Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Carole94P

Extraits de livres par Carole94P

Commentaires de livres appréciés par Carole94P

Extraits de livres appréciés par Carole94P

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
date : 13-12
http://www.my-bo0ks.com/2018/12/laisse-tomber-la-neige-cecile-chomin.html

Une fois de plus, j'avais très envie de me plonger dans une lecture de Noël. Avec les fêtes de fin d'année qui approchent à grand pas, j'ai envie de me laisser porter par une histoire douce, amusante et sans prise de tête. Je me suis donc tournée vers Laisse tomber la neige ! de Cécile Chomin, dont j'avais beaucoup aimé les précédents romans.

Dans Laisse tomber la neige, nous suivons Claire, tout juste plaquée le jour de son mariage qui fuit dans un petit village au milieu de nulle part. Sur place elle fera la connaissance d'un ours, ancien joueur de hockey aussi surprenant que solitaire.

J'ai aimé retrouvé la plume légère et fluide de Cécile Chomin. Dans ses romans, elle arrive toujours a apporter la touche d'humour nécessaire et tellement agréable dans les romances. C'est toujours plaisant d'avoir des moments qui donnent le sourire dans sa lecture.

Ici, ce que j'ai le plus aimé, c'est vraiment le cadre dans lequel se déroule l'histoire. Un petit chalet, au milieu de la neige, dans lequel tout le monde se connait. Une ambiance familiale et accueillante qui nous plonge avec bonheur dans l'histoire de deux êtres seuls et un brin désespérés qui vont finalement s'entraider et créer quelque chose de bien plus grand ensemble.

Côté personnages, je dois dire que tous les deux sont assez attachants. Leur humour et les piques qu'ils se lancent sont au premier plan de leur histoire et notamment du roman. Ils se cherchent, poussent l'autre dans ses retranchements et au final créent ce petit truc entre eux. Par moment, je rejoins l'avis d'Hugo, Claire sème la zizanie dans sa vie et mène tout d'une main de fer et parfois sans prendre en considération ses choix.

En revanche j'avoue que vers le milieu j'ai eu l'impression que l'histoire s'essoufflait. Ce jeu du chat et de la souris prend fin et ils ne font que coucher ensemble avant la fin de la première partie. C'est dommage car ça partait vraiment bien. La seconde partie de l'histoire arrive un peu tard et clos l'histoire de façon assez surprenante et rapide. J'aurais préféré quelque chose d'un peu plus développé pour vraiment prendre le temps de faire prendre aux personnages des décisions et surtout conclure leur histoire de la plus belle des façons.

En conclusion, j'ai passé un bon moment en compagnie de Claire, Hugo et les autres. L'ambiance de Noël est vraiment là, la neige et ce côté cosy que j'attendais. L'histoire est drôle et donne vraiment le sourire. Laisse tomber la neige ! est un roman feel good idéal à l'approche de Noël.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-12
http://www.my-bo0ks.com/2018/12/un-noel-a-covent-garden-jules-wake.html

Je suis une accro aux romances de Noël, du coup, c'était une évidence pour moi de vouloir découvrir Un Noël à Covent Garden. Le titre est suffisamment évocateur, la couverture mignonne à souhait et le résumé m'a de suite plu.

Dans Un Noël à Covent Garden, nous suivons Matilde alias Tilly, une miss catastrophe en chef. Suite à l'ouverture d'un mail et de sa pièce jointe, Tilly cause bien des problèmes à son employeur et tout le système informatique. Cette petite inattention pourrait bien lui coûter son poste. Finalement, elle va devoir travailler en collaboration avec Marcus, le geek du sous-sol pour réparer son erreur. Et comme si ce n'était pas assez, sa relation semble battre de l'aile.

J'avais vraiment hâte de me plonger dans Un Noël à Covent Garden. Il faut dire qu'en ce moment j'ai vraiment besoin d'histoire de Noël, de romance, de magie. J'ai donc jeté mon dévolu dessus.

Les personnages sont attachants, drôles et vraiment, vraiment à des kilomètres de ce dont on a l'habitude. C'est simple, Tilly est la gaffeuse par excellence, la naïve de l’extrême et surtout la fille un peu quiche qui ne voit rien. Un mail assez bizarre avec un pièce jointe ? Elle ouvre, quitte à laisser la place à un virus. Un inconnu qui vous demande toutes sortes d'infos sur vous, elle lui donne bien volontiers. Vous l'aurez compris, Tilly est une héroïne tête en l'air jusqu'au bout des ongles. Elle ne voit pas le mal et semble vivre dans sa bulle. C'est d'abord mignon, drôle et un brin rafraîchissant mais ça en devient assez répétitif. De son côté Marcus est patient, mystérieux et vraiment sympa à découvrir. Je n'ai pas eu de coup de foudre pour lui, mais j'ai apprécié son personnage.

Ce que j'ai apprécié c'est l'envers du décor d'une théâtre et de ses artistes. Une immersion totale dans ce monde où tout est millimétré et dans lequel les fausses notes ne sont pas les bienvenues. Le style de l'auteure, Jules Wake est agréable et assez fluide. On découvre toutes ses petites mains derrière un spectacle et c'est vraiment intéressant.

Un Noël à Covent Garden ne m'aura pourtant pas captivé. J'ai apprécié ma lecture, c'es léger, un peu décalé de par ses personnages mais il m'a manque ce que je venais chercher en le découvrant, la magie de Noël. Eh oui, car pour tout vous dire, l'essentiel de l'histoire se déroule sur leur lieu de travail. Mais le côté Noël, magie, féerie des fêtes n'est pas vraiment au centre de l'histoire et j'avoue avoir été déçue de ce côté là. Je m'attendais à vraiment plus, avec l'ambiance, les feux de cheminées, la neige et tout le tralalala.

En conclusion, une jolie petite romance, rafraîchissante, drôle et sans prise de tête dans le monde du théâtre. En revanche, ne vous attendez pas à une histoire dans laquelle Noël est au centre comme dans les romans de Sarah Morgan ou d'autres.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.my-bo0ks.com/2018/12/j-arrete-quand-je-veux-coralie-khong-pascaud.html

A l'heure où la technologie a une place pré-dominante dans notre quotidien, J'arrête quand je veux retrace l'histoire d'Elisa, vingt-huit ans, en couple avec Hugo depuis pas mal de temps et avec un job quelle chérie. Son smartphone est à la fois un outil indispensable pour son boulot mais pas seulement, elle y partage toute sa vie avec ses abonnés sur les réseaux sociaux. Jusqu'au jour où Hugo lui lance un ultimatum, lui ou son téléphone. Il est temps de faire un choix, et surtout prendre du recul sur sa situation.

Quand Coralie m'a propose de découvrir son roman, il ne m'a fallu que quelques secondes pour savoir que j'avais envie de le découvrir. Pourquoi ? Eh bien parce que je pense que nous sommes nombreux à avoir été a un moment donné de notre vie, un peu trop sur notre téléphone. Alors une détox, c'est quelque chose qui forcément nous parle à tous. J'avais hâte de découvrir comment Elisa allait s'en sortir et si elle allait réussir à décrocher.

En commençant ma lecture de J'arrête quand je veux, j'ai de suite apprécié la plume de l'auteure, Coralie Khong-Pascaud. C'est fluide, avec juste ce qu'il faut de description et un équilibre parfait avec les dialogues. Vous l'aurez compris, en commençant ma lecture, j'ai eu ce feeling qui m'assurait que j'allais passer un bon moment de lecture.

A plusieurs reprises, je me suis retrouvée en Elisa. Pas dans les extrêmes, mais disons que pas mal de choses qu'elle faisait avec son téléphone, je les ai faites moi aussi. Le réveil le matin, un repas qui change de l'ordinaire, petit tour sur les réseaux sociaux au réveil le matin, bref, vous l'aurez compris, en lisant J'arrête quand je veux, on se rend compte de tout ce que l'on passe sur les téléphones.

Ce que j'ai le plus aimé dans J'arrête quand je veux, c'est vraiment ce côté réaliste de l'histoire. Parce que Elisa, ne se rendait vraiment pas compte de son addiction à son téléphone. C'est en faisant sa détox qu'elle ouvre les yeux sur son besoin d'avoir sans cesse son téléphone, de partager les moindres de ses faits et gestes. Finalement, cette détox s’avérera compliquée mais pas infaisable.

En conclusion, j'ai passé un très bon moment de lecture. J'ai aimé suivre notre couple au fil des chapitres et dans cette épreuve que leur couple va devoir surmonter. Si vous avez envie d'une lecture moderne et sans prise de tête, J'arrête quand je veux est la lecture idéale pour cette fin d'année. Moment détente assuré.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 07-12
http://www.my-bo0ks.com/2018/12/le-chateau-des-brumes-kerstin-gier.html

En fan de Kerstin Gier, je ne pouvais pas passer à côté de son dernier roman. Il faut dire que sa première trilogie (Rouge rubis, Bleu Saphir et Vert émeraude) m'avait totalement conquise et fait partie de mes coups de coeur depuis que je les ai découvert. Sa seconde trilogie m'avait également plu, bien qu'un peu en dessous de la première. Alors quand j'ai su que Le Château des brumes, allait sortir, j'avais plus que hâte. D'ailleurs, je tiens à dire que je suis particulièrement fan de la couverture !

Lorsque j'ai commencé ma lecture, je ne savais que le stricte minimum, c'est-à-dire ce que nous annonce le résumé. Nous suivons Fanny, dix-sept ans qui fait un stage dans un hôtel des plus particuliers. Là bas, les mystères s'accumulent et Fanny va devoir faire preuve de prudence pour garder son boulot et se méfier des apparences.

J'étais ravie de retrouver la plume de Kerstin Gier. Pourtant, j'ai eu l'impression d'un vrai changement entre ses deux premières trilogies et ce nouveau roman, Le Château des brumes. Le style de l'auteure reste fluide et sympa mais j'ai eu un vrai soucis avec le peu de dialogue. Ici, l'histoire est vraiment dans la narration et les descriptions. J'ai eu l'impression que cela alourdissait le récit.

Si l'histoire s'annonce vraiment mystérieuse et intrigante, j'ai trouvé que le tout manquait de rythme. Le démarrage est assez lent et la multiplications de personnages n'aide vraiment pas le lecteur à se situer dans l'histoire. Il m'a été difficile de m'attacher tant à l’héroïne qu'aux autres personnages qui ne m'ont pas spécialement marqués. Les rebondissements tant attendus arrive assez tard, trop tard à mon gout.

Ce que j'ai aimé en revanche, c'est le courage de Fanny à toujours faire au mieux et aller au bout de ses rêves. Elle ne lâche rien et ne recule devant aucun obstacles. Pourtant, tous les clients de l'hôtel ne sont pas agréables à vivre et la jeune Fanny va devoir prendre sur elle dans les situations délicates.

Malgré une intrigue et une ambiance mystérieuse, j'avoue être restée sur ma faim. Il m'a manqué ce petit truc des autres romans de l'auteure, l'élément déclencheur qui marquera le lecteur et qui le tiendra en haleine. J'ai été au bout de ma lecture mais sans arriver à vraiment rentrer dans l'histoire. Dommage, car l'histoire promettait vraiment quelque chose d'original et différent de ce que l'on trouve en ce moment en Young Adult.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.my-bo0ks.com/2018/12/international-guy-tome-7-londres-audrey-carlan.html

Me voilà en compagnie de nos International Guy pour une nouvelle destination. Cette fois, c'est à Londres, pour venir en aide à une auteure que l'équipe s'envole. Elle doit terminer son roman mais à ce terrible problème de page blanche depuis quelque temps... sauront-ils l'aider ?

Après les événements du tome précédent, tout le monde est sur les nerfs. Il faut dire qu'entre le coma de Wendy, les doutes de Parker vis-à-vis de Skylar et leur dernière mission qui s'est soldée par une catastrophe, l'équipe n'a qu'un souhait, rester soudée et proche les uns des autres. Cette nouvelle mission arrive donc comme une bouffée d'air frais pour toute l'équipe.

Dans le tome précédent, Parker a beaucoup douté de lui même, ses sentiments pour Skylar et tout ce sur quoi reposait leur relation. Une petite piqûre de rappel pour montrer que dans la vie rien n'est acquis. Du coup, j'étais ravie que leur couple en est pris conscience et surtout qu'ils se rapprochent vraiment et commencent à parler d'avenir.

Cette nouvelle mission est vraiment sympa à suivre. J'ai apprécié faire la rencontre de Geneva James qui est totalement bloquée dans l'écriture de son roman. C'est intéressant de découvrir que derrière ses millions de lecteurs et l'assurance dont on peut avoir l'impression, se cache une jeune femme qui doute et à sa part de fragilité. D'ailleurs, elle et Skylar se ressemble bien plus qu'on ne pourrait le penser. C'est d'ailleurs cette dernière qui sera la plus à même de venir en aide à cette nouvelle client.

Ce septième tome semble marquer un tournant dans l'histoire de International Guy. On sent que l'intrigue autour de notre couple phare arrive à sa fin et que l'auteure, Audrey Carlan souhaite donner un dernier coup de suspense à son histoire. Je pense notamment à ces mystérieux messages qui sèment le doute dans la tête du lecteur et laisse présager quelque chose d'énorme. Juste ce qu'il faut pour faire languir tout le monde avant l'arrivée du huitième tome.

En conclusion, une mission intéressante, des liens toujours plus forts et des personnages de plus en plus attachants. Je serais au rendez-vous pour la suite, à Berlin !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-11
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/as-she-fades-abbi-glines.html

Abbi Glines est une auteure qu'on ne présente plus. Sa série Rosemary Beach a séduit bon nombre de lecteurs et elle a continué de nous proposer des histoires toujours plus fortes à lire. Je pense notamment aux dernières sorties chez Hugo New Way avec Dans un silence ou Sous la lumière. J'avais donc vraiment hâte de découvrir As she fades.

Cela faisait quasiment un mois que je l'avais dans ma PAL et à vrai dire ce n'est pas l'envie qui manquait. Mais ma panne de lecture Post-Festival s'est un peu installée et je me suis laissée submergée par les lectures. Du coup, j'ai pu voir passer pas mal d'avis sur As she fades. J'ai tenté de ne pas trop les regarder car j'aime avoir la surprise totale. La seule chose que je savais, c'est qu'il avait eu un franc succès auprès des copines.

Dans As she fades, nous suivons Vale, qui reste à l’hôpital toute la journée durant au chevet de son petit-ami, Crawford suite à leur accident. Elle ne vit plus et attend son réveil avec impatience. Pourtant, lors de ces visites, elle va faire la connaissance de Slate, venu voir son oncle. Entre eux, une amitié va naître et amener Vale à se poser des questions...

Je vous avoue que dès que j'ai commencé ma lecture, j'ai eu ce mauvais pré-sentiment, celui qui vous annonce que quelque chose va perturber votre lecture et ce, jusqu'à la fin. En le terminant, je me suis dit que malheureusement, j'avais raison. Pour tout vous dire, j'ai été vraiment déçue de ma lecture, à un point que je ne pensais pas et je vais vous dire pourquoi.

Déjà, j'ai eu un gros problème avec les personnages et notamment Slate. Je n'ai tout simplement pas du tout aimé son personnage. Je ne saurais expliquer vraiment les raisons de cette antipathie, pourtant, le contexte facilite l'attachement, mais je l'ai trouvé trop, trop dans le cliché du coureur, trop dans l'excès et pas suffisamment attachant pour s'attirer ma sympathie. De son côté Vale ne m'a pas spécialement déplu mais disons que je ne me suis pas plus que ça intéressée à elle. Son amour pour Crawforf semble d'abord très sincère et fort et c'est ce qui m'a plu. Pourtant, quand elle prend la décision (au bout d'un mois), de reprendre sa vie en main, j'ai eu l'impression qu'elle rayait son passé d'un coup de main.

C'est d'ailleurs le second problème de ma lecture. On passe une centaine de page dans cette sorte de déprime et dans la bulle de Vale et d'un coup, sa décision prise, elle change du tout au tout. Non clairement, j'ai trouvé ça bien trop rapide. Elle passe de Crawford à Slate trop facilement et sans vraiment faire de travail sur elle-même. J'ai trouvé que ce bouleversement n'était pas du tout réaliste et que l'auteure, voulait rapidement passer à autre chose. Ce qui est dommage.

Concernant la relation Slate/Vale, c'est un peu le même constat. Il est dur d'en penser quelque chose sachant que je n'ai pas aimé ce premier. Cette relation ne m'a donc pas transmise d'émotions. Vous l'aurez compris, cette première partie de l'historie m'a de nombreuses fois fait lever les yeux au ciel et j'avoue ne pas avoir réussi à me laisser embarquer par l'histoire.

Passons maintenant à la seconde partie de l'histoire. Amis lecteur, ne continue pas de lire ma chronique, tu serais inévitablement spoilé.

J'étais vraiment pas loin d'arrêter ma lecture d'As she fades et puis j'ai finalement continué en me disant que peut-être la seconde partie changerait la donne. Premier constat, cette seconde partie remet beaucoup de choses en cause. Je m'attendais vraiment à ce que quelque chose retourne la situation, du style Crawford se réveille et découvre que sa petite-amie a rapidement fait sa vie ailleurs. Finalement, je n'étais pas si loin... juste, en inversant les rôles.

Ce twist a mi-parcours est plutôt bien joué par l'auteure. Le lecteur est dérouté et tente de comprendre le fin mot de l'histoire. C'est d'ailleurs, le point positif du roman. J'ai aimé les liens entre le coma de Vale, son histoire avec Slate et la réalité. L'apparition de personnages dans l'histoire de la première partie qui se retrouve dans la seconde. J'ai trouvé intéressant que l'auteure mette en avant le fait que quelqu'un dans le coma sache quand on lui parle ou non et en tire partie.

Néanmoins, j'ai trouvé cette seconde partie encore plus difficile pour moi. C'est assez marrant, car Vale, sortie tout juste du coma est déçue du fait que Crawford a continuer sa vie sans elle, qu'il se soit trouver quelqu'un d'autre et qu'il ne soit plus le même qu'avant leur accident. C'est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, car concrètement, dans la première partie de l'histoire c'est exactement ce qu'elle a fait... Vous voyez, j'ai eu cette impression qu'on essayait de faire passer Crawford pour le pire méchant pour mettre encore plus en valeur Slate.

Honnêtement, j'ai l'impression d'être totalement passé à côté de cette lecture. Je n'ai pas ressenti d'émotions, même aux moments clés et les personnages n'ont fait que me décevoir au fil des pages. Je pensais qu'As she fades serait une lecture que je n'oublierais pas de si tôt et pourtant, c'est tout l'inverse...

Vous l'aurez compris, je n'ai pas réussi à apprécier ma lecture. C'est dommage que le coma et le twist au milieu de l'histoire auraient totalement pu me plaire et me procurer des émotions fortes mais non... En conclusion, je vous recommande fortement les autres romans de l'auteure, que j'adore tout simplement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/rebelle-du-desert-tome-3-la-tempete-alwyn-hamilton.html

Souvenez-vous, j'avais eu un gros coup de coeur pour le second tome de la trilogie Rebelle du désert. J'avais donc encore plus hâte de me plonger dans cet ultime volet et savoir ce que l'auteure, Alwyn Hamilton nous réservait pour son final.

Amis lecteurs, si vous n'avez pas lu les deux premiers tomes de la trilogie Rebelle du désert, n'allez pas plus loin, vous seriez inévitablement spoilé.

Amani, Jin et les autres ont fait croire à tous qu'Ahmed était mort pourtant, l'un d'entre eux à tout de même du se sacrifier pour la cause et ça, nos personnages ont tous du mal à s'en remettre. Désormais, il est temps de partir à la recherche et secourir tout le monde avant de porter l'ultime coup et renverser le sultan.

Une fois de plus, je me suis totalement laissée porter par l'histoire. La plume de l'auteure est fidèle à elle même et toujours aussi addictive. Le début, commence assez doucement mais au final ce n'est pas un mal puisqu'il fallait se remettre dans le bain et se rappeler les faits du premier et du second tome de Rebelle du désert. Aucune inquiétude, tout se fait assez naturellement.

Comme je le disais, le début, en gros les 100 premières pages sont assez lentes. On se concentre essentiellement sur le ressenti d'Amani, sa culpabilité vis-à-vis des sacrifices au fil de leur rébellion et sur les Djinns dont on apprend beaucoup de choses.

Les personnages sont vraiment toujours aussi intéressants à suivre. Bien sur, j'étais ravie de retrouver le duo que forme Amani et Jin, leur relation a tellement évolué en trois tomes. Ils sont complices, se font confiance et s'entraident sans même s'en rendre compte. J'ai apprécié ces petits moments qu'ils ont tous les deux, à la fois tendres et sincères. On retrouve des personnages du début et on en rencontre d'autres.

Si le début commence doucement, la suite nous réserve de nombreuses surprises et bouleversements de situations assez importants. Je dois dire que passé ce cap, les rebondissements nous tiennent en haleine jusqu'à la fin et nous laisse, nous, lecteur totalement sur le carreau.

Une fois de plus, Alwyn Hamilton jongle à la perfection entre action et émotion. Car figurez-vous que ce troisième tome de Rebelle du désert m'a tiré quelques larmes et pas qu'un peu. J'ai bien cru que je n'allais jamais arriver à la fin de ma lecture. Le suspense est à son comble et les émotions au rendez-vous.

Ce troisième tome de Rebelle du désert aura donc été une réussite. Pourtant, bien souvent, je suis déçue des conclusions ou du moins des séries en plusieurs tomes. C'est là tout le talent de l'auteure, commencer avec un premier tome hyper accrocheur, continuer avec un second tome qui frappe encore plus fort avec un coup de coeur et terminer cette superbe trilogie avec un tome trois tout aussi réussi.

Vous l'aurez compris, ce troisième tome de Rebelle du désert aura réussi là où beaucoup ont échoué. J'ai adoré me retrouver dans le doute et l'incertitude et en apprendre plus sur nos personnages. Amani aura été une héroïne vraiment géniale à suivre au cours de ces trois tomes. De mon côté, j'ai totalement craqué pour Jin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Snow écrit par Danielle Paige
date : 20-11
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/snow-danielle-paige.html

J'avais vraiment hâte de découvrir de quoi retournait l'histoire de Snow de Danielle Paige. Il faut dire que son résumé était suffisamment alléchant et sa couverture annonciatrice de quelque chose d'assez énorme. Bien sur, j'ai vu les premières impressions tombées et pas des plus sympathiques. Malgré tout, j'étais vraiment curieuse de me faire mon propre avis dessus.

Le résumé n'en dis pas trop et quelque part cela peut enduire en erreur, comme dans mon cas. En vérité, je me suis attendue à quelque chose et finalement, ce n'était pas vraiment ça. Nous suivons donc Snow, 17 ans qui a vécu quasiment toute sa vie en hôpital psychiatrique car elle pense pouvoir traverser les miroirs. Là bas, elle a fait la connaissance de Bale, son amoureux (enfin, au début). Un soir, tout va basculer et Snow va découvrir qu'elle est destinée à une toute autre vie...

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je n'ai pas du tout aimé cette lecture et plus les pages défilaient, plus j'avais envie de m'arracher les cheveux... cette chronique ne spoilera rien mais sera purement sur mon ressenti.

Premièrement, je dois dire que l'auteure n'est pas généreuse sur les descriptions. Si parfois dans certains romans fantasy elles sont bien trop longues, ici, elles sont quasiment absentes. Résultat ? On ne peut pas vraiment se situer ni même se faire une idée du contexte dans lequel se trouve notre héroine. Le style est quant à lui assez lent et peu addictif.

Ensuite, nous allons parler de cette héroïne justement. C'est simple, Snow est le cliché par excellence. Elle ne connait pas grand chose en dehors de l’hôpital donc on peut l'excuser pour certains trucs mais pour le reste, c'est simple j'avais envie d'entrer dans le livre et lui mettre un coup de pied au ... pour qu'elle descende sur terre. Mais le pire dans tout ça... ? Ce triangle quatuor amoureux qui plombe toute l'histoire.

Je voue une haine viscérale aux triangles amoureux, à tel point que je les fuis quand je sais qu'il va y en avoir un. Alors quand une héroine comme Snow, qui voue un amour sans fin à Bale depuis la première page, tombe amoureuse (ou presque) de tous les personnages masculins de son âge qu'elle rencontre, comprenez que mes nerfs sont mis à rudes épreuves. Surtout que toute l'histoire est vraiment centrée sur cette quête dans le but de sauver Bale.

Honnêtement, trop c'est trop. Je ne comprends pas ces auteurs dont les histoires ne sont que triangles (ou quatuor dans le cas présent) amoureux. Il y a tellement plus à développer dans des romans fantasy que ça... une romance oui, mais des personnages qui passent leur temps à changer d'avis, non.

C'est vraiment dommage car Snow, promettait vraiment de belles choses. L'univers aurait vraiment pu être développer et intéressant à suivre notamment la magie autour de l'histoire de Snow et des miroirs. Au final, on ne retient que le négatif de ce roman. L'absence d'empathie pour les personnages, le trop pleins de clichés et le manque de développement de l'univers, notamment en terme de descriptions.

En conclusion, Snow n'a pas tenu ses promesses et me laisse une impression d'inachevée en le terminant....
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/le-grand-nord-tome-3-secrets-sarina-bowen.html

Après Amertume & Ancrage, j'avais encore plus envie de découvrir Secrets, le troisième de la série Le grand nord de Sarina Bowen. Il faut dire que le personnage principal de celui-ci, Zach m'a beaucoup intriguée lorsque nous l'avons rencontré dans le premier tome. Mystérieux, discret et très réservé, son histoire promettait son lot de surprises et de révélations.

Pour la petite histoire, nous suivons Zach, dont le passé et surtout l'enfance n'a pas été de tout repos. Quatre ans auparavant il s'est échappé de la secte dans laquelle il était. Il a finalement trouvé refuge chez un couple qu'il connait bien et surtout chez les Shipley. De son côté, Lark faisait partie d'une ONG. Lors de sa dernière mission, les choses ont tournées au vinaigre. De retour chez elle, plus rien n'est pareil et tout l'effraie. C'est chez sa meilleure amie, May Shipley, qu'elle va passer quelques temps. Deux êtres écorchés par la vie qui vont finalement se rencontrer et s'aider...

J'étais heureuse de retrouver la famille Shipley dans son élément. Car ce que j'aimais vraiment dans le premier tome c'est cette ambiance familiale, ce côté ferme et vraiment dépaysant qui m'avait manqué dans Ancrage. Dans Secrets c'est donc un retour aux sources avec les bons petits plats de Ruth et les pommes de Griff.

Côté personnages, je dois dire que nous sommes servis. Zach est un personnage mystérieux qui a du mal à se livrer aux autres. Dans Secrets, on comprend enfin tout ce qu'il a traversé et enduré durant son enfance et son adolescence. Une mise en avant des sectes et de leur mode de fonctionnement intéressant à découvrir, sans pour autant prendre la pas sur l'histoire et la romance qui s'installe. Pour Lark, c'est aussi une véritable immersion dans son passé. Cette jeune femme prête à tout et volontaire a perdu une partie d'elle même lors de cette mission et n'est plus que l'ombre d'elle-même.

Concernant la romance, je l'ai trouvé assez réaliste et crédible. Nos deux personnages prennent le temps de se découvrir, d'apprendre à se connaître et s'avouer leurs Secrets qui les empêchent d'aller de l'avant. J'ai apprécié cette évolution assez lente et tellement justifié. Ils partagent quelques moments volés et s'apprivoisent l'un et l'autre.

Je me suis laissée portée par leur histoire et pourtant il m'a manqué ce petit truc qui fait la différence. En fait, je m'attendais à ressentir beaucoup d'émotions aux vues des événements et je dirais que je suis restée de marbre face à ça. Sans doute beaucoup d'attente pour ce troisième tome et une panne de lecture qui embrouille le tout.

En conclusion, j'ai passé bon moment de lecture avec Secrets. J'étais ravie de retourner dans la ferme de Shipley, suivre cette grande famille, aimante et débordante d'humour.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/international-guy-tome-6-montreal-audrey-carlan.html

En novembre, direction Montréal pour une nouvelle mission pour nos International Guy. Après la fin du tome 5, à San Francisco j'avais vraiment hâte de savoir comment les choses vont tourner pour Parker et Skylar.

Alexis Stanton est à la tête d'une entreprise avec son frère, Kidd. Mais il semblerait qu'il y est une taupe parmi eux qui divulguerait des informations cruciales aux concurrents. Elle fait appel à nos IG pour lui venir en aide et démasquer le coupable. De son côté, Parker doute plus que jamais de son couple avec Skylar et se demande si cette nouvelle cliente serait la solution à son problème... du moins à court terme.

Ce que j'ai le plus apprécié dans ce sixième tome de International Guy c'est que toute l'équipe est réunie, Parker, Bo, Royce et Wendy. Ca fait plaisir car c'est ce que je voulais depuis le début. J'aime les voir évoluer ensemble, chercher à résoudre les problèmes en restant soudés. D'ailleurs, ce n'est pas que professionnel, toute l'équipe est là pour Parker dont la relation amoureuse ou plutôt son absence sera au coeur de ce tome à Montréal.

C'est un tout autre Parker que l'on découvre ici. Il est à fleur de peau, susceptible, négatif et vraiment dans l'excès par moment. Il pense savoir ce qu'il s'est passé et refuse de laisser une chance à Skylar de s'expliquer. Pourtant, ce n'est pas par manque d'aide de la part de Bo, Royce ou Wendy, qui semblent le tempérer, le calmer et surtout l'amener à se poser les bonnes questions.

Si j'ai aimé cette évolution dans l'histoire et le fait que nos personnages ne soient comme sur le tapis rouge, j'avoue avoir été moins emballée par la mission en elle-même et ce, surtout à cause de la PDG, Alexis. Pour tout vous dire je n'ai pas du tout aimé cette femme d'entreprise qui comme toutes les autres jeunes femmes rencontrées jusqu'à présent est à son maximum côté sexitude et saute sur tout ce qui bouge, c'est un peu un Parker au féminin. J'ai d'ailleurs même cru qu'on allait devoir subir les vieilles habitudes de celui-ci et qu'il allait prendre le froid avec Skylar pour excuse... Fort heureusement, malgré les embûches, j'ai été satisfaite des choix de l'auteure, Audrey Carlan.

En conclusion, un sixième tome intéressant notamment concernant l'équipe au complet d'International Guy. On en apprend plus sur eux et c'est vraiment un plaisir d'en savoir plus sur Wendy.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/you-don-t-know-my-name-tome-2-l-academie-secrete-kristen-orlando.html

Lorsque j'ai découvert le premier tome de You don't know my name, l'année passée, j'ai eu une vraie révélation. Je n'avais encore jamais lu de roman d'espionnage que ce soit en adulte ou en YA. Une découverte qui m'a vraiment beaucoup plu et marqué car je ne cessais de penser à ce second tome dont nous n'avions - à l'époque - pas d'information. Alors quand j'ai appris que cette suite allait arrivée, je comptais les jours pour pouvoir découvrir ce second tome de You don't know my name.

Amis lecteurs, si vous n'avez pas lu le premier tome, je vous invite à vous arrêter ici car je vais parler d'éléments cruciaux du premier tome. Pour les intéressés, rendez-vous sur ma chronique du tome 1 ici.

La fin du premier tome, m'avait totalement surprise et beaucoup étonnée. Il est vrai que l'auteure, Kristen Orlando, n'y va pas de main morte et a fait le choix audacieux de faire disparaître l'un des personnages importants, la mère de Reagan. Une disparition qui marquera fortement notre héroïne comme on s'y attend. Une perte qui sera difficile à surmonter.

Dans l'académie secrète, les choses sont un peu différente du premier tome. Ici, exit la fuite de Reagan et bonjour la compétition et les efforts pour intégrer l'élite. Reagan se doit de faire face à ses actes et passer devant le tribunal des Black Angels. Une épreuve psychologique qui bouleversera tout dans la vie de Reagan. J'ai apprécié la façon dont cela était traité.

Dans ce second tome de You don't know my name, c'est aussi l'occasion pour nous d'en savoir plus sur cette organisation et notamment la préparation de ses potentiels futurs agents. Des épreuves de qualifications, des exercices physiques mais aussi stratégiques. Nos recrues vont devoir prouver leurs capacités et redoubler d'efforts.

Côté personnages, je dois dire que j'ai apprécié faire la rencontre de nouveaux mais retrouver ceux du premier tome. Un équilibre qui permet à nous lecteur de ne pas être totalement largué et d'avoir son lot de nouveauté. Globalement, j'ai apprécié tout le monde si ce n'est l'héroine. Souvenez-vous, Reagan était l'élément fort du premier tome. J'aimais sa façon d'être, d'agir... ici, le décès de sa mère et surtout sa volonté de se venger l'emportera sur tout. Si au départ, cette évolution est logique et normale, j'avoue qu'elle partait dans les extrêmes à vouloir la jouer solo, ne prendre rien en considération et vouloir sans arrêt avoir raison. Autant le dire, elle m'a assez tapé sur le système pendant une bonne partie de l'académie secrète

Quelque part, cette volonté de vouloir s'éloigner des autres, repousser les aides extérieurs est révélateur de son ressenti. Elle souffre énormément de la perte de sa mère et la culpabilité la ronge de l'intérieur. Finalement, avec le recul je me dis que cette évolution de son personnage la rend d'autant plus fragile et amène le lecteur à s’interroger sur les raisons de ce changement.

Dans l'ensemble, je dirais que j'ai préféré le premier tome. Je suis extrêmement exigeante et ceux qui me suivent un peu le savent. Un second tome remporte rarement les lauriers avec moi. Cependant, je tiens à préciser que cette suite n'est absolument pas sur le même rythme que le premier. Ici on est vraiment dans l'apprentissage et moins dans l'action. Mais le dernier tiers du roman nous replonge dans ce que j'aime le plus et nous laisse sur le carreau, littéralement.

L'auteure, Kristen Orlando, ne lésine pas sur les moyens et nous offre comme pour le premier tome, une fin à s'en décrocher la mâchoire. Oui, j'aime les expressions un peu farfelues pour illustrer mon ressenti ! Ce second tome de You don't know my name, nous plonge au coeur des Black Angels et continue de me surprendre. J'ai encore plus hâte d'avoir la suite qui je n'en doute pas me plaira tout autant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/le-chant-des-ronces-leigh-bardugo.html

Avant de parler du contenu du chant des ronces, arrêtons-nous un instant pour contempler cette sublime édition française du recueil de nouvelles. C'est l'une des rares fois où je trouve qu'une édition française surpasse mes attentes. Ayant l'édition VO dans ma bibliothèque, je peux vous dire que les deux sont magnifiques.

L'objet livre est une pure merveille, tant par le choix de garder cette couverture rigide, que les dorures et les illustrations sur les pages. Car oui, c'est illustrations sont belles et bien une partie intégrante de l'histoire et nous dévoile, au fil des pages l'histoire de nos personnages. Vous l'aurez compris, je tiens à saluer le travail de Page Turners quant à cet ouvrage tout entier.

Passons maintenant au contenu. Le chant des ronces, ce sont de petites histoires assez courtes, qui s'apparente à des nouvelles dans lesquels les contes sont totalement revisités. Prenez garde, les méchants ne sont pas toujours les plus évidents.

Pour ne pas gâcher le suspense, puisqu'il s'agit de courtes histoires, je ne vous parlerais pas dans le détail des histoires, mais de mon ressenti global.

Je suis toujours un fan de la plume de Leigh Bardugo. Depuis Six of crows, je me procure tous ses romans sans exception. Du coup, lorsque j'ai commencé ma lecture, j'avais cette excitation de découvrir un autre ouvrage de l'auteure.

Globalement, je dirais que Le chant des ronces remplit son rôle. Il nous plonge dans de petites contes tous plus étranges et glauques les uns que les autres et nous ouvre les portes d'histoires assez sombres et un peu effrayante. Coïncidence avec Halloween pas loin ?! En tout cas, c'est l'occasion idéal pour se plonger dedans.

Dans son ensemble, j'ai passé un bon moment de lecture. Malgré tout, je suis restée sur ma faim. Je vous explique pourquoi.

Si le choix de courtes histoires est intéressant, il n'en ai pas moins risqué. En si peu de pages, il est parfois difficile de se plonger comme il faut dedans. J'ai trouvé les débuts assez entraînants et donnant envie d'en savoir plus, en revanche, les fins manquaient un peu de développement et se terminaient parfois, trop vite.

J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages principaux de chaque histoire. Un peu comme si, on nous laissait, nous, lecteur, à l'écart, comme simple spectateur de ces histoires plus farfelues les unes que les autres. Je m'attendais vraiment à créer un lien avec eux pour pouvoir pleinement savourer ma lecture.

Enfin, je dirais que toutes les histoires ne sont pas du même niveau. Certaines sont davantage exploitées, je pense notamment à la revisite d'Hansel et Gretel que j'ai préféré, et d'autres assez survolées causant parfois quelques problèmes de rythme.

En conclusion, j'ai passé un bon moment de lecture avec Le chant des ronces. Je m'attendais à quelque chose d'un peu plus poussé mais je sais qu'il est dur d'égaler quand on a en tête d'autres romans d'une même auteurs qui vous ont à tel point marqués (Six of crows).
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 02-11
http://www.my-bo0ks.com/2018/11/l-inconnu-d-halloween-marie-harte.html

En découvrant le résumé de L'inconnue d'Halloween, j'avais bien envie de découvrir cette histoire. Et quel meilleur moment que le jour d'Halloween pour me plonger dans cette romance. C'est donc bien installée que je me suis laissée portée par L'inconnue d'Halloween.

Pour la petite histoire, nous suivons Sadie, qui n'est pas vraiment branchée soirées et fêtes. Pourtant, son frère va la pousser à sortir et venir à cette fête d'Halloween. Exit Sadie, bonjour Xena la guerrière. Elle décide de se libérer totalement et de profiter de cette soirée. Elle jettera son dévolu sur un mystérieux démon avec qui la température va rapidement montée. Mais comme toutes les bonnes choses, la soirée touche à sa fin et Sadie ne sait rien de cet inconnu.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai bien aimé Sadie, l’héroïne. Elle aime traîner sur son canapé, n'est pas digne de figurer sur la couverture d'un magazine mais est très jolie tout de même, un caractère de merde et n'a pas sa langue dans sa poche. Elle se dévoile indépendante et n'a pas froid aux yeux. On sent que la vie n'a pas toujours été tendre avec elle et notamment en amour. De son côté Gear, mise à part le côté célèbre, ressemble vraiment à notre héroine. Il subit l'envers de la célébrité avec son lot de trahison et de mensonges. Pourtant, il saura prêter attention à Sadie, dès le début. Côté personnages secondaires, on est plutôt bien servis. Je pense notamment au frère de Sadie, mais aussi à ceux de Gear. La petite bande offre son lot d'humour et un coté décalé assez rafraîchissant.

Petit aparté, j'ai bugué sur les prénoms de Gear et sa famille tout au long de ma lecture. Des prénoms originaux qui ajoutent un côté drôles mais tout de même assez perturbants.

J'avoue ne pas avoir plus que ça accroché à l'histoire. Passée la soirée d'Halloween, l'ambiance est somme toute assez banale et le mystère sur leurs identités trop vite résolu. Je m'attendais vraiment à ce que le suspense dure quelques chapitres. Finalement, dès le lendemain nos deux héros se découvrent sans leurs costumes et passent rapidement à l'étape supérieur.

Malgré tout, j'ai passé un bon moment de lecture avec L'inconnue d'Halloween et le temps de quelques pages je me suis laissée embarquée par l'histoire de Sadie et Gear.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.my-bo0ks.com/2018/10/stars-tome-1-nos-etoiles-perdues-anna-todd.html

Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une des rares personnes à ne pas avoir apprécier After, la première série de l'auteure, Anna Todd. J'avais eu énormément de mal à terminer le premier tome et surtout n'avais pas apprécié les personnages principaux. Pourtant, lorsque le nouveau roman de l'auteure, Stars est sortit, j'ai voulu lui donner sa chance et voir ce que cela pouvait donner.

J'ai commencé ma lecture la veille du Festival New Romance, voulant absolument voir si j'étais susceptible de vouloir rencontrer l'auteure à cette occasion. Lorsque j'ai commencé ma lecture, je sentais que l'histoire avait du potentiel et pouvait me plaire. Malgré tout, j'avais cette petite appréhension qui m'a finalement fait hésité. Je n'ai donc pas apporté mon exemplaire. Finalement, c'est au dîner en présence des auteurs que vous avons rencontré Anna Todd, qui est adorable soit dit en passant.

Après ma phase, déprime Post-Festival qui a duré plusieurs jours, j'ai finalement repris ma lecture de Stars.

Contrairement à After, je n'ai pas d'atome crochu avec l'un des personnage. Karina est assez sympathique et à sa propre histoire personnelle qu'il est intéressant à suivre et Kael représente à lui tout seul la définition du mystère. Très secrets, peu bavard on ne sait quasiment rien de lui avant la toute fin. J'ai aimé le côté découverte, ils s'apprivoisent, voient comment l'autre évolue et réagit mais surtout ils créent ce lien qui les unit sans qu'ils s'en rendent compte.

En revanche, j'avoue que le rythme est extrêmement lent et malgré le fait que Karina parle pour deux j'ai trouvé qu'il y avait bien trop de longueurs. Ce n'est pas tant le fait que leur relation évolue doucement qui me dérange, bien au contraire, c'est bien plus plausible, c'est surtout le fait que nos deux héros sont bien les seuls personnages à avoir de l'importance pendant les 3/4 du roman, un peu comme s'ils étaient dans une bulle, dans laquelle les autres personnages ne font que passer, pour meubler. J'ai rapidement trouvé l'histoire assez fade et sans éléments qui pourrait relever le tout.

Quand j'ai tourné la dernière page de Stars, j'ai eu ce sentiment assez bizarre quand on ne sait pas quoi penser de sa lecture. J'ai aimé le cadre de l'histoire, les personnages sont plutôt sympa mais le tout reste assez terne et n'a pas réussi à m'emballer plus que ça. Pourtant, les bouleversements de fin donnent un souffle de suspense à l'histoire mais un peu tard à mes yeux.

En conclusion, si ce n'est pas une énorme déception pour moi, je suis tout de même restée sur ma faim. Meilleur qu'After, mais pas assez pour avoir envie de poursuivre l'aventure aux côtés de Karina et Kael, je ne doute pas qu'elle plaira à d'autres.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 26-10
http://www.my-bo0ks.com/2018/10/invincible-stuart-reardon-jane-harvey-berrick.html

Voilà une sortie que j'attendais comme on attend l'ouverture des cadeaux, un matin de Noël. Encore plus quand on sait que j'avais prévu de me le procurer au Festival New Romance du week-end dernier avec la ferme intention de rencontrer les deux auteurs de ce nouveau roman.

Je connaissais déjà Jane Harvey-Berrick avec notamment sa série Coeur Itinérant, alors quand j'ai su qu'un autre de ses romans allait sortir, c'était une évidence. Alors forcément, quand on ajoute à cela le très célèbre Stuart Reardon que l'on voit souvent en couverture en co-auteur, ça ne pouvait que m'intéresser. Et c'est d'ailleurs sans lire le résumé que j'ai su que je voulais Invincible.

Petit aparté, j'ai passé un week-end de folie, fait des heures et des heures de marche avec les copines, un peu plus de 2h de file d'attente et une masterclass vraiment intéressante avec eux mais j'ai obtenu le Graal et fait dédicacé mon exemplaire par les deux auteurs qui sont tout simplement géniaux, humbles et drôles.

D'ailleurs, cette rencontre m'aura énormément émue au final et influencée dans ma lecture. Je pense que j'ai d'autant plus été touché par l'histoire en sachant qu'il s'agit de celle de Stuart Reardon et Emma (alias Anna) j'ai d'ailleurs mis leurs visages sur les personnages ce qui m'a d'autant plus aidé à me plonger dans l'histoire. Je terminera ce petit moment émotion par cette jolie dédicace en début de roman qui, avouons-le m'a fait fangirler.

« A Emma
Sans toi il n'y aurait pas de happy end possible.
Stu x »

Passons maintenant au roman. Mise à part les petits détails lors de la Masterclass, je ne savais rien de l'histoire si ce n'est qu'on suit un sportif blessé dont le destin semble basculé et qui va tout mettre en oeuvre pour s'en sortir. Et c'est grâce à Anna, que tout sera possible.

Pour la petite histoire, nous suivons Nick Renshaw qui débute une carrière pour le moins démentielle. Il vient de décrocher ce contrat dont il a toujours rêvé et se fiance dans la foulée. Pourtant, ce match si décisif ne va pas se dérouler comme prévu. Le tendon d'Achille est touché. Blessé, son avenir semble fortement compromis. Seule le Dr Anna Scott arrive à lui redonner espoir mais la course sera longue et périlleuse et ils ne sortiront pas tous indemnes.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, en revenant du Festival, j'ai de suite su que j'allais aimer ma lecture. L'écriture est fluide, entraînante et on ne ressent absolument pas que deux auteurs se cachent derrière Invincible. J'ai particulièrement apprécié le point de vue de Nick, le personnage principal. Il permet d'être vraiment au coeur de l'histoire et d'être encore plus touché par les événements.

Je n'avais encore pour le moment pas lu de roman dans lequel il est question de rugby. Bien souvent le foot ou le hockey sont représentés dans les romans. Alors c'était une immersion totale dans ce monde, dans lequel coups et blessures sont fréquentes. J'ai aimé découvrir l'envers du décor et en apprendre plus sur cet univers.

Côté personnages, Nick m'a vraiment séduite dès le début. J'ai aimé être dans sa tête et savoir tout ce qu'il pensait. Derrière cette image de gros dur se cache un coeur tendre, qui tient à sa famille et ne veut décevoir personne. Sa personnalité et son comportement font de lui un personnage attachant et vraiment intéressant à suivre. Anna, de son côté est une héroïne elle aussi attachante bien que plus sur la réserve. Elle garde en tête ses objectifs mais sera sur la corde sensible quasiment tout du long. Entre Raison et Sentiment son coeur balancera. Enfin, troisième personnage important du roman, Molly. Finalement, je comprends mieux ce qui a été dit lors de la Masterclass la concernant. Une telle harpie dont les griffes sont longues et acérées...

J'ai aimé la relation qui s'installe entre eux. D'abord professionnelle, puis amicale et enfin leur histoire d'amour. Amateurs de romance rapide et sans embûches, passez votre chemin. Ici, notre couple aura bien des épreuves à surmonter et rien n'est gagné pour eux. Les problèmes ne font que commencer et cette bataille sera certainement la plus dure. J'ai d'ailleurs particulièrement aimé l'évolution de leur relation. Ils se découvrent au fil des chapitres et nouent un lien très fort qui leur permettra d'être plus forts qu'ils ne le sont.

Dans Invincible, de multiples sujets sont traités. Ce n'est pas simplement une romance. C'est aussi l'histoire de deux vies, brisées et pas épargnées. On y aborde non seulement les blessures graves et leurs conséquences, mais aussi la dépression qui s'installe sans que l'on s'en rende compte, l'alcool, les médias et les extrêmes dans lesquels ils poussent. Une simple photo peut avoir des répercussions énormes et détruire des vies...

« Quand ton monde s'écroule...
Quand tous prétendent que tu es fini...
Quand ton esprit est en miettes...
Je me lèverai...
Je reviendrai...
Et je serai invaincu. »

Invincible est un roman à la fois sombre, réaliste et sincère, le tout porté par l'espoir et l'amour. J'ai passé un excellent moment de lecture et n'avais pas envie de quitter Anna & Nick. J'ai hâte de découvrir un autre roman des deux auteurs.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 25-10
http://www.my-bo0ks.com/2018/10/the-player-tome-1-k-bromberg.html

Après avoir découvert la plume de l'auteure, K. Bromberg, dans Sweetheart, que je vous recommande totalement, j'avais vraiment envie de découvrir un autre de ces romans sans pour autant me lancer dans sa série Driven (qui est assez longue). Je me suis donc jetée sur The player, qui s'annonçait parfait pour moi.

J'ai de suite apprécié le début de l'histoire. La plume de l'auteure est toujours aussi agréable et légère à la fois. Même si l'histoire n'a rien d’extraordinaire en terme de nouveauté, j'ai trouvé que nos deux personnages apportaient un truc en plus aux romances du même genre.

Du côté des personnages, j'ai vraiment bien accroché à Scout et notamment son histoire personnelle. J'aime cette facette d'elle que l'on découvre au fil des chapitres, ses ambitions pour son avenir mais aussi ce besoin de rendre fier son père en poursuivant sa carrière de kiné entourée d'hommes et dans lequel elle va devoir se faire une place. Easton, de son côté est un peu le cliché du joueur au démarrage. J'avoue avoir mis du temps à vraiment apprécier son personnage. Et c'est finalement dans ses fragilités que j'y ai trouvé mon compte. Cette partie de lui qui veut impressionner ses proches et rester au top continuellement. D'ailleurs, je dois avouer que j'ai vaguement pensé à la relation de Nathan et son père des Frères Scott...

La relation Easton/Scout c'est un jeu du chat et de la souris. Le suspense n'est pas énorme et on se doute assez facilement de la tournure des événements. Malgré tout, leur histoire reste plaisante et mignonne à suivre. J'ai davantage apprécié leurs histoires personnelles qui apportaient plus de profondeur à leur personnage.

K. Brombert a terminé ce premier tome de The player d'une façon tellement horrible pour nous, lecteur, que cela donne envie de s'arracher les cheveux, littéralement. Elle sait nous donner envie de se jeter sur la suite sans attendre. Je pense que dès sa sortie, je vais rapidement jeter mon dévolu dessus car croyez-moi, la fin est frustrante comme jamais.

En conclusion, j'ai passé un bon moment de lecture avec The player. Quelques petits bémols qui font que je n'ai pas autant aimé ma lecture qu'avec Sweetheart, mais une fin qui relance totalement l'histoire et donne envie d'avoir la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/10/fashion-ambition-rosie-nixon.html

J'avais hâte de découvrir Fashion Ambition de Rosie Nixon dont j'allais découvrir la plume par la même occasion. Je me suis donc embarquée dans l'histoire d'Amber sans à priori et curieuse de voir ce que ça allait donner.

Amber rêve de percer dans le domaine de la mode. Alors quand son petit ami doit partir pour quelques mois à New York et lui demande de l'accompagner, elle quitte tout pour partir avec lui et qui sait, réaliser son rêve. Mais sur les tapis rouges les embuches sont nombreuses et la concurrence encore plus.

Parlons d'abord des personnages. Si l'héroine, Amber se veut attachante et pleine de doutes, je n'ai cependant pas réussi à m'identifier à elle que ce soit dans son comportement ou son caractère. Je n'ai pas eu ce feeling que l'on peut avoir parfois. Du côté de Rob, j'avoue que c'est un peu la même chose. Pire même, dans les premiers chapitres j'avais vraiment l'impression qu'il passait au second plan. Leur couple est mis à rude épreuve et va devoir faire ses preuves dans un monde de doutes entouré de mannequins et de mensonges. Ils sont intéressants à suivre sans pour autant être sensationnel.

Si le style de l'auteure est agréable et assez fluide, les pages défilants assez rapidement, j'avais tout de même la sensation que l'histoire n'avançait pas vraiment et qu'il manquait quelque chose. En fait, j'ai vraiment eu la sensation que n'ayant pas eu les bases de leur histoire d'amour, je n'arrivais pas à m'y attacher plus que ça.

Finalement, c'est en rédigeant ma chronique que je découvre l'existence d'un autre roman de l'auteure, La styliste et qui raconte justement la rencontre entre nos deux héros. Du coup, je m'interroge. Aurais-je du lire celui-ci en premier pour pouvoir pleinement profiter de Fashion Ambition ? Même si il n'est pas essentiel à la lecture de cet autre roman. Je ne le saurais jamais, mais disons que si vous avez l'occasion de commencer par La styliste pour ensuite vous tourner vers Fashion Ambition c'est l'occasion !

Fashion Ambition est une lecture rapide et fluide. Le monde de la mode y est pleinement exploité et m'a quelques fois rappelé l'adaptation Le diable s'habille en Prada. Néanmoins il m'a manqué pas mal de petits détails pour rendre l'histoire aussi captivante et entraînante, à l'image de ce que je m'en faisais.

Amoureux de la mode et de littérature chick-lit, vous ne serez pas déçue !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.my-bo0ks.com/2018/10/mercy-thompson-tome-1-l-appel-de-la-lune-patricia-briggs.html


Cela faisait plusieurs années que mon frère (Lu & Approuvé) voulait absolument que je lise Mercy Thompson. Têtue comme je suis, j'ai toujours longuement hésité parce que avouons-le Mercy Thompson n'est pas la plus petite série à commencer. Finalement, après avoir fait du forcing avec lui offrant Kate Daniels d'Ilona Andrews, il a opté pour la même technique que moi et a fait de même avec L'appel de la lune. Je n'avais donc plus aucune excuse et me suis lancée dans Mercy Thompson, la série dont TOUT le monde parle.

Première chose, je l'autorise à me sortir le "je te l'avais bien dit", parce que bon sang, j'ai A-DO-RE ce premier tome de Mercy Thompson.

Pour la petite histoire, nous suivons Mercy, mécanicienne auto qui en plus d'avoir un fort caractère n'est pas une humaine, bien au contraire. Elle côtoie des êtes surnaturels à commencer par son voisin le mystérieux et non moins Loup-garou, Adam, mais également des vampires et des sorcières. On pourrait penser qu'avec son garage elle est bien assez occupée mais la voilà mêlée à des attaques, un enlèvement et des meurtres... Mercy sera prête à tout pour démêler le vrai du faux et elle pourrait bien sortir les griffes.

Dès que j'ai commencé ma lecture, j'ai été agréablement surprise d'accrocher dès les premières lignes au style de l'auteure, Patricia Briggs. Un peu comme si je retrouvais la plume d'un de mes auteurs préférés alors que je découvre l'auteure plusieurs année après tout le monde.

L'univers m'a de suite captivé. J'aime les romans dans lesquels fantasy, action, humour et romance se mélangent et nous offre un parfait équilibre. Surtout quand je repense à ma dernière lecture bit-lit qui avait été un flop total. Ici, vampire, loup-garou, sorcières et faes sont rassemblés pour donner quelque chose de vraiment intéressant et assez original. J'ai notamment aimé les différentes règles entre eux ou encore l'exposition de leur véritable nature pas toujours faite. Chaque "clan" à son mode de fonctionnement, ses particularités et j'ai aimé les découvrir une par une.

Côté personnage on est vraiment servis. Déjà, j'ai adoré Mercy. Une héroine forte, à l'humour certain, vraiment bad-ass et similaire à Kate Daniels que j'avais adoré pour les mêmes traits de caractères. Mercy n'a pas sa langue dans sa poche et se fourre dans les ennuies assez rapidement. Pourtant, elle n'en est pas moins réfléchie et prête à tout. Cette dure à cuire a aussi sa part de fragilité et la rend d'autant plus attachante.

Bien sur, j'ai craqué pour le mystérieux alpha Adam, son charmant voisin qui cache bien son jeu au début. J'aime la façon dont il agit, toujours un peu détaché et avec du recul. J'ai également craqué pour la jeune Jesse qui ajoute vraiment un truc au personnage d'Adam. J'ai apprécié la découverte de Stefan, le vampire à l'humour tranchant mais aussi Warren. En gros, j'ai apprécié tous les personnages quoique Sam semble être l'exception. Je le vois vraiment d'un mauvais œil, notamment parce qu'il pourrait donné un triangle amoureux - chose que je déteste - et ça gâcherait vraiment l'histoire.

Les gros points positifs de ce premier tome de Mercy Thompson sont ses personnages, à la fois attachants et vraiment durs et brutes de décoffrage, l'humour présent du début à la fin mais aussi l'action et le suspense qui nous tiennent en haleine du début à la fin.

En conclusion, j'aimerais ne pas avoir une PAL à rallonge pour enchaîner les tomes suivants. Il est clair que cette série s'est hissé dans le haut de la liste.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
http://www.my-bo0ks.com/2018/10/et-puis-soudain-tome-1-succomber-tome-2-lutter-laura-s.wild.html


J'ai donc poursuivi directement avec ma lecture de Et puis soudain tome 2 : lutter et je pense avoir bien fait. Déjà parce que le suspense était à son comble mais aussi et surtout parce qu'après une lecture en demi teinte, il valait mieux que j’enchaîne pour ne pas avoir le temps d'y réfléchir trop.

Ce second tome de Et puis soudain m'a semblé meilleur que le premier. Déjà, parce que nous connaissons déjà toute la bande mais aussi et surtout puisque les secrets ont été dévoilé et amènent nos personnages à se poser les vraies questions.

Je dois dire que j'ai eu moins de mal avec Chris, qui était un gros point noir du premier tome pour moi. Pour autant, je continue de penser que Lia est totalement soumise à l'avis et l'opinion de son ami Chris et ça, c'est vraiment trop... En revanche, je dirais que j'ai un peu plus d'attachement vis-à-vis des personnages avec notamment Maria, Nina, Taylor, Matt et nos deux héros, Lia et Robin.

Dans lutter, Lia va devoir faire face aux dernières révélations concernant Robin et surtout faire le point sur ses sentiments. Le titre va comme un gant au roman puisque tout est une question de lutte intérieur. Les passages du point de vue de Robin offre un petit plus à l'histoire bien qu'il reste globalement fidèle à lui même et à l'image que je me faisais dans le premier tome.

Comme pour le tome précédent, Laura S. Wild est passée maître dans l'art de terminer ses romans en nous laissant sur le cul. La fin donne comme d'habitude l'envie de se jeter sur la suite, on ne le niera pas.

En conclusion...

Si ce second tome est un chouilla au-dessus du premier je reste quand même sur la réserve concernant mon ressenti. En fait, j'ai la sensation d'avoir aimé MAIS, avec un gros mais, je n'ai pas retrouvé ce qui m'avait tant plu dans My escort love et surtout, ce qui fait qu'on est totalement accro. Sans doute parce que j'ai eu du mal avec les personnages et leur comportements tout au long de ces deux premiers tomes. Avec le recul, je dirais qu'il m'a manqué ce petit truc qui fait qu'on est vraiment à fond dans l'histoire et qui lui permet de se démarquer.

J'ai envie de dire que si vous avez aimé My escort love, tentez le coup avec Et puis soudain, tout en sachant qu'ils sont vraiment différents. En revanche, si vous hésitez entre les deux séries, je ne peux que vous conseiller de foncer découvrir My escort love que j'ai tout simplement A-DO-RE !

Je termine sur une note positive en vous disant que la plume de l'auteure est toujours agréable et qu'elle sait parfaitement clôturer ses romans pour donner envie à ses lecteurs de se jeter sur la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/10/et-puis-soudain-tome-1-succomber-tome-2-lutter-laura-s.wild.html

Après ma découverte de l'auteure, Laura S. Wild avec My escort love que j'avais tout simplement adoré, j'avais vraiment hâte de découvrir sa nouvelle série Et puis soudain dont je suis particulièrement fan des couvertures mais ça, c'est le petit bonus.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, Et puis soudain ça parle de quoi ? Eh bien nous faisons la connaissance de La, une jeune femme aussi secrète que bien entourée. Depuis plusieurs années elle vite dans ce petit cocon protégé par ses deux meilleurs amis, Chris et Matt. Pourtant, lors d'une expo une rencontre pourrait bien tout faire basculer.

Cette chronique portera sur les deux premiers tomes bien que je ne dévoilerais rien de spoilant sur le deuxième tome. Amis lecteur, tu n'as rien à craindre, tu ne risques pas de tomber sur quelque chose de croustillant, c'est vraiment sur mon ressenti.

Avec My escort love, je dois dire que j'avais de nombreuses attentes. Il faut dire que cette première série est davantage joyeuse et plus feel good que Et puis soudain. J'avais eu cette sensation de retrouver des amis et en même temps de découvrir leur histoire.

Avec Et puis soudain, c'est vraiment différent. D'abord, la tension est à son comble. On sent bien que nos deux personnages nous cachent des choses, des secrets plus ou moins lourds de conséquences. Pourtant, malgré les quelques indices ici et là concernant Lia, Robin lui, reste mystérieux et tout droit sortit de nul part.

Parlons un peu personnage d'ailleurs. A l'instar de My escort love, je vous avoue avoir moins eu de feeling avec Lia, Robin ou encore Chris et Matt. Commençons par Lia. Elle est attachante et fait vraiment attention à ne blesser personne. Un trait de caractère intéressant et que j'apprécie quand il ne tombe pas dans l'extrême. En fait, j'ai trouvé qu'elle était trop malléable. Surtout vis-à-vis de Chris. Concrètement, il fait ce qu'il veut et Lia, elle, se confond en excuses. J'avais envie de la secouer, qu'elle prenne les rennes de sa vie.

Chris, lui, a eu un effet douche froide sur moi. Je n'ai ni apprécier ce pouvoir qu'il a sur Lia, ni même son personnage de façon global. En fait, je pourrais presque aller jusqu'à dire que je l'ai détesté. Il se montre protecteur, certes, mais égoïste, limite manipulateur. Leur relation est fusionnelle et s'explique en partie par leur histoire mais j'avais vraiment l'impression que tout cela tournait au malsain par moment... A contrario, Matt est lui aussi protecteur et très possessif mais dans le bon sens. J'ai aimé son personnage et regretté qu'il ne soit pas plus en avant.

Robin quant à lui c'est assez bizarre mais j'ai à la fois beaucoup aimé son personnage et eu l'impression qu'il était sans cesse dans le mensonge. J'ai aimé ces phases de séduction et sa patience vis-à-vis de Lia mais j'ai très vite sentie qu'il cachait beaucoup de chose derrière ce petit jeu. En revanche, je dois avouer qu'il ne m'a pas fait craquer comme Noah de My escort love.

La relation Robin/Lia est au coeur de la série. Si j'ai aimé le début, pleins de promesses et de mystères je dois dire que j'ai trouvé le tout assez lent et semé de disputes. Pourtant je suis du genre à préférer une bonne engueulade pour faire ressortir le meilleur dans les romans mais ici chaque petit défaut de l'autre, tournait à la dispute pour une quasi séparation. Nos deux héros sont brisés par le passé et ne se font pas confiance et ça se ressent. Mais au final, la multiplication de ses prises de têtes à eu l'effet inverse sur moi. A tel point que lorsque la grosses dispute de fin arrive, je ne sois plus tellement dans l'étincelle et les émotions mais juste surprise.

De façon globale, je suis assez mitigée sur cette première lecture, sans doute parce que j'en attendais beaucoup. Finalement, je pense que c'est surtout avec les personnages que j'ai eu du mal n'ayant pas spécialement eu de feeling avec eux. Peut-être que si celui-ci avait été plus court et moins répétitif en terme de disputes, j'aurais davantage accroché à l'histoire. Malgré tout j'ai terminé ma lecture du premier tome vraiment surprise par la tournure des événements finaux. Bien sur, je m'attendais à ce que les choses tournent mal car après tout, une série de quatre tomes où tout va bien, il n'y a pas grand intérêt. L'auteure, Laura S. Wild a réussi par un tour de bras à me donner envie de me jeter sans attendre sur la suite (ayant mis longtemps à me lancer dans ce premier tome). Chose que j'ai faite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/09/international-guy-tome-5-san-francisco-audrey-carlan.html

Et nous revoilà pour une nouvelle mission en compagnie de Parker et Royce d'International Guy et cette fois direction San Francisco pour venir en aide à une femme d'affaires accomplie.

Rochelle a tout. L'argent, l'accomplissement professionnel, des collaborateurs sur qui compter, il ne lui manque qu'une chose, un homme à son bras. Elle fait appel à International Guy pour trouver l'homme idéal. Mais lorsque Royce craque totalement pour sa cliente, les complications commencent...
Je suis ravie de retrouver nos International Guy dans un autre tome. Il faut dire que je venais de terminer un livre qui a été totalement loupé du coup, j'avais vraiment envie de me plonger dans une lecture qui, je le savais me plairait. J'ai finalement jeté mon dévolu sur International Guy et j'ai bien fait.

Souvenez-vous, dans les premiers tomes, je reprochais à l'auteure de ne pas trop développer les collaborateurs de Parker. Mes prières ont été entendus car après avoir un peu plus découvert Bo, le mois dernier, c'est au tour de Royce d'être un peu plus en lumière. Royce qui craque totalement pour sa cliente et qui n'a pas froid aux yeux. Quitte à faire capoter la mission. Il est bien décidé à prouver à Parker qu'il sait ce qui est le mieux pour lui.

Du côté de Parker, je dois dire que j'ai été étonnement surprise. Jusqu'à Milan, je trouvais notre héros vraiment cliché et très très frivole, à sauter sur tout ce qui bouge. Eh bien figurez-vous qu'il a fait énormément de chemin. C'est un tout nouveau Parker que l'on retrouve. J'ai particulièrement aimé ses réflexions et sa prise de conscience notamment par rapport avec son comportement avec les femmes avant Skylar.

Ce qui est assez marrant c'est que finalement c'est désormais lui qui fait la moral à Royce. C'est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, mais j'ai aimé le fait qu'il s'en rende compte et prenne conscience de ses erreurs. Le couple Skylar/Parker sera mis à rude épreuves une fois de plus et fera pencher la balance du mauvais côté. On sent que la relation à distance n'est pas si facile et pourrait bien fragilisé le couple.

Sinon, j'ai bien aimé les personnages secondaires de ce tome avec notamment Keehan qui va devoir redoubler de courage face aux prétendants sélectionnés pour sa patronne et meilleure amie Rochelle.

En conclusion, j'ai bien aimé de tome de International Guy. J'ai l'impression que l'auteure arrive à trouver son équilibre au fil des tomes et nous propose des tomes plus aboutis. Je continuerais l'aventure avec plaisir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/09/amber-farrell-tome-0.5-origine-et-tome-1-la-morsure-du-serpent-mark-henwick.html

J'étais plus qu'enthousiaste à l'idée de découvrir une nouvelle série bit-lit chez Milady. Généralement je suis assez friande de ce genre et j'étais vraiment curieuse à l'idée de rencontrer Amber Farrell qui suite à une attaque dévastatrice doit quitter l'armée. Cependant, elle n'est plus vraiment la même depuis. J'étais d'autant plus pressée puisqu'elle devient par la suite détective privé et autant vous dire qu'après Kate Daniels j'avais hâte de découvrir cette héroïne-ci.

Commençons par le commencement. Déjà je trouve que c'est une super idée d'avoir sortit la nouvelle Origine en lot avec le premier tome. C'est super sympa et ça permet de poser les bases de l'histoire. Bien souvent, les nouvelles passent à la trappe, du coup, j'en étais ravie.

Maintenant parlons un peu du contenu. A la lecture de la nouvelle, je n'ai pas spécialement adhérer à la plume de l'auteur. Je trouvais le rythme assez lent et l'héroine ne m'avait pas spécialement marqué. Cependant, je n'avais pas envie de juger l'histoire sur une petite nouvelle c'est donc la raison pour laquelle j'ai laissé quelques jours passer pour me plonger dans le tome 1, la morsure du serpent.

Et là, rebelote. Finalement, ce n'était pas une si bonne idée que mon esprit pense à Kate Daniels lorsque Amber Farrell devient détective. Pourquoi ? Eh bien parce que malheureusement elle ne lui arrive même pas à la cheville. Là où Kate a du piquant et du répondant, Amber est assez lisse et n'a pas vraiment d’interactions avec les autres. Les affaires de Kate m'ont de suite emballée alors qu'avec Amber Farrell je ne me suis pas sentie embarquée pire que ça même, j'ai trouvé ça assez long...

Alors forcément quand on accroche pas à l’héroïne qui avouons-le n'a quasiment pas de dialogue avec les autres, on tourne vite en rond. C'est dommage car au final, si les personnages secondaires étaient plus présents ça aurait gagné en dynamique.

Second point non négligeable, je n'ai pas non plus été fan du style de l'auteur. C'est beaucoup de descriptions et quelque part ça alourdissait le tout. Alors certes l'action est présente mais je n'avais pas l'impression qu'il se passait grand chose.

Enfin, je m'attendais à beaucoup d'humour (une fois de plus mon esprit repense automatiquement à Kate Daniels) mais pour ma part, je n'ai pas souris une fois tout au long de ma lecture... Suis-je à ce point insensible à l'humour ?

En conclusion, après une nouvelle et un premier tome pas super, je pense que le verdict est tombé, je n'ai pas aimé ce début de série et j'en ressors vraiment déçue car j'étais ravie de retrouver un genre que j'affectionne. De mon côté je vais sans doute me replonger dans Kate Daniels !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
date : 27-09
http://www.my-bo0ks.com/2018/09/attachement-rainbow-rowell.html

Avec Attachement, c'était un peu le test ultime. Parce que si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis totalement passée à côté de Eleanor & Park, mais que j'ai vraiment bien aimé Carry On. Du coup, avant de commencer Attachement, je n'avais pas vraiment d'attentes si ce n'est de passer un bon moment de lecture.

Attachement, c'est l'histoire de Lincoln, qui travaille dans l'ombre et est chargé de contrôlé les e-mails d'une entreprise. Ce travail de nuit est d'un ennui mortel pour lui... pourtant lorsqu'il va contrôler les mails de Jennifer et Beth, son quotidien va être chamboulé... Peut-on tomber amoureux de quelqu'un à travers ses conversations avec quelqu'un d'autre ?

Déjà je tire mon chapeau pour le côte original du roman. Ce n'est pas courant que la majeur partie d'un roman se déroule de cette façon. Car c'est bel et bien des échanges de mails que l'on va suivre, et des petits bouts de la vie de Lincoln qui se pose tout un tas de question sur ce qu'il devrait faire, sa vie, ses angoisses et ses doutes.

Quand j'ai commencé ma lecture j'ai plutôt bien accroché à notre solitaire Lincoln. Il est attentif, réservé et vraiment réfléchis. Il sait que contrôler les mails des autres n'est pas très correct et sa conscience lui cri d'arrêter. Pourtant, il va apprécier ces moments à suivre les conversations de Beth et son amie.

Si le tout est original par le choix de l'auteure dans la façon de dérouler son histoire, j'avoue avoir eu l'impression de n'être que là qu'en tant que spectatrice. Le fait que Bethet Jennifer n'existent qu'à travers leurs mails installe une sorte de barrière entre nous et elles. Je n'arrivais ni à m'attacher à elle, ni à leur histoire. En fait, je pense qu'au démarrage c'est plutôt sympa à suivre mais au delà d'une centaine de pages ça devient assez lourd et manque de rythme. J'aurais préféré qu'on passe d'avantage de temps avec des dialogues plutôt que des faits relatés.

La fin d'Attachement est mignonne et laisse rêver quant à leur histoire et le coup de foudre. J'ai passé un bon moment de lecture mais regrette le rythme assez lent du roman. Finalement, c'est un entre-deux avec Carry On et Eleanor & Park. Si vous êtes fan de l'auteure, vous ne devriez pas être déçu !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
http://www.my-bo0ks.com/2018/09/le-grand-nord-tome-2-ancrage-sarina-bowen.html

Après un premier tome aussi réussi, j'avais vraiment hâte de me plonger dans la suite. Surtout que le personnage de Jude m'avait fortement intrigué dans Amertume. Alors à son arrivée, je me suis jetée sur Ancrage.

Dans ce second tome du Grand Nord, nous suivons donc Jude, rencontré dans le tome présent pendant la saison des récoltes chez les Shipley. Ancien toxico, il tente de rester sobre et oublier son passé. Pourtant, lorsqu'il est obligé de retourner chez lui, les tentations sont nombreuses et les tentatives pour lui de replonger sont d'autant plus nombreuses. Alors quand il va croiser le chemin de sa Sophie, c'est tout ses plans qui basculent.

J'ai beaucoup aimé le début de Ancrage. On apprend à découvrir vraiment nos personnages mais surtout, leur passé. Si on pensait tout savoir de Jude dans le premier tome, on était à des kilomètres de tout ce qu'il cache sous cette carapace. Un personnage qui lutte chaque seconde de sa vie pour se reprendre en main. De son côté Sophie fait face à sa famille sur le point de sombrer depuis le décès de son frère trois ans plus tôt. Un père violent physiquement et oralement, une mère qui n'est plus que l'ombre d'elle même et elle, qui tente de faire sa vie.

Si au démarrage, j'ai apprécié le personnage de Sophie, par la suite c'était en dents de scie, elle m'a assez agacé. C'est bizarre car j'avais déjà eu cette impression avec Audrey dans Amertume. Dans Ancrage, c'était d'autant plus présent puisqu'elle ne semble pas mesurer à quel point Jude tente de changer pour le mieux; J'avais cette impression que tout ce qu'elle voulait c'était retrouver le gamin drogué qu'il était pour pouvoir elle-même le sauver. Tout cela reste confus dans ma tête.

Ce second tome du Grand Nord est vraiment différent du premier. Plus sombre, moins joviale, plus dans le doute avec une touche de thriller/suspense. Ici, on se concentre sur le deuil de Sophie, sa quête de réponse mais aussi l'addiction de Jude et ses moyens pour s'en sortir. J'ai apprécié découvrir cette dernière partie d'ailleurs, le côté, réunion, remise en question et le courage de Jude à vouloir s'en sortir vraiment et obtenir la vie qu'il mérite. J'ai notamment aimé le lien que Jude a avec le Père à l'église.

Pourtant, j'avoue être restée sur ma faim. En fait, le premier tome m'avait vraiment plu grâce à l'ambiance familiale, ferme et très cocooning. Ici, on ne retrouve la famille Shipley que quelques chapitres dans le livre et j'avoue avoir eu une sorte de manque. J'aimais le côté familiale et entraide que je n'ai pas retrouvé ici.

Le couple Jude/Sophie a beaucoup a travaillé, une confiance et une relation qui ont volé en éclats il y a trois ans et qui reste un sujet sensible pour cette petite ville déjà bien marquée. Beaucoup de non-dits, de doutes et tout a reconstruire..

En conclusion, Ancrage était une bonne lecture, un tome bien plus sombre dans lequel l'ambiance est radicalement différente. En comparaison avec le premier, ma préférence va comment souvent au premier tome. Mais j'ai encore plus hâte de découvrir l'histoire de Zach, que j'apprécie toujours autant à travers les quelques passages que l'on a déjà avec lui. Et puis, j'ai hâte de retrouver toute la famille réunie !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
http://www.my-bo0ks.com/2018/09/amelia-fang-et-le-bal-barbare-tome-1-laura-ellen-anderson.html

C'est en recevant la proposition de chez Casterman que j'ai pris connaissance de ce premier tome des aventures d'Amélia Fang le 3 octobre prochain. J'ai de suite accepté avec un résumé aussi alléchant qu'intriguant et puis, c'était aussi l'occasion de se mettre dans l'ambiance de l'automne.

Pour la petite histoire, nous faisons la connaissance d'Amélia Fang, une petite vampirette de dix ans, de sa famille mais aussi de ses amis. Alors que le Bal barbare organisé par sa mère arrive, Amélia se voit dans l'obligation d'être la guide du Prince Tangine. Seul hic ? Il est aussi petit, qu’exécrablement. Et pour couronner le tout, il lui a volé Trouille, sa petite citrouille de compagnie... La guerre est déclarée !

Déjà, je tiens à dire que l'objet lui même est vraiment superbe. Que ce soit la couverture avec ses illustrations, ses petits effets bronze brillants ou encore l'intérieur, remplit d'illustrations toutes plus adorables et drôles les unes que les autres. Je suis assez fascinée par l'objet lui même.

Maintenant parlons un peu de l'histoire. Eh bien que vous dire de plus que j'ai vraiment passé un excellent moment de lecture. C'est drôle, un brin décalé, une héroïne attachante que l'on suit dans ses aventures, une famille totalement délurée et un soupçon de mystère.

Amélia m'a énormément plu. Du haut de ses dix ans, elle se montre vraiment courageuse, attentive et surtout réfléchis. Exit la gamine capricieuse, bonjour la vampirette qui n'a pas sa langue dans sa poche aux amis pour le moins originaux. Je me suis aussi prise d'affection pour Trouille, l'adorable citrouille ou encore Grimaldi et Florence Patata.

Le mystère autour du Roi et du Prince reste intacte jusqu'à la toute fin et j'ai trouvé vraiment drôle que les êtres de lumières soient considérés comme les méchants dans l'histoire mais également les petits surnoms du Compte avec sa dulcinée.

En conclusion, j'ai passé un excellent moment de lecture en compagnie d'Amélia, Trouille et les autres. Je suis curieuse de découvrir la suite prévue pour 2019 !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-09
http://www.my-bo0ks.com/2018/09/tous-les-bruits-du-monde-sigrid-baffert.html

Une fois de plus, la couverture d'un roman aura joué sur ma corde sensible et suffisamment tenté pour avoir envie de le découvrir. C'est ce qu'il s'est passé pour Tous les bruits du monde, dont le titre est si évocateur et intriguant.

Pour l'histoire, nous suivons Graziella qui va se venger de l'homme qu'elle aimait qui l'a mise enceinte pour en épouser une autre. Le jour du jour censé être le plus heureux pour son ex-fiancé, Graziella va interrompre les festivités et tirer sur celui qui lui a brisé le coeur.

Tous les bruits du monde n'est pas un roman commun. Il m'a de suite rendu curieuse et vraiment interrogative concernant le déroulement de l'histoire. Le début avec la vengeance de Graziella donne de suite le ton de l'histoire. La jeune femme encore très jeune va devoir assumer les conséquences de son acte et surtout faire avec un bébé à venir de l'homme qui l'a trahit.

Si l'histoire est intéressante à suivre et très originale, j'ai regretté le manque de rythme et les quelques longueurs au cours de ma lecture. Il est vrai que j'aime les histoires pleines de rebondissements où le lecteur n'a pas envie une seconde de s'arrêter. Ici, j'ai mis pas mal de temps à finir ma lecture.

Pourtant, les personnages sont vraiment sympathiques à suivre. La famille est l'un des thèmes forts du roman avec notamment le frère de notre héroine mais également l'enfant à venir. Les liens familiaux qui seront au coeur de la vie de Graziella comme le ciment d'une maison. Tous les bruits du monde nous plonge dans la reconstruction d'une vie après de terribles événements, l'indépendance d'une jeune femme, les difficultés que rencontrent une jeune mère, le tout avec une certaine tension tout au long du roman.

Je suis plutôt restée sur ma faim quant à ma lecture, mais je ne doute pas qu'il trouvera ses lecteurs !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0