Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Carra26 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Last Hours, Tome 1 : Chain of Gold The Last Hours, Tome 1 : Chain of Gold
Cassandra Clare   
James cried out. Lightning seemed to fork behind his vision, and suddenly he was back in Regent’s Park, kneeling on the grass. There was a firm grip on his shoulders. “Jamie, Jamie, Jamie,” said an urgent voice, and James — his breath tearing in and out of his chest — tried to focus on what was in front of him.
Matthew.
Everything was blurred in that moment but Matthew’s face, his green eyes wide and dark and steady. Behind him moved other figures; they seemed in that moment like the shapes James had been finding in the clouds — inchoate and untouchable.
“Jamie, breathe,” Matthew said, and his voice was the only steady thing in a world turning upside down. It had been years since this had happened. Years. The horror of it happening in front of a crowd of people —
“Did they see me?” he said in a cracked voice. “Did they see me turn?”
“You didn’t,” Matthew said, “or at least, only a very little bit — perhaps just a bit fuzzy round the edges —“
“It’s not funny,” James said through his teeth, but Matthew’s humor acted like a slap of cold water; he opened his eyes fully, saw Thomas and Christopher looking down at him. They had positioned themselves so as to block him from the crowd at the lake’s edge.
“Get up,” Thomas said. “It’s the best thing you can do, James, we’ll tell them you tripped or fell.” His hazel eyes were anxious but his tone was reassuring. “Honestly all the attention was on Ariadne — “
Matthew’s hands on James’ shoulders turned into a grip on his arms, and James was hauled upright by his three best friends. Christopher produced a handkerchief from somewhere and began to dust his lapels.
“Chris,” said Matthew. He was the only person who ever used that nickname for Christopher besides Anna. “Stop. Who cares if he’s dusty? He was just invisible.”
“But he isn’t any more,” Christopher pointed out.
“We need to get you back to the Institute,” said Matthew to James in a low voice. “If you’re going to start suddenly going all — shadowy — for no reason, then the Silent Brothers —“
“Not the Silent Brothers,” said Thomas. “Just Zachariah.”

par jubyju
Fandom Fandom
Anna Day    
Violet est une jeune lycéenne, plutôt timide, mais passionnée toute entière par son roman préféré, La Danse des pendus, adapté au cinéma, dans la même veine qu’Hunger Game et Divergente. Alors qu’elle va rencontrer les acteurs du film, avec son petit frère et ses deux meilleures amies, costumés comme il se doit, un incident se produit et les voilà projetés dans l’univers du roman ! L’histoire semble parfois suivre son court, mais il y a des différences à cause d’eux, dont certaines majeures, pourtant ils devront aller au bout de l’histoire pour revenir dans leur réalité !

Après toute cette rentrée littéraire, j’avais envie d’un roman pour ados, une bonne dystopie et Fandom répond à tous ces critères.

Le nom du roman nous met directement dans l’ambiance, et on sent les inspirations de l’auteur, qu’elle ne cache d’ailleurs pas puisque ses héros sont fans des mêmes livres que nous avec des références aux personnages ou à la manière dont l’intrigue se déroule dans Hunger Games et Divergente par exemple.

Là, les héros tombe directement dans leur roman préféré, on pourrait dire qu’on est donc dans la pure fanficition si le roman de base ne sortait pas de l’esprit du même auteur, donnant donc une dimension différente au sujet (les fanfictions sont d’ailleurs l’un des nombreux sujets du livre). Le fait de mettre les personnages de notre monde, habitués à la fiction et connaissant par cœur le « canon », permet de jouer avec les codes de la dystopies. Les personnages sont à la fois victimes d’une certaine fatalité puisqu’ils doivent continue rà jouer l’histoire à la place de l’héroïne pour sortir du livre, mais ils ont aussi une certaine liberté, ce qui ne joue pas toujours en leur faveur.

Les personnages sont bien exploités, on trouve donc Violet, notre héroïne, qui aimerait bien devenir celle du roman, mais qui n’est (ou ne se pense) pas aussi brave que la « vraie » héroïne de la Danse des pendus. Son roman change donc en entrant dans ce monde-là et en n’étant plus spectatrice, ce qui lui permet d’avoir un regard nouveau sur les différents protagonistes.

Son petit frère apporte quelque chose de vraiment intéressant, puisqu’outre l’humour, sa connaissance du terrain et son courage ; c’est son lien avec sa sœur qui conditionne une bonne partie du roman. Alice est elle aussi un personnage intéressant, c’est sa connaissance de l’histoire et sa passion pour les fanfictions qui vont permettre à l’histoire d’avancer.

Ce roman reprend donc de nombreux codes classiques, mais les détournent, l’auteur joue avec. Je ne m’étonnerais pas d’apprendre que comme Alice ou Violet, l’auteur soit tout d’abord une auteure de fanfictions et pour pouvoir jouer avec celles-ci à sa manière, elle ai créé un premier univers où faire évoluer ses personnages.

Le rendu est très sympa, plein de références qui plairont aux fans, et l’histoire, bien rythmée, devrait vous séduire !

Ce qui serait également amusant, serait de voir si des fanfictions se font autour de ce roman et la réaction de l’auteur !

par heleniah
The Constant Heart The Constant Heart
Dilly Court   
Despite living by the side of the Thames, with its noise, disease and dirt, eighteen-year-old Rosina May has wanted for little in life. Until her father’s feud with a fellow bargeman threatens to destroy everything. To save them all, Rosina agrees to marry Harry, the son of a wealthy merchant. But a chance encounter with a handsome river pirate has turned her head and she longs to meet him again.

When her father dies a broken man, Harry goes back on his promise and turns Rosina out onto the streets. She is forced to work the river herself, ferrying rubbish out of London and living rough. In spite of her hardships, she cannot forget her pirate and when tragedy threatens to strike once more she is forced to make a choice. But is she really prepared to risk everything for love?

par Ori06
Multiversum, Tome 1 : Multiversum Multiversum, Tome 1 : Multiversum
Leonardo Patrignani   
Multiversum se pose comme une incroyable aventure romanesque sur fond de science-fiction. L'auteur, Leonardo Patrignani, propose un voyage à travers les dimensions parallèles, l'espace, le temps.
Les rebondissements se succèdent et surprennent.
Une histoire vraiment complexe et un excellent scénario avec plein de rebondissement ! Je le conseille vivement !

"Si vous espéreriez un jour que quelqu'un vous aime quelque part, si cette personne existait, vous laissait des messages furtifs comme une bouteille sur le flots de vos pensées et vous appelait à la retrouver au bout du monde.
Le feriez-vous?"

Rebelle du désert, Tome 2 : La Trahison Rebelle du désert, Tome 2 : La Trahison
Alwyn Hamilton   
http://www.my-bo0ks.com/2017/09/rebelle-du-desert-tome-2-la-trahison-alwyn-hamilton.html

OH MON DIEU. Ce second tome de Rebelle du désert était sans doute la sortie du mois que j’attendais le plus chez Pocket Jeunesse. Une suite sur laquelle je fondais beaucoup d’espoirs. Il ne va pas sans dire que mes attentes étaient assez élevées, surtout en ce moment avec les seconds tomes qui globalement, me décevaient.

Je le termine à l’instant et j’ai envie de hurler au monde entier un grand MERCI ! Merci à l’auteur pour avoir fait un second tome aussi génial ! Merci pour n’avoir pas ajouté de triangle amoureux superflu, merci pour ces rebondissements impensables, pour ces moments de panique total et ses larmes qui n’ont cessé de venir me narguer.

Vous l’aurez compris, La trahison, second tome de Rebelle du désert a répondu à toutes mes attentes et plus encore ! Je délibère avec moi-même pour savoir s’il s’agit d’un coup de cœur total, mais il est clair qu’il mérite cinq étoiles !

Pour ceux qui sont inquiets à l’idée de commencer La trahison en ayant peu de souvenirs du premier tome, sachez que de nombreuses piqûres de rappels sont présentes et nous replonge avec facilité dans l’univers.

Passons maintenant au contenu de ce second tome.

Amani était un personnage que j’avais vraiment adoré dans Rebelle du désert. Dans ce second tome, elle est fidèle à elle-même. Courageuse, téméraire et prête à tout pour venir en aide, elle continue de nous éblouir et nous montrer son côté bad ass que l’on aime tant. Enfin une héroïne qui, malgré l’absence de Jin pendant plusieurs chapitres ne va pas craquer pour le premier venu ou hésiter à tout bout de champ ! (Vous sentez ma joie de ne pas avoir de triangle amoureux ?) Il faut dire que cette héroïne suffit amplement et Rebelle du désert n’a pas besoin de ça pour captiver le lecteur.

Concernant Jin, son personnage est moins présent que dans le premier tome, on ne le niera pas. Néanmoins, il est quand même là ! Et je me réjouissais de chacune de ses apparitions et des moments tout mignons qui ont réchauffé mon cœur de guimauve.

Dans La trahison, les personnages secondaires ont comme pour le premier tome, tous leur importance. J’étais ravie de retrouver toute la bande, Shazad, Ahmed et les autres. Petite mention spéciale pour le passage riche en émotion du début avec Namid et Imin, qui m’en a mis pleins les yeux. De nouveaux venus font leur apparition et des personnages dont on ne pensait plus entendre parler reviennent.

Comme son nom l’indique, La trahison rythmera ce second tome. Et quelle trahison ! Si vous voulez mon avis, nombreux sont les personnages dont on ne doutait pas et qui finalement cache bien leur jeu. L’action et les rebondissements sont nombreux. A tel point que les pages se tournaient toutes seules et je me demandais si nos personnages s’en sortiraient indemne.

Comme je vous le disais au début, Alwyn Hamilton nous sert sur un plateau de verre un second tome démentiel. Rebondissements, révélations, retournements de situation et pour couronner le tout, émotions ! Mon côté sensible a pris le dessus à de nombreuses reprises. Joie, peur, tristesse et soulagement m’ont de nombreuses fois donné les larmes aux yeux. A mon sens, lorsque l’auteure arrive à me communiquer les sentiments des personnages, c’est déjà gagné !

Je ne vous en dirais pas plus sur l’histoire, car pour bien savourer cette lecture, mieux vaut garder la surprise. En revanche je peux vous dire que cette lecture m’aura totalement conquise, que ce second tome de Rebelle du désert monte en pression et nous arrache le cœur en le terminant. Une seule chose à dire, vivement 2018 pour le tome 3 ! PS : en terminant ma lecture, je vous confirme qu'il s'agit d'un coup de coeur !

par Carole94P
Gardiens des cités perdues, Tome 1 Gardiens des cités perdues, Tome 1
Shannon Messenger   
OK, je rends les armes, je n'arrive même pas à exprimer une pensée cohérente sur ce livre. Oui, le côté école spéciale pour elfes fait penser à Harry Potter mais les ressemblances s'arrêtent là et c'est génial !
L'histoire est passionnante, complexe (mais pas trop, pour ne pas nous paumer au passage) et surtout très drôle. J'ai pas mal rigoler toute seule (oui, oui, ça fait très débile, je l'admets) tellement je trouvais les répliques ou les situations hilarantes.
J'adore les personnages, bien travaillés avec chacun leur personnalité bien à eux et leur manière d'être drôles. Même si c'est vrai que je n'aime pas les méchants (nooooon ? Vraiment ?)
Bref, cette série est super et... bah c'est tout en fait !

par LilaJune
L'Anneau du sorcier, Tome 1 : La Quête des héros L'Anneau du sorcier, Tome 1 : La Quête des héros
Morgan Rice   
Par Yannick sur http://www.prose-cafe.fr

Voici une Xème variation de la Légende du Roi Arthur pffffff >:-( Mais quelle originalité !

Il semble que se soit le début d’une saga.

L’environnement est, somme toute, assez connu, vous prenez des villages médiévaux, des champs, des forêts plus ou moins sombres, des châteaux, bref la France du 15ème siècle.

L’histoire de base est sympa mais ne rue pas dans les brancards non plus.

Par contre le personnage principal, Thor (original encore une fois), est bien construit. J’ai vu vivre ses aventures, ses émotions en même temps que lui.

Le style de l’auteur, et bien c’est quelque chose de rodé. Il y a de la ligne d’écriture derrière, ça se sent. c’est de l’efficace. C’est moderne, sans fioriture, c’est du Albin Michel.

En définitive, c’est de la fantasy très grand public. c’est parfait pour ceux qui hésite à se lancer dans le genre littéraire. Pour ma part je vais m’arrêter là.

par ProseCafe
Les larmes de Jundur, Tome 1 : Voyageuse Les larmes de Jundur, Tome 1 : Voyageuse
Noémie Delpra   
La très belle couverture du livre nous prometait un voyage dans un monde merveilleux. A sa lecture promesse tenue: je suis rentrée dans l’univers de cette auteure fantastique avec un réel plaisir. Cette parenthèse qui vous transporte dans un autre monde, plein de poésie, ce même monde dans lequel Lyvia va devoir affronter de
nombreux dangers pour découvrir qui elle est vraiment. Je me suis très vite attachée à tous ces personnages en particulier Kalaan et sa sagesse exemplaire.
Un livre aussi beau que bien écrit avec un univers qu’on a du mal à quitter. Vivement le tome 2!!!

par Sophie_77
La Cité du ciel, Tome 1 La Cité du ciel, Tome 1
Amy Ewing   
Un premier tome d'une série qui s'annonce à la fois intrigante, mais également très bancale.

Sera, une jeune céruléenne, est choisit pour le grand sacrifice qui permettra à son peuple de partir vers une nouvelle destination. Mais voilà, tout ne se passe pas comme prévu et Sera survit. Sauf qu'elle se retrouve sur une planète qu'elle ne connaît pas, entourée par des gens qui ne semblent pas lui vouloir du bien et qu'elle n'a aucune idée de comment elle a pu échouer à rompre le cordon.

Sur cette planète, elle va faire la rencontre de Léo et Agnes, deux faux-jumeaux qui sont au début ses pires ennemis, pour se révéler être des alliés indispensables. Sera doit à tout prix retourner sur sa planète, afin de comprendre ce qu'il s'est passé.

Il y a des choses que j'ai apprécié dans cette lecture, comme d'autres que j'ai absolument détesté.
Le monde des céruléennes semble un univers riche et large, sauf que l'auteur ne le touche qu'en surface et ne dévoile pas assez de détails à mon goût.
L'idée d'une planète uniquement peuplée de femmes, où les bébés ont trois mères et où la croyance de toute cette civilisation est placée dans Mère soleil est une idée plutôt intéressante.
Sauf que, comme par hasard, Sera (le personnage principal de cette histoire), est la seule qui n'aime pas les femmes. Là où l'autrice avait l'opportunité de faire un roman un peu nouveau et différent, elle enfonce la porte des déjà vus avec un bulldozer et fonce dedans les yeux fermés.
Comme pour se rattraper, c'est Agnes qui est lesbienne finalement.
Je ne vais pas débattre là-dessus car ce n'est pas le plus important, mais je ne vais pas mentir, j'ai largement levé les yeux au ciel quand j'ai lu certain passage.

Globalement, pour un premier tome, plusieurs choses sont bien réussies et nous donnent envie de le terminer et de connaître la suite. Le fait que les chapitres basculent entre les différents personnages (Sera, Leela, Agnes et Léo) nous donne une plus grande perspective de ce qu'il se passe partout. Ce qui nous donne plusieurs intrigues et qui donne envie de connaître les résolutions de tous ses mystères.
Pas un coup de coeur, mais une lecture qui n'est pas désagréable.
L'Héritage, Tome 1 : Eragon L'Héritage, Tome 1 : Eragon
Christopher Paolini   
J'ai commencé ce livre un jour sur un coup de tête, c'était mon premier roman de fantasy pure et dure et je l'ai lu d'une traite. Il est tout simplement génial, l'univers créé par l'auteur est complet, magique, intriguant et dangereux parfois. J'ai adoré m'y perdre et voyager en compagnie d'Eragon et Saphira.

par x-Key