Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Carla-alsa : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Rebecca Kean, Tome 6 : Origines Rebecca Kean, Tome 6 : Origines
Cassandra O'Donnell   
Je suis mitigée par cette lecture. J'avais adoré les cinq premiers tomes, l'histoire, l'univers, l'écriture... Mais là, j'ai été choquée et terriblement déçue par le nombre d'erreurs qu'il y a dans ce tome, par l'abus de point d'exclamations inutiles (non, lire une phrase qui se termine par !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ce n'est pas agréable du tout et en plus ça fait pas très pro.), par le manque de verbes de parole, puis aussi par le manque de ponctuation par moment. Je suis super pointilleuse là-dessus (et je l'ai dit et redit) parce que c'est gênant d'avoir trois milles point d'exclamation à la fin d'une phrase et c'est gênant de ne plus arriver à suivre un dialogue à cause de l'absence de verbes de parole. J'étais contente de pouvoir l'acheter en avance au Salon du Livre de Paris parce que j'ai patienté trois ans pour avoir une suite mais alors que je pensais que l'auteure aurait apporté un soin particulier à ce sixième tome, je me suis retrouvée avec un tome bâclé et deux fois plus petit que d'habitude (mais là, c'est la faute à J'ai Lu).

Concernant l'histoire, on plonge directement dans l'action qui ne s'arrête pas dans ce tome. Rebecca va devoir affronter plus fort qu'elle et elle va même presque passer l'arme à gauche. Mais notre Rebecca est plus coriace que ça et ramène quelques Vikaris à Burlington.
Alors que dans le tome 5, il y avait déjà pas mal de révélations, là c'est le festival ! On apprend enfin l'origine de Rebecca (même si ce n'est plus un secret pour personne), on sait enfin qui est réellement Raphael (là, j'avoue, Big surprise !) et il se passe un truc exceptionnel pour Beth (mais si vous avez lu un autre résumé qui circule sur le net, vous aurez compris ce qui lui arrive). Bon par contre, c'est un peu dommage qu'il n'y ait pas de grosse bataille à nous mettre sous la dent mais la suite (et sûrement la fin) promet puisque à la fin, on a le droit à un extrait du premier chapitre du tome 7 et les choses risquent d'être explosives !

Rebecca est toujours la même, avec ses méthodes expéditives. Elle n'attend rien de personne et prend ses décisions comme la grande fille qu'elle est, c'est ce que j'apprécie le plus chez elle. Ça et aussi le fait que malgré son assurance, elle est plutôt perdue au niveau de son identité même. C'est toujours les autres qui lui apprennent des choses sur elle et sur son origine et ça doit être super agaçant pour elle de se rendre compte que les autres auront toujours trois longueurs d'avance sur eux. Raphael était un peu absent des derniers tomes parce que Rebecca s'était disputée avec lui mais là, on a un petit retour en force de sa part. Son retour est aussi marqué par le retour d'Ali qui nous avait laissées avec sa révélation sur ses sentiments pour Rebecca. Raphael, Ali, Bruce, Rebecca commence à collectionner les mâles puissants et rien ne nous laisse deviner avec qui elle va finalement finir ! Si elle finit avec un mec parce que la connaissant, elle va peut-être envoyer tout paître et se barrer en France...

En bref, même si j'ai apprécié l'histoire et que j'ai adoré les retrouvailles avec Rebecca, je ne peux vraiment pas dire que c'est un coup de coeur à cause des erreurs qui m'ont perturbé dans ma lecture. J'espère que le prochain tome sera plus soigné et mieux corrigé...

par MissEcho
Never Never, Tome 1 Never Never, Tome 1
Tarryn Fisher    Colleen Hoover   
Véritable coup de cœur!
Ce livre est un petit chef d’œuvre, incroyablement addictif. Je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir fini!
Ayant adoré Hopeless, de Colleen Hoover, j'ai fini par me laisser convaincre de l'acheter malgré le fait qu'il soit en anglais. De trop nombreuses lectures débutées en VO ont été abandonné et je désespérais d'un jour réussir à en terminer un... Mais là... Je l'ai lu d'une traite, en à peine deux jours! Remarque, vu le petit bijou que représente ce livre (enfin pour moi...), il n'y a rien d'étonnant. Comme je l'ai déjà dit, ce livre est terriblement addictif...
Dès les premières lignes, on est happé directement par l'histoire, on entre tout de suite dans le vif du sujet. Le scénario est incroyablement bien trouvé, j'ai juste adoré!
Silas et Charlie sont des personnages vraiment très intéressant, super attachant avec beaucoup de personnalité. Ils ne sont pas stéréotypés, sont juste parfait. J'ai adoré découvrir avec eux les éléments de leur passé, leur façon d'être, de penser...
En bref, un livre génial, avec un scénario imprévisible et bien pensé, beaucoup de suspense, de révélations, de retournements de situations, des personnages attachants et très addictif. Un gros coup de cœur, et un seul regret: le livre n'a que 145 pages...
La Meute du Phénix, Tome 4 : Marcus Fuller La Meute du Phénix, Tome 4 : Marcus Fuller
Suzanne Wright   
Super !
Lu en anglais, je ne pouvais pas attendre.
J'étais un peu déçue d'apprendre que le tome serait sur Roni et Marcus, deux personnages qui ne m'ont pas vraiment marqués dans les précédents tomes. J'attendais avec impatience un tome sur Tao, Ryan ou Dominique. Mais j'avais oublié à quel point Suzanne Wrigth est talentueuse dans la construction de ses personnages. Elle sait les rendre uniques, intéressants, crédibles et attachants.
J'ai eu un coup de cœur pour Roni que j'ai trouvé amusante et dont le comportement m'a plu. Elle est intelligente et sage, ce qui est reposant quand je pense à tous les personnages féminins qui m'ont frustré et que j'ai souvent eu envie de baffer.
J'ai moins apprécié Marcus mais celui-ci reste néanmoins un personnage très bien écrit.
Comme dans chaque tome, on a droit à une très bonne intrigue qui se développe en même temps que l'histoire d'amour :

[spoiler]Une meute de chacals s'amuse à kidnapper des humains et des métamorphes loups pour les torturer et les tuer tout en postant la vidéo de leurs méfaits sur un site internet. [/spoiler]

Quelques petits bémols :
- les caractères masculins de cette série se ressemblent beaucoup. Marcus est une fois de plus, quelqu'un de très sûr de lui, très dominant et très têtu.
Vivement un tome avec un mâle soumis.

- le livre s'essouffle un peu vers le milieu de l'histoire. Il ne se passe pas grand chose et on attend un rebondissement qui finira par venir de manière totalement impromptu.

- l'auteur se permet quelques facilités :
[spoiler]Comme par hasard Eliza est l"avocate de Noah Brunt. Heureusement sinon l'enquête et l'intrigue n'avançaient pas.[/spoiler]

Une chose qui m'a fait un peu de peine :
[spoiler]la mort de Margot. Dommage je la trouvais très intéressante.[/spoiler]



par sameera
Ordonne-moi !, tome 7 Ordonne-moi !, tome 7
Chloe Wilkox   
M'ouais, un peu déçue par ce tome 7, une cinquantaine de pages mais pour pas grand chose. Espérons que la suite soit meilleure!

PS : Il fallait que c'est choses soit écrites dans ce tome je le comprends mais ça mérite de rajouter une cinquantaine de pages supplémentaire pour avancer encore dans l'histoire.

par TESSA974
Cent facettes de M. Diamonds, Intégrale 1 Cent facettes de M. Diamonds, Intégrale 1
Emma M. Green   
Même pas fini tellement c'était barbant... Pas d'histoire et fade, juste du sexe partout où M. Diamonds a envie et Amandine qui dit amen à tout. Décevant!

par SoSo87
Charley Davidson, Tome 6 : Au bord de la sixième tombe Charley Davidson, Tome 6 : Au bord de la sixième tombe
Darynda Jones   
Ok, par où commencer? Ce livre finit grosse révélation qui, même si certains avaient déjà des doutes sur cette révélation, nous choque et nous donne envie de lire le prochain livre sur-le-champ.

Juste avant ça, l'auteure nous fait la peur de notre vie avec un moment riche en émotions auquel on ne s'attendait pas du tout.

On découvre de nouveaux aspects que Charley ignorait du travail de Grande Faucheuse en plus de nouveaux pouvoirs intriguants.

J'ai adoré voir la relation entre Charley et Reyes évoluer, commencer à ressembler de plus en plus à une relation stable. Il faut cependant attendre très longtemps avant de connaître la réponse de Charley.

Bref, ce livre est tout aussi incroyable, drôle et émouvant que les précédents.

par thjess
Follow Me, Tome 2 : Nouvelle chance Follow Me, Tome 2 : Nouvelle chance
Fleur Hana   
Après avoir complètement craqué pour le premier opus de cette série, je me suis empressée de m'acheter le reste de la série et c'est avec un grand plaisir que j'ai poursuivi la suite des aventures de ces colocataires/infirmiers. Ce tome ne m'a pas autant émoustillé que le premier tome qui avait été pour moi une révélation, mais l'émotion et la romance sont totalement à la hauteur de mes espérances.

A l'image de ses personnages, Fleur Hana nous raconte avec douceur et authenticité le parcours difficile de deux personnages que tout oppose, mais qui vont pourtant trouver du réconfort l'un avec l'autre. Dès le début, la simplicité d'Anthony a été l'une des premières choses que j'ai remarquées et c'est avec beaucoup d'émotion que je l'ai vu évolué au contact de Margaux. Lorsqu'il se rencontre la jeune femme, c'est sa fragilité qui va le frapper et malgré les avertissements de son entourage, qui sont nombreux à la trouver froide, il va écouter son cœur et tenter de l'aider à réparer son cœur brisé. Une complicité évidente va rapidement les lier l'un à l'autre, pourtant alors qu'Anthony commence à éprouver plus que de l'amitié pour la jeune femme, Margaux, peine à oublier la relation qu'elle a laissée derrière elle.

En commençant ce roman, j'ai immédiatement été frappée par une grande affection pour Anthony. Il exerce un métier difficile et on voit clairement qu'il a du mal à ne rien éprouver lorsque ses patients souffre, c'est admirative que je l'ai vu surmonter les épreuves et en même temps se battre contre ses sentiments. Difficile de ne pas succomber à la douceur évidente de ce personnage, qui va s'avérer être une oreille attentive pour sa voisine en difficulté. Malgré la peine qu'il peut éprouver ou le doute qui s'insinue dans sa tête, il ne va jamais baisser les bras et tout faire pour obtenir celle qui fait battre son cœur. Alors oui, au début en voyant Margaux paraître insensible, j'avais du mal à apprécier son personnage et au contact d'Anthony, j'ai appris à la découvrir d'une manière moins critique pour au final éprouver de la compassion pour elle malgré ses mauvais choix. J'ai beaucoup aimé cette nouvelle chance qui leur est offerte.

Ce tome est un peu différent puisque nous sommes au cœur de colocation et dans le tome précédent, ce n'était que des apparitions partielles. L'ambiance est absolument géniale, on ressent l'amitié qui les unit et on va pouvoir vivre avec eux des moments amusants, complices et parfois constaté qu'ils sont présents lorsqu'un des membres de cette famille flanche. Chaque visite d'Emma a été rafraîchissante et mon seul regret concerne ses apparitions trop furtives, cette petite fille m'a terriblement manqué.

En bref, un tome qui aura réussi le pari de se démarquer, les liens entre nos personnages sont toujours aussi puissant et les hommes de cette maison sont tous terriblement attachants. C'est vrai qu'on a l'habitude de rencontrer des personnages bourrés de testostérones, alors j'aime penser que certains peuvent être tout aussi séduisants, en étant plus sensible et j'ai été absolument conquise par Anthony. C'est avec beaucoup de tendresse que j'ai vu deux héros s'aimer, malgré les embûches et les voir se tourner autour m'a ravie. C'est vrai que Margaux n'est pas forcément très réceptive, mais cette complicité ne ment pas. Le troisième opus sera lu dans les jours à venir, j'ai particulièrement hâte de découvrir ce qui peut unir ces deux personnages qui n'ont pourtant pas l'air de se supporter.

Ma chronique : http://wp.me/p4u7Dl-3ze

par Luxnbooks
Lui, moi et le bébé, tome 1 Lui, moi et le bébé, tome 1
Lola Dumas   
Les situations drôles s'enchaînent, c'est amusant, et puis les bébés c'est mignon même dans les livres !

Mais... j'ai l'impression que c'est écrit par une collégienne tellement c'est mal écrit les "- ...", ça n'existe pas ! C'est un silence ça, donc pas besoin de l'écrire ! Les descriptions sont tellement approximatives que j'ai du mal à m'imaginer où les personnages sont.
Ne parlons pas de l'usage des "..." dans pratiquement toutes les phrases !

Bref, c'est pas original et c'est mal écrit, je zappe !

par MissEcho
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
Love and... Tome 1 : Chaos Love and... Tome 1 : Chaos
Lil Evans   
https://milletunepages.wordpress.com/2015/10/29/chaos-love-and-tome-1-lil-evans/

Ebony vit paisiblement dans son petit quartier de style « Wisteria Lane » ou elle partage son temps entre sa passion des livres pour lesquels elle rédige des chroniques et le papotage avec son voisin et meilleur ami Soren. Avec lui, elle adore faire la commère et partager ses soirées. L’arrivée de nouveaux voisins va définitivement modifier le train-train du quartier, surtout que les arrivants sont un club de bikers ! Alors que certains voisins sont réfractaires par l’aménagement de ces motards, Ebony a envie de leur laisser le bénéfice du doute.
Elle va faire la connaissance d’Ax, le chef, et d’Indy son pote. Chaque rencontre va être une aventure, d’autant qu’Ax la titille. Ebony n’est pas insensible aux charmes des deux hommes et une sorte d’amitié va s’installer entre eux. Ax, quant à lui, est à la tête du club contre son gré et se sent différent dans le regard d’Ebony, ce petit bout de femme qui ne se laisse pas faire et semble curieuse de les connaître. Ce lien amical va permettre que chacun se découvre et souffre aussi face aux chamboulements. Un voisinage qui ne sera pas de tout repos, mais qui risque de devenir beaucoup plus que des voisins atypiques.

C’est toujours avec inquiétude et excitation que l’on s’apprête à découvrir un nouvel auteur : est-ce que son style va nous plaire ? Vais-je bien m’intégrer dans son monde ? Pour ce premier tome, Lil Evans a réussi à me faire plonger… voir plus, car c’est un coup de cœur !

Son héroïne principale Ebony est attachante, pétillante et ne manque pas d’humour. Je me suis reconnue dans certains aspects de son caractère et ses réflexions. Et particulièrement pour l’ouverture de la boîte aux lettres ! Elle a du caractère ce qui provoque des dialogues piquants avec ses dangereux voisins.
Vous allez adorer détester Ax, mon Dieu ! On ne sait pas sur quel pied danser avec lui. Un macho doté d’un ego surdimensionné, mais prêt à tout lorsque ceux qu’il aime sont en danger. Il ne sait pas trop comment réagir face aux sensations qu’il éprouve pour sa voisine, elle le déconcerte. Il a un tempérament volcanique, qui des fois, nous le fait détester et on a envie de savoir ce qui se cache sous ce comportement. Quant à Indy, il est juste parfait. On voit bien qu’il n’a pas sa place dans ce gang et qu’il aspire à une autre vie. Il est adorable, patient et présent pour aider Ebony. Le coeur de cette dernière balance entre ces deux hommes et je la comprend. J’ai vraiment adoré ce trio, avec leurs bons et mauvais côtés.

Tout est bien amené, on sent bien qu’il y a un vrai travail d’écriture. Le panel de personnages est vraiment intéressant et promet d’excellentes heures de lecture s’ils sont exploités dans les tomes suivants. Même les moments difficiles sont assumés avec pudeur et écrit sans que ça soit glauque. Ces instants nous glacent le sang. Je n’arrive pas à trouver quelque chose de négatif sur ce livre, il m’a vraiment séduite que ce soit l’histoire, l’héroïne tellement attachante ou l’écriture sans artifices et de qualité de l’auteure.
Lil Evans a su inventer un vrai monde. En comparaison des auteures américaines qui sont coutumières des MC de bikers et font partie de leur culture, je trouve que cette auteure française s’en sort extrêmement bien. Ils sont loin d’être des enfants de chœur et, disons-le, les bad boys font toujours leur petit effet sur la gent féminine.

Pour ceux qui seraient tentés par une incursion dans le monde des bikers, je vous conseille de commencer par cette série. Ce premier tome laisse présager une série captivante avec un très bon mélange d’action, d’humour, de moments dramatiques et d’amour bien sûr. J’ai hâte de découvrir « LA » femme qui va « dresser » Ax, ça promet des moments épiques.