Livres
600 358
Membres
683 613

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Capitale du sud, Tome 1 : Le Sang de la cité



Description ajoutée par Tzeentch9 2021-03-12T16:45:46+01:00

Résumé

Enfermée derrière deux murailles immenses, la Cité est une mégalopole surpeuplée, constituée de multiples duchés. Commis d’épicerie sur le port, Nox est lié depuis son enfance à la maison de la Caouane, la tortue de mer. Il partage son temps entre livraisons de vins prestigieux et sessions de poésie avec ses amis. Suite à un coup d’éclat, il hérite d’un livre de poésie qui raconte l’origine de la Cité. Très vite, Nox se rend compte que le texte fait écho à sa propre histoire. Malgré lui, il se retrouve emporté dans des enjeux politiques qui le dépassent, et confronté à la part sombre de sa ville, une cité-miroir peuplée de monstres.

Afficher en entier

Classement en biblio - 70 lecteurs

extrait

"Quelle maison ? fit-il. Les maisons sont insignifiantes. Seuls le temps et le cœur... Daphné est prisonnière du Souffleur, et son coeur est fait de ronces."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Je fais le choix de chroniquer ces deux tomes ensembles malgré le fait qu’il s’agisse de livres très différents.

Avec un peu de recul, je peux dire que ces livres sont des coups de cœur, et font partie de mes meilleures lectures 2022.

Je tiens à souligner tout d’abord l’originalité de l’univers, et du lien, à sa voir le jeu de la tour de la garde, qui les unis. Pour moi c’est du jamais lu, et c’est une belle réussite !

L’univers est magnifiquement bien construit, profond, précis, s’inspirant pour le sud, de l’Italie, de la fin de l’Antiquité, et peut-être un peu du trône de fer… Pour le nord, on retrouve Amsterdam, la Flandre, la froideur scientifique.

Je me suis immédiatement immergée dans la magnifique ville de Gemina, ses coutumes, ses stratégies politiques, sa magie. La place accordée à tous les sens dont le goût : par le vin et le métier de Nox et à la musique, au rythme et la poésie m’a enchantée. Dehaven a été plus difficile à saisir, la cité est froide, pragmatique, l’usage du passé simple à outrance, surtout dans les dialogues, a retardé mon entrée dans le récit. Mais, à environ la moitié du livre j’ai eu une sorte de déclic, et impossible alors de m’arrêter. Ce livre va crescendo, le rythme s’accélère lentement mais sûrement, la menace d’abord imperceptible apparaît de façon progressive mais irrémédiable, et un climat de danger nous entoure pour culminer sur un final époustouflant !

Bien sûr, les personnages valent le détour, ils sont complexes, profonds, réalistes.

Si je devais souligner un défaut se serait la longueur des chapitres, vraiment une grosse trentaine de pages à chaque fois !!!

Je conseille donc ce livre sans aucune hésitation, et j’ai vraiment hâte de lire les tomes suivants…

Afficher en entier
Diamant

Le sang de la cité, de Guillaume Chamanadjian

C’était très sympa 🙂 l’écriture est très fluide, très agréable ; les personnages sont sympathiques ; l’intrigue met un peu de temps à démarrer, mais il finit par se passer des trucs 😱😱😱

C’est marrant parce qu’au final ça m’a pas mal fait penser à Un long voyage, je sais pas si j’ai été influencé par le fait de savoir que Chamandjian et Duvivier sont en couple, mais j’y ai retrouvé un quelque chose, dans le rythme assez tranquille, dans l’introduction progressive du fantastique et d’éléments inexpliqués dans une histoire qui n’en contenait au départ pas, dans l’ambiance générale… ^^

Afficher en entier
Bronze

Ce premier tome est une bonne découverte, qui finit par nous tenir sérieusement en haleine dans sa deuxième moitié ! En revanche, il est peut-être un peu trop long à installer son intrigue, ce qui m'a valu quelque peine à entrer dans l'univers.

Néanmoins, j'ai hâte d'en savoir davantage.

Afficher en entier
Bronze

Très introductif des longueurs par moments où on déambule dans cette ville qui est le cœur, le poumon de l’histoire .tout tourne autour et reste rempli de mystères. Des personnages bien complets et complexes avec chacun leur caractère qu'on apprend à découvrir et à aimer. Le personnage principal construit un lourd passé, mais son côté, je regarde et je fais ce qu'on me dit de faire m'a un petit peu agacé. Mis à part ça la fin m’a donné envie de découvrir la suite.

Afficher en entier
Or

J'ai grandement apprécié suivre les aventures de Nox. Le début du roman est in media res. On ne s'ennuie pas un seul instant. Le récit est dynamique de bout en bout. C'est la grosse qualité du livre.

Les personnages ont du caractère et j'ai été surpris de craindre pour la vie de certains d'entre eux. De même le dernier tiers est vraiment bon : les événements s'enchaînent si bien que je n'ai pas lâché le livre avant de l'avoir refermé.

L'histoire n'est pas révolutionnaire mais le Nihilo et les légendes qui entourent la Cité forgent une ambiance particulière. Les descriptions de la ville ainsi que les allers et retours de Nox dans celle-ci la rendent vivante. On peut lui reprocher de ne faire qu'aller à un point A puis à un point B mais ce sont des occasions pour l'auteur de montrer le chant de la Cité et son importance pour Nox.

J'avoue que l'autre gros point fort du livre c'est l'absence d'explications à rallonge qu'on peut rencontrer dans ce genre de roman fantasy et qui m'effraie. Là, on découvre les liens entre les familles et les jeux d'influence au fur et à mesure. Il y a beaucoup de personnages mineurs mais l'auteur ne s'y attarde pas, si bien qu'on a pas le cerveau prêt à éclater à cause des informations à retenir.

Je lirais la suite avec plaisir.

Afficher en entier
Or

https://callysseblog.wordpress.com/2022/03/05/plib2022-capitale-du-sud-tome-1-le-sang-de-la-cite-de-guillaume-chamanadjian/

Quand j’ai entendu parler de ce roman, ou plus précisément de cette série, j’ai été partagée. D’un côté, elle bénéficiait de très bon retours, ce qui m’a forcément vachement intriguée, de l’autre j’apprenais qu’il y aurait 6 tomes. J’ai donc freiné sec. 6 tomes! Mon dieu, mais c’est trop long! Sauf qu’en réalité, il s’agit d’une série composée de deux trilogies, l’une portant sur la Capitale du Sud de ce monde imaginaire et écrit par Guillaume Chamanadjian, l’autre sur la Capitale du Nord écrit par Claire Duvivier. Les deux récits prennent place dans le même monde, les deux villes sont passionnées par un jeu de plateau intitulée La tour de garde mais les histoires sont indépendantes, enfin c’est ce que j’ai cru comprendre, n’ayant pas encore lu le premier de tome de Capitale du Nord. Ce dernier pourrait cependant révéler des éléments concernant les évènements qui viennent clore Le sang de la cité. Acquis par la bibliothèque de mon village et sélectionnés au PLIB 2022, je me suis donc laissée tenter par ce premier opus.

Et à ma grande surprise, j’ai adoré! Pourtant, je ne suis pas une adepte des rythmes lents, qui prennent leur temps pour développer leur intrigue et entraînent petit à petit le lecteur avec eux. Cependant, peut-être que mes goûts sont en train de changer sur ce point car c’est le 3e roman avec ce trait-là que j’apprécie en ce début d’année. J’ai beaucoup aimé Nox, le narrateur de Capitale du Sud. Ce jeune homme, un brin naïf et idéaliste, est terriblement attachant, enfin de mon propre point de vue. J’ai adoré déambuler avec lui dans les rues sinueuses, peuplées et escarpées de sa cité. J’ai été envahie par les odeurs et les goûts qui la caractérisent et subjuguée par son chant. Enfin, j’ai frissonné avec Nox quand il se trouvait dans la cité-miroir. Guillaume Chamanadjian a un réel talent pour décrire une atmosphère, une ambiance. C’est son premier roman mais franchement il n’a pas à rougir car sa plume est magnifique.

Côté intrigue, il est possible que certains soient frustrés par sa lenteur, l’action n’arrivant réellement qu’à la fin du roman (et quel final haletant!). Personnellement, cela n’a pas été mon cas. J’ai aimé voir les rivalités entre les maisons grandir progressivement, j’ai adoré assister à l’évolution de Nox et je me suis passionnée par les petites manœuvres politiques. Et puis franchement, j’avais tellement l’impression d’évoluer dans la Cité au côté de Nox qu’à aucun moment son quotidien ne m’a ennuyée. Certains lecteurs peuvent également être déçus par le worldbulding, celui-ci se cantonnant principalement à la Cité. Cependant, il y a tellement à voir et à faire au sein de cette dernière et elle est tellement complexe et riche que je n’ai ressenti aucun manque de ce côté-là. Mais je préfère prévenir au cas où tu aurais certaines attentes sur ce point.

Je ne peux donc que te recommander ce roman! Pour ma part, je crois que je viens de me lancer dans une longue série ou au moins dans une nouvelle trilogie! J’ai hâte de la poursuivre, pour éclaircir le mystère entourant la cité-miroir et découvrir les conséquences du final de ce premier tome. Parallèlement, je suis également très curieuse concernant Capitale du Nord.

Afficher en entier
Bronze

Malheureusement, pour moi c'est un flop je n'ai pas réussi à m'immerger dans l'histoire peut être un peu trop complexe et je ne me suis pas attachée aux personnages que j'ai trouvé trop nombreux.⁣

Les chapitres sont trop longs à mon goût et il n'y a pas assez d'action. Elle arrive bien trop tard pour moi.⁣

Après au vu des très bons avis, je suis certaine que ce roman trouvera son public.

Afficher en entier
Diamant

Je me suis laissée complètement embarquée dans ce livre. Suivre Nox pour mieux découvrir Gemina, les differents clans, machination politique sur fond de légendes de la cité ont été un régal ! Non seulement je suis curieuse de découvrir la suite mais également voir l'imbrication avec l'histoire de la Capitale du Nord.

Afficher en entier
Or

Déjà, le concept: une trilogie de deux auteurs se jouant en parallèle, d'un côté la capitale du Sud et d'un autre la capitale du Nord, je trouve ça vraiment original.

Notre héro est Nohamux, adolescent partageant son temps entre commis pour un épicier renommé et son rôle de protégé du clan qui domine la cité.

On le voit évoluer et gagner en responsabilités, prendre sa place dans un monde adulte qui a de fortes attentes à son égard.

A ça s'ajoute sa relation avec la cité, les connaissances poussées qu'il en a, tellement poussées qu'il semble être le détenteur d'un don spécial et inquiétant.

Tout est très riche dans ce premier tome, les descriptions (pour nourriture, ce serait sympa d'avertir le lecteur de ne pas lire le ventre vide, merci.), les personnages, le fonctionnement de la ville... Les bases données à cette histoire sont très solides.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance très féodale, la répartition des clans et les luttes de pouvoir de chacun pour maintenir un contrôle stratégique sur la partie de la ville qu'il occupe.

On voit bien le bouleversement engendré dans un écosystème déjà fragile par le seigneur en tête du Conseil, par sa décision de moderniser la cité, il y a clairement une fracture entre deux époques, un effondrement du statu quo qui est tout l'enjeux du récit.

Enormément de choses sont distillées dans ce premier tome, beaucoup de mystère, de points d'interrogations sur le passé, sur le futur, quand à la fin.... IL ME FAUT LA SUITE!

En bref: J'ai eu le sentiment de retrouver l'ambiance qui me plait tant dans 'L'assassin Royal" et "Le nom du Vent", des descriptions qui me captives, un héro attachant, beaucoup de zones d'ombres qui ne donne qu'une envie, en savoir plus.

En attendant avec impatience la suite, je m'attelle à la lecture de "Capitale du Nord: Citadins de demain" et j'ai hâte de voir comment ces deux trilogie vont entrer en résonance!

Afficher en entier
Or

Aujourd’hui je vous retrouve pour Le sang de la cité, écrit par Guillaume Chamanadjian. Un premier roman pour cet auteur et une vraie réussite !

Je commence avec la plume de l’auteur, que j’ai vraiment adorée. C’était fluide, c’était beau, c’était parfois complexe, bref le cocktail parfait ! Quoique, y’a juste un mini riquiqui détail qui me chiffonne… : POURQUOI LES CHAPITRES SONT AUSSI LONGS !!!! Bon, j’avoue, ça m’a pas teeellement dérangé vu que je l’ai lu assez rapidement, en faisant des longues séances de lecture MAIS tu fais quoi quand tu dois faire pipi et que t’attends la fin du chapitre, pour découvrir qu’il reste encore 27 pages avant la délivrance ? (vous avez 3h).

Je ne me suis pas particulièrement attachée au protagoniste mais je l’apprécie bien, même s’il est un peu naïf parfois (c’est touchant) et qu’il se laisse fort porter par les évènements. Par contre j’aime pas comment il traite sa sœur, je crois qu’il doit encore en apprendre un peu sur les femmes le petit chou.

Pour moi, le vrai point fort du roman, c’est son univers ultra riche et travaillé et son ambiance mystique, son rythme, sa poésie et sa dualité. Je m’explique pour ce dernier point, en essayant de pas vous spoiler (mais c’est écrit dans le résumé donc alz) : la Cité est très chaotique et vivante, et notre héros découvre une cité miroir qui est tout l’inverse, calme et froide. Ça parait simple dit comme ça, mais ce contraste est tellement bien mis en valeur par l’auteur que ça m’a marqué.

Bref, une lecture fort agréable, avec une ambiance très bien travaillée et dans un univers fantasy très développé. J’adore !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"Capitale du sud, Tome 1 : Le Sang de la cité" sort 2022-09-28T03:25:16+02:00 en version poche
background Layer 1 28 Septembre

Date de sortie

Capitale du sud, Tome 1 : Le Sang de la cité

  • France : 2022-09-28 - Poche (Français)

Activité récente

Lisore l'ajoute dans sa biblio or
2022-03-29T14:45:02+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 70
Commentaires 18
extraits 6
Evaluations 38
Note globale 8.24 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode