Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Caro40 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
International Guy, Tome 1 : Paris International Guy, Tome 1 : Paris
Audrey Carlan   
Voilà une série que j’attendais avec impatience, curieuse de découvrir le nouveau feuilleton mensuel d’Audrey Carlan. Calendar Girl m’avait laissé un assez bon souvenir, malgré quelques défauts qui m’avaient bien fait grincer des dents. Malgré tout, j’avais envie de découvrir ces International Guy…

Parker, Bo et Royce ont formé leur entreprise, International Guy, qui propose de multiples services à ceux qui peuvent y mettre le prix. Parker, le Dream Maker, s’occupe de coacher les clients en matière de vie et d’amour ; Bo, le Love Maker, se charge de vous relooker de la tête aux pieds. Quant à Royce, Money Maker, il transforme en argent le moindre dossier qu’on lui confie. Leurs missions, aussi différentes les unes que les autres, les poussent à voyager aux quatre coins du monde. Parfois seul, parfois à eux trois, quand la situation l’exige.

Ici, je vais vous parler simultanément des deux tomes, que j’ai enchainés. Et heureusement que les deux sortent le même jour car, si je n’avais pas eu le second opus immédiatement sous la main, je ne sais pas vraiment si j’aurais continué la série.

Sur le principe, l’histoire est sympa. J’aime beaucoup les personnages de Bo et de Royce qui apportent un vrai potentiel à l’entreprise. C’est avec Parker, le Dream Maker, que j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal. Dès le départ, ça ne la pas fait, du tout du tout, et ce sentiment n’a pas vraiment disparu au cours de ma lecture.

Il faut dire qu’avec Sophie, la cliente du premier opus, ce n’était pas évident non plus. La jeune femme est une petite chose toute tremblante, toute fragile, qui est là pour apprendre de ces trois mâles virils qui vont la transformer profondément en deux temps, trois mouvements. Même pas une semaine pour « transformer » une femme peu sûre d’elle en une croqueuse d’hommes ? J’ai eu du mal à avaler tout ça. Surtout que, nous présenter une femme qui ne peut réussir dans son travail que si elle porte des talons de douze centimètres ou des tenues sexy… J’ai eu un peu mal à mon féminisme…

Mais l’histoire reste plaisante, l’écriture d’Audrey Carlan, toujours aussi addictive, fait le job et, finalement, ce n’est pas vraiment ce qui m’a le plus dérangé.

Comme je le disais, c’est avec Parker Ellis que ça coince. Bo et Royce, au moins, sont directs dès le départ : ils aiment les femmes, ils profitent de leurs charmes et ne le cachent pas. Parker, lui, est soit disant le gentleman par excellence… qui va pourtant emballer les deux premières clients dès le premier jour. Et, pour quelqu’un qui dit ne jamais, jamais avoir couché avec les clientes, bizarrement, c’est ce qui va lui arriver dans les deux premier opus.

Bon, soit. Après tout, c’est de la new romance et, après Calendar Girl, je ne m’attendais pas à quelque chose de tout sage non plus. Mais Parker est une suffisance hallucinante qui m’a fait secouer la tête à de nombreuses reprises. Soit disant le meilleur dans son domaine – même si je n’arrive pas à comprendre à quoi il sert vraiment. Bo et Royce ont des positions bien définies. Parker, lui… Je cherche toujours à comprendre en quoi les leçons de vie qu’il donne sont si indispensables puisque, à part ses parties de jambes en l’air, on ne voit pas trop ses fameuses leçons de vie.

Je me rends compte que ma chronique peut paraitre assez négative. Comme je le disais, si je m’étais arrêtée au premier tome, je ne sais pas du tout si j’aurais continué la série. C’est avec le second tome qu’Audrey Carlan a su susciter mon intérêt pour sa série en installant les prémices d’un fil conducteur à la Mia/Wes. C’est mignon et intéressant et, si ça n’a pas vraiment atténué mes griefs contre Parker, j’avoue qu’Audrey Carlan m’a ferrée et que je suis dorénavant curieuse de voir comment leur histoire va pouvoir s’installer durant les dix mois restants.

Surtout, j’aime vraiment les personnages de Bo et Royce qui, à eux deux, me donnent vraiment envie de voir ce que ça va donner pour ce trio d’amis. Si on enlève l’ego surdimensionné de Parker envers les femmes (oui, oui, promis j’arrête avec lui…!), on sent toute l’amitié fraternelle qui les lie tous les trois. Je suis là aussi curieuse de voir ce que ça va donner pour la suite, si Audrey Carlan va réussir à faire tourner ses effectifs et à ne pas tomber dans la redondance. Mais, après Calendar Girl, je lui fais confiance pour nous surprendre là où on ne l’attend pas… Série à suivre donc…!

https://aliceneverland.com/2018/07/12/international-guy-tomes-1-2-paris-new-york-audrey-carlan/


par Kesciana
International Guy, Tome 2 : New York International Guy, Tome 2 : New York
Audrey Carlan   
Encore une fois, je n'ai pas été déçue par le respect que Parker a pour les femmes. Voilà un autre tome que je relirai volontier!
International Guy, Tome 4 : Milan International Guy, Tome 4 : Milan
Audrey Carlan   
Pourquoi s’arrêter en si bon chemin alors que je suis cloîtrée chez moi pour arrêt maladie ? lol^^ Au moins, c’est bénéfique pour mes lectures, j’enchaine les pages.
Après avoir lu les 3 premiers les uns derrières les autres, voilà que je viens tout juste de finir ce 4ème tome et que merci mon Dieu, je suis enfin à jour!

On reprend exactement là où on c’est arrêté et j’ai aimé que ça reste aussi fluide autant dans la chronologie que sur la rédaction.
Cependant, là aussi j’ai trouvé qu’il ne se passait grand chose. Parker est juste doué en relations humaines, il apporte la confiance en soi dans ses bagages enplus de ses costumes.

La nouvelle mission consiste ici à aider un styliste en Italie à Milan, à faire défiler des femmes « normales », c’est à dire, de toute taille/corpulence pour les sublimer dans de la lingerie sexy. Le but étant de casser les clichés et de se rapprocher de la réalité et non pas de l’image de la femme représentée dans les magazines.
L’ombre au tableau, c’est qu’aucune n’a déjà fait ça et elles ne sont pas franchement à l’aise à l’idée de marcher sur un podium quasi à poil devant tout un tas de monde, ce qui est tout à fait compréhensible.
J’ai d’ailleurs adoré l’idée.
Bo cependant qui est en second plan, sait aider son ami et sa présence permet d’arriver facilement à leurs fins. Deplus il sait être une oreille attentive dans les doutes de Parker.

(Ici, j’ai regretté un peu la présence du 3eme Maker que je trouve un peu trop en retrait depuis l’histoire avec Sophie, bien qu’effectivement, il n’a plus trop sa place pour l’instant.)

La relation Sky/Park est mise bien en évidence et fait partie intégrante du volume, ils décident ensemble d’enfin officialiser leurs relations (c’est encore hyper rapide).
J’ai aimer que chacun dévoile un peu plus son côté jaloux, ce qui prouvent combien ils tiennent l’un à l’autre. Parcontre, à la fin j’ai trouvé que Skyler n’a pas assez pété les plombs lorsque les journalistes/paparrazzis se mêlent un peu plus de leurs vies privées et dévoilent certaines photos.
Eux, ont été sensationnels et fidèle à l’image qu’on en a, des rats de bas étages. Près à publier n’importe quoi, jusqu’à même détourner la vérité.
Pourtant, j’ai eu l’impression qu’elle caresser Parker dans le sens du poil alors que face à ses clichés, moi, j’aurai disjoncté.

Voir qu’il se sente un peu dépourvu face à la situation fut une vraie satisfaction, malgré qu’il soit à la tête d’une grosse entreprise. Ça démontre que ce n’est pas parceque t’es en haut de l’échelle que tu ne peux pas être, toi aussi, un peu déstabilisé. Il faut savoir gérer, écouter et trouver des solutions. Toutefois, la proposition de Skyler est une sacrée claque enplus, bien que c’est pas dit que ça se fera demain. (J’ai toujours l’impression de prendre un TGV. ).

Au final, la relation Parker/Skyler semble se concrétiser et s’approfondir et j’ai vite hâte qu’il en soit de même pour les deux autres Makers.
Il est agréable de voir que tout n’est pas à l’eau de rose, qu’il peut y avoir des moments de doutes, etc…et pas que du sexe à toutes les pages.
Dernier point, ce tome confirme que c’est toujours un bon moment qui passe, que de lire du Audrey Carlan. On ne s’aperçoit même pas qu’on tourne les pages, jusqu’au mot « fin ».

par okeanos01
International Guy, Tome 3 : Copenhague International Guy, Tome 3 : Copenhague
Audrey Carlan   
https://aliceneverland.com/2018/08/16/international-guy-tomes-3-copenhague-audrey-carlan/

J’attendais de retrouver Parker Ellis et les International Guy avec impatience, ayant été assez irritée par le comportement de Parker dans les deux premiers tomes.

Cette fois, direction le Danemark ! Parker est appelé en renfort par la Princesse Mary dont la fille, Christina, refuse d’épouser le prince héritier du trône alors qu’elle en est amoureuse. Parker va donc devoir comprendre les motivations de la jeune femme et ce qui la pousse à refuser de vivre ce dont toute jeune fille rêverait…

Ce tome m’a bien plus plu que les deux précédents. Sûrement parce que, cette fois, Parker ne peut pas vraiment coucher avec sa cliente. Il tient vraiment son rôle et on peut apercevoir un côté plus tendre chez lui (même si je ne comprends pas en quoi ce qu’il fait mérite d’être payé autant… Le grand mystère de cette série ! ) Du coup, l’histoire en devient plus consistante même si je l’ai trouvée une nouvelle fois trop rapide, ce qui reste logique étant donné le format de cette série.

Mais ce sera aussi l’occasion de retrouver les personnages rencontrés dans les tomes précédents, comme Sophie, Bo et Skyler.. On en apprendra aussi un peu plus sur Wendy, la super et mystérieuse assistante embauchée par Parker.

Et puis le dernier chapitre est arrivé. Et là, patatras, Parker est retombé encore plus bas dans mon estime, ce dernier étant à nouveau le conn*** macho et égocentrique que je détestais dans les deux premiers tomes. J’ai eu mal pour un certain personnage féminin, et je sais déjà que je lirai la suite pour savoir comment cette dernière va réagir….

En somme, Parker est remonté quelque peu dans mon estime avec ce tome que j’ai bien plus apprécié que les deux premiers, beaucoup moins accès sur le sexe et dont l’histoire prend plus de place. Pourtant, les dernières paroles de Parker me laissent un arrière-goût amer… Je ne suis toujours pas convaincue par son personnage qui ne me fait vraiment pas rêver… Mais je serais encore au rendez-vous pour le prochain tome. C’est là tout le dualisme de la plume addictive d’Audrey Carlan !

par Kesciana
International Guy, Tome 5 : San Francisco International Guy, Tome 5 : San Francisco
Audrey Carlan   
Depuis la fin du tome précédent, je me suis mise dans la tête que mes espoirs de voir le devant de la scène partagée par les trois beaux mâles d’International Guy étaient réduits à néant… Parker est le seul à diriger la barque des romans… (mais pourquoiiiiiiii ???)

Dans ce volume, Parker et Royce s’envolent à la rescousse de Rochelle qui a besoin d’eux pour se trouver un mari… La vision de Rochelle peut surprendre et choquer, mais pourtant oui, il y a des femmes qui réagissent comme ça ! Qui veulent privilégier leur carrière et avoir un homme potiche (pourquoi il n’y aurait que les hommes pour faire ça ?). Je n’adhère pas à cette vision, mais ça colle au personnage !

Dans ce tome, Royce est un peu mis en avant… je dis bien un peu, car à part sa relation avec Rochelle, et ses prises de becs avec Parker, il n’y a pas grand-chose de plus sur lui ! Même la trame principale est avalée en partie par l’intrigue secondaire… car il ne faut pas oublier que le fil rouge… c’est la love story entre Parker et Skyler… Et personnellement, pour moi, c’est là où ça pêche !
La suite de mon avis : http://sousmaplume13.canalblog.com/archives/2018/11/10/36855885.html

par LilyFlynn
Les Frères Kelly, Tome 4 : Le Dé de l'Amour Les Frères Kelly, Tome 4 : Le Dé de l'Amour
Crista McHugh   
Tome sympathique mais pas mon favori de la saga. Je dois dire qu'après Caleb et Alex, il était difficile de trouver un frère qui m'aurait plus enchanté. J'ai beaucoup aimé Dan mais ce tome est sans grande surprise, tout au long j'ai trouvé qu'il manquait de rebondissements par rapports aux tomes précédents.

En revanche, j'ai beaucoup aimé que le tome aborde l'histoire de mère porteuse, thème très peu abordé. Et point positif sur le fait [spoiler]que l'enfant ne ce soit pas miraculeusement trouvé être celui de Dan et Jenny[/spoiler] ca aurait été trop gros et aurait à mon avis desservi le livre.

L'un des frères qui m'intrigue de plus en plus est Gideon, je dois dire qu'avec son assistante ils me donnent envie de lire leur histoire. Ainsi que celle d'Ethan.

par grrr
Les Frères Kelly, Tome 6 : En zone d'urgence Les Frères Kelly, Tome 6 : En zone d'urgence
Crista McHugh   
Le 5 m'avait un peu refroidie par le manque de profondeur des problèmes des personnages mais ce tome est revenue u niveau. J'ai directement adhéré à Frank, il est mon préféré pour le moment. Je l'ai trouvé patient charmant et à chaque fois qu'il appelait Adam il montrait qu'il n'est pas aussi sûr de lui. Un personnage vraiment attachant qui n'a pas baissé les bras avec Kiana. Kiana une femme avec ses secrets disons que sa vie n'avait rien de facile entre sa mère et son ex. Elle ne fait pas confiance aux gens surtout aux hommes à cause de son traumatisme et protège sa vie. J'ai trouvé que ses problèmes étaient mieux développé que ceux d' Ethan dans le problème précédent. Frank lui a plus directement mais sa peur de s'engager était toujours présent et sa méfiance aux hommes était un mûr entre eux. J'avoue des fois elle m'agaçait à laisser Frank dans le flou total sur ses secrets. Puis j'aime la diversité de cette série après Jenny une asiatique on a Kiana une métisse et j'ai vraiment aimer ça change des blondes ou brune qu'on trouve souvent dans ce genre de série. Une très bonne suite celui-ci fait partie de mes préférés.
Vivement le dernier parce que malgré l'absence de Gideon je l'aime bien le peu de fois qu'on a parlé de lui dans les autres tomes j'étais sous le charme et son histoire avec Sarah m'intrigue.

par SaveMe
Les Frères Kelly, Tome 5 : La Mélodie de la Séduction Les Frères Kelly, Tome 5 : La Mélodie de la Séduction
Crista McHugh   
Un tome aussi sombre que celui de Ben : j'ai adoré. La toxicomanie n'est pas un sujet facile mais il est abordé avec simplicité et profondeur. Ethan est clairement perturbé par la mort de son meilleur ami et Becca est une aide précieuse qui semble ne jamais perdre son sang froid. On découvre une jeune femme aux relations familiales complexes et aux antécédents pas rose du tout. Ils vont bien ensemble, avancent petit à petit en n'étant pas sûrs de faire le bon choix de se mettre ensemble...
Un bad boy au fond du trou, une gentille fille qui semble forte mais qui masque ses blessures, le petit rebondissement en fin de tome qui remet tout en cause, la prise de conscience de différents personnages... Tout est là pour moi. Certes, l'ensemble est prévisible mais très agréable à lire. Je recommande !

par Laety77
Les Frères Kelly, Tome 3 : Son porte-bonheur Les Frères Kelly, Tome 3 : Son porte-bonheur
Crista McHugh   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-2OT

{Marina} : J’avais passé des bons moments avec les deux premiers volumes de « Les frères Kelly », et j’ai eu envie de replonger dans un livre avec cette fratrie de mecs torrides.

[...]

Bon d’accord, l’intrigue n’est pas crédible… Mais cela n’empêche en rien un super moment de lecture ! Les frères Kelly sont tous plus craquants les uns que les autres et Crista McHugh a une plume magnifique pour décrire les émotions et l’attirance physique… A tel point qu’on se laisse embarquer dans cette histoire avec délice et sans se poser trop de question…
Les Frères Kelly, Tome 2 : Le match de la séduction Les Frères Kelly, Tome 2 : Le match de la séduction
Crista McHugh   
Ah que c'est agréable le beau spécimen masculin!
Surtout quand ils sont, comme ici, loin des stéréotype (parfait connard prétentieux...).
L'histoire parle de Ben (le sportif de la famille Kelly) et Hailey.
De part le passé de celle-ci, il y a des passages touchants et émouvants. Je n'en dit pas plus au risque de dévoiler une partie de l'histoire.
C'est romantique et la fin est pleines de belles promesses.
Bref une romance "à l'eau de rose" comme on les aime!

par vivie2508