Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de caro2303p : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Prophétie de Glendower, Tome 2 : Les Voleurs de rêves La Prophétie de Glendower, Tome 2 : Les Voleurs de rêves
Maggie Stiefvater   
Wouah... Wouah... Wouah... !!!
Je l'avoue, j'étais un peu réticente à l'idée de lire ce second tome. Surtout quand j'ai vu que tous les commentaires disaient presque la même chose : [spoiler]la relation de Blue et Gansey n'était "pas vraiment approfondie", qu'elle passait surtout au "second plan"[/spoiler]
Mais pourtant, POURTANT, j'ai complétement été happée par l'histoire ! Elle m'a transporté ! L'histoire m'a permit de voyager vers des terres, vers des mondes lointains, inconnus !
Oh mon dieu ! J'ai vraiment, j'ai LITTÉRALEMENT adoré ce deuxième tome !
La plume de l'auteure est tellement sublime !
L'histoire est tellement superbe !
Et, [spoiler]malgré la "non-présence" importante de Blue et Gansey, les moments qu'ils passent ensemble sont tellement mignons, tellement électriques et remplies d'intensité ![/spoiler]

Et cette fin... CETTE FIN ! Je vais vraiment avoir du mal à m'en remettre !
Après une lecture riche en émotions, riche en rebondissements et riche en révélations, j'ai complétement été scotchée par cette fin ! Une fin pleine de promesses ! De promesses qui laissent entrevoir quelque chose de grandiose, d'épique et où on va devoir s'accrocher !

La quête n'est pas encore finie ! Et, j'ai vraiment hâte de connaître la suite !

par MissNaais
Traqué, tome 1 : Cessez d'être la proie, devenez le chasseur Traqué, tome 1 : Cessez d'être la proie, devenez le chasseur
Andrew Fukuda   
http://wandering-world.skyrock.com/3153455596-Traque-Tome-1-Traque.html

TRAQUÉ est un roman haletant et palpitant, gorgé d'action et de suspense, qui vous en fera voir de toutes les couleur. Personnellement, j'ai complètement craqué pour cette univers noir et oppressant, loin des romans du même genre que j'ai pu lire jusqu'ici. Andrew Fukuda a mis en place un monde saisissant et monstrueux, qui nous charme et nous attire autant qu'il nous effraie. J'ai beaucoup aimé le personne de Gene, ainsi que sa relation avec Ashley. La seule chose qui m'empêche d'attribuer 5/5 à ce récit est le fait que l'auteur ne s'arrête pas assez sur certains aspects de son histoire. Par ailleurs, même si la personnalité de Gene est vraiment touchante, il y a quelques traits de caractère chez notre héros qui m'ont dérangé. A part cela, TRAQUÉ est une excellente lecture, aussi terrifiante qu'époustouflante.
En tout premier lieu, nous pénétrons dans un monde tout simplement fascinant. J'ai été trèèèès agréablement par cette histoire. En effet, on peut s'attendre, au départ, à être immédiatement plongés au cœur de la Traque et à en découvrir les désastreuses conséquences. Mais pas du tout ! L'auteur prend même totalement le contrepied, puisqu'il nous entraîne avec son héros, Gene, dans un univers quasiment banal. A un seul détail près : l'espèce humaine s'est éteinte, remplacée par des monstres avides de sang. J'ai adoré être perturbé par ce contraste étonnant : des bêtes carnivores qui vivent exactement ( enfin, presque ) comme nous. C'était tellement inattendu et tellement déroutant que j'ai été obligé de craquer !
Au départ, nous en apprenons beaucoup sur Gene et sa famille, ainsi que sur la vie qu'il doit mener depuis qu'il fait parti des derniers homiférés de la planète. Du coup, nous découvrons, dès les premières pages, un protagoniste ultra émouvant et vraiment touchant. J'ai été bouleversé par son histoire et par toutes les épreuves qu'il a subi. Surtout que, très rapidement, Gene va se retrouver piégé en tant que Traqueur, à devoir tuer lui-même, de ses propres mains, des personnes la même espèce que lui. Espèce dont il se cache depuis des années.
Le truc avec TRAQUÉ, c'est que l'action ne s'arrête absolument JA-MAIS. De la première à la dernière page, le stress, l'adrénaline et la pression ne cessent d'aller crescendo. Dès qu'on pense enfin pouvoir respirer, un nouveau coup de théâtre explose et renverse l'ordre établi. C'est fou ! L'auteur sait parfaitement où il désire nous mener et comment y aller. Les surprises et les révélations sont des faits omniprésents pendant toute notre lecture. J'ai eu le souffle coupé à de très nombreuses reprises ! Puis je ne parle pas de petits bouleversements qui nous font juste tiquer, non non. Ici, les rebondissements sont juste énormes et remettent tout en jeu. Ouaw !
Bon en même temps, avec des descriptions comme nous en offre Andrew Fukuda, notre addiction s'explique un peu... Voyez-vous, il n'hésite pas à nous livrer des instants sanglants et épouvantables, qui débordent de suspense. L'univers de l'auteur est tout simplement impitoyable et meurtrier. A ce titre, nous avons donc le droit à des dizaines de passages macabres et bestiaux. J'ai adoooooré cet aspect de l'intrigue ! Impossible de décoller le nez du livre !!! On est tellement pris par l'histoire qu'on ne voit même plus les pages défiler. Tout est tellement bien décrit, tellement bien mené, tellement oppressant et tellement passionnant qu'on rentre véritablement au cœur du récit. TRAQUÉ est une vraie perle pour les fans, comme moi, de films d'horreur.
Autre chose très surprenante : la romance. Contre toute attente, l'auteur est parvenu à placer une très belle histoire d'amour dans ce monde fait de chaos et de déchéance. Et, encore plus étonnant, j'ai complètement été subjugué par celle-ci. Gene et ses sentiments m'ont énormément plu, tant ils semblent plausibles et réels. Il y a quelque chose dans cette histoire d'amour qui m'a profondément ému, puisque que les émotions de Gene envers sa compagne sont lourdes de sens. Surtout que leur relation sonne vraiment comme une lumière au bout du tunnel, et qu'elle apaise un peu le climat chargé de tensions du roman. Seul bémol : les choses se passent, au départ, un petit peu trop vite à mon goût. Gene doute beaucoup au début, puis il se laisse aller d'un seul coup. J'ai trouvé ça dérangeant.
Pour continuer avec les défauts concernant Gene, j'aimerai aussi vous parler de son caractère. Alors que sa personnalité peut être émouvante et ensorcelante, certains traits de caractère qu'il possède m'ont troublé. En effet, il peut s'avérer être très calculateur et manipulateur, et souvent pour les mauvaises raisons ou personnes. Je n'ai pas vraiment saisi pourquoi l'auteur a autant accentué ce côté de son caractère Ok, il a vécu loin de tout être humain toute sa vie, m'enfin quand même... Certains de ses actes m'ont semblé étranges, et en totale discordance avec d'autres moments durant lesquels il redevenait un héros charmant. C'est dommage, parce que sans ces instants assez dérangeants, l'histoire aurait pu être parfaite !
En conclusion, TRAQUÉ est un très très bon roman. Même si Gene peut se comporter de manière agaçante à certaines reprises, tout le reste de l'histoire est vraiment exaltant. Nous pénétrons dans un univers juste captivant, où l'action et les rebondissements n'arrêtent jamais de nous couper le souffle. La plume de l'auteur est à la fois tranchante et dynamique, et nous permet ainsi de passer d'excellents moments perdus entre adrénaline et angoisse. Une lecture percutante et envoûtante, qui se termine sur un véritable cliffhanger qui pose des bases haletantes pour la suite, qu'il serait dommage de louper.

par Jordan
Les Âmes vagabondes Les Âmes vagabondes
Stephenie Meyer   
Les âmes vagabondes est vraiment un livre génial ; c'est l'un des seuls qui a autant joué avec mes émotions, au point de me faire pleurer. J'crois bien que c'est tout simplement LE meilleur de livres que j'ai lu. Bien plus émouvant et beau que l'autre saga à succès de Stephenie Meyer. Son vrai talent, c'est de faire vivre les émotions à ses lecteurs avec l'attachement qu'on porte aux personnages.
Dépassé les premières pages et un début assez difficile à prendre, je le concède, on peut plus lâcher l'histoire en cours de route. Ça serait comme abandonner les Humains aux mains des âmes ^^
On rentre vraiment dans l'histoire à ce moment là, quand Gaby rejoint les humains, et on vit vraiment cette incroyable histoire à travers elle. Alors impossible de s'arrêter, on veut toujours savoir ce qu'il se passe si on tourne la page d'après. Ce livre est vraiment addictif, je crois.
Sinon, toujours les longues descriptions de la part de l'auteur, ce qui nous permet vraiment de bien visualiser le décors, et imaginer les personnages à merveille. Ce livre vaut la peine d'être lu, malgré un début assez difficile. Parce que l'histoire qui suit et si juste, si belle, on se met si facilement à la place de Gaby, l'âme dans un corps humain, mais aussi on comprend tout à fait Mel, coincé dans la tête de son hôte.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gaby est obligée de faire des choix, décisifs pour son avenir au sein de la petite communauté d'humains avec qui elle vit.
Et quand vient la fin... Ce sont ses amis qui prennent une bonne décision pour elle.
Une fin surprenante, et un second tome attendu avec impatiente... J'espère avec toujours autant d'émotions, et qu'il nous transportera comme le premier à pu le faire. J'espère aussi sincèrement que le film adapté de cette fabuleuse histoire ne sera pas raté, qu'il retranscrira les émotions du livre à merveille et qu'il transposera correctement l'histoire du roman.
Je peux dire que c'est un livre qui m'a vraiment marqué :)

De plus, j'ai acheté la version avec le chapitre bonus, et ça vallait le coup ! [spoiler]On apprend qu'est ce qui se passe dans la tête de Melanie quand elle se retrouve à nouveau seule dans son corps [/spoiler](j'crois que j'en ai trop dit pour ce qui n'avait pas lu le livre, là, non ? :P)

par Marie.
Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre
Ruta Sepetys   
Ce livre est tout simplement indescriptible. Dans les musées, les cours d'histoires et dans la vie, on oublie souvant à quel point la vie dans les futures pays de l'Est lors de la seconde guerre mondiale était tout aussi difficile que la vie pour les juifs dans les pays d'Europe de l'Ouest face au Allemands! Déporté comme Lina et sa famille, maltraité, souvent bléssé aussi bien physiquement que moralement... Les goulags sont tout aussi atroce que les camps de concentrations, et le fait que dans cette histoire, l'une des partie se passe en hiver, avec le froid, la faim, la mort, la peur ... donne une dimension horrifique à l'histoire

Pourtant, le personnage principale, lina, grâce à son courage, à sa force, grâce à la manière dont l'auteure nous décrit ses joies, ses peines, ses doutes, son histoire d'amour et ses espoirs, n'est que plus attachante, et arrive à donner une certaines douceur à l'histoire qui fait que ce livre n'est pas "trop" brutal.

Ce livre est un hymne à la vie et rend hommage à toutes les personnes décédées lors de leurs déportations, ou qui en s'en étant sortie, sont resté marquée à vie!

J'ai juste trouvé dommage que le livre ne soit pas plus long, Qu'on ne découvre pas le jour où Lina et son frère peuvent rentrer chez eux, où Lina retrouve Andrius, où il arrive pour la première fois depuis des années en Lituanie... Bref Qu'on ne découvre pas dans ce livre, tous les instant heureux qui lui aurait donné un charme plus doyux encore et un espoir plus poignant!

par Mariioon
Legend, Tome 1 : Legend Legend, Tome 1 : Legend
Marie Lu   
Elle est l'élite de l'armée / Il est l'ennemie public n°1

Tout les oppose, pourtant, ils se ressemblent...

Un livre dystopique comme on les aime !
June est intelligente, riche, réfléchit et fidèle à sa République.
Day est intelligent, pauvre, réfléchit et déteste la République.

Dans ce livre, nous avons deux personnages jeunes qui ont tout les deux grandit trop vite à cause de plusieurs éléments...
Dans ce monde ci, Chaque enfant de 10 ans passe un teste, qui déterminera leur vie futur, leurs études, et leur métier.
Nos deux protagonistes sont opposé l'un à l'autre et alors que tout devrait les opposer, ils se rapproche dangereusement.

Legend est un livre explosif. La première partie nous plonge dans le monde de nos deux personnages complètement différent, puis la deuxième partie est une explosion de sensation, stressant, et éprouvant.
La lecture est fluide et le livre se termine bien trop vite ! On a que trois mots quand on ferme le livre c'est : VIVEMENT LA SUITE !
Je le conseil à tout le monde ! Ce livre est une agréable surprise !

par naiky
Sous le Signe du Scorpion Sous le Signe du Scorpion
Maggie Stiefvater   
J'aurai voulu que l'histoire ne se termine jamais. Je me suis sentie tellement bien dans ce livre. Il m'a envoûtée dès les premières pages. Même le résumer avait une attraction folle sur moi. Ce livre m'intriguer au plus haut point et WHAOU, après l'avoir terminé j'en ai le souffle coupé. Je ne sais pas ce qui est le mieux dans ce livre, l'histoire, l'originalité ou les personnages. Honnêtement tout est tellement bien fait, tellement bien écrit. Ce livre est magique, il respire la magie et le danger.
Ce livre est surtout centrer sur les chevaux et les hommes et c'est fascinant ! Pourtant je ne suis pas une mordue des chevaux, il y a pas encore si longtemps de sa j'en avais peur, je ne suis même jamais monté à cheval - à poney oui - mais j'aimerai beaucoup. Et ce livre nous fait aimer les chevaux, même si la plus part des chevaux de ce livre son des redoutables capaill uisce.
Dans ce livre nous nous retrouvons avec Puck et Sean, deux personnages qu'on ne peut que aimer et qui évolue tout au long de l'histoire. D'un côté il y a Sean et son capall uisce Corr, Sean qui a déjà gagner 4 fois auparavant la Course du Scorpion et pour qui cette année, gagner pour lui va représenter un tout autre objectif que les fois passer... Et nous avons Puck et Dove, Puck qui n'avais pas prévue de participer aux courses mais le destin en a décider autrement, pour elle, c'est une nécessiter à sa survie et celle de ses proches... Donc au bout du compte nous nous retrouvons embarqué dans un fabuleux récit avec des capaill uisce dangereux, une famille ou ce qu'il en reste qui se bat pour survivre, un garçon avec un pied sur l'île et un pied dans l'océan et une fille déterminer à gagner.
La romance n'est pas du tout le point central de l'histoire, mais elle reste présente et je l'ai adorer elle est touchante et sincère. Progressive, nous la vivons. Et il y a aussi une autre forme de romance, homme-cheval, Dove et Puck avec une complicité indiscutable et sincère et Sean et Corr qui est très forte, je n'arrive même pas à la décrire, tellement elle est belle.
Parlons maintenant des personnages.
Je l'ai tous adorer, et surtout nos deux protagonistes Sean Kendrick et Puck Connolly, ils sont à la fois totalement différent et pourtant très semblable. Je ne peux pas les décrire, c'est juste impossible, je ne trouve pas les mots, le mieux et que vous les découvriez vous même, vous ne pourrez que vous attacher à eux.
Il y a aussi les secondaires, Finn Connolly que j'ai lui aussi adorer, il est tellement innocent, George Holly qui es très agréable et aide beaucoup dans l'évolution de Sean, Mutt et Benjamin Malvern qui sans eux l'histoire n'aurai pas autant d'action, Gabe Connolly, un des déclencheurs de l'histoire pour Puck. Après il y en a plein d'autre, mais ceux que j'ai cité sont pour moi vraiment indispensable à l'histoire.
Je pense que j'en ai assez dit, ce livre est juste magique et envoûtent. Tout le monde n'aimera peut être pas et c'est vrai que je ne suis pas difficile mais il n'est pas fréquent que je mette un livre dans ma liste de diamant, et pour moi celui-ci à aisément sa place, donc je ne peux m'empêcher de vous le conseiller fortement !

par Megane84
Humaine, tome 1 : Humaine Humaine, tome 1 : Humaine
Rebecca Maizel   
Infinite Days est entre autre chose la bouffée d'air frais qu'il me fallait. Qu'on se le dise bien, j'adore particulièrement les histoires de vampires, mais il faut quand même avouer que dans la plupart de ces histoires on retrouve aisément le personnage humain qui n'aurait rien contre devenir à son tour un vampire... Avec Rebecca Maizel, on inverse la tendance, on va à contre-courant et j'ai vraiment apprécié.

Sortie d'un sommeil d'une centaine d'années et redevenue humaine, Lenah a tout à apprendre du vingt et unième siècle. Un peu comme un bébé, si ce n'est que sa véritable naissance remonte au quinzième siècle et qu'elle possède des connaissances monstrueuses en langues et autres. On la voit s'adapter au monde et aux mœurs d'aujourd'hui avec parfois un certain émerveillement qui m'a amusée. C'est un processus assez lent, d'autant que les habitudes ont la vie dure ! Lenah a tendance au début du livre à imaginer ce qu'elle aurait fait à tel ou tel personnage si elle avait toujours été vampire. Et puis il y aussi les quelques traits vampiriques qu'elle conserve comme une vue ou une ouïe plus développée que la moyenne, mais qui s'estompent petit à petit. C'est intéressant de la voir évoluer et changer, devenir plus humaine à chaque instant.

J'ai adoré Tony, un jeune artiste avec qui elle se lit d'amitié au lycée et dont les remarques sont parfois tordantes. Justin également, le garçon dont Lenah tombe amoureuse, et que j'ai trouvé adorable durant les quelques instants où il se montrait timide et nerveux. Mais le personnage qui m'a vraiment touchée et émue reste sans aucun doute Rhode. Rhode, que Lenah désigne clairement comme son âme sœur et qui s'est sacrifié pour elle. Je ne pense pas qu'on puisse trouver mieux comme véritable preuve d'amour. La présence de Rhode est par ailleurs très forte puisque même s'il n'est plus là, les pensées de Lenah reviennent régulièrement sur lui et l'auteur nous offre bon nombre de flash backs où il se trouve.

En parlant de flash backs, on peut également revivre à travers les souvenirs de Lenah certains moments passés en compagnie des quatre vampires dont elle est la créatrice et la Reine. On découvre Vicken, Heath, Song et Gavin, chacun unique en son genre mais seul Vicken est réellement mis en avant puisque c'est le seul que Lenah ait un jour aimé, hormis Rhode. La seconde partie du roman leur est essentiellement consacrée, une seconde partie où l'action se fait plus présente. Je l'attendais avec un peu d'appréhension d'ailleurs ; il est clair dès le début qu'ils viendront la chercher dès qu'ils s'apercevront de sa disparition, mais quant à savoir quand et comment, c'est là où réside tout le suspense.

Quant à l'extrait de Stolen Nights que l'on peut lire à la fin du livre, il remet bien des choses en question...
J'ai hâte de pouvoir lire la suite !

par Jandh
Effacée Effacée
Teri Terry   
J'avais commencé par lire un extrait gratuit de ce roman, et quand je l'avais fini, mes premiers mots avaient été: "Je veux le lire en entier".
Je ne m'étais pas trompée, ce livre m'a plut, pour moi, ce n'était pas une dystopie comme les autres, elle est différente.

Pourquoi? Et bien, pour plusieurs raisons:

- Déjà, il n'y a pas de triangle amoureux, et l'histoire d'amour ne prend pas toute la place dans le roman, elle reste un des éléments principaux sans étouffer le reste.

- Les personnages sont plus vrais que nature. Avec un coup de cœur pour Phoebe, M Gianelli et la mère de Kyla, dont les personnalités sont attachantes et admirables.

- Alors que d'autres auteurs auraient sans doute voulu nous faire détester le Dr Lysander, ici, ce n'est pas le cas. Elle est humaine et on n'arrive pas à la cerner.

- Tous les éléments s'emboitent les uns dans les autres sans problèmes. Rien n'est laissé au hasard, aucun personnage n'est placé à un endroit sans signification, tout est pensé pour la scène qui va ensuite se dérouler.

- Le fonctionnement de la société. Du nouveau! Une très bonne idée, avec, certes, une révolution qui se dessine dans les prochains tomes comme dans toute dystopie, mais un fond de toile différent.

- Et pour terminer, le don de Kyla. Ses dessins, sa main gauche. A la fin, nous sommes toujours en suspense concernant ce point...

En bref, un roman qui se lit d'une traite, doté de personnages agréables et véridiques, on ne s'ennuie pas une seconde et l'on ne peut s'empêcher de réfléchir en même de temps que Kyla, posant parfois le livre pour tenter de comprendre certaines choses.
J'attends la suite avec impatience, en espérant qu'elle ne sortira pas dans trop longtemps.

par Jay117
This is not a test This is not a test
Courtney Summers   
http://wandering-world.skyrock.com/3106339929-This-Is-Not-A-Test.html

This Is Not A Test, c'est une méga bombe. Un immense coup de coeur. Une lecture époustouflante, qui sera longtemps gravée dans ma mémoire. Hunger Games, Forbidden, Je Veux Vivre, trois livres incontournables à mes yeux. Désormais, à cette liste va s'ajouter le roman This Is Not A Test. Je lis pour ce genre de lectures. Je vis pour ce genre de lectures. Oh god, comment vais-je réussir à chroniquer un si bel ouvrage ? J'ai ressenti tellement, tellement, de choses. Et j'ai la tête encore embrouillée et perdue entre deux mondes. Mes jambes sont faites de coton. Mon esprit de brouillard. Mon coeur d'adrénaline. This Is Not A Test fait parti de ces livres qui vous touchent et qui vous bouleversent. Qui vous marquent et qui vous brûlent.
Rien qu'en lisant les avis sur le roman sur le net, je savais que cette lecture allait être spéciale. La barre était donc relativement haute et mes attentes assez élevées. Et bien, à plusieurs reprises, l'auteure a su dépasser de très, très, loin mes envies. J'en suis moi-même resté choqué. A première vue, on peut s'attendre à une simple histoire d'invasion de zombies. Mais c'est tout le contraire que l'auteur nous a préparé. Oui, les mort-vivants qui se baladent dehors, les organes visibles, désireux de mordre à tout prix les personnes en vie, sont présents, mais ce roman nous emmène bien plus loin qu'une intrigue d'horreur. Bien, bien plus loin.
Au départ, Courtney Summers nous plonge dans le quotidien de Sloane. Rien qu'en deux pages, le ton était donné. Le père de Sloane est l'un des êtres les plus horribles et abominables que j'ai jamais rencontré. Il est complètement fou, au point qu'il tape ses deux filles ( car Sloane a une grande soeur ), et possède un véritable comportement de psychopathe. Même au départ, sans les zombies, l'histoire était réellement terrifiante. Comme je suis un grand fan de films d'horreur, j'avais en plus quelques images assez flippantes de cet homme en mémoire. Vraiment, c'était quelque chose !!!
Très rapidement, l'attaque de zombies va prendre place. Et là, c'est parti. C'est comme si une immense comète venait de s'écraser sur la terre. Tout explose. Prend feu. L'univers est dévasté, réduit en miette, fendu, brisé, éclaté. Et c'est exactement ce que l'on ressent. En trois chapitres, j'ai été détruit. L'apocalypse n'a pas seulement lieu dans le roman. La fin du monde voit le jour en nous au même moment. Tout est si intense, si palpitant, si saisissant. Trois chapitres. Trois minuscules chapitres et j'ai su que je n'allais pas ressortir indemne de ma lecture.
Rapidement, Sloane est embarquée dans un groupe de survivants pour se réfugier dans un lycée, Cortege High. Nous rencontrons ici cinq adolescents : Cary, Trace, Grace, Harrison et Rhys. Débute alors une histoire de survie, d'entraide, de haine et de passion. Ce qui m'a complètement tué dans ce livre, c'est le fait que nous soyons complètement enfermés. Piégés dans un huit-clos infernal et diaboliquement obsédant. Seigneur !!! C'est bien la toute première fois que je suffoque en dévorant frénétiquement les pages d'un livre. J'ai suffoqué, quoi !!! Comment est-ce possible ? J'ai transpiré comme rarement un livre m'a fait transpirer. J'ai senti mes muscles se contracter d'une manière inédite ! Mes jambes se sont transformées en pierre à maintes reprises ! Et c'est également la première fois que je sens littéralement l'adrénaline étreindre mes veines. C'était comme si mon sang devenait ciment. Tout est fait pour que l'on soit complètement happés par chaque mot. Chaque ligne est un rasoir qui nous coupe, nous saigne à blanc, nous vide et nous achève.
L'intrigue est juste fabuleusement dérangeante. Ce livre est dérangeant. Cette histoire est dérangeante. Voyez-vous, ce ne sont pas tant les zombies qui nous effraient, mais les évènements qui prennent place au sein du bâtiment dans lequel ces six survivants tentent de s'accrocher aux bribes d'espoir qu'il leur reste. Chaque adolescent représente, à mes yeux, une manière de répondre à la fin du monde. La peur, l'angoisse, la fatalité, l'acceptation, la dépression, la vengeance. Et mon dieu, que les émotions abordées ici sont difficiles à attraper. J'ai trouvé ce roman vraiment, vraiment, perturbant, car irrévocablement vrai. Et affronter de telles réalités n'est jamais facile à lire, et encore moins à accepter. On voit vraiment nos protagonistes évoluer et changer face à ce qui se trame à l'extérieur. La folie, la haine, le désespoir. Tous ces thèmes très noirs et très rarement choisis pour ce genre de littérature sont brillamment étudiés. J'ai vraiment été frappé par la façon dont la démence est mise en avant. Sincèrement, j'en suis encore tout retourné. Mais au final, qui ne deviendrait pas fou, coincé entre quatre murs, des mort-vivants grattant sans cesse les parois qui vous protègent d'eux ?
Le pire, c'est que Courtney Summers maîtrise son sujet à merveille. Elle nous décrit chaque scène à la perfection, tout en nous cachant exactement ce qu'il faut. Ainsi, les moments ayant lieu dans les couloirs déserts sans lumière ou les apparitions étranges nous sont transmis sans trop qu'on en apprenne sur eux. Ainsi, notre imagination prend complètement le dessus, et on se met à paniquer très rapidement. Le don de l'auteure réside ici. Elle sait comment nous faire peur. On se fabrique nous-mêmes nos propres films. Et c'est à partir de là que j'ai commencé à être en apnée pendant ma lecture et à avoir peur d'éteindre la lumière de ma chambre pour dormir. Car en plus de nous insuffler des idées noires, madame Summers nous offre également une foultitude de rebondissements angoissants et hautement stressants. Je me demande bien combien de "oh put***" j'ai poussé. Vraiment.
Plus nous avançons dans l'histoire, et plus nous nous attachons - ou nous nous mettons à haïr - les personnages qui la composent. Des tonnes d'évènements insupportables et sanglants vont leur arriver, ce qui va nous pousser à nous lier de manière unique à certains d'entre eux. On passe du rire aux larmes en quelques secondes seulement. Tout est si lourd, si épais, le climat est tellement pesant qu'on a les nerfs à vif. On est sous-pression de la première à la dernière page. C'est aussi excitant que douloureux. Et on ressort complètement vidés de notre lecture.
Autre point vraiment génial du roman : les messages déplaisants à découvrir mais cruellement réels qui y sont parsemés. Qui doit être le chef ? Qui a le pouvoir de tuer qui ? Infecté ou non ? Comment réagir face à une personne mordue mais qui prétend ne pas l'être ? Qui croire ? A qui faire confiance ? A quoi se raccrocher lorsque tout s'effondre ? Autant de questions qui nous hantent et nous transpercent tout au long de notre formidable lecture. Grâce à leurs réponses, les protagonistes vont se transformer. Murir. Grandir. Changer pour devenir profonds. Authentiques. Étonnamment vrais. Comme si on pouvait les toucher. Purée, quelle bombe !
En résumé, et, comme à chaque fois que j'écris un énooooorme avis sur un roman, ce livre est un immense coup de coeur. This Is Not A Test est définitivement un ouvrage dérangeant et déchirant. Tout est mis en place pour que notre coeur loupe des battements et que notre souffle soit coupé. Absolument tout. Brillant, exceptionnel, émouvant, doté d'adrénaline et d'angoisse à l'état pur, brutal, étonnant, dramatique, imprévisible et ardent, This Is Not A Test est une lecture qui va me poursuivre encore longtemps. Des personnages touchants et dévastateurs, une intrigue exceptionnelle et admirable, un huit-clos fascinant et remarquable. J'ai refermé ce roman le coeur battant la chamade et l'esprit fiévreux. Et je ne souhaite pas sortir de ma torpeur. J'en redemande. Je veux encore être traqué par ce fantôme menaçant et attirant. Un voyage puissant et éblouissant, que je vous recommande chaudement. Lecteurs VO ou VF, peu m'importe. Foncez. Vous louperiez réellement quelque chose de grandiose.

par Jordan
Indécent, Tome 1 : Indécent Indécent, Tome 1 : Indécent
Colleen Hoover   
Encore une merveille de Colleen Hoover. Ce livre est vraiment formidable. J'ai du me forcer à ne lire que quelques chapitres par jour pour ne pas le lire d'une traite et ainsi faire durer le plaisir.

Une fois de plus les personnages sont géniaux je me suis beaucoup attaché à Lake, une jeune fille faisant face aux problèmes de la vie. Et Will, encore un mec parfait, enfin presque..[spoiler]le fait qu'il soit professeur m'a beaucoup déçu, je n'avais pas vraiment envie de lire une histoire d'amour impossible qui me rappeler un peu des personnages de pretty little liars, mais la fin m'a pleinement satisfaite et cette petite déception c'est vite dissipée. [/spoiler]

J'ai lu ce livre dans une période assez déprimante de ma vie et ce livre m'a beaucoup aider, en effet il reprenait tellement de détail propre à ma propre vie [spoiler]comme la deception amoureuse pour Lake, et son combat intérieur pour oublier Will en vain. Et sans oublier le cancer du poumon de la mère de Lake, ce livre m'a fais sourire, puis pleurer. [/spoiler]

J'adore également tous les passages de slam certains sont tellement beau. Quel originalité. Cependant je ne comprends pas vraiment le choix du titre français "indécent" puisque rien n'est vraiment indécent dans ces livres. Je préfère vraiment le titre original "slammed" qui correspond plus au livre.

Comme mes autres lectures de Colleen Hoover, j'ai été amenée à plusieures émotions à la suite comme la tristesse, ou même le début des sentiments amoureux. Au risque de me répéter Colleen Hoover est une des plus grande auteure de notre temps.

Je conseille vraiment ce livre à tous.

par loyulana