Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Camille83500 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Les cahiers de Malte Laurids Brigge Les cahiers de Malte Laurids Brigge
Rainer Maria Rilke   
Rilke délivre ici une oeuvre aussi bien pédagogique qu’intimiste.

Court récit d’apprentissage poétique, Les cahiers de Malte Laurids Brigge laissent à lire les pérégrinations d’un jeune danois sur les chemins artistiques européens, mais aussi les angoisses de Rilke même.

L’Europe de la fin du XIXe siècle devient ce continent de tous les possibles où parviennent à se libérer le vers de Malte et la prose poétique de Rilke. La fête y bat son plein et pourtant, la mort y est omniprésente.

La peur de la déréliction de la famille, mais aussi de soi (magnifique scène de confrontation du jeune Malte costumé et de son reflet dans le miroir) endeuillent la jeunesse du poète novice, mais nourrissent également son énergie créatrice. Elle revêt une dimension aussi bien symbolique (par le ressassement des souvenirs d’enfance et le malheur du passage à l’âge adulte, considéré comme le premier symptôme de la longue maladie) qu’autobiographique (la peur de “la grande chose” qui rappelle au jeune Malte et à Rilke qu’ils sont destinés à mourir).

Finalement, ce n’est pas le parcours d’un noble danois ni même le reflet des angoisses de Rilke qu’abordent ces feuillets, mais la peur universelle de l’achèvement de cette liberté artistique. Outre un récit poétique édifiant, Les cahiers de Malte Laurids Brigge constituent un témoignage historique de cette période à nulle autre pareille: l’Europe des artistes.

par Pompon
Aurélia Aurélia
Gérard De Nerval   
Une lecture agréable, une véritable plongée dans l'intériorité de Nerval par l'entrecroisement de sa vie et de ses rêves.
Les Confessions Les Confessions
Jean-Jacques Rousseau   
Avec les Confessions, Rousseau crée la psychologie. Superbe portrait intime et intérieur de ce Genevois.
Spider-Woman : Agent du S.W.O.R.D Spider-Woman : Agent du S.W.O.R.D
Brian Michael Bendis    Alexander Maleev   
L'histoire est parfois quelque peu confuse, les illustrations restent cependant sympathiques.
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
Je n'ai pas vraiment aimé la plume de l'auteur, mais l'histoire a cette qualité que Hazel et Gus restent deux adolescents face à leur maladie, face à la vie, et non des super-individus sereins devant l'inconnu, l'oubli, la mort.
Le Quidditch à travers les âges Le Quidditch à travers les âges
Kennilworthy Whisp    Joanne Kathleen Rowling   
Un livre indispensable pour approfondir nos connaissances sur le quidditch, on se replonge de plus avec grand bonheur dans l'univers d'Harry Potter.
À la recherche du temps perdu, Tome 1 : Du côté de chez Swann À la recherche du temps perdu, Tome 1 : Du côté de chez Swann
Marcel Proust   
Malgré la longueur des phrases de Proust (pourquoi condenser son génie, après tout?), on s'y habitue très rapidement pour rester ensuite admiratif devant la profondeur de sa pensée. Je regrette de n'avoir pas lu dans la foulée les autres tomes, mais cela ne saurait tarder. Proust parlait de son oeuvre comme d'une cathédrale, et je pense qu'il est essentiel de lire l'ensemble pour retrouver le Temps perdu.
Le Procès Le Procès
Franz Kafka   
Superbe oeuvre de Kafka, où l'on retrouve ses thèmes de prédilection: critique de la bureaucratie, absurdité du monde..
Le Siècle de Louis XIV Le Siècle de Louis XIV
Voltaire   
J'ai apprécié ce livre, mais sans plus. Il est très long et certains détails m'ont un peu ennuyée. Beaucoup de descriptions, les meilleures restent celles des portraits des grands hommes.
Cromwell Cromwell
Victor Hugo   
Une pièce de théâtre historique intéressante, qui permet de se faire une idée de Victor Hugo dramaturge. Cette pièce est très dense, et à bien des égards, le récit prend le pas sur le dialogue. La préface, très célèbre, est à lire, même pour ceux qui décideraient d'en rester là: véritable manifeste d'intelligence, elle éclaire l'histoire de la littérature.