Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de caro0603 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Jane Eyre Jane Eyre
Charlotte Brontë   
Très joli roman. J'ai beaucoup aimé. Charlotte Brontë n'est pas tout à fait dans le même registre que Jane Austen car Charlotte a un univers beaucoup plus sombre que Jane

par marjolen7
Damnés, Tome 1 : Damnés Damnés, Tome 1 : Damnés
Lauren Kate   
J'ai, comme Lilwen été surprise de la texture de la couverture.
Très agréable au toucher et matière assez inédite.
La couverture en elle-même est superbe, quand on ouvre le livre, la mise en page attire le regard de par son esthétisme.
Maintenant, parlons de l'histoire.
Le prologue nous met tout de l'eau à la bouche. (Ah là là incorrigible romantique que tu es Ysandir !)
J'ai été entrainée tout de suite dans l'univers sombre du centre de réinsertion "Sword & Cross".
L'attitude des personnages est très étrange, ils ont tous une personnalité sombre, même quand ils sont joyeux !
Les interventions de Cam arrivent toujours à point nommé.
L'ambiance qui règne est mystérieuse, troublante et surnaturelle.
Maintenant,la relation entre Daniel et Luce... Je dirai qu'elle n'est pas assez développée et manque un peu de profondeur, même si je l'ai beaucoup aimée. (De toute façon je suis preneuse de toutes histoires portant sur les anges !)
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre que je recommande surtout pour son ambiance, et j'ai hâte de voir la suite en Juin 2011.
Mais je me demande si j'attendrai jusque là ! Vais-je le lire en anglais avant ? Bref, dès que vos le voyez en vitrine, précipitez vous dessus !!

par Ysandir
L'Appel du sang, la seconde vie de Bree Tanner L'Appel du sang, la seconde vie de Bree Tanner
Stephenie Meyer   
Ce livre est vraiment intéressant. Le point de vue de Bree éclaire l'intrigue d'Hésitation et m'a permis de discerner les rouages de la vengeance très bien structurée de Victoria. De plus, Bree est très attachante et m'a permis de me familiariser avec l'univers vampirique. D'ailleurs, sa vision des Cullen et de Bella m'a beaucoup plu, assister à la scène où les Volturi se confrontent à la famille de Carlisle à travers les yeux de ce nouveau né est très instructif. Bref, ce roman est très bien structuré et témoigne une nouvelle fois du talent de Stephenie Meyer, je le conseille à celles et ceux qui ont aimé la saga ! =D

par Aurore.
Les Maudits, Tome 2 : Illusion Les Maudits, Tome 2 : Illusion
Édith Kabuya   
Oh comme j’avais hâte de replonger dans l’univers des Maudits afin de connaître la suite des aventures de Robin.
C’est chose faite même si pour moi, cette suite est un cran en-dessous du tome 1. Non pas que je n'ai pas pris du plaisir à la lecture car l'intrigue et l'histoire sont toujours aussi intéressantes et haletantes. Sans parler de la plume d’Edith Kabuya qui est maitrisée, vivante et entraînante. Mais c'est Robin qui m'a largement agacée à se morfondre, à faire des cachotteries et à toujours tout remettre en question.
Et puis, il m’a manqué les émotions que j’ai ressentie dans « Le prix de la vie » concernant la relation de Robbie et Vince. L’absence de romance m’a manqué :-(
Comme bon nombre de trilogie, on se retrouve donc avec un tome intermédiaire qui ne nous révèle pas grand-chose mais qui cela-dit prépare bien le terrain pour le final et qui nous balade de mensonges en secrets !
En résumé, un second tome qui nous apporte un fois encore de l’action, des révélations, une intrigue, de la colère, de la douleur, de la peur et de la tension, mais qui se retrouve entaché par le comportement de Robin.
Par contre avec cet épilogue, on a qu’une envie … celle de se jeter sur le tome 3 !!

par coco69
L'Ami retrouvé L'Ami retrouvé
Fred Uhlman   
Ce livre avait tout pour me plaire mais pourtant je n'ai pas pu accrocher pleinement. C'était une très jolie histoire, j'en ai conscience mais j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de longueurs inutiles et j'aurais préféré que l'auteur se concentre uniquement sur l'intrigue. Surtout que c'était un livre très court (j'aurais été plus clémente sur les longueurs si le roman avait été long). Mais c'est un très beau moment à passer et le message reste clair et fort.

par marjolen7
La Couleur des sentiments La Couleur des sentiments
Kathryn Stockett   
Un superbe roman très touchant qui nous dépeint avec un certain réalisme les conditions des personnes noirs en Amérique durant les années 60 . Vraiment une très belle histoire entre Trois femmes qui se dressent contre les lois raciales au péril de leur vie . j'ai beaucoup aimé ce romant que j'ai trouvé émouvant . Je le conseille vivement !

par Ocasam
Le Fils Le Fils
Philipp Meyer   
Tout d'bord, il faut prendre une grand respiration pour s'attaquer à ce livre qui fait presque 700 pages et surtout ne pas se laisser impressionner par les premières pages qui sont très violentes. Ensuite, c'est que du bonheur. Philip Meyer nous raconte la vie d'une famille à travers 3 de ses membres : Eli né en 1836 et enlevé par les Commanches avec qui il passera 3 ans; Peter son fils né en 1870, qui sera marqué à jamais par l'assassinat perpétré par sa famille de leurs voisins mexicains; et enfin, Jeannie,née en 1926, petite fille de Peter qui assurera la richesse de sa famille par l'exploitation pétrolière.
On passe d'un personnage à l'autre tout au long du livre. pour ma part, c'est l'histoire d'Elie qui m'a le plus intéressée, qui m'accompagne toujours et qui m'accompagnera encore longtemps.
La fin est époustouflante.

par lila11
Ken'en, comme chien et singe, tome 1 Ken'en, comme chien et singe, tome 1
Hitoshi Ichimura    Fuetsudo   
J'ai rarement vu un manga d'une aussi grande qualité graphique. Ken'en ne transcende pas par des images ultra-réalistes, mais par un trait authentique et précis. Les personnages sont extrêmement bien dessinés de la première à la dernière case, il n'y a quasiment aucune faute de proportion, aucun portrait "un peu bizarre", aucun relâchement de la part du dessinateur, même dans les cases les plus petites (qui sont d'habitude plus bâclées que les grandes dans les mangas). J'ai vraiment pris un immense plaisir à m'attarder sur chaque case pour les admirer. Il y a même plusieurs grandes illustrations (page entière ou double page) qui sont d'une telle splendeur qu'en en regrette presque le côté "cheap" du manga. Ken'en serait réellement magnifique au format BD !
La variété du dessin est aussi l'un de ses points fort : énormément de dynamisme, des poses et des angles de vue impressionnants. Je n'ai jamais eu l'impression d'avoir vu le même dessin, le même plan ou la même expression du visage, et je ne peux que m'incliner devant la dose de travail et de plaisir qu'ont du prendre les deux autres à donner vie à leur oeuvre.

Il y a beaucoup d'humour dans Ken'en, qu'il s'agisse de situations, de dialogues, ou juste le coté très cartoon d'un visage, je l'ai trouvé hilarant et à la fois très authentique dans sa manière d'aborder la culture et le folklore japonais. Ce manga jongle sans cesse avec des scènes très drôles et des moments d'émotion. C'est un vrai tour de force ! Le manga a été classé comme "Seinen" par l'éditeur, autrement dit un manga réservé aux adultes. Je pense (du moins pour ce premier tome) qu'il est très accessible peut convenir à tout le monde, bien qu'il aborde une thématique un peu sombre [spoiler](le viol de jeunes femmes pour perpétuer l'espèce "ennemie")[/spoiler] mais d'une manière subtile.

Côté scénaristique, ça n'avance pas très vite, et au terme de 150 pages on a l'impression de ne pas avoir beaucoup progressé. Cependant il y a un travail énorme sur les personnages et leurs rapports, et même s'il ne se passe pas grand chose dans ce premier tome, on en ressort en ayant l'impression de connaitre les personnages depuis longtemps, et on ne peut qu'adorer l'innocence de Mashira, l'improbable je-m'en-foutisme de Hayate, ou encore la frimousse à croquer des frères jumeaux. En somme, Ken'en ne donne pas tant envie de lire la suite pour savoir ce qu'i va s'y passer, mais vraiment pour replonger au plus vite parmi cette palette de personnages attachants.

(Une parenthèse de fin pour les éditions Doki Doki que je ne connaissais pas et qui font un excellent boulot : la jaquette est magnifique et le manga de bonne facture, mais surtout la traduction qui est excellente et sans faute !)

Très recommandé !

par Floyd
Shinobi Quartet, Tome 1 Shinobi Quartet, Tome 1
Tohru Himuka   
Contrairement à ce à quoi je pensais en commençant ce manga, l'histoire m'a beaucoup plu et je me suis rapidement attachée aux personnages en lisant ce premier tome.
Malgré quelques aspects qui peuvent sembler clichés de prime abord, Shinobi Quartet se démarque tout de même des autres shôjo du même genre grâce à son humour omniprésent et ses deux protagonistes, assez différents de ceux qu'on a l'habitude de retrouver dans ce type de manga.
Pour commencer, Chôko représente tout à fait le genre d'héroïne qui manque à de nombreux shôjo. Contrairement à la plupart des personnages féminins de harem inversés, Chôko n'est ni niaise, ni incapable de s'exprimer. Elle ne reste pas les bras ballants face à ses adversaires en attendant que ses prétendants volent à son secours, et ose dire clairement ce qu'elle pense aux garçons qui l'entourent, sans avoir peur de les froisser ou de les contrarier. Ce que j'apprécie également chez elle, c'est le fait que même si plusieurs garçons de clans importants lui témoignent de l'intérêt, elle n'en est pas troublée et ne pense pas constamment à eux et à l'amour qu'ils semblent lui porter. En dépit de leur présence presque constante et de toutes les attentions qu'ils ont pour elle, Chôko continue sa vie comme si de rien n'était, rechigne pendant un moment à les considérer comme de véritables amis et tient d'abord à son amitié avec sa camarade de classe.
Pour l'instant, il est d'ailleurs impossible de savoir si elle a une préférence pour l'un des garçons qui l'entoure, et même si on peut se douter qu'elle finira avec Ujô puisque c'est le plus important de la série et le plus insistant, Chôko ne paraît pas prête à penser à l'amour pour le moment, et c'est encore un point positif à mon avis.
Pour ce qui est de Ujô, même si je m'attendais à ce qu'il soit beaucoup plus sérieux et mystérieux qu'il ne l'est en réalité, j'ai fini par m'attacher à lui et à sa personnalité assez atypique. Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il peut s'avérer complètement ridicule voire même idiot quand il colle Chôko toute la journée et se réjouit de la moindre parole qu'elle lui adresse, mais peut aussi se révéler beaucoup plus mûr et réfléchi dès qu'il se confronte à l'un de ses rivaux ou aux personnes voulant porter atteinte à Chôko.
En ce qui concerne les jumeaux du clan rouge, je dois bien avouer qu'ils ont su me plaire dès leur apparition et que c'est en partie grâce à eux (et surtout à Suô) que j'aime autant cette série. Tout d'abord, le lien fraternel qui les unit me plaît beaucoup, et je suis impatiente d'en savoir davantage à leur sujet, même si on en a déjà appris un peu sur leur jeunesse dans l'un des chapitres qui leur était consacré, lors de leur affrontement face à Ujô.
Akane est peut-être le plus puissant de la bande et pourtant, il est en réalité très posé, calme et docile, surtout lorsque son frère aîné fait appel à lui et lui demande son aide. Quant à Suô, je dois dire que j'adore son physique, et son caractère me plaît tout autant. Le fait qu'il ne soit pas spécialement fort mais plutôt intelligent le rend déjà différent des autres shinobi, et ses nombreuses interventions teintées de sarcasme, souvent destinées à provoquer Ujô, me font souvent rire et ajoutent encore une qualité à ce personnage.

Le scénario, quant à lui, n'est pas extrêmement original mais a tout de même su m'intéresser du début à la fin du tome, et les dernières pages m'ont vraiment donné envie de lire la suite rapidement.
De plus, le thème des shinobi me plaît bien, surtout qu'il est traité d'une façon assez légère, ce qui permet à l'humour et au développement des personnages de garder une place importante à chaque tome.

Shinobi Quartet est donc une très bonne découverte, qui m'a agréablement surprise et qui, je l'espère, ne s'essoufflera pas au bout de quelques tomes.

par Cassy33
Love under Arrest, Tome 1 Love under Arrest, Tome 1
Maki Miyoshi   
https://jukeboxcornerblog.wordpress.com/

Gros succès shojo au Japon, encensé par la moitié des blogueuses manga qui trouvent en ce titre "une série qui réconcilie avec les shojo", il en fallait pas plus pour me faire jeter un oeil curieux sur ce premier tome.
Grosse consternation pour ma part car je l'ai trouvé affreusement cliché ! Le dessin est très moyen et quelconque, les personnages sont fadasses et l'histoire propose des situations, événements et rebondissements qui ne m'ont pas emballée pour deux sous. L'humour est peut-être ce qui est le plus réussi mais sans être suffisamment extraordinaire pour rattraper le reste.
Mais ma consternation vient surtout du fait que (je suis désolée mais je vais spoiler la fin) je n'arrive absolument pas à accorder le minimum de crédibilité nécessaire, à une série où une gamine de 16 ans tombe en pâmoison au premier chapitre (parce que le mec est plus âgé et la drague) [spoiler]et l'épouse au dernier (pour pouvoir avoir une relation en toute légalité)[/spoiler].
Mais on va où là ? On me prend pour quoi ? Ah. Oui. Désolée. J'oubliais que ce manga se destinait avant tout aux gamines de 16 ans, j'en ai 20 de trop. Je ne peux pas comprendre l'attrait du gars plus âgé, en uniforme, qui représente l'ordre et la justice. Le chevalier servant et protecteur quoi. Auprès duquel on peut s'engager les yeux fermés parce que c'est un modèle de droiture, de vertu et qu'il nous aime pour toujours sans même nous connaître. Arf, oui, je me fais trop vieille pour le prince charmant. Je passe mon chemin, série suivante !