Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de candou42 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Even dead things feel your love Even dead things feel your love
Mathieu Guibé   
Le premier mot qui me vient est époustouflant. La couverture m'avait interpellée, puis le résumé m'avait séduite, résultat des courses : un coup de cœur !
Un être de la nuit, vampire de sa nature, tombe amoureux d'une humaine et tout son univers est bouleversé. (NB : rien à voir avec le gentil Edward de Twilight). Ce en quoi il croyait se délite lentement, ce en quoi il ne croyait plus se dessine à portée de main... sauf que l'espoir à peine esquissé se volatilise au moment où il croit l'empoigner.
On passe de la lumière iridescente à l'obscurité la plus sombre. Porté par les mots et la plume accomplie de Mathieu Guibé, le personnage d'abord sympathique frôle la démence et l'hystérie meurtrière en sombrant dans un total désespoir. Le lecteur oscille entre joie et abattement, voire écœurement sur certaines scènes particulièrement noires. Pourtant, Mathieu nous guide au-travers de ce dédale, sans jamais perdre de vue la légère lumière de l'espoir qui brille au bout. De surprises en rebondissements, de peines en joies, le récit nous porte jusqu'au dénouement tout simplement magique.
J'ai aimé le thème, qui bien que galvaudé dans de nombreux autres œuvres, se décline ici dans une palette sombre tout à fait personnelle et inédite, j'ai adoré l'écriture baroque dont Mathieu use avec brio et le vocabulaire fouillé qu'il utilise, disséquant ses personnages jusqu'à la dernière fibre de leur pensée. Un roman très abouti qui mérite un bel avenir.

par DANIELLEG
Les Montgomery et les Armstrong, Tome 1 : Au-delà des mots Les Montgomery et les Armstrong, Tome 1 : Au-delà des mots
Maya Banks   
C'était bien !

Je n'apprécie pas tous les écrits de Maya Banks mais celui-ci m'a plu.
Il y avait quelques facilités dans le récit, mais j'ai vraiment aimé l'histoire et les personnages.
Je ne me suis pas ennuyée une seconde, les rebondissements et actions sont bien dosés. Le nombre pas trop important de pages permet de garder toute l'intensité du début à la fin, même si du coup ça peut parfois paraître un chouïa précipité.

Le couple principal est très sympa et leur relation m'a plue.
Eveline est sourde, ce qui change agréablement, mais surtout, même si elle est gentille, douce et parfois un peu trop naïve, elle montre une grande force de caractère.
Graeme est un vrai laird écossais dans toute sa splendeur mais se révèle plus sentimental et romantique qu'on peut le penser dans ses relations avec les femmes et surtout avec l'héroïne. Il est aussi mature et réfléchi, ce qui transparaît particulièrement dans sa façon respectueuses de traiter sa femme dès le départ, surtout en comparaison de la façon très rude et cruelle dont se comportent les autres membres du clan avec elle.

Un bon moment et j'enchaîne direct avec le tome 2.


PS : bien que ça ne soit pas très important, la maison d'édition aurait pu choisir une blonde pour la couverture, vu à quel point c'est répété qu'Eveline est blonde dans le bouquin !

par Vitany
La Licorne et les trois Couronnes, tome 1 : La Licorne et les trois Couronnes - Première partie La Licorne et les trois Couronnes, tome 1 : La Licorne et les trois Couronnes - Première partie
Valérie Alma-Marie   
Ce livre a été réédité aux éditions Clara Fama et correspond aux tome 1 et 2 du même nom.

par Claryss
Steampunk Chronicles, tome 2 : Dangereux secret Steampunk Chronicles, tome 2 : Dangereux secret
Kady Cross   
Dans le premier tome nous découvrions une Angleterre à l'époque victorienne regorgeant d'inventions mécaniques, d'automates et de nanotechnologie, ainsi que des personnages hauts en couleur avec Finley Jane pour héroïne principale. Agée de 16 ans elle découvrait d'où lui venaient ses étranges pouvoirs surhumains et apprenait à fusionner, concilier et surtout accepter les deux parts de sa personnalité, l'une sensible souffrant de solitude dûe à sa nature hors norme et l'autre plus démoniaque qui prenait le dessus lorsqu'elle faisait face à une profonde injustice ou une agression. Recueillie par Griffin, jeune Duc de Greytorne elle découvrait l'amitié, les joies et les tracas que l'on rencontre lorsqu'on tente d'appartenir à une équipe. C'est un domaine où Emily, petit génie en jupons qui nous régale de ses inventions les plus utiles et farfelues excelle alors que Sam le colosse protecteur a plutôt du mal.

Nous retrouvons notre drôle d'équipe en route pour l'Amérique, décidée à porter secours à l'ami de Griffin, Jasper qui est recherché pour meurtre et avait été enlevé à la fin du premier tome. C'est l'occasion pour nous de nous confronter au nouveau vilain de l'histoire, Dalton ancien partenaire et chef de bande à qui Jasper avait subtilisé une drôle de machine avant de s'enfuir en Angleterre. Alors que Finley décide en solo d'infiltrer le gang de Dalton pour délivrer Jasper, ce dernier pour sauver sa famille et surtout Mei la jeune chinoise qu'il aimait, part à la recherche des morceaux de la machine qui tient tant à coeur au truand.

L'intrigue est à nouveau très simple, on en devine aisément la trame même si les sombres desseins de Dalton restent flous longtemps, et pourtant on se laisse embarquer dans cette nouvelle aventure avec grand plaisir. Cependant le bât blesse au niveau des atermoiements de Finley dont les sentiments envers le Duc s'éveillent alors que leur classe sociale les sépare, et ceux de Griffin qui a du mal à faire confiance à la jeune fille. Le style Young Adult ne m'avait pas gênée dans le préquelle et l'opus précédent, mais ici la lourdeur de toutes ces interrogations ainsi que la longueur des descriptions inutiles deviennent franchement pesantes. J'ai bien cru qu'on finirait par avoir droit aux pauses pipi de Finley!!!

Et malgré tout on passe un agréable moment, les personnages sont attachants et nous entrainent dans des péripéties pleines d'actions et de rebondissements, des moments de doute, de joie, de peur, dans cet univers Streampunk très rafraichissant ... bien qu'il soit moins approfondi que dans l'épisode précédent, et ça c'est dommage! L'amitié est le puissant moteur de leurs actes, boostant l'énergie, le courage et la matière grise nécessaires lorsque les épreuves en tout genre s'accumulent. Que cache Mei, que manigance Dalton, pourquoi le marshall Kirby tient-il tant à disculper Jasper du meurtre, quelle menace venant de l'Ether pèse sur Griffin??? de quoi resserrer les liens qui unissent nos héros. Un livre certes léger mais que l'on referme avec le sourire.

par Seregan
Starcrossed, Tome 1 Starcrossed, Tome 1
Josephine Angelini   
Haaaa cette lecture... Quel plaisir ! Ça fait énormément de bien de trouver un livre comme Starcrossed... On ne se prend pas la tête, l'écriture est fluide, l'atmosphère est parfaite et les personnages sont vraiment attachants, bref, c'est génial !
Dès le début, j'ai su que j'allais adorer l'histoire. Rien que le fait qu'elle se déroule sur l'île de Nantucket ( un lieu qu'encore aucune de mes lectures ne m'avait fait découvrir ), un endroit paradisiaque, gorgé de soleil et bordé par l'océan, m'avait déjà conquis ! En effet, le cadre est vraiment sublime. Les décors sont superbes, on s'y croirait presque ! On a l'impression qu'en insistant un peu, on pourrait sentir le sable sur nos pieds. Rien qu'avec ça, j'adorais déjà l'intrigue... Mais avec les personnages, elle est devenue un pur délice !
Helen, une lycéenne de seize ans, vit sur l'île depuis sa plus tendre enfance. Son seule problème est qu'elle est très grande pour son âge. A cause de ça, beaucoup de gens ont la fâcheuse tendance à la fixer. Tous ces regards tournés vers elle la font souffrir physiquement. En effet, elle est tellement timide que lorsque l'attention est portée sur elle, ça la blesse. Mais ce problème, elle aurait pu s'en accommoder cette année, comme elle l'a fait auparavant. C'était bien sûr sans compter sur l'apparition de la famille Delos à Nantucket, et surtout l'arrivée de Lucas dans le lycée d'Helen à la rentrée.
Au moment où cette dernière le voit dans les couloirs le premier jour de cours, une haine intense et une colère profonde s'emparent d'elle. C'est ainsi qu'ils vont se mettre à se battre, devant tout le monde... Rien que d'y repenser, j'ai envie de relire ce livre ! La relation entre Helen et Lucas est vraiment géniale à découvrir ! On change complètement de style. Ici, les deux protagonistes se détestent. Pourquoi ? Hé bien ( sans vous spoiler ) ils sont destinés à être maudits. En effet, une ancienne malédiction les poussent à se haïr.
Et là, on arrive à ce que j'ai le plus aimé dans le roman : cette fameuse malédiction ! Je ne vous en parlerai pas plus en détails, mais elle remonte à la Guerre de Troie. On apprend que durant cette sanglante bataille, les dieux eux-mêmes avaient participé à la tuerie. Des dieux comme Zeus, Aphrodite et Athena. Ca ne vous rappelle rien ? Les mythes grecs !
Cette partie du livre est vraiment impressionnante, prenante et saisissante. J'ai adoré pouvoir découvrir la mythologie grecque. Ce fût vraiment un énorme plaisir. On revisite le passé et ses secrets. L'auteure arrive à nous faire remonter le temps sans aucune contrainte. J'ai été happé par le fait qu'elle ait réussie à moderniser les vieilles légendes et qu'elle puisse ainsi nous faire découvrir une histoire sensationnelle !
De plus, l'écriture de Josephine Angelini est très fluide. On ne se perd pas dans les descriptions, le cadre de Starcrossed est très bien décrit et l'histoire d'amour ( oups, en aurais-je trop dis ? ) entre Helen et Lucas est juste splendide. Je pense que je vais regretter cette romance d'ailleurs ! Ce mélange de haine et de passion m'a énormément plu. Mais bien sûr, que serait une histoire sans sa dose de méchants ?
Ici, les ennemis des Delos sont nombreux. Creon, un ennemi de la famille, est prêt à tout pour tuer Helen. Pourquoi ? Vous le découvrirez en lisant le roman ! Mais sachez d'ores et déjà qu'il y a des morts et de grosses trahisons dans ce livre. D'ailleurs à la fin, les masques tombent, les mystères s'éclaircissent finalement et toute la pression accumulée au cours de notre lecture peut enfin redescendre... Un peu.
Pour conclure, je ne peux que vous conseiller ce roman ! A la fois innovant et fascinant, cette association entre mythologie grecque et histoire d'amour maudite ne pourra que vous toucher. Helen et Lucas sont également deux héros que j'adore. Comme vous l'aurez compris, Starcrossed est une lecture très rafraîchissante. Son décor, son ambiance et son cadre sont merveilleux. Une lecture qui procure beaucoup de plaisir à la découvrir.

par Jordan
Blanche et le vampire de Paris Blanche et le vampire de Paris
Hervé Jubert   
J'ai vraiment aprécier alors que je suis pas trop roman policier.
L'auteur met du suspence en racontant l'enquête mené par Blanche d'un côter et par son oncle de l'autre.

par miss
Vestiges, Tome 2 : La Reine condamnée Vestiges, Tome 2 : La Reine condamnée
Rose Royl   
C'est avec des livres comme celui-ci que je regrette de travailler, d'être fatiguée ou d'avoir besoin de dormir, parce que je n'avais qu'une envie ... le finir !!! Je ne pensais que Cassie, Evon, Salomé, Gabriel, Loïc et Dieux grecques ... Moi addict ??? Oui !! Addict de l'auteur et surtout addict de son univers.
Vous l'aurez compris, ce 2ème tome est aussi un coup de coeur et j'en suis bien contente.
Rose Royl a su me transporter dans son univers pour le moins original qui n'est que magie, mythologie, romance, intrigue, action et trahison. Pendant toute ma lecture j'ai eu des papillons dans le ventre, des coups de stress, du soulagement et de l'angoisse.
L'écriture est simple et légère mais ça n'empêche pas aux mots d'être puissants et fort quand il le faut. Les descriptions sont bien faites et malgré tous les personnages et leur complexité l'histoire reste fluide, captivante et envoûtante.

En résumé, un tome 2 riche en angoisse, intrigue, romance, action et révélation. Et que dire de la fin ??? Il est juste inhumain de finir comme ça ... comment va-t-on faire pour attendre le tome 3 ??

par coco69
Cavalier vert, Tome 5 : Un éclat d'argent Cavalier vert, Tome 5 : Un éclat d'argent
Kristen Britain   
Bien.
Je l'ai lu en anglais parce que je ne pouvais pas attendre, pour la raison que nous savons tous.
Je l'ai donc terminé.
Je ne vous dirai rien sur le contenu en lui-même parce qu'étant donné la fin du tome 4 ce serait déjà vous spoiler.
Je vais juste vous dire ce que j'en tire : waouh.
Ce tome est parfaitement arrangé, rien n'est laissé au hasard, tout a une raison d'être. Il y a un élément qui me laissait un peu partagée mais ... non, il n'y avait pas de raison de l'être, parce que Kristen Britain sait ce qu'elle fait.
On change un peu d'atmosphère, j'ai trouvé ce tome plus sombre, et d'autant plus marquant. Il y a longtemps qu'un roman ne m'avait pas marqué autant.
Bref, Mirror Sight est incroyable tant il est achevé, travaillé. Je comprends que notre auteure préférée mette du temps à les écrire : c'est tellement complexe !

par Cazolie
Lumen Lumen
Robin Wasserman   
Une première partie bien trop longue. C'est vraiment regrettable. On n'ennuie vraiment beaucoup. Mais la suite est meilleure. Les personnages évoluent dans des situations assez particulières et tout est bien retranscrit grâce à une bonne écriture. [spoiler]Je ne m'attendais pas trop à ce que les méchants soient ceux que l'on connaissait. Bon tout n'était pas imprévisible non plus. Par contre je n'ai clairement pas aimé la fin. L'auteur n'a pris aucune position su le sujet. La fin est trop rapide. On ne sait pas ce que vont faire les personnages. On a seulement quelques pauvres indications.[/spoiler]
Un livre intéressant surtout le côté Benjamin Gates. Mais trop de longueurs et de moments inintéressants.

par alesie292
La mélodie du destin, Tome 1 : Larmes La mélodie du destin, Tome 1 : Larmes
Amandine Weber   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2014/02/la-melodie-du-destin-tome-1-larmes.html

Depuis que j'ai lu « le cercle des confidentes », j'ai envie de tenter la romance historique, parce que l'époque traitée me fait rêver. Alors, quand j'ai vu que ce genre-là allait sortir chez Valentina, je n'ai eu aucun doute : je le voulais ! En plus, bien que la couverture soit simple, elle est vraiment très belle et attrayante avec ses couleurs qui se marient très bien entre elles.

Angelique Beckett est une jeune fille pleine de caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui vit avec une mère acariâtre, qui ne vit que pour l'une de ses sœurs : Georgiana. Mrs Beckett semble détester Angelique, à un point que l'on imagine même pas. Elle ne cesse de la réprimander, de mettre ses points faibles en avant lorsqu'elles sont en bonne compagnie et ne daigne pas lui lancer un regard quand elle est près d'elle. Si dès le début, le ton est donné, j'ai beaucoup apprécié le fait qu'Angelique ne se renferme pas sur elle-même, qu'elle ne se plaint pas et qu'elle ne pleure pas à tort ou à travers. Au contraire, elle n'hésite pas à répondre à sa génitrice, lui lancer des piques et la contredire. Plus le roman avance, plus cette sensation de confiance en soi augmente et c'est avec plaisir qu'on voit son personnage grandir.

Lors d'une visite de courtoisie à la nouvelle famille qui vient de s'installer près de chez elle, Angelique va faire la rencontre d'une famille qui va chambouler sa vie. La famille Darcy va lui faire découvrir un monde qu'elle ignore, où cette fois-ci, elle verra qu'elle peut être importante, et qu'elle n'est pas une impertinente, comme sa mère le prétend.

Je vous avoue que cette chronique est l'une des plus difficiles à faire. Pas parce que je n'ai pas aimé, bien au contraire ! Plutôt parce que chaque action, chaque passage dans ce livre ont leur importance. Aucun temps mort, aucun moment où l'on se dit « pourquoi l'auteure a écrit ça ? ». Alors rester là sans rien dire est encore plus difficile que de lâcher tout ce que l'on veut faire connaître. Parce que l'auteure a une plume tellement magnifique qu'elle nous fait voyager en 1820 avec délice. On peut y retrouver leur façon de parler le langage très soutenu et très bien mené. Ou encore des secrets bien cachés, des révélations qui changent beaucoup de choses. Ou encore une très belle romance qui part sur un « je t'aime, moi non plus »

Tiens, parlons de cette romance ! (oui parce que quand même, c'est le thème de ce livre, hein!). Parfaite. Pas cucul. Avec du sarcasme, des sentiments naissants qui arrivent quand il faut, ni trop tôt, ni trop tard. Une relation qui partait sur de mauvaises bases, puis qui se transforme peu à peu en amitié voilée. Une amitié où chacun des deux personnages reste à sa place. Leurs us et coutumes les interdit trop de rapprochement, de toucher, de regards qui se perdent.

Dans ce roman, je suis complètement tombée sous le charme de James Darcy. Aux yeux de tous il paraît très conventionnel et proche des règles. Cependant, quand on regarde plus en profondeur et que l'auteure l'autorise, on y trouve un jeune Lord attendrissant, doux et qui se découvre peu à peu. J'avoue que c'est ce personnage qui m'a le plus touchée. Il sent qu'il tombe amoureux de la jeune et belle Angelique, mais il ne veut pas y croire. Il reste encore bon enfant et ne veut espérer que l'amour lui tombe dessus. Ou tout simplement que ses sentiments naissants puissent être plus fort que l'amitié.

Même si j'ai beaucoup aimé le caractère d'Angelique, que j'ai aimé la suivre et que j'ai été touchée et atterrée par son lourd secret, je n'ai pas eu cet attachement que j'ai pour Lord Darcy. Même s'il n'a pas de lourd secret en vue (oui le tome 2 n'est pas encore là, sait-on jamais), son côté protecteur m'a fait quelque chose.

En personnages secondaires, j'ai aussi beaucoup apprécié trois en particulier : Ellen, pour sa joie de vivre et sa façon de faire sortir Angelique de son mutisme et de la faire revivre ; Margaret, parce que c'est sa meilleure amie, et que bien qu'elle soit peu présente, dès qu'elle est dans les parages, Angelique est de bonne humeur ; Peter, l'ami de Lord Darcy. Tout comme Margaret, il est souvent absent, mais un petit quelque chose en lui m'a de suite conquise ! Peut-être parce qu'il connaît tellement bien son ami qu'il devine ce qui le perturbe dès le début...

Il faut dire aussi que si j'ai autant été charmée par cette histoire, la plume de l'auteure y est pour beaucoup : très fluide, elle manie parfaitement le dialecte de l'époque, et moi qui pensais avoir du mal au début, j'ai été agréablement surprise de plonger immédiatement dans le récit et d'être même déçue en lisant la dernière phrse. (ah et frustrée et énervée, parce que je sens que le tome 2 va me faire passer par différents sentiments...)

Un petit mot pour la fin. Je ne peux pas dire que je sois en colère contre l'auteure, mais je suis frustrée, c'est clair ! Parce que j'aurais aimé avoir tout d'une traite, c'est évident, quand on aime notre lecture. Cependant, j'ai trouvé ce final très beau, tout en sentiments et très touchant. Très bien écrit et très bien amené. Il nous promet le pire dans le tome 2 et j'aime être dans ce genre d'attente.

En résumé, pour moi ce premier tome est une grande réussite ! J'ai été complètement immergée dans ce roman, j'ai aimé chaque mot, chaque passage, chaque événement. Évidemment, que serait un livre sans personnages qu'on déteste ? Car oui, certains je ne les aime pas, mais je sais que c'était fait exprès (sinon, où serait le goût de lire si tout était bien ^^). Angelique grandit de plus en plus et sait s'affirmer quand il le faut. Elle souffre (un peu, beaucoup) et tout ça la forge et la pousse à avancer, même si parfois elle aimerait abandonner. La romance qui débute est vraiment très belle et n'arrive pas trop tard, ce qui m'a beaucoup plu. L'auteure prend le temps de l'installer tout doucement et nous dévoile quelques petites parties de temps en temps. Bref, pour ceux qui aime l'historique et la romance, je vous conseille cette série. En plus elle n'est qu'en deux tomes, donc n'hésitez plus !

Justine P.

« — Quel est son tour de taille ? demanda-t-il soudain calme. Chaque mère connaît cela.
Étrangement, on retenait son souffle. Les yeux de Mrs Beckett flambèrent.
— Non, vous ne savez pas. Quelle est sa couleur préférée ? Son dessert favori ? Ses fleurs préférées ?
[…]
— Mais vous, naturellement vous savez tout cela ? railla-t-elle dans le but de lui prouver que personne ne pouvait réellement connaître Angelique.
[…]
— Sa taille mesure dix-huit pouces, sa couleur préférée est le bleu, son dessert préféré : le crumble aux pommes et ses fleurs favorites sont les orchidées. »

par just2iine