fraiche, pétillante, une bouffée d’air frais. C’est une vraie comédie romantique, avec des joutes verbales et des situations loufoques qui vont vous faire mourir de rire.

Alors autant vous dire de suite : ce n’est pas le roman le plus épicé que vous retrouverez dans la collection New Romance. Il y a quelques scènes suggestives, mais elles sont peu nombreuses et ne font pas tout le roman.
Et sincèrement, ça fait un bien fou. L’auteur se concentre vraiment sur l’évolution des personnages et leur relation, sans pour autant passer par la case « sexe » rapidement. La tension monte, les protagonistes se cherchent. C’est frais, c’est intense, c’est mignon et tendre.

Cesca est un peu à un carrefour de sa vie. Elle ne cesse de se faire renvoyer et n’arrive plus à écrire, alors que c’est sa passion et sa raison de vivre. Partir en Suisse va être pour elle une vraie retraite. Elle va se questionner sur sa vie, ses attentes, mais aussi sortir de sa zone de confort. J’ai adoré ce personnage qui est sincère et vrai. Ca peut parfois lui jouer des tours, parfois la mettre dans des situations rocambolesques, mais sa spontanéité est l’un des traits que j’ai le plus adoré.
Sam est quant à lui assez touchant. Son métier le met sur le devant de la scène, mais après un scandale il souhaite disparaître. Sa maison au bord du lac de Côme était censé être son refuge, mais il ne s’attendait pas à être bousculé par Cesca. Ce personnage a énormément de qualité, malgré un passif qui aurait pu le rendre plus torturé. Sa relation avec sa famille est touchante ( je parle surtout de son lien avec ses soeurs ).
Le duo qu’ils forment est d’abord improbable. Ils se cherchent, ils se chamaillent sans arrêt. Ils ne peuvent absolument pas supporter la présence de l’autre. Mais au fur et à mesure des chapitres, que le temps passe, on se rend compte en même temps qu’eux qu’ils partagent beaucoup de points communs, qu’ils se complètent.

La plume de Carrie ELKS est une vraie surprise.
Son style d’écriture se prête parfaitement à ce genre d’histoire, très douce, mais avec des thèmes un peu difficiles. Elle écrit à la troisième personne, alternant les points de vue entre Cesca et Sam. Personnellement, cela ne m’a pas dérangée. J’ai eu l’impression de retourner en arrière, quand les romans étaient écrit pour la plupart à la troisième personne. Le narrateur est omniscient, on est vraiment dans la tête et les pensées des personnages. Si vous n’y êtes pas habitué, laissez une chance malgré tout à ce récit : vous ne ressortirez pas déçu.

En plongeant dans cette histoire, j’ai eu vraiment l’impression d’être dans un cocon. Même s’il se passe des évènements pas si joyeux, j’ai ressenti tout au long de ma lecture un sentiment de bien être.
Ca m’a un peu rappelé l’univers de « Quatre filles et un jean » de Ann BRASHARES, en plus adulte bien évidemment.

J’ai beaucoup apprécié la fin, qui est un peu plus dramatique et un peu moins comédie romantique.
Il y a beaucoup de révélations, pas forcément joyeuses. Le rythme s’accélère et fait battre notre coeur. Il me manque quand même quelques chapitres pour vraiment dire au revoir au duo, même si je ne doute pas que nous les retrouverons dans les prochains opus.


En conclusion, « The Shakespeare Sisters, tome 1 : Les promesses de l’été » est une belle entrée en matière dans cette nouvelle saga. Carrie ELKS nous plonge dans son univers tendre et comique avec facilité. On passe des rires aux frissons et j’ai aimé cette sensation de bien être que j’ai ressenti tout au long de ma lecture.
Ce premier tome est empli de douceur, un vrai bol d’air frais dans l’univers de la new romance.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/03/the-shakespeare-sisters-tome-1-les.html )
Riders, Tome 1 : Chevauchée Exquise Riders, Tome 1 : Chevauchée Exquise
Lorelei James   
Bien...
Une romance érotique qui évolue dans le milieu des cow-boys américains, une relation basée sur les expériences sexuelles et le développement de sentiments...
De quoi vous donner des coups de chaud.
Cette lecture est simple mais addictive.

par Adèle
Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy
Sawyer Bennett   
Ma Chronique : https://labooktillaise.wordpress.com/2019/02/13/sugar-daddy/

Je remercie les éditions HUGO ROMAN pour l’envoie de ce livre

Woah… Je me suis prise une claque. Une claque énorme et je peux vous dire que jai énormément apprécié ce livre malgré le sujet très difficile. Étant partenaire avec Hugo roman,je dois vous avouer que ce livre ne faisait pas partie de ma sélection au début mais je me suis laissé tenter et je ne regrette du tout pas !

Je préviens à l’avance, comme vous le voyez au résumé, ce livre traite de sujet tel que : le viol et la vengeance et c’est dur à lire parfois parce que l’auteur à une plume qui nous fait vraiment ressentir ce que le personnage vis tout en étant quand même douce pour pas énormément choqué.

Dès les premières pages, nous sommes plongés au coeur du passé de Sela. Le fameux jour et c’est dur… c’est dur parce que nous sommes face à une jeune fille qui vis à travers des flashs ce qu’il se passe au moment. Elle est inconsciente, perdu, pâteuse mais on ne perd rien de l’échange avec ses violeurs. Ils sont, IL EST tout simplement horrible. C’était incroyable de voir une telle méchanceté venant d’un être humain qui savait TRÈS BIEN ce qu’il faisait (d’ailleurs à la fin de ma chronique, je dirais quelques mots à ce sujet)

Des années plus tard, Sela ne vis pas… elle survit. Elle se remet constamment en doute, pense quelle a mérité tout ça dune certaine façon et à une façon de voir la vie qui m’a mis les larmes aux yeux. Sela est tout simplement détruite. Un jour, tandis qu’elle regardait la télé, le choc ! Elle se souvient… comment aurais telle pu oublier CE visage, CE tatouage, CETTE voix. C’EST LUI. Ce monstre. Ce monstre qui a réussi dans la vie. Ce monstre en liberté qui continue sûrement de pourrir tous ce qu’il touche. Ce monstre qui ne se souvient sûrement même pas qu’il a détruit sa vie ou qui s’en fou. Ce monstre là.

Et soudain… C’est la chute. le chaos. Le black out. Sela est perdu. ramené d’un coup en arrière. C’est comme si c’était la fin, elle est redevenu l’ado terrifié et a bout. C’est la crise, mais…. derrière tout ça, un nouveau sentiment refait surface, un sentiment beaucoup plus fort que sa peur. Un sentiment alimenté par sa haine. LA VENGEANCE.

Quelques mois plus tard Sela est d’attaque, elle a mis sa vie en règle et elle est prête à se venger. Elle est prête à mettre la vie de cet homme en feu et en sang. A ne faire plus qu’un avec la vengeance. Elle la veut. Elle la désire. C’est sa nouvelle meilleure amie. Mais… MAIS…. Ça, c’était avant de rencontrer Beck. C’était avant Sela tombe dans son lit , sous son charme et qu’elle découvre le plaisir… pour la première fois.

Voyez vous… si vous aimez les romances comme moi vous êtes habitués aux nombreuses scènes de sexe et parfois c’est super bien écrit et important dans l’histoire… parfait c’est chiant mais ici…. ICI…. C’était vitale. C’était vitale parce que pour la PREMIÈRE FOIS, Sela s’est sentie apprécié, désiré et pas obligé de se taire et juste de le faire. Pour la première fois, un homme a pris son temps pour elle. On ressent vraiment toute sa détresse quand on voit comment elle était renfermé sur elle même. Il y a eu plein de première fois avec Beck et le récit sonnait juste. Toute sa vie, elle a fui les relations amoureuses. Elle a eu quelques conjoints, amants mais rien de bien sérieux. Des personnes insignifiante qui ne la regardait pas vraiment mais Beck… BECK LA REGARDE.

Très vite, ces deux la vont en vouloir plus. Ils ne voudront plus se quitter et bien sûr, je ne vais pas tout vous raconter mais leur histoire d’amour est magnifiquement mignonne. Sela s’épanouie et après toutes ses épreuvres, j’avais le sourire aux lèvres mais… MAIS Le monstre n’est jamais très loin et même si Beck ne connaît pas le passé de Sela, même si le monstre lui même refuse de voir qu’il en est un, malgré l’amour naissant de Sela, sa meilleure amie n’est jamais loin.

Je tiens à dur que la fin m’a fait tombe par terre… j’ai horreur de ça et je veux (TOUT DE SUITE) avoir le tome 2. Un cliffhanger vraiment terrible ! En conclusion, J’ai aimé ce livre pour plusieurs raisons.

La plume de l’auteur est poignante mais douce. Assez dur pour nous dépeindre une dur réalité, douce pour l’assimiler et comprendre ce que vis des personnes comme Sela au quotidien.

Si vous êtes sur Twitter ou juste connecté, vous avez sûrement suivis l’affaire du #metoo ou encore plus dernièrement #laliguedulol mais même en étant sur Twitter sans hashtag j’en ai déjà vu passer des tweet horrible. Des tweet de personnes se dévoilant, racontant leur expérience avec le viol et d’autre personne (autant masculine que féminine ce qui est grave) remettre en cause leur parole ou les dénigrer. Mais on est où la ???? Je vais pas m’étendre sur le sujet parce que ça va m’énerver et qu’il y en a beaucoup à dire. Juste, si vous rencontrer des personnes en souffrance, aider les et si vous ne savez pas quoi faire, demandez au moins conseil à des pro. Ne remettez pas la parole de victime en cause, c’est ignoble. Les gens qui pensent que quand une femme se dévoile à ce sujet et quelle brise par cela la carrière dune personne célèbre, pensant donc au violeur et non à la victime, vous êtes TRASH ! Il y a tellement de chose à dire sur ce sujet et je ne suis peut-être pas la mieux placé mais en 2019, il faut que les choses bougent.

Bref… revenons aux livres, Sugar DADDY à été un coup de coeur. Ne vous arrêtez pas au titre, une très » belle » histoire se cache derrière. C’est vrai, le sujet abordé est dur et pourrais choquer (les scènes du début) mais c’est une réalité, tout simplement, de plus à part les premières pages, les scènes sont soft alors lancez vous.
Mack daddy Mack daddy
Penelope Ward   
http://www.lmedml.fr/2019/04/02/mack-daddy-penelope-ward/

UNE ROMANCE SYMPATHIQUE, DRÔLE ET SEXY !
Penelope Ward est une autrice que j’adore, je n’hésite jamais à découvrir un de ses romans. [Mack Daddy] m’a de suite fait de l’œil, et j’avoue qu’en découvrant le résumé j’étais plus qu’intriguée.

Cette histoire de seconde chance s’avère très addictive et le scénario très bien mis en scène. Je vous avoue que j’ai eu un peu peur en débutant ma lecture, le contexte est particulier et j’avais besoin d’avancer dans le récit pour savoir si j’allais adhérer à la trame de l’histoire, et franchement ce fut le cas. J’ai passé un bon moment.

MACK DADDY… UN « DILF » HYPER CRAQUANT !
« – QU’EST-CE QU’IL Y A ENTRE TOI ET MACK DADDY ? JE VOUS AI OBSERVÉS TOUS LES DEUX. J’AI FAILLI AVOIR UN ORGASME.
– COMMENT TU L’AS APPELÉ ? MACK DADDY ?
– OUI. MACK DADDY. C’EST COMME ÇA QUE TOUT LE MONDE LE SURNOMME ICI. TU NE LE SAVAIS PAS ?
– C’EST BIEN TROUVÉ. »
Penelope Ward n’a pas perdu de temps, on rencontre notre héros dès les premières pages, dans un contexte assez sympa… Notre DILF (Papa que je mettrais bien dans mon lit) est absolument craquant, Mack est un homme séduisant, et ce n’est pas Frankie qui dira le contraire. J’ai bien aimé Mack même si je suis restée sur mes réserves concernant ses intentions envers Frankie. Mack est un héros touchant, j’ai particulièrement aimé sa facette de papa attentionné, et sa détermination à reconquérir celle qu’il aime. C’est un homme drôle, sexy et qui sait reconnaître ses erreurs. Frankie est adorable, je me suis prise d’affection pour elle, pour celle qu’elle est devenue mais aussi pour celle qui était amoureuse de Mack à l’université. Frankie est en marge de la société, elle a une personnalité bien à elle, ses bizarreries m’ont plu. Elle est étonnante, douée avec les enfants et c’est une femme intègre et aimante.

Les autres personnages sont très importants. Je vous laisse l’entière surprise les concernant, petite mention pour Jonah, le fils de Mack, qui est adorable.

UNE INTRIGUE CLASSIQUE MAIS QUI RECÈLE QUELQUES SURPRISES…
L’intrigue est assez classique. Nos deux héros se retrouvent de nombreuses années après leurs séparations, leur relation n’était pas clairement définie mais cela n’a pas empêché le cœur de Frankie de se briser. L’amitié qui les unissait était spéciale, particulière et un peu ambiguë. Mais voilà la vie les a séparer et chacun à fait sa vie de son côté. Mack décide de revenir dans la vie de Frankie en inscrivant son fils dans l’école où elle travaille. Mais Mack a-t-il le droit de venir bouleverser l’équilibre de Frankie ? Saura-t-elle prendre les bonnes décisions ?

La romance est intense. Entre passé et présent, je me suis laissée prendre au jeu. J’avais peur de la tournure que prendrait l’histoire. J’avais peur que cela soit trop facile, et ce fut un peu le cas mais pas suffisamment pour que je sois déçue par l’histoire. Le récit est assez court, les choses vont donc un peu vite, mais nos héros ont un passif et c’est sur ce détail que l’histoire se joue.

J’ai été touché par leur histoire commune, par la beauté de leur relation amicale et l’amour qu’ils se portaient l’un pour l’autre. Mais parfois, l’amour ne suffit pas.

J’ai aimé la dynamique de la romance, les décisions prises par nos héros et les divers rebondissements. Il y a beaucoup d’humour mais aussi un contenu très touchant qui explore avec psychologie les troubles du comportement.

EN BREF :
Penelope Ward nous revient avec une romance addictive qui met en scène un papa sexy déterminé à obtenir une seconde chance auprès de la femme qu’il a toujours aimé. L’histoire est moderne, drôle et sexy, l’autrice a su aborder des thèmes touchants et exploiter à merveille un contexte particulier. Une très belle découverte.
Les Frères Reed, Tome 1 : Grand, tatoué, et envoûtant Les Frères Reed, Tome 1 : Grand, tatoué, et envoûtant
Tammy Falkner   
Magnifique. Lu d'une traite tellement l'histoire est belle et se lit facilement. Logan est tout simplement parfait. J'attends les suites en français avec impatience. Surtout le tome 2 et celui consacré à Paul. Pas d'hésitation à avoir je le recommande à toutes celles qui ont aimé walking disaster et maybe someday.

par ROMAN57
Felicity Atcock, Tome 1 : Les anges mordent aussi Felicity Atcock, Tome 1 : Les anges mordent aussi
Sophie Jomain   
RAFRAICHISSANT & AFFRIOLANT !

Un premier tome réussi sur les Anges et les vampires, livré sur un ton humoristique par l'héroïne.
Féli, la bonne copine sur laquelle on peut toujours compter et qui ne sait pas dire non, est entourée de Daphnée, sa collègue et amie; et c'est ensemble qu'elles se rendent à Londres pour rejoindre le rencard de Daphnée.
Mieux aurait valu que Féli se casse une jambe ce soir là, car c'est au cours de cette soirée que sa petite vie tranquille et monotone va prendre fin.
C'est un livre tout en légèreté qui nous est dévoilé, certains passages sont sexy à souhait, d'autres nous font sourire et d'autres encore piquent notre curiosité quant aux origines et facultés mystérieuses de Féli.
Un livre intéressant et sans prises de tête qui se lit d'une traite et qui me fait m'interroger sur la teneur du second tome.
Une lecture divertissante sans le moindre doute mais toutefois un peu chère.
Cela étant, je SAIS que je lirai la suite ;-).

par ccmars
Cooper Training, Tome 1 : Julian Cooper Training, Tome 1 : Julian
Maloria Cassis   
Romance légère et sans chichi qui de lit plutôt vite. Un bon moment de détente qui sait captiver son lecteur.
Nulle introspection dans cette histoire, la trame est assez rythmée et les événements s’enchaînent facilement.
L'histoire est contée à une seule voix, celle de l'héroïne Amy. Les personnages secondaires sont assez intéressant laissant présager une suite qui se profile déjà.
Agréable lecture.

par Idole
Les Kendrick et les Coulter, Tome 1 : Baby Love Les Kendrick et les Coulter, Tome 1 : Baby Love
Catherine Anderson   
J'aime beaucoup les romans de cette auteure et c'est avec plaisir que j'ai découvert celui-ci.

L'histoire est comme les autres, modernes, vraie, intense et vibrante. Les deux personnages principaux sont torturés par leur passé : Rafe a perdu sa femme et ses deux enfants dans un horrible accident de voiture dont il se sens responsable et Maggy elle, endure la violence et les humiliation de son beau-père qui profite de la santé fragile de sa femme.

Un jour, après avoir été battue une fois de trop, Maggy décide de fuir avec son bébé et s'engouffre dans un wagon de marchandise où des types en manque de femme tentent de l'abuser. Rafe est là et malgré l'alcool dont il est imbibé et son désir sombre de se laisser engloutir dans l'oubli, il ne peut laisser cette fille et son bébé sans défense.

Leur combat à chacun est difficile, ponctué d'embûches et d'indécision. C'est une histoire dure, le passé de Rafe est abominable, la souffrance de Maggie, insoutenable...
Un roman bien écrit qui nous mène au coeur d'une romance magique.

par Christy
Sauvages, Tome 1 : Le Dernier Loup Sauvages, Tome 1 : Le Dernier Loup
Maria Vale   
C'est une romance entre loups-garous, mais elle est vraiment originale par rapport à tout ce que j'ai pu lire dans ce genre. D'habitude les personnages agissent comme des humains la plupart du temps sauf quelques moments où ils se changent en loup. C'est l'inverse ici. La meute vit dans le Grand Nord, sous forme de loup, il y a de très descriptions de la nature, la neige, la chasse... Sil, l'héroïne, est une louve inférieure car elle boite, n'est pas rapide. Elle déteste être sous forme humaine, préfère la vie sauvage. Elle trouve, soigne et protège Ti, qui est exactement l'inverse : reste homme le plus possible, déteste son côté animal et l'utilise peu, maladroitement. Il y a des scènes très drôles quand elle essaie de le convaincre de chasser, de manger sa proie avec peau et poils, ou quand il lui explique de ne pas passer la tête par la fenêtre de la voiture comme un chien... Ce couple improbable fonctionne plutôt bien finalement.

par IsaR
Hors-la-loi, Tome 1 : Vaughn Hors-la-loi, Tome 1 : Vaughn
N. R. Davoust   
Je remercie l'auteur pour cette lecture. Il y a bien longtemps que je n'avais pas lu de western et je crois que c'est mon premier western romancé, tout du moins qui soit terminé et paru, mais cela c'est une autre histoire.

1858, Colorado. Il fait horriblement chaud et poussiéreux. Un cavalier tente de survivre à plusieurs impacts de balles, mais tombe. Son cheval continue d'avancer jusqu'à ce qu'il tombe sur Cassie, une jeune femme qui a la ferme un peu plus loin du canyon. Une belle bête seule, tachée de sang, elle va à la rencontre de cet homme qui est mieux armé qu'une banque. Avec de la force et du courage, elle va réussir à le ramener chez elle et le soigner. Rien n'est simple du départ, il lui faut des muscles pour l'embarquer, du courage pour le soigner et surtout enfermer ses sentiments pour un inconnu qui risque de lui apporter plus d'ennuis qu'elle n'en a déjà.

L'époque, les descriptions, les cowboys, il y a ce qu'il faut pour se retrouver dans l'atmosphère du western traditionnel. Le bon, la brute et le truand, c'est un arrière gout de ce que l'on peut voir entre les lignes. L'arrivée d'un étranger et toujours mal vu, surtout lorsque ce dernier a des armes partout, un regard d'acier et une main très rapide pour se défaire de quiconque se retrouverait sur son chemin. On sent presque la poussière imprégner les poumons. L'histoire est "banale" pour ce type de thème, mais elle fonctionne très bien. Les émotions ressortent, les doutes aussi. J'ai bien aimé la plume de l'auteur, les phrases ne sont pas trop longues, l'action se suit, tout comme les moments de calme.

Pour Cassie, il s'agit d'un imprévu qu'elle ne pensait pas avoir. Son voisin est déjà sur le pied de guerre depuis longtemps. Toute sa famille est enterrée dans son jardin. Elle tient d'un main de maître ce bout de terre tant convoité par le fameux voisin qui n'hésite pas à la menacer régulièrement. Bien entendu, tout n'est que sous-entendu, jusqu'à ce que débarque sans le vouloir l'étranger. Elle est tenace, fait ce qu'il faut pour survivre : un potager, quelques bêtes, de quoi tenir un peu plus chaque jour. Elle est forte, n'hésite pas à montrer les crocs face à ceux qui veulent l'intimider. Un coeur généreux à l'occasion.

Ce pistolero qui vient d'où ? Des ennuis, pas besoin d'en savoir plus, ce type d'homme respire le danger, le mange au petit déjeuner pour s'endormir avec deux armes sous l'oreiller (et le couteau proche de ses doigts). Il a besoin d'elle, même s'il ne le voudrait pas. Ce n'est pas un choix, il aurait pu tout aussi bien mourir et se faire bouffer par les vautours, mais elle est arrivée et avec cela un peu d'espoir qu'il ne pensait pas découvrir un jour. Être dépendant de quelqu'un d'autre est dangereux. Terriblement, car pour Vaughn (ou quelque soit le nom qu'il peut avoir) ne fais confiance qu'en lui. Son point de vue va changer au fur et à mesure du temps passé à ses côtés.

Entre les deux, C'est une histoire douloureuse. Le changement de vie peut être brutale. La fatigue de devoir toujours regarder derrière soi devient plus qu'une lassitude. Vaughn n'a pas beaucoup de choix, tirer le premier ou être tuer. Les caractères sont logiques en fonction de qui ils sont. La contrée sauvage ne ramollit pas les gens, bien au contraire, elle les endurcit. Malgré tout, la solidarité est parfois surprenante en ces lieux. J'ai beaucoup aimé les personnages de Cassie, Vaughn et Clay. J'ai hâte de découvrir le second tome, car mon petit doigt me dis qu'avec un peu de chance, il sera plus porté sur ce dernier personnage. En conclusion, un premier tome que j'ai apprécié. Il y en aurait eu plus, je n'aurai pas dis non !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/hors-la-loi-tome-1-vaughn-n-r-davoust-a162475366