Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Carole94P : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
S.T.A.G.S S.T.A.G.S
M.A. Bennett   
http://www.my-bo0ks.com/2018/12/s.t.a.g.s-m.a.bennett.html

Quand j'ai pris connaissance du résumé de S.T.A.G.S, ma curiosité a été piqué. Il fallait absolument que je découvre de quoi il retourne. Il faut dire que celui-ci est hautement mystérieux et laisse présager quelque chose d'énorme.

Dans S.T.A.G.S, nous suivons Greer, boursière qui a enfin l'opportunité d'aller à S.T.A.G.S en Angleterre. Cette école tient une grande réputation et Greer se fait une joie d'y aller. Surtout qu'une fois là bas, une seconde nouvelle arrive. Elle est invitée personnellement au week-end chez l'élite de l'école avec à leur tête Henry. Honorée de cette invitation, Greer se prépare à passer LE week-end... mais qui à dit qu'on ressortait indemne de ce week-end chasse, tir, pêche ?

Dès le début et même avant, nous savons, nous, lecteur que ce week-end va mal tourner. Le résumé amorce les choses, mais les premiers chapitres confirment ce que tout le monde s'attend à découvrir. Seule Greer et quelques autres semblent confiants et prêts à l'aventure. Et quelle aventure.

Ce que j'ai aimé avec S.T.A.G.S, c'est son ambiance. Vous savez comme une épée de Damoclès au-dessus de notre tête, ou le tic-tac d'une horloge qui s'apprête à vous tomber dessus. Vous savez déjà que vous n'en ressortirez pas indemne. Eh bien c'est exactement ça avec S.T.A.G.S Vous sentez bien que l'héroine fonce dans la gueule du loup, vous avez beau lui hurler de faire demi-tour, d'ouvrir les yeux, elle fonce tête baissée. D'ailleurs, je dois dre que la partie Chasse est celle qui m'a le plus "fait peur" dans le sens où je me suis imaginée assez bien la scène et je repensais à Bambi... D'ailleurs, j'en profite pour ajouter que les références à d'autres films aidaient vraiment à se mettre dans l'ambiance.

Cette ambiance à la fois mystérieuse et pesante nous plonge totalement dans l'univers de M.A. Bennett. Je me suis très vite sentie actrice de l'histoire (bien que mains et pieds liés). Il faut dire que l'auteure a fait le choix de faire intervenir son héroïne en nous parlant directement à nous. Ce qui est astucieux pour accrocher davantage à l'histoire.

Dans l'ensemble, j'ai bien aimé Greer. Son courage, sa détermination font d'elle une héroïne intéressante à suivre. En revanche, le côté je craque totalement dès qu'Henry me parle était... assez énervant, mais en même temps, rendait les choses plus sympa puisqu'elle tombait dans le piège et remettait tout en question. Je ne dirais rien sur les autres, pour que vous gardiez la surprise mais sachez que chacun à son importance.

Globalement, S.T.A.G.S est assez prévisible. J'avoue avoir vu venir la toute fin d'assez loin bien que l'un des derniers rebondissements du week-end m'ait surprise. Pourtant, même si on se doute aisément de ce qu'il va se passer, on en est pas moins captivé par l'histoire. Le suspense est là, l'ambiance flippante également et le tout reste vraiment entraînant et addictif. Je ne me suis pas ennuyée une seconde.

En conclusion, j'ai apprécié ma lecture et suis d'attaque pour la suite, car la fin nous donne clairement envie d'avoir un autre tome pour une belle conclusion. D'ailleurs, cette fin m'a un peu fait penser à celle d'Emmurées, que je conseille fortement et qui m'avait vraiment marqué. Si vous aimez les ambiances sombre et à la limite de l'horreur, le tout dans un roman YA, vous serez servis.

par Carole94P
Le Pacte d'Emma Le Pacte d'Emma
Nine Gorman   
Chronique : http://www.my-bo0ks.com/2017/11/le-pacte-d-emma-tome-1-nine-gorman.html
Le pacte d'Emma m’a tout de suite véritablement intriguée lorsque j’ai découvert le résumé. Cela faisait un certain temps que je n’avais pas lu d’histoire sur les vampires et j’étais vraiment curieuse de découvrir comment Nine Gorman allait aborder ce thème.

Emma, vingt et un ans, se sait condamnée. Pourtant, elle ne baisse pas les bras. Après avoir déménagée à New York, elle décide de postuler pour le célèbre Andrew Anderson. Cette rencontre pourrait bien tout changer, pour elle, comme pour lui.

On ne le niera pas, quelques clichés comme bon nombre de romans Young Adult sont présents dans Le pacte d'Emma. Inutile de les rappeler, c’est un peu comme une base sur laquelle plusieurs histoires démarrent. MAIS, car il y a un gros MAIS. Nine Gorman y apporte ce petit truc en plus et en profite pour jouer avec ces quelques ressemblances pour finalement s’en démarquer.

Le pacte d'Emma m’a de suite entraînée dans ses mystères. Dès les premières lignes, le ton est donné. La jeune et jolie Emma ne se rend absolument pas compte de l’impact qu’elle a sur les autres et fait d’elle un personnage d’autant plus intéressant. Sa maladie donne à l’histoire une certaine tension, un peu comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes tout au long de ce premier tome. Si elle se montre forte et en véritable battante lorsqu’elle doit faire face à ses symptômes de plus en plus significatifs, lorsqu’il est question d’amour, elle se révèle fragile et nous donne envie de la prendre dans nos bras.

Côté personnages masculins, nous sommes servis. Je crois que c’est le seul défaut à ce premier tome. Moi, l’anti-triangle amoureux a pris une sacrée claque dans la tête. Avant toute chose, je précise qu’il n’aurait pas été là, mon appréciation concernant Le pacte d'Emma, aurait été encore meilleure… MAIS, ce triangle ne m’a pourtant pas freiné dans ma lecture, car à mon sens, l’évidence du choix d’Emma me semble clair… (j’espère ne pas me tromper avec la suite !).

Parlons donc de l’essentiel, ces fameux personnages. J’ai plutôt bien aimé Nathan. D’abord inconnu, puis ami, celui-ci se révèle d’un soutien assez impressionnant. Dans la mesure où à mes yeux il restera pour toujours dans la « friend zone », cette relation assez présente ne m’a pas tant gêné et apportait un petit truc supplémentaire à ce quatuor. En revanche, là, où j’ai eu plus de mal c’est avec Matthew. Matthew Anderson. Vous voyez mon visage s’assombrir ? Non ? En fait, Matthew représente tout ce que je ne n’apprécie pas dans les romans. Le gentil frère, légèrement lourdingue, qui fait passer l’autre pour le méchant… Cela résume à peu près mon avis sur lui… Nous nous arrêterons donc de parler de lui pour parler du meilleur…

Andrew Anderson. C’est là que commence ma petite déclaration d’admiration… Ce personnage torturé, mystérieux, un brin méchant et froid (quand il le veut) m’a fait fondre dès la première rencontre. C’est le genre de personnage qui en cache pas mal sous cette carapace d’homme intouchable. Finalement, lorsque celle-ci commence à se fissurer, on aperçoit un amour de personnage… Je ne vous en dirais pas plus, mais sachez que c’est LE gros point fort du Pacte d’Emma.

En parlant de pacte, d’ailleurs, je dois dire que l’auteure a su garder le suspense au top du début à la fin. L’intrigue nous pousse à redoubler d’espoir pour l’héroïne, Emma et attendre patiemment ce moment fatidique où elle obtiendra sa part du marché… Un marché dont les deux parties pourraient ne pas ressortir indemne. Une relation qui évolue doucement, se développe pour finir de façon ahurissante. Le couple Emma/Andrew m’a fait rêver (oui, oui, je vous assure).

Parlons enfin de cette fin. Le pacte d'Emma, tome 1 se termine d’une façon tellement horrible pour nous, lecteurs, que je me dis que ce n’est vraiment pas possible. En lisant les remerciements j’avais encore ce pseudo espoir de grappiller quelques petites infos sur la suite… tout en sachant très bien que ce serait en vain. Cette fin m’a laissé sur le cul... et je ne peux qu’avoir envie de me jeter sur la suite… mais quand aurons-nous la chance de la découvrir ?

En conclusion, Le pacte d'Emma m’a vraiment beaucoup plu. Je dois dire que l’histoire m’a captivé facilement et rapidement. Une intrigue bien menée et des rebondissements finaux à la hauteur de mes attentes. Finir un premier tome comme ça c’est, l’idéal pour donner envie aux lecteurs de redoubler d’impatience pour la suite… Pour nous lecteurs, c’est un peu comme l’envie de s’arracher les cheveux…

Au réfractaire du triangle amoureux comme moi, tentez Le pacte d'Emma, si j’ai pu le faire, vous le pourrez aussi !

Une chose est certaine, je sauterais sur le tome 2 dès que j’en aurait l’opportunité.

par Carole94P
Consolation, Tome 1 : Saving Her Consolation, Tome 1 : Saving Her
Corinne Michaels   
http://www.my-bo0ks.com/2018/01/consolation-tome-1-saving-her-corinne-michaels.html

Les fortes recommandations des copines m’ont clairement donné envie de me jeter sur le premier tome de Consolation, Saving Her. Finalement, c’est Stéphanie (Une souris et des livres) qui m’a fait la surprise de me l’offrir. J’en profite pour te remercier une fois plus, tu es un amour.
Natalie devait s’attendre à l’éventualité qu’un jour, on viendrait lui annoncer une mauvaise nouvelle concernant Aaron. Femme de militaire, elle n’avait en revanche pas envisagé que ce serait si tôt et encore mois à l’approche de son accouchement. Pourtant c’est ce qu’il s’est produit. Finalement, c’est aux côtés de Liam qu’elle recommence à sourire, et vivre véritablement… Mais cette nouvelle relation pourrait bien les perdre tous les deux.
Cela faisait un bon moment que je n’avais pas lu de romance sur des militaires. J’étais donc très enthousiaste à l’idée en lire une aujourd’hui. J’ai aimé la façon dont l’auteure présente les choses. En romance, on a souvent les bons côtés d’exposés. L’uniforme, bien sûr, le côté risque sans pour autant développé l’éventualité des dangers de ce choix de vie. Ici, Natalie, notre personnage principal nous montre que l’attente, l’espoir, la peur et le doute font partis de leur quotidien. Tout comme le deuil.
Concernant Natalie, j’ai trouvé qu’elle s’en sortait drôlement bien. Certes, le début est difficile mais elle fait face comme elle peut étant donné les circonstances. J’ai eu beaucoup de compassion pour elle sans pour autant ressentir les émotions attendues aux moments les plus forts. De son côté, Liam m’a beaucoup surprise. Très à l’écoute, patient, présent et bourré de bons sentiments, il aidera Natalie du mieux qu’il peut en prenant soin d’elle. D’abord dans un cadre amical puis amoureux.
C’est intéressant de les voir évoluer et apprendre à se connaître. Nombreux sont les moments mignons à souhait qui nous donnent le sourire. Je pense que j’aurais toujours tendance à trouver ça assez rapide… même si l’amour arrive lorsque l’on s’y attend le moins. Les petits retournements de situation en cours de lecture m’ont assez surprise et déroutée à la fois. Je pense qu’à un moment j’ai eu l’impression d’un peu « trop » pour rendre les choses réalistes mais après tout pourquoi pas, cela pimentait l’histoire.
Enfin, parlons de cette fin qui a tant fait parler d’elle. Pour tout vous dire, j’ai compris dès le début du roman que ça allait arriver. J’étais prête à parier que ma théorie se révèlerait juste et j’ai eu raison. Du coup, lorsque j’ai tourné la dernière page de Saving Her, je n’ai pas eu cette surprise énorme qui a retourné tout le monde. En revanche, je suis d’autant plus curieuse de savoir comment l’auteure va se dépatouiller de tout ça dans le second tome.
En conclusion, une histoire sur le deuil, la reconstruction, le nouveau départ d’une histoire d’amour. Des moments de tendresse avec la petite Aara(dont j’ai eu du mal avec le prénom tout au long de ma lecture), des personnages attachants et un cliffhanger qui bien sûr, donne envie d’avoir la suite !

par Carole94P
Winner, tome 2 : The Crime Winner, tome 2 : The Crime
Marie Rutkoski   
http://www.my-bo0ks.com/2018/01/the-curse-tome-1-the-crime-marie-rutkoski.html

Après la fin du premier tome de The Curse, je n’avais qu’une envie, me jeter sur le tome 2. Il faut dire que l’auteure, Marie Rutkoski sait tenir son lecteur en haleine. J’avais eu quelques mises en garde concernant le cliffhanger sur The Crime mais je n’en ai fait qu’à ma tête. J’avais vraiment envie de le lire tout de suite et c’est donc ce que j’ai fait.
Et maintenant, je suis comme vous autres lecteurs du second tome. La bouche grande ouverte, choquée des événements de The Crime à ne plus savoir quoi faire avant la sortie du tome 3. J’ai voulu ne pas attendre et maintenant je me retrouve dans un état pire qu’en terminant The Curse. Vous l’aurez compris, The Crime ne m’a pas déçue une seconde.
Kestrel a tout fait pour protéger Arin et son peuple. Se fiancer au fils de l’empereur semblait une bonne idée lorsqu’elle a proposé ce marché à l’Empereur. Mais plus les jours passent et plus sa décision semble peser sur ses épaules. Arin et elle vont devoir faire face le moment venu et ils n’en sortiront pas indemnes.
Lorsque j’ai commencé ma lecture de The Crime j’étais à la fois excitée et anxieuse de la tournure des événements. Il faut dire que Kestrel s’est mise dans une mauvaise posture. Promise au fils de l’Empereur, surveillée et forcée de mentir devant tout le monde, elle ne pourra même pas compter sur le soutien de son amie, Jess ou quiconque dans le palais. Elle va faire preuve d’un sang-froid incroyable et ira au bout de son plan quoiqu’il arrive. J'ai aimé voir sa force de caractère et son courage infaillible. Elle ne lâche rien et va au bout des choses même si parfois ce n'est pas à son avantage.
De son côté, Arin, devenu Gouverneur, va constater à ses dépends que sa place n’a pas que des avantages. Lui qui pensait retrouver un semblant de liberté sera forcé de constater qu’il est sous la coupe de l’Empereur plus que jamais. Il va devoir se trouver des ailiers là où il ne s’y attendait pas.
Concernant l’histoire d’amour « tragique » entre Kestrel et Arin, tenez-vous prêts, Marie Rutkoski réserve son lot de surprises que l’on pourrait comparer à des montagnes russes. Les non-dits entre eux seront au cœur de ce second tome de The Curse. Des non-dits qui vont causer bien plus de dégâts que de simples aveux. En tournant les pages, je me suis demandée comment les choses tourneraient entre eux… je l’avoue j’ai eu quelques frayeurs. D’ailleurs, je les ai toujours. Mon cœur a été mis à rude épreuve et je m’attends au pire pour la suite.
The Crime ne nous laisse que peu de répit. Au palais tout est question de politique et de pouvoirs. A qui faire confiance ? De qui se méfier ? Kestrel aura bien du mal à déceler la vérité. Dans cette fosse aux lions, elle va devoir redoubler d’efforts pour sauver ceux qu’elle aime. The Crime aurait également pu s’intituler Trahisons, car celles-ci seront de mises. A chaque révélation, chaque rebondissement je n’en revenais pas…
The Crime s’achève comme je vous le disais au début, sur un cliffhanger de la mort qui tue. Oui, oui, vous trouviez que le premier tome faisait fort ? Eh bien cette suite se termine d’une façon encore pire. Et là, maintenant, je me dis « pourquoi n’ai-je pas attendu la sortie du tome 3 ? ».

par Carole94P
Coeur itinérant, Tome 1 : Hors de portée Coeur itinérant, Tome 1 : Hors de portée
Jane Harvey-Berrick   
http://www.my-bo0ks.com/2018/02/coeur-itinerant-tome-1-hors-de-portee-jane-harvey-berrick.html

Ce premier tome de Coeur itinérant, Hors de portée me faisait extrêmement envie depuis bien longtemps. Pourtant, prise par les sorties de l’époque, je l’avais totalement oublié, ou presque. Et puis finalement, en en reparlant avec les copines, l’envie est revenue. Et c’est finalement l’une d’entre elles qui m’a fait la surprise.
Hors de portée, c’est l’histoire d’Aimee , dix ans qui pour la première fois fête son anniversaire à la Fête foraine. Un anniversaire qu’elle n’est pas prête d’oublier. La magie et l’amour seront au rendez-vous. Tous les ans, pendant les deux semaines d’été, Aimee retrouve son ami Kes. Entre amitié et amour la limite est fine. Le temps passe et nos deux amis ne se sont pas oubliés.
Ce que j’ai aimé avec Hors de portée, c’est d’abord le choix qu’à faire l’auteure. Généralement, dans les romances, les personnages liés depuis l’enfance sont seulement relatés par le biais de flash-back ou seulement énoncés. Ici, l’auteure a choisi de nous faire vivre cette première rencontre et ses années d’enfances. La première partie du roman se passera donc de ses dix ans à ses quinze ans. Une immersion totale qui nous fait vraiment prendre conscience de l’attachement de nos deux personnages. De la mignonitude, des moments tout doux et beaucoup de sourire pour cette première partie jusqu’à cette fameuse fin de première partie, qui m’a laissé sur le carreau.
Avec Coeur itinérant, c’est la découverte du monde des forains. La magie des attractions, des spectacles et différents tours mais aussi tout l’envers du décor avec les complications de la vie en communauté ou encore les déplacements constants.
Vous l’aurez compris, les choses se corsent avec la seconde partie. Huit ans plus tard, nos deux héros vont se retrouver dans la ville natale d’Aimee. Si chacun a continuer son chemin, leurs retrouvailles seront sous tension. Kes et Aimee vont se retrouver et leur relation va gagner en intensité. Kes a de nombreuses responsabilités et voit son avenir tout tracé. Pour Aimee, le cœur balance. Sa carrière d’institutrice ou vivre l’amour au grand jour. Alors que leur histoire commence véritablement, les choix s’imposent.
En terminant ma lecture de Hors de portée, je ne revenais toujours pas de la façon dont l’auteure a terminé son premier tome. Je ne m’attendais pas à cette tournure, quoique je voyais les choses venir. En tout cas, il est clair que le second tome est de suite ajouté à ma wish list dans l'attente de l'avoir dans sa version papier.

par Carole94P
Parfums d'amour Parfums d'amour
Stacey Lee   
Parfums d’amour est le genre de lecture pour lequel j’aurais pu passer à côté, je l’avoue, surtout en ce moment avec mon rythme d’escargot et mon nobuy. Je suis donc deux fois plus ravie d’avoir eu la chance de le recevoir grâce à l’éditeur (Michel Lafon). Car Parfums d’amour est un roman qui se lit avec tellement de facilité et de bonne ondes qu’on ne peut qu’aimer.

Mimosa est aromancienne. Tout comme sa mère et les autres femmes de sa famille. Elles disposent d’un nez qui capte toutes les odeurs – mais vraiment toutes – une humeur ? une odeur particulière, un sentiment, idem.. bref, vous l’aurez compris, difficile de cacher quoique ce soit à une aromancienne. Leur petit jardin est bien réputé, il faut dire que ces dernières concoctent des filtres d’amour comme personne. Mais tout don à ses limites. Mimosa est destinée à rester seule, sans amour pour garder son nez…

J’ai de suite accrochée à l’univers et au style de l’auteur. De la poésie, un peu de fraicheur et un thème original. Il ne m’en fallait pas plus. J’ai aimé que l’auteure propose quelque chose de nouveau tout en y mettant une certaine morale. Pour les filtres d’amour, par exemple, l’élixir ne fonctionne que si les deux personnes sont compatibles. Tout comme la contrainte de Mim (Mimosa) qui ne peut tomber amoureuse sans perdre son nez… comme sa tante.

Si Mim s’était bien mis ça en tête, sa rentrée en lycée est loin de se passer comme prévu. D’abord, elle tombe sur Court, capitaine de foot et adulé par les filles. Mais surtout, pour son premier filtre d’amour, Mim doit le faire boire à une personne bien particulière. Mais contre toute attente, c’est une autre personne qui le boit… et là, Mim ne sera pas à l’abri des conséquences.

La romance qui s’installe ajoute un côté romantique et bohème au roman. Je me suis facilement laissée attendrir par leur histoire. Au final, Parfums d’amour traite de nombreux sujets. L’amour bien sûr, l’amitié, la famille et les problèmes mère-fille mais pas que.

Je conseille donc sans hésitation Parfums d’amour avec lequel j’ai passé un très bon moment !

http://www.my-bo0ks.com/2017/07/parfums-d-amour-stacey-lee.html

par Carole94P
Autopsie, Tome 1 : White Chapel Autopsie, Tome 1 : White Chapel
Kerri Maniscalco   
http://www.my-bo0ks.com/2017/05/autopsie-tome-1-whitechapel-kerri-maniscalco.html

Les histoires d’enquêtes, d’horreur et de sang ne sont pas nombreuses dans ma bibliothèque mais j’aime assez changer de genre de temps en temps pour découvrir de nouvelles histoires. Avec Autopsie, c’est l’occasion idéale. Une réécriture de Jack l’Éventreur ça ne court pas les bibliothèques. Du coup, j’ai découvert avec curiosité ce que nous réservais Kerri Maniscalco.

C’est la jeune Audrey-Rose que nous suivons dans sa vie tumultueuse. Si devant son père et sa tante la jeune femme se prête aux jeux de la haute société de l’époque, le soir Audrey-Rose devient une toute autre personne : « l’assistante » de son oncle qui étudie la médecine légale aux côtés de corps, de sang et meurtres en tout genre. Très vite, une série de meurtre vont les amener à enquêter. Et elle pourra également compter sur l’aide de Thomas, nouvel apprenti de son ongle aussi méprisant que charmant.

Avec Autopsie, il faut s’accrocher. Les détails sont bel et bien là et nous plonge totalement dans cet univers sombre et légèrement flippant. Tout le monde connait Jack L’éventreur et pourtant l’auteure arrive à nous surprendre au fil de notre lecture.

Audrey-Rose et Thomas vont mener l’enquête et aller d’hypothèses en hypothèses. Mais dans cette situation comment savoir à qui faire confiance et surtout, de qui faut-il se méfier ? Car les nombreuses découvertes d’Audrey-Rose vont l’amener à penser qu’elle pourrait savoir QUI est le meurtrier.

Autopsie est donc une réécriture intéressante et totalement réaliste avec des détails sanglants, j’aurais passé un bon moment en compagnie et Audrey-Rose et Thomas qui m’ont beaucoup fait rire ! Entre humour et horreur, Autopsie est un parfait mélange !

par Carole94P
Transférés Transférés
Kate Blair   
Ma chronique : http://www.my-bo0ks.com/2017/05/transferes-kate-blair.html

Cela faisait un certain temps que je n’avais pas lu de dystopie et pour cause, les schémas se répétaient. Du coup, quand j’ai découvert Transférés, je me suis dit que ce serait la lecture idéale pour me replonger dedans. Et j’ai bien fait ! Transférés s’est révélé être une lecture originale et aux personnages attachants. Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture !

Talia Hale, 16 ans se retrouve confronté à un rhume. Une maladie pourtant banale mais qui dorénavant sera transféré à un criminel en guise de sanction comme tout autre virus. C’est ainsi que fonctionne la société. Chaque individu malade se verra subir un transfert pour être de nouveau en pleine forme tandis qu’un criminel devra lutter contre celle-ci pour apprendre de ses erreurs. Pour Talia, ce système est juste. Fille du premier ministre, elle est sous le feu des projecteurs pourtant lors de son passage à l’hôpital, elle va sauver une petite fille d'une agression et plus rien se sera pareil.

Si les bases de toute dystopie se retrouve dans Transférés, très vite, l’auteure, Kate Blair nous plonge totalement dans son univers à elle et nous ouvre les portes d’une société en quête de perfection.

La rencontre de Talia et cette petite fille (Tig) va tout changer pour elle et pour les autres. Car après l’avoir sauvé de cette agression, Talia ne va cesser de la rechercher pour l’aider. Elle va faire quelques rencontres (notamment celle de Galien) et commencer à se poser des questions. Croyant bien faire, elle va finalement causer pas mal de dommages pour finalement ouvrir les yeux sur le système dans lequel elle vit. La tension va monter petit à petit et nous tenir en haleine jusqu’aux dernières lignes.

Comme je le disais plus haut, j’ai trouvé les personnages bien construits et attachants. Talia qui pense bien faire va beaucoup évoluer et prendre pas mal de décisions. Enfin, Galien est également l’une des raisons pour lesquels j’ai apprécié ma lecture. Son personnage m’a un peu rappelé Day (dans Legend de Marie Lu). Un personnage dévoué pour les autres et très à l’écoute. Il est donc logique que le début de romance entre eux m’ait plu !

Transférés a donc été une très bonne lecture et j’avoue que je n’aurais pas dit non à quelques chapitres de plus… En tout cas, j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure et surveillerais un éventuel prochain roman !

par Carole94P
Charlie + Charlotte Charlie + Charlotte
Shannon Lee Alexander   
Charlie + Charlotte m'avait tapé dans l’œil rien qu'avec sa couverture et son résumé. Il ne m'en a pas fallu plus pour avoir envie de le découvrir et je remercie les éditions Pocket Jeunesse pour cette jolie réception !

Charlie à son avenir tout tracé en tête. Geek qui ne voit que par les maths, il est prêt à tout pour atteindre son but. Jusqu'à sa rencontre avec Charlotte. Une âme d'artiste, Charlotte est un total mystère pour Charlie. Leur rencontre va totalement chambouler ses plans.

Première chose à dire sur Charlie + Charlotte c'est la plume de l'auteur ! Elle nous entraine dès les premières lignes avec elle. Les pages défilent et on veut en savoir toujours plus. Contre toute attente, nous avons un seul point de vue, celui de Charlie. J'ai bien accroché à son personnage. On le découvre, lui et ses deux amis. Le côté Geek est bien présent et on prend plaisir à le suivre.

De son côté, Charlotte est un total mystère jusqu'à la moitié du roman. A partir de ce moment là, tout change. Le ton du roman lui aussi est différent. Les émotions nous submergent et nous laissent sur le carreaux.

Charlie + Charlotte s'est révélé être une lecture bien plus profonde que ce qu'annonce le résumé et en bouleversera plus d'une !

par Carole94P
Les Chroniques lunaires, Tome 3.5 : Levana Les Chroniques lunaires, Tome 3.5 : Levana
Marissa Meyer   
Après avoir fini et adoré les quatre tomes de la série des Chroniques Lunaires, je ne pouvais pas ne pas lire l'histoire de Levana.

Levana, cette horrible et cruelle reine qu'on à découvert dans les autres tomes, sans savoir ce qu'il lui était arrivé pour devenir celle qu'elle est aujourd'hui.

Une chose est sûre, cette lecture m'a surprise. Pendant toute ma lecture j'étais partagée entre la compassion et le fait de la trouver toujours plus méchante.

La compassion parce que finalement, la première à avoir eu une enfance et une vie des plus compliquée c'est elle. Déjà petite, Levana n'a fait que subir les moqueries, les reproches de ses proches. A commencer par sa soeur. Il est clair qu'ils l'ont totalement traumatisée et y sont pour beaucoup dans ces changements.

Malgré tout, Levana a choisi de devenir celle qu'elle est. Parce qu'au final, on pourrait se dire qu'elle s'est servi de son passé pour devenir quelqu'un de meilleur mais non. C'est tout le contraire. Elle s'en sert d'excuse pour arriver à ses fins. Obtenir tout. Le pouvoir, l’obéissance, bref, une reine que l'on craint.

Ce personnage si complexe qu'est Levana mérite pleinement un tome rien qu'à elle. L'occasion pour le lecteur de découvrir une autre facette de son personnage et pas seulement son côté monstrueux, mais plutôt cette petite fille qu'elle était avant de devenir la reine que tout le monde connait.

Marissa Meyer a réussi à rendre cette lecture surprenante en nous mettant totalement à la place de son personnage. Un bonus à cette série à ne pas manquer !

Je remercie d'ailleurs les Éditions Pocket Jeunesse pour cet envoi qui ne m'a pas fait long feu !

par Carole94P