Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de carogluck : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Et puis, Paulette... Et puis, Paulette...
Barbara Constantine   
très beau livre sur la solidarité intergénérationnelle!!! tout le monde devrait en prendre de la graine!!!la lecture est très fluide même si parfois le vocabulaire n'est pas très recherché.mais les personnages et l'histoire sont tellement attachants que ce détail est totalement oublié au cours de la lecture...je le conseille à tout le monde!!!

par ddcoucou
Je reviendrai avec la pluie Je reviendrai avec la pluie
Takuji Ichikawa   
J'ai eu un peu de mal à accrocher au départ, mais finalement, je ne suis pas déçue d'être aller jusqu'au bout. Ce livre est très poétique et simple. Il ne verse ni dans les bons sentiments ni dans le pathos. J'ai apprécié la justesse du ton.
Le plus bel endroit du monde est ici Le plus bel endroit du monde est ici
Francesc Mirallès    Care Santos   
Voici un très joli livre, une belle histoire !
Ceux qui ont connu la perte seront davantage touchés par ce livre et sauront exactement ce qu'il décrit.
C'est un espoir, une renaissance, un combat pour la vie contre la mort. Une philosophie de vie : " ne cherche pas au bout du monde, ce que tu as déjà peut être sous les yeux. "
Hasard, coïncidences, l'existence en est remplie, mais qui nous dit qu'une rencontre fortuite n'est pas justement notre destin à cet instant précis...
Ce scénario est une bouffée d'optimisme, une thérapie, je repense au poème " Bonnes Nouvelles " au début de l'histoire qui résume merveilleusement l'essence de ce livre.

par ccmars
Miss Alabama et ses petits secrets Miss Alabama et ses petits secrets
Fannie Flagg   
Comme toujours avec Fannie Flagg, les émotions se mêlent et permettent au lecteur de vivre en même temps que l'héroïne. De sa jolie écriture, elle sait parfaitement nous montrer les différents sentiments qui parfois peuvent assaillir quelqu'un au crépuscule de sa vie. Mais loin de nous plonger dans la tristesse elle nous offre ici une histoire d'un optimisme fou, joyeuse, bien que parfois mélancolique. De plus, j'ai adoré la manière dont l'auteure a construit son roman. Par le biais de ces trois narratrices, nous parcourons le XXème siècle en Alabama et plus précisément à Birmingham, ville étroitement liée aux Droits Civiques des Afro-Américains. Elle nous fait même voyager jusqu’en Ecosse et distillant un peu de mystère! La place des femmes et des noirs est un thème important ici sans pour autant alourdir l'histoire ni faire de la propagande. Pour ce qui est des personnages, nous rencontrons trois femmes fortes, ayant largement atteint la soixantaine, et travaillant ensemble dans une agence immobilière depuis de nombreuses décennies. Quant à l'héroïne principale, Maggie, elle représente l'élégance d'antan, le raffinement, la gentillesse. Elle et ses amies sont spectatrices d'un monde qu'elles ne reconnaissent plus et dans lequel elles ont parfois du mal à trouver leur place. C'est pour cela que Maggie veut mettre fin à ses jours. C'est alors que le destin frappe. De manière anodine et pleine d'humour, les évènements s'enchaînent et l'empêchent d'exécuter son projet. Et peu à peu, elle va reprendre goût à la vie Elle va comprendre qu'à soixante ans, la vie est loin d'être finie et qu'elle propose encore une foule de petits bonheurs. Elle peu même offrir une nouvelle chance en amour! Une histoire douce et pétillante que j'ai adoré découvrir!

par emmaelys
Le Goût des pépins de pomme Le Goût des pépins de pomme
Katharina Hagena   
Autant être franche, je ne vais pas être tendre avec le roman de Katharina Hagena ! J'attendais beaucoup plus de ce best-seller dont le titre, en gourmande que je suis, avait piqué ma curiosité... Pourtant, dès les premières pages, je suis tombée sous le charme de l'écriture de l'auteur (à moins que ce ne fût plutôt de celle de Bernard Kreiss, dont il faut ici souligner l'excellent travail de traduction) mais ça n'aura pas suffi pour faire de ce roman un coup de coeur ! Certes, l'écriture est précise, soignée et les mots extrêmement bien choisis pour raconter l'histoire de cette famille allemande, composée de trois générations de femmes, dont on apprend les petits et grands secrets. Mais là où l'on s'attend à des révélations fracassantes, là où l'on flaire le destin tragique d'une famille meurtrie dans sa chair, il n'y a rien ! Rien de passionnant, rien de palpitant. Rien que des souvenirs d'enfance que l'on pourrait trouver dans n'importe quel journal intime. L'intrigue, pourtant prometteuse du début, se délite, s'évanouit et il ne reste plus au lecteur que l'écriture mélancolique, l'ambiance bucolique de l'Allemagne du Nord et une longue, très longue succession de souvenirs délivrés parfois de manière bien peu cohérente... C'est décevant !

Et pourtant, il me semble qu'il y avait là tous les éléments pour créer une intrigue formidable ! Des personnages attachants, un cadre magnifique... J'ai pensé, logiquement, que l'auteur se servirait du contexte historique de la Seconde Guerre mondiale et du nazisme pour fouiller dans le passé trouble de l'un de ses personnages mais bizarrement, elle n'en fera rien. A peine une simple allusion au détour d'une discussion anodine... Il y a décidément chez le peuple allemand une disposition à l'oubli qui a la dent dure et c'est bien regrettable ! J'aurais préféré en apprendre davantage sur cet aspect précis de l'histoire mais Katharina Hagena se contente de nous servir une romance à l'eau de rose comme il en existe déjà tant... Même si sa saga familiale est émouvante, touchante et très bien écrite, elle a malheureusement pour moi un trop grand goût de déjà lu... Le goût de ses pépins de pomme ne me laissera pas un souvenir impérissable, dommage !
Mauvaises mères ! : Les joies de la maternité Mauvaises mères ! : Les joies de la maternité
Nadia Daam   
Des mois qu'on l'attendait... Et maintenant, le bébé est arrivé ! Mais qui donc a parlé de bonheur dans l'allaitement, d'épanouissement dans les couches-culottes, d'harmonie à trois...? Alors qu'on passe tout notre temps à faire des bouillies, qu'on ne rentre plus dans son jean favori, qu'on rêve de reprendre le travail, et que l'homme de la maison, d'un coup, se révèle très inefficace ! Après des mois de culpabilité, trois jeunes mamans ont choisi de revendiquer leur statut de mauvaises mères : oui, être une mauvaise mère fait un bien fou, à la mère, au couple, et, qui plus est, au bébé...

par x-Key