Livres
469 540
Membres
436 947

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:24:44+02:00

Tout ce dont il pouvait être sur, c'était que quelque chose avait horriblement mal tourné. Quand tu te réveilles en combinaison orange, c'est une déduction facile à faire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pharmarguerite 2017-12-18T15:44:00+01:00

Un bon romancier ne guide pas ses personnages, il les suit. Un bon romancier ne crée pas les évènements de son histoire, il les regarde se dérouler et ensuite il les écrit. Un bon romancier finit par réaliser qu'il est secrétaire, et non pas Dieu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kmille6116 2019-08-15T19:33:59+02:00

Hodges parti, Brady lève la tête. À côté de la photo de sa mère, le Zappit bleu revient soudain à la vie. Des poissons animés zigzaguent dans tous les sens sur l’écran, une petite musique joyeuse, pétillante, se fait entendre. L’écran passe à la démo du jeu Angry Birds, puis à Barbie Défilé de Mode, puis à Galactic Warrior. Après quoi, l’écran redevient noir.

Dans la salle de bains, l’eau jaillit dans le lavabo, puis s’arrête.

Brady regarde la photo de lui et sa mère souriant, joue contre joue. Il la fixe du regard. La fixe du regard.

La photo bascule en avant.

Clac.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TommyRollrbox 2018-09-19T05:01:57+02:00

1978

« Hé, le génie, on s’réveille. »

Rothstein ne voulait pas se réveiller. Son rêve était trop bien. Il y avait sa première épouse, des mois avant qu’elle devienne sa première épouse : dix-sept ans, parfaite de la tête aux pieds. Nue, corps scintillant. Nus tous les deux. Lui, dix-neuf ans, du cambouis sous les ongles, mais elle s’en balançait, du moins à l’époque, parce qu’il avait la tête pleine de rêves et que c’était ça qui comptait pour elle. Elle croyait à ces rêves bien plus que lui, et elle avait raison d’y croire. Dans ce rêve, elle riait en essayant d’attraper la partie de lui la plus facile à attraper. Il chercha à s’enfoncer plus profondément dans son rêve mais une main se mit à lui secouer l’épaule et le rêve éclata comme une bulle de savon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:27:09+02:00

Un bon romancier ne guide pas ses personnages, il les suit. Un bon romancier ne crée pas les événements de son histoire, il les regarde se dérouler et ensuite il les écrit. Un bon romancier finit par réaliser qu'il est secrétaire, et non pas Dieu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:26:43+02:00

"Et la prochaine fois que tu lorgneras sous les jupes d'une femme, souviens-toi de ce qu'a dit Mark Twain : "'N'importe quel clampin hirsute est capable de regarder." " (p. 122)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:26:26+02:00

« L’une des révélations les plus électrisantes dans une vie de lecteur, c’est de découvrir qu’on est un lecteur – pas seulement capable de lire […], mais amoureux de la lecture. Éperdument. Raide dingue. Le premier livre qui donne cette impression ne s’oublie jamais et chacune de ses pages semble apporter une nouvelle révélation qui brûle et qui enivre. » (p. 122)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:26:03+02:00

Personne voyage gratis et, à la fin, même le bateau qui tient le mieux la mer finit par couler, bloup-bloup-bloup. La seule façon de contrebalancer ça, selon Hodges, c'est de tirer parti au mieux de chaque jour en mer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:25:53+02:00

Rothstein pensa: Et s'il tire? Plus de cachets. Plus de regrets d'un passé jonché de relations brisées comme autant d'épaves de voitures accidentées. Plus d'écriture obsessionnelle non plus, de carnets accumulés tels des tas de petites crottes de lapin disséminés le long d'un sentier dans les bois. Une balle dans la tête, ce serait peut-être pas si mal. Mieux qu'un cancer ou qu'alzheimer, la hantise première de quiconque a gagné sa vie grâce à son esprit.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Bibounine 2018-08-30T20:25:41+02:00

« Le fameux ami-qui.


— Pardon ?


— Comme dans : “J’ai un ami qui a peut-être mis sa copine enceinte” ou “J’ai un ami qui sait qui a bombé des graffitis homophobes sur le mur des toilettes des garçons”. Au bout de quelques années d’enseignement, tous les profs connaissent le fameux ami-qui. »

(Albin Michel, p. 343)

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode