Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Candy-5 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Adrian U.S. Army Adrian U.S. Army
Stefany Thorne   
Alicia croise la route d’Adrian, le lieutenant Hooper, pour ne jamais la quitter. On peut appeler ça un coup de foudre, mais la jeune femme ne se laissera pas amadouer facilement. Le lieutenant va devoir être tenace, persuasif et jouer de ses charmes. On suit leur rendez-vous et on s’aperçoit très vite que ces deux-là se plaisent au premier regard. Alicia a déjà connu le deuil avec le décès de son petit ami, aujourd’hui c’est ce qui l’empêche de s’engager avec Adrian. La peur de perdre de nouveau un être cher la hante. Le sourire du lieutenant suffira-t-il à combattre ses peurs ?

Premier livre de l’auteure que je découvre et je dois reconnaître qu’elle possède un joli style. Son écriture est sûre et nous propose une histoire que les romantiques adoreront. On vit un conte de fées jusqu’à l’annonce fatidique ! J’aime beaucoup le procédé de l’auteure et comment elle a structuré son histoire. J’ai eu une grosse frayeur au début en me disant « Mince ça commence mal et va finir mal du coup », mais non, l’auteure nous propose un twist, plutôt réussi d’ailleurs et bien penser. Elle offre de magnifiques lettres entre les amoureux qui sont sublimes, tendres, mais tristes aussi. On comprend encore mieux cette relation à distance et les peurs de chacun.

La vie de ces hommes et ces femmes qui se battent pour la liberté loin de ceux qu’ils aiment. Mais n’oublions pas, ceux qui restent, se battent aussi, contre l’absence, la solitude et surtout la peur de la mauvaise nouvelle qui changera la donne à jamais. C’est le combat d’une femme pour celui qu’elle aime. Alicia est une femme déterminée, forte qui va se démener jusqu’au bout pour retenir ce bonheur qui lui appartient. Adrian est un très beau héros qui préfère se sacrifier pour le bonheur de sa famille. Il nous fait sourire à de nombreuses reprises et son charme fonctionne. Tous les personnages sont réussis, nous faisons très vite partie de ce petit monde avec plaisir. Nous sommes spectateurs de cet amour qui implose pour mieux se reconstruire malgré les obstacles.

Malgré cela, je trouve la fin un peu rapide. J’aurais aimé en lire plus sur Adrian et ses problèmes qui sont trop vite réglés. Il est vrai que les Syndromes Post Traumatiques sont très intéressants et le sujet mérite qu’on s’y attarde. C’est un thème délicat que l’auteure aborde avec pudeur et subtilité.

Une military romance qui a bien sa place dans ce genre. Une histoire d’amour qui va devoir lutter pour exister. Par curiosité, je vais me pencher sur les autres titres de la dame et découvrir ses différents univers, car elle mérite qu’on s’y penche.
L'Alliance, Tome 2 : Le Cœur traître de Razor L'Alliance, Tome 2 : Le Cœur traître de Razor
S.E. Smith   
Un deuxième tome qui ressemble beaucoup trop au premier. Kali est une guerriere comme Jesse et Razor un homme des cavernes comme Hunter. Razor est décrit comme un homme autoritaire inflexible etc.. Sauf que des qu il voit une photos de Kali il change déjà ? Bref un deuxième tome autant fragile que le premier. Les passages sur Jesse Jordan et Taylor sont les plus intéressants à lire car ils sont une petite suite au premier tome. A voir si j aurais envie de lire le tome 3, qui concerne réellement la suite de Dagger et Jordan , quand il sortira.

par Jt68
L'Alliance, Tome 4 : Challenging Saber L'Alliance, Tome 4 : Challenging Saber
S.E. Smith   
Dans ce 4eme tome s'opere une transition clé vers le monde intergalactique de l'auteure : le couple que l'on voit se titiller et evoluer depuis 3 tomes en est le fil conducteur, et le gang des 3 soeurs n'est pas en reste pour apporter des informations complementaires.. piratées bien évidemment.
Lui, a tellement de mal a assumer sa lente recuperation physique des blessures recues au tome 2, que les années passant il peut enfin revendiquer Taylor, mais par fierté il risque de la perdre.
Comme sur les 3 precedents tomes, une aventure avec des combats sur un nouveau monde va separer le couple et leur permettre de se retrouver,grandi... avec beaucoup de nouveaux peuples à découvrir.
Cependant cette fois ci.. la fin n'est pas là !
L'histoire se termine par "la suite au tome 5" : car les conflits qui paraissaient episodiques et recurrents dans les autres tomes est en fait cette fois ci expliquée : une cause intergalactique, des personnages (les mechants) y sont mentionnés, le vaisseau enigmatique du tome 3 aussi... et tout ceci direction la Terre qui est menacée !
Les quelques longueurs ressenties sont imputables aux descriptions, mais le rythme est vraiment présent, l'histoire construite, on sent que cela va plus loin, et oui envie de connaitre la suite dans le tome 5, "La capture de Destin" (ou "L’Emprise de Destin").
Version anglaise dispo, en cours de traduction VF

par barzoi
L'Alliance, Tome 3 : L'Espoir de Dagger L'Alliance, Tome 3 : L'Espoir de Dagger
S.E. Smith   
l'écriture fluide de ce 3eme tome concentre l'histoire sur la2nde soeur, la timide devient farouche pour defendre son dagger.
On découvre progressivement comment leur histoire s'est construite, doucement en parallele de ce qui se passait dans le tome 1 mais qui etait caché, soigneusement.
L'environnement des bas fonds de certaines stations ou se déroulent les combats clandestins rappellent quelques bas fonds terriens. Ce tome est sombre, la fin reste heureuse.
De nouvelles especes de vie presentées, d'autres planetes rapidement brossées.
Un agréable troisieme tome, le 4eme sera peut etre plus dans l'humour ?

par barzoi
L'Alliance, Tome 1 : La Conquête de Hunter L'Alliance, Tome 1 : La Conquête de Hunter
S.E. Smith   
Source : Amazone

Quand la Terre reçoit ses premiers visiteurs venus de l'espace, la planète est plongée dans le chaos. Les Trivators sont venus pour faire entrer la Terre dans l'Alliance des Systèmes Stellaires, mais ils sont forcés de prendre le contrôle de la planète afin d'empêcher les Humains de la détruire dans un mouvement de panique, et de les protèger des forces militantes des autres mondes. La façon dont les Humains, à commencer par une famille de trois sœurs, vont affecter leur vie est une chose à laquelle les Trivators ne sont pas préparés...

Seule avec ses deux sœurs cadettes dans un monde devenu fou, Jesse Sampson a appris à utiliser l'obscurité et les ruines de Seattle afin de garder en vie ce qui reste de sa famille. Elle a vu le côté sauvage des Humains et trouve qu'ils ne sont pas vraiment différents des extraterrestres qui ont conquis la Terre.

Hunter fait partie d'une unité d'élite de Trivators spécialisée dans la répression de soulèvements violents. Sa capacité à pister et à capturer est légendaire, mais les rôles sont inversés quand il se fait capturer par un groupe d'Humains impitoyables.

Hunter est choqué quand une étrange femelle humaine risque sa vie pour l'aider à s'échapper avant de disparaître dans les ruines de la ville. Il a maintenant une nouvelle mission : trouver la femelle qui lui a sauvé la vie.

Auteur de renommée internationale, S.E. Smith nous présente une nouvelle histoire pleine d'action, de mystère, et d'intrigue. Débordant de l’humour qui la caractérise, de paysages éclatants, et de personnages attachants, il est certain que ce livre deviendra un nouveau favori des fans !

Histoire: 177 (6x9) pages, 53,337 mots
Backstage, Tome 3 : Emporte-moi Backstage, Tome 3 : Emporte-moi
Tracy Wolff   
Une bonne suite.
J'ai bien aimé les personnalités de Wyatt et Poppy.
L'histoire est simple mais efficace.
C'est plaisant à lire.

par Adèle
Backstage, Tome 1 : Déchaîne-moi Backstage, Tome 1 : Déchaîne-moi
Tracy Wolff   
Une romance comme on les aime, qui se lit vite avec des personnages sympas. L'écriture est fluide, il y a peu de rebondissement comme on pouvait s'y attendre mais ce n'est pas dérangeant. J'ai beaucoup aimé l'univers rock avec la tournée. Un livre recommandé si vous avez envie d'une romance mignonne sans prise de tête.

par marie-rz
Backstage, Tome 2 : Enlève-moi Backstage, Tome 2 : Enlève-moi
Tracy Wolff   
Un bon tome.
Le couple Quinn/Elise m'a bien fait rire avec ces petites vengeances personnelles.
Une lecture simple mais plaisante.
Le seul défaut et que comme dans le 1er tome, le passé difficile des personnages n'est pas assez exploité.

par Adèle
Bad, Tome 1 : Amour interdit Bad, Tome 1 : Amour interdit
Jay Crownover   
http://wp.me/p5AuT9-1rx

Une série qui commence FORT ! « Amour interdit » premier opus de la série Bad de Jay Crownover. Un antihéros ultra sexy et chaud comme la braise, Bax ! Un roman ultra SOMBRE, INTENSE et également HOT … Un seul mot : une TUERIE !

Après cinq à purger sa peine, Shane Baxter, alias Bax retrouve enfin sa liberté. Mais au lieu de commencer une nouvelle vie, il veut des réponses à ses questions et il est prêt à tout pour les obtenir. Et peu importe de quelles manières il doit s’y prendre. Et ses recherches le mènent vers cette énigmatique rousse qui l’agace au plus haut point mais qui en même temps l’attire plus que jamais … Dovie.

Avec une plume fluide, palpitante et époustouflante, l’auteur nous offre un Incroyable New Adult. Une fascinante intrigue menée avec une grande finesse riche en rebondissements. Aucun temps mort, aucune longueur on ne voit pas le temps passer et on se laisse submerger par toutes ses sensations fortes. C’est juste Phénoménal ! Ici il n’y a pas de place à une romance à l’eau de rose avec des mots doux, des fleurs ou de la tendresse … Non, nous avons juste un homme en conflit avec la vie qui essaie de trouver du confort auprès d’une fille qui accepte ce qu’il est, une fille qui lui donne envie de « Plus ».

Un premier opus authentique qui parle de seconde chance avec une bonne dose de Suspense, de Noirceur, de Violence et de l’Erotisme à l’état pur. Un portrait des banlieues décrit à la perfection avec ses bons et mauvais côtés en passant par du car jacking, des boîtes de striptease, du free fight illégal et du trafic de drogue … C’est impressionnant, enfin une vraie série sur de Vrais Bad Boy et de vrais méchants ! L’auteur prouve qu’on n’est pas obligé d’oublier ses origines pour prendre un nouveau départ. Il suffit juste d’être plus malin que par le passé, d'être courageux et plus ouvert !

J’ai été bluffée par le talent inné de l’auteur pour réussir à nous faire succomber à ses personnages tant imparfaits. Bax est unique dans son genre. Wow, j’ai littéralement craqué pour ce spécimen qui ne sera jamais « un mec bien ». Quand à Dovie, un petit volcan qui a aussi connu une vie dure mais qui sait ce qu’elle veut. On ne peut que se sentir proche d’eux.

Comme vous l’aurez compris « Amour interdit » de Jay Crownover est un énorme coup cœur. Un début explosif qui met en place la trame de la série. Une série qui va nous faire vibrer et frémir mais également nous faire découvrir de nouvelles sensations ! Et moi j’en redemande encore ! Je n’ai qu’une hâte c’est lire la suite à venir et de savoir ce que l’auteur nous réserve pour Race et Brysen.
Laisse-moi te posséder Laisse-moi te posséder
Beth Kery   
Mon avis plus étayé : Vous commencez à me connaître, et vous avez très certainement compris que je suis quelqu’un de cash. Alors je ne vais pas y aller par quatre chemins, non, je n’ai pas aimé et pour cela j’ai mes raisons. Pourtant, au départ la couverture et la quatrième avaient fait leur petit bonhomme de chemin dans mon esprit, promesse de sensualité et passion synonymes d’heureuses heures de lectures détentes et de farniente. Eh bien oui, mais non. Il ne faut pas se fier aux apparences, elles sont parfois trompeuses et ce roman est trompeur. Je m’explique : là où je pensais découvrir passion, frisson et romantisme à toute épreuve pour faire battre mon petit cœur tout mou, je ne suis sortie de ma lecture qu’avec un « bof mouais peut mieux faire ».

BOF parce que c’est du déjà-vu et revu. Une ultime adaptation littéraire du best-seller 50 nuances de Grey, une sorte de copier-coller légèrement remanié avec une belle plume cependant il faut l’admettre. Mais moi, je n’aime pas les copier-collers, j’aime bien qu’on me surprenne en reprenant un thème et en l’amenant justement à sortir des sentiers battus. Dans « Laisse-moi te posséder », ce n’est malheureusement pas le cas. Ian Noble est beau, riche et c’est un dominateur qui cache un sombre secret. Ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? Il rencontre la belle Francesca, au style décontracté baba cool, artiste peintre. Bref, il passe avec elle un contrat pour un tableau et de fil en aiguille, ils finissent par se rouler par terre. Jusqu’ici, on ne peut pas dire qu’on soit à des années-lumière du résumé en quatrième de couverture. C’est plutôt fidèle. Oui, je le concède. Mais là où le bât blesse, c’est que j’ai eu l’impression tout le long du roman que les personnages étaient à côté du rôle. Je sais qu’on n’est pas dans un film et vous vous dites, mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Quelque chose m’a gênée, je ne sais pas, il y a comme une ambivalence dans leur caractère, une incohérence entre ce qu’ils sont censés être et ce qu’ils sont dans le roman. Quelque chose ne fonctionne pas, ça sonne faux et creux. La vérité, c’est que Ian n’a de charismatique que le mot. Il ne m’a pas fait frissonner une seule fois et le personnage de Francesca n’est pas en reste, elle est fade comme pas possible. Je me suis vite lassée de leurs disputes et ruptures à répétitions. Tout va trop vite. On ne s’ennuie pas, loin de là, mais à force d’aller trop vite dans une sorte de course sentimentale effrénée sauce érotique, j’ai fini finalement par rester en marge du roman. Je ne me suis pas sentie impliquée dans ma lecture. Je n’ai pas eu cette envie presque irrépressible de tourner les pages coûte que coûte peu importe mon état de fatigue pour connaître la fin. Certes l’avantage, c’est que mon sommeil ne s’en est pas trouvé perturbé. En tout cas, c’est l’effet que le roman a eu sur moi. Je suis restée sur ma faim.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas vraiment d’histoire, de rebondissements dignes de ce nom. La chute est prévisible. Ce n’est pas un défaut en soit. Beaucoup de romans sont construits sur ce moule seulement le hic ici, c’est que tout est précipité. Cependant puisque je me dois d’être juste et honnête, je ne peux dénier que le roman est bien écrit, se lit facilement et que l’érotisme est bien présent avec en prime des scènes d’une sensualité débordante, mais ça n’a pourtant pas suffi au roman pour qu’il sorte de ma liste « avis mitigé ». Pour être tout à fait honnête et un peu vulgaire, je dirais que trop de culs tuent le cul ! (Oui, j’ai osé. C’était trop tentant. Oh allez en même temps si on lit des romances érotiques on ne fait pas son effarouchée :p). En définitive, si on enlève toutes les longues scènes X (c’est mieux que le mot en c hein ?) et bien on se rend compte qu’il ne reste plus grand-chose d’autre hormis un séduisant trentenaire mania du contrôle (encore !) qui rencontre une jolie étudiante (encore !), vierge (en plus!) dont il fait sa soumise (encore !) et puis après multiples, multiples, multiples coucheries (là, ça bat le record de fifty shades soyons honnêtes, et non je n’exagère pas, lisez-le pour voir), ils finissent pas tomber amoureux (Oh my god, quelle surprise, c’est pas vrai ? Si, si ça l’est) ! Entre tout ça, il ne se passe pas grand-chose à part quelques enfantillages et une scène trop courte à Londres où Francesca découvre le secret de Ian de manière brève, trop brève à mon goût. Là où je me suis dit enfin quelque chose d’intéressant, j’ai vite été coupée dans mon regain d’intérêt. Du coup, c’est dommage parce que cela n’apporte rien au roman, je n’ai pas appris assez de choses sur Ian pour vraiment le comprendre et excuser son comportement parfois autoritaire. Ian est trop brusque, pas assez captivant, quant à la jolie Francesca qui passe de l’innocente à la soumise, et qui surtout change d’avis comme de chemises sans trop d’explications de la part de l’auteur, et ce à maintes reprises, on est plus dans un conflit intérieur mais carrément dans un dédoublement de personnalité. Même l’humour dont Beth Kery essaye de faire preuve ne passe pas, ça cloche dans la mécanique.

Bref, bilan ? Je n’ai pas adhéré. Un roman qui est trop rapide, qui se veut dans la mouvance des romances érotiques qui pullulent ces derniers temps, mais qui est pour moi une grosse déception. Je pense surtout que le récit souffre d’un manque d’originalité et d’un déséquilibre entre scènes érotiques et récit à proprement parler. L’érotisme, c’est bien, mais avec une histoire, c’est mieux ! Pour autant, en ce qui concerne l’érotisme le contrat est plus que rempli. Oui, je l’avoue parfois, j’en ai eu des vapeurs même si j’ai dû survoler certains passages trop longs. Mais ce n’est pas pour autant que je me suis laissée embarquer par l’histoire. J’ai même eu du mal à le finir et j’ai bien failli l’abandonner avant la fin. Déçue donc, mais je n’ai pas à me plaindre, car ce roman m’a été prêté par une amie ce qui a contribué à atténuer ma déception, car oui, je suis du genre à ruminer un achat déception et je l’assume ! Chacun ses défauts, ne me jetez pas la pierre ! Cela dit, « Laisse-moi te posséder » conviendra tout à fait à celles qui dans une romance érotique ne voient pas en premier le mot « romance », mais « érotique », car là mesdames, mesdemoiselles, croyez-moi vous allez être servies et même gâtées, car Beth Kery sait manier le sujet, rien à redire là-dessus. Pour autant, je n’en démords pas, c’est dommage que la romance ait été reléguée au second plan. Il ne manquait qu’un petit quelque chose pour que le tout soit plus addictif.

http://lecture-mania.eklablog.com/laisse-moi-te-posseder-beth-kery-a98993041

par Manou-